Monthly Archives: May, 2008

Julie Couillard (ou tentative opportuniste d'augmenter mon lectorat)

Regardez bien cette photo:

Si vous ne les reconnaissez pas, ce sont respectivement Julie Couillard, George W. Bush et Maxime Bernier.

Première question: Qui sont les deux pires criminels sur cette photo?

Deuxième question: Est-ce que ces deux criminels sont pires ou moins pires que les ex-conjoints motards de Julie Couillard? Ou que Mom Boucher?

À vous de répondre!

Advertisements

Happy Memorial Day, par François Tremblay

Je vous suggère d’aller lire un intéressant sirventès (dans un style souvent utilisé par Anne Archet) de François Tremblay, portant sur le drapeau américain, dans le cadre du Memorial Day. Si vous comprenez l’anglais, lisez la version originale dans le blogue Check Your Premises, ça vaut la peine. Même si je ne suis pas un anarcho-pro-libre-marché (Free-Market Anarchist) à proprement dit (mais je n’en suis pas trop loin!), j’aime bien le blogue de François Tremblay, en raison de la cohérence de ses positions. Pour les unilingues francophones, je vous présente une traduction. Je vous suggère aussi d’aller lire ce billet dans le blogue du Collectif du 19 juillet, portant sur la progagande des Farces Armées Canadian.

Envole-toi, Ô drapeau de l’infamie!
Envole-toi, Ô drapeau de la haine!
Envole-toi, Ô drapeau du génocide!
Hiroshima, Nagasaki, Vietnam et Bagdad
N’oublieront jamais tes étoiles et tes rayures.
Envole-toi, fausse idole!
Le sang des innocents s’accumule autour de toi.
Impérialisme ploutocratique au nom de la démocratie?
Quelles grandes manigances tu murmures à tes adorateurs
Pendant que tu les poignardes dans le dos!

Tu représentes, drapeau,
Une nation de poltrons agitant des rubans jaunes,
Liberté pour les puissants, justice pour les riches,
Gouvernée par les mensonges et la peur.
Ô terre des faux-virils, demeure des esclaves!

Mère Liberté*, comment peux-tu jeter un oeil bienveillant sur ce drapeau,
Vénéré par des imbéciles et des sycophantes qui profanent ton nom?
Tu nous cache ta fille, ce qui nous prive
De tous les bienfaits qu’elle émane.

En cette journée, nous nous souvenons de ces assassins qui ont tué
Mères, enfants, pères, frères, soeurs,
En brandissant ce drapeau du génocide au dessus de leurs têtes.
Souvenons-nous à jamais de leurs actions.
Et brûlons, brûlons, brûlons leur symbole de haine
Jusqu’à ce que la haine s’éteigne dans leur coeur.

* “La liberté est la mère, et non la fille, de l’ordre.” -Pierre-Joseph Proudhon

P.S.: Un tel exercice pourrait être fait pour n’importe quel drapeau soi-disant “national”, en particulier le drapeau du Cacanada ou même le drapeau du Culbec. Il ne s’agit pas d’un anti-américanisme primaire (mais il s’agit d’un anti-impérialisme) puisque que ce raisonnement s’applique aussi à des non-américains. Un faux-viril est un néologisme personnel pour illustrer l’homosexualité refoulée de nombreux homophobes de la drouate étatiste religieuse, ce que François Tremblay désigne par le terme “faggot“.

Un autre délire fémi-fasciste!

Si je comprends bien la rhétorique fémi-fasciste, l’État peut se servir de sa violence étatique pour favoriser les femmes québécoises contre les hommes québécois dans ses institutions mais au nom de la religion, l’oppression machiste des femmes par les hommes doit être permise dans les institutions publiques! Allez lire ce délire du parti politique le plus fémi-fasciste du Culbec, Culbec Suicidaire.

Peut-on encore prendre au sérieux Culbec Suicidaire?

10 faits à propos du génocide irakien, par François Tremblay

Ce billet présente 10 faits à propos du génocide irakien perpétré par les autorités américaines et leurs alliés criminels, tel que présenté par François Tremblay dans son blogue Check Your Premises. Je présente ces faits (en anglais suivi du français) et je commenterai ensuite:

1. The 9/11 attacks on the American people were caused by the American Government’s plutocratic imperialist policies, and were dishonestly used to justify the Iraqi Genocide.

1. Les attentats du 11 septembre 2001 contre le peuple américain ont été causés par les politiques ploutocratiques et impérialistes du gouvernement américain, et ont été malhonnêtement utilisés pour justifier le génocide irakien.

2. The fact that a handful of persons armed with boxcutters were able to hijack whole airplanes shames the American Government and is an indictment of our whole society, which, by delegating its powers to the State and big corporations, has become utterly defenseless.

2. Le fait qu’une poignée d’individus armés d’exactos aient pu détourner des avions est une honte pour le gouvernement américain et est un acte d’accusation contre l’ensemble de notre société qui, en déléguant ses pouvoirs à l’Etat et aux grandes corporations, est devenu tout à fait sans défense.

3. The Iraqi Genocide was sold to the American people based on fear, uncertainty and lies, the modus operandi of all governments. Thanks to democracy, the ignorance of the majority prevailed over the concerns of the few intelligent people.

3. Le génocide irakien a été vendu au peuple américain en se basant sur la peur, l’incertitude et les mensonges, le modus operandi de tous les gouvernements. Merci à la médiocrassie, l’ignorance de la majorité l’emporte sur les préoccupations des rares personnes intelligentes.

4. The actual goal of the Iraqi Genocide, the attacks in Afghanistan and the future Iran War, is the maintenance and furtherance of the plutocratic imperialist agenda of the American Government.

4. Le but du génocide irakien, des attaques en Afghanistan et de la guerre à venir en Iran, est le maintien et la promotion de l’agenda ploutocratique impérialiste du gouvernement américain.

5. The word “terrorism” is defined by the US Department of Defense as the unlawful use of — or threatened use of — force or violence against individuals or property to coerce or intimidate governments or societies, often to achieve political, religious, or ideological objectives . The Iraqi Genocide fulfills all these criteria and therefore can be properly called an act of terrorism. Therefore, all American soldiers should properly be called terrorists, and the American Government should properly be called a terrorist organization.

5. Le terme «terrorisme» est défini par le ministère américain des Agressions Impérialistes par “l’utilisation illicite de – ou la menace d’utilisation de – la force ou la violence contre des personnes ou des propriétés pour contraindre ou intimider des gouvernements ou des sociétés, souvent à des fins politiques, religieuses ou idéologiques.” Le génocide irakien répond à tous ces critères et peut donc être légitimement considéré comme un acte de terrorisme. Par conséquent, tous les soldats américains devraient être légitimement considérés comme des terroristes, et le gouvernement américain devrait normalement être considéré comme une organisation terroriste.

6. The MainStream Media sold the Iraqi Genocide to the American people based on lies and misrepresentations. MSM agents responsible for this “news” coverage are guilty of supporting genocide.

6. Les grands médias ont vendu le génocide irakien au peuple américain en se basant sur des mensonges et des fausses déclarations. Les dirigeants des grands médias responsables de cette couverture pseudo-journalistique sont coupables de soutenir le génocide.

7. All military personnel serving in Iraq are guilty of being accomplices to genocide. For supporting the plutocratic imperialist agenda of their government, Republican and Democratic politicians are guilty of being accomplices to genocide, and should be prosecuted as such. “I was just doing my job” didn’t fly at Nuremberg, and it doesn’t fly now.

7. Tout le personnel militaire servant en Irak est coupable d’être complice de ce génocide. Étant donné qu’ils soutiennent l’agenda ploutocratique et impérialiste de leur gouvernement, les politiciens Réactionnaires et Médiocrates sont coupables d’être complices de ce génocide, et devraient être poursuivis à ce titre. “Je ne faisais que mon travail» n’était pas un prétexte valable à Nuremberg, et n’est pas donc pas un prétexte valable maintenant.

8. Anyone who willingly and without fear pays his taxes is an accomplice to genocide, because his money finances the tanks, rifles and bullets, as well as those of past wars.

8. Toute personne qui paie ses impôts volontairement et sans dégoût est un complice de ce génocide, parce que son argent finance les chars d’assaut, les fusils et les balles, ainsi que ceux utilisés lors des guerres passées.

9. The hiring of private soldiers to help commit the Iraqi genocide is merely one more step in the alliance between plutocracy and imperialism represented by the American State.

9. Le recrutement de soldats privés pour aider à commettre le génocide irakien est simplement un pas de plus dans l’alliance entre la ploutocratie et l’impérialisme représentés par l’État américain.

10. War is organized murder. War is a criminal act by which the ruling class gets the destitute classes to corrupt their souls, become trained murderers, and die for their greed and ambition. In a democratic society, the goal of war is the accelerated enslavement of the government’s subjects through increased taxes, oppressive laws, and massive propaganda campaigns.

10. La guerre est un meurtre organisé. La guerre est un acte criminel par laquelle la classe dirigeante force la classe démunie à corrompre leurs âmes, à devenir des assassins formés, et à mourir pour la cupidité et l’ambition des dirigeants. Dans une société médiocratique, l’objectif de la guerre est l’accélération de la réduction en esclavage de la population (les “sujets” soumis au gouvernement) par l’augmentation des taxes, par des lois oppressives, et par des campagnes massives de propagande.

Mes commentaires et critiques

Je suis entièrement d’accord avec François Tremblay sur le fond. Sur la forme, j’ai quelques bémols et précisions à apporter mais je suis entièrement d’accord avec lui sur les faits 2, 5, 6, 9 et 10 et je n’ai rien à ajouter sur ceux-ci.

Concernant le fait numéro 1, précisons que la version officielle des attentats du 11 septembre n’a pas encore été prouvée et qu’un complot des autorités américaines est une hypothèse qui se doit d’être examinée, mais pas par des délires conspirationneux fantaisistes primaires (implosion contrôlée des tours, bombe sans avion sur le Pentagone et autres délires comme dans Loose Change) qui ne servent qu’à rendre plus crédible la version officielle des autorités américaines.

Concernant le fait numéro 3, je remplacerais le terme “démocratie” (ou médiocrassie) par “médiocrassie pseudo-représentative” qui me semble plus précis. L’anarcho-pragmatisme favorise une forme de démocratie plus directe et je ne crois pas que François Tremblay n’y voit d’inconvénient. De plus, je ne suis pas d’accord avec lui quand il dit “rares personnes intelligentes”. Je remplacerais “intelligentes” par “bien informées” ou mieux encore “ayant un sens critique développé”. Par exemple, de nombreux drouatistes étatistes, comme Ann Coulter, David Gagnon d’antagoniste.net (on pourrait le qualifier à la limite de “néo-libertarien”) et Maurice G. Dantec, sont des individus très intelligents qui cautionnent pourtant cette barbarie criminelle impérialiste.

Concernant le fait numéro 4, le guerre en Iran est une guerre hypothétique mais dont la possibilité qu’elle soit réelle existe toujours. Concernant la guerre en Afghanistan, elle pouvait se justifier (ce qui est conforme à la pensée des libertariens minarchistes) au tout début en raison de la possibilité qu’Al Qaeda (et son chef Ben Laden) ait perpétré les attentats du 11 septembre (d’ailleurs, Ron Paul a voté en faveur de cette guerre au début pour cette raison, en se fiant naïvement à la bonne foi de l’administration Bush). Mais nous savons maintenant qu’il s’agit d’une supercherie et que cette guerre ne sert qu’à des buts impérialistes.

Concernant le fait numéro 7, il faut tout de même saluer le Républicain Ron Paul, candidat à l’investiture Réactionnaire pour la candidature à la Présidence américaine, battu par John “le nouveau gourou impérialiste gagnonien” McCain, qui est farouchement contre cette invasion de l’Irak.

Concernant le fait numéro 8, il faut tout de même préciser que les gau-gauchistes étatistes du Québec et de partout dans le monde désapprouvent avec véhémence ces guerres impérialistes et prônent une utilisation plus judicieuse de l’argent volé aux CONtribuables que la drouate étatiste militariste. Lorsque la racaille libertarienne vulgaire de l’Institut Économerdique de Montréal ne dénonce pas l’impérialisme américain et les hausses de dépenses militaires que cela occasionne au Cacanada (elle est silencieuse là-dessus!), mais qu’elle s’acharne dans une campagne de propagande médiatique haineuse contre les crisses de morveux d’étudiants universitaires pauvres qui protestent contre le dégel des frais de scolarité au Culbec (une mesure qui pourrait facilement être remplacée par une réduction des dépenses militaires), il faut reconnaître que les gau-gauchistes étatistes ont un très bon argument et que leurs revendications sont légitimes dans ce cas précis! Tout de même, en ne remettant pas en question l’étatisme et son financement violent, les gau-gauchistes étatistes sont eux aussi complices de ce génocide mais à un degré moindre que les autres.

Mais pour le reste, je suis tout à fait d’accord avec cette démarche anti-impérialiste de François Tremblay et je le félicite pour sa contribution.

Essence: le débat devrait porter sur des choses plus importantes

Au Culbec, le prix de l’essence continue à monter et les automobilistes sont de plus en plus mécontents. Pour pallier à ce soi-disant “problème”, de plus en plus de gau-gauchistes étatistes proposent la nationalization canadian du pétrole et les libertariens, qui ont tout à fait à raison de dire que les taxes sur l’essence rapportent encore plus aux gouvernevoleurs que la marge bénéficiaire des pétrovoleuses (ça en dit long sur la programmation cérébrale étatiste quand les gens s’indignent plus des marges de profits shylockiens des pétrovoleuses que des marges de profits encore plus shylockiens des gouvernevoleurs!), nous proposent surtout la sempiternelle et trop simpliste baisse de la taxe sur l’essence, ce qui est quand même moins pire que la nationalization canadian du pétrole.

Contre la nationalisation

À prime abord, je ne suis pas d’accord avec la nationalisation du pétrole parce que ce n’est pas une mission essentielle de l’État: en fait, il n’y a aucune mission essentielle de l’État mais on peut s’entendre sur le fait que la santé est plus importante que la vente d’un carburant polluant. D’un point de vue étatiste, il serait plus profitable pour l’État de continuer à encaisser les revenus de taxes sur l’essence, d’autant plus que cette taxe de luxe est beaucoup moins liberticide que l’impôt sur le revenu.

Tout de même, il ne faut jamais oublier que le soi-disant “marché” du pétrole n’a rien à voir avec le libre-marché. Il y a beaucoup d’interventions étatiques dans ce secteur qui limitent la concurrence: OPEP, externalisation des coûts (une subvention indirecte corporatiste très bien décrite par Anne Archet), prix planchers (au Culbec, l’État impose un prix minimum estimé), guerres terroristes impérialistes, brevets.

Autrement dit, la nationalisation du pétrole est un péché véniel dans le contexte actuel et il est tout à fait compréhensible que cela soit proposé, surtout quand on constate les profits shylockiens des pétrovoleuses causés par une situation de cartel protégé par l’État et qui n’a rien à voir avec un libre-marché, même si c’est une solution irrecevable à mon avis, puisqu’il vise à combattre les effets néfastes de la violence étatique…par encore plus de violence étatique!

Néanmoins, il est bizarre que même des gau-gauchistes étatistes séparatistes le proposent, ce qui est délirant, même d’un point de vue étatiste, compte tenu que ce sera complètement inutile dans un Québec séparé, que c’est une violation du droit des provinces de disposer de leurs ressources naturelles et que c’est une expression du nationalisme canadian. Pourquoi pas Hydro-Cadnas tant qu’à y être? Pourquoi ne pas proposer la nationalisation albertaine du pétrole à la place? Est-ce encore le subconscient qui joue des mauvais tours?

Contre la baisse des taxes sur l’essence

En général, les anarchistes considèrent que les impôts et les taxes sont du vol (j’y reviendrai dans un prochain billet) mais certaines taxes, comme les taxes à la consommation de biens ou de services non-essentiels, sont moins liberticides que d’autres. Sous l’hypothèse d’un fardeau fiscal total constant (cette hypothèse fait toute la différence!), l’anarcho-pragmatisme se prononce donc en faveur à tout le moins du maintien du niveau actuel de la taxe sur l’essence. Plus encore, les taxes sur l’essence devraient même être augmentées (mais pas à un taux élevé au point de causer de la contrebande comme c’est le cas pour les cigarettes en ce moment) mais en autant que les impôts sur les particuliers diminuent en conséquence.

Au fond, le prix élevé de l’essence est une très bonne chose pour l’environnement, un très bon moyen pour lutter contre la surconsommation d’essence et un incitatif intéressant pour le développement de technologies énergétiques alternatives. L’essence n’est pas encore assez chère! La lutte pour protéger l’environnement et la lutte contre la surconsommation sont des leitmotivs très importants pour les socialistes (étatistes ou anarchistes) et j’ose croire que plusieurs d’entre eux seront d’accord avec moi dans ce dossier, en cet ère de changements climatiques soi-disant causés par l’homme, de soi-disant pic pétrolier et de décroissance conviviale.

Les libertariens font fausse route (mais par ailleurs, ils soulèvent des bons points) en priorisant leur discours sur les taxes: en baissant ces taxes sur l’essence, cela fera en sorte que, pour conserver un fardeau fiscal total constant, l’impôt progressif des particuliers (en particulier ceux des plus riches) et des profits des entreprises devra augmenter, ce qui est plus liberticide que la taxe sur l’essence. L’anarcho-pragmatisme, tout comme le libertarianisme, ne cautionne pas le leitmotiv socialiste du “Faisons payer les riches”, du moins pas dans une perspective étatiste (une redistribution volontaire des richesses est tout à fait légitime!).

La priorité: abolir le crisse de Prix Minimum Estimé et expliquer les méfaits étatistes du cartel pétrolier

Le fait de ne se concentrer que sur la baisse des taxes ou sur la nationalisation du pétrole nous fait oublier le point le plus important et le plus scandaleux dans toute cette histoire: le gouvernement culbécois est responable en partie de la situation qui prévaut au Culbec en ce moment avec sa loi sur le Prix Minimum Estimé qui impose dans les faits un prix plancher aux détaillants, soi-disant pour protéger les indépendants, mais qui dans les faits permet aux détaillants des grandes pétrovoleuses d’obtenir une marge de profit supérieure à ce qui se serait produit sans cette loi. Bref, la marché de l’essence est un cartel désiré et protégé par l’État au Culbec, au profit des pétrovoleuses et au détriment des CONsommateurs! Allez lire ce billet de Serge Rouleau qui présente le point de vue libertarien sur la question et allez voir ce graphique très révélateur! Ce billet portant sur la scandaleuse intervention de l’État contre le Costco de St-Jérôme est fort intéressant.

L’anarcho-pragmatisme propose d’abolir cette loi sur le Prix Minimum Estimé, ce qui fera en sorte qu’on s’approchera un peu plus des conditions qui prévaudraient dans un véritable libre-marché. Ceci ne réglera pas tous les problèmes mais ce serait déjà un pas plus important dans la bonne direction. Aussi, ce serait une bonne chose d’expliquer les autres méfaits de l’intervention étatique dans le pseudo-marché du pétrole (ce que je devrais moi faire dans un prochain billet!). Tout cela est plus important que la nationalization canadian du pétrole ou la sempiternelle baisse de taxes sur l’essence.

Bref, le débat sur le prix de l’essence ne porte pas sur les choses les plus importantes: en ne se concentrant que sur la nationalization canadian du pétrole et sur la sempiternelle baisse de taxes sur l’essence, on occulte les autres méfaits des interventions étatiques dans le pseudo-marché du pétrole: en particulier la crisse de loi culbécoise sur le Prix Minimum Estimé qui doit être aboli. Dans un marché pétrolier véritablement libre, le développement de solutions énergétiques alternatives serait plus rapide qu’en ce moment et l’environnement s’en porterait mieux. Qui a dit que l’étatisme était essentiel pour protéger l’environnement?

Quintillet II: PSDLCul, réplique d'Arwen, Claudette Carbonneau sur l'ancienneté, anarcho-syndicalisme et Regardez la musique

Le PSDCul gagne dans Hull seulement grâce à leur merveilleuse campagne électorale!

D’abord, je tiens à féliciter Maryse Gaudreault du PSDLCul, pour son élection dans Hull lors des dernières élections partielles. Elle a mené une campagne solide remplie d’idées constructives et méritait pleinement sa victoire qui n’a rien à voir, bien sûr, avec la présence de Québec Suicidaire, des Éco-fascistes Verts et du Parti Pseudo-Indépendantiste! Voyez-vous comment la médiocrassie pseudo-représentative peut donner des résultats rationnels? Honte aux méchants séparatissssses terroristes felquistes d’extrême-drouate MLNQuistes qui ont osé réflechir avant de voter, qui ont foutu leur subconscient aux vidanges et qui ont voté pour le Parti Culbécois à la place de l’ADCul!

Réplique d’Arwen

Plus sérieusement, je vous recommande ce billet d’Arwen, la blogueuse anarcho-communiste de Ya Basta! qui est une réplique à mon endroit. Je dois admettre qu’elle m’a critiqué solidement et qu’elle ne m’a pas manqué! J’y reviendrai parce que le MLNCul n’est pas une raison suffisante pour discréditer l’idée de la séparation du Québec.

Claudette Carbonneau sur l’ancienneté

Claudette Carbonneau, la Marraine fémi-fasciste de la Mafia Congrégation des Syndicaleux Non-progressistes (CSN), m’a fait plaisir hier. Elle affirme que le principe corpo-partiarco-bourgeois de l’ancienneté (trop souvent utilisé contre la compétence dans le secteur public: je ne parle pas du privé!) donne lieu à de la “discrimination abjecte basée sur le statut de l’emploi”, ce qui est agréablement surprenant comme déclaration.

Enfin! Le principe corpo-partriarco-bourgeois de l’ancienneté est remis en question et ce, par une cheffe syndicaleuse fémi-fasciste (en fait, voilà même une remise en question féministe tout à fait légitime!) en plus! Bravo! Voilà un petit pas dans la bonne direction et espérons que cela démarrera un débat sur la question de l’ancienneté, car ce n’est pas avec des olibrius drouatistes étatistes comme Réjean “je vomis tout le temps ma haine contre les gau-gauchistes-syndicaleux-natinonaleux-péquOUIstes-artOUIstes mais je propose encore pire” Breton qu’on va régler ce problème, même si ce professeur retraité (grassement payé par l’État, riche rentier de l’État et jouissant de la sécurité d’emploi et de l’ancienneté de l’État!) universitaire en droit anti-syndical et zélateur perfide de Haine FM disparu de la circulation médiatique a raison sur cette question en particulier.

Deux billets sur l’anarcho-syndicalisme

Je vous recommande cet excellent billet de Jimmy St-Gelais sur l’anarcho-syndicalisme. De plus, ce billet du blogue du NEFAC-Montréal présentant une expérience anarcho-syndicaliste en Espagne est fort intéressant. L’anarcho-pragmatisme ne sera pas une idéologie anarcho-syndicaliste à proprement dit, mais il est tout à fait d’accord avec ce type d’autogestion. L’anarcho-syndicalisme est certainement plus constructif que le syndicalisme d’État et n’est pas liberticide comme le corporatisme bourgeois syndicaleux étatiste en cours au Culbec et qui demande à l’État de réglementer contre le droit à la non-association.

Entendez les images?

Finalement, je vous recommande le blogue Regardez la musique pour l’ensemble de son oeuvre, mais en particulier en raison des échanges intéressants que j’ai eues avec cette blogueuse fort intelligente à la fibre artistique très développée.

Réponse à Alexis St-Gelais: une alliance stratégique pour crisser deWors à grands coups de pied dans le cul la charogne étatiste soi-disant "libérale" du PLQ!

N’oubliez jamais cette déclaration frauduleuse de John Charest datant de 2002:

L’État nous a jadis fait bondir en avant. Il est en train de nous ralentir. Il faut revoir et réécrire sa mission. L’État tentaculaire et obèse, qui se substitue à l’entreprise, aux banques et à l’initiative individuelle, c’est terminé!

Cette déclaration trompeuse m’a inspiré ce billet en réponse à une suggestion pertinente de Alexis St-Gelais, un blogueur fort intéressant malgré son allégeance soi-disant libérale. Pour ceux qui ne l’ont pas lu, voici sa suggestion:

Je vous lance donc une idée, en cette époque où plusieurs (dont je suis, ainsi que de nombreux analystes) disent que nous sommes bien gérés mais qu’il nous manque un projet rassembleur ou à tout le moins, quelque chose qui ferait pour une fois réagir un peu l’électorat. C’est tout simple: cette semaine, pensez à un projet d’envergure que vous aimeriez voir se réaliser au Québec, et faites un billet là-dessus.

Évidemment, il sous-entend bien sûr un projet étatiste et non pas un projet volontaire. En tant qu’anarchiste, je n’ai donc aucun projet étatiste à lui suggérer. Et je ne vais pas non plus proposer directement la séparation du Québec à nouveau alors que je l’ai déjà fait, bien que ma suggestion va faire progresser le projet séparatiste à coup sûr. Par contre, ma suggestion se servira de l’État, mais sans aucun coût supplémentaire pour les CONtribuables!

Voici ma suggestion: former une alliance stratégique aux prochaines élections québécoises pour élire le moins de députés possibles membres de la charogne étatiste soi-disant “libérale” du PLQ, afin que ce parti se retrouve dans la Deuxième Opposition. Moins il y aura de députés du PLQ qui seront élus, mieux ce sera! Pour ce faire, il s’agit de voter pragmatiquement, comté par comté et peu importe le parti, pour celui qui aura le plus de chances de battre le candidat du PLQ, même si cela signifie l’élection d’un gouvernement péquiste ou adéquiste.

Voilà un projet qui est très rassembleur, car il en va de l’intérêt de tous, sauf ceux qui aiment le statu quo fédéraleux qui engendre l’étatisme de plus en plus tentaculaire et obèse actuel. Et ceux-ci sont très peu nombreux!

Un anarchiste qui suggère de voter?

Beaucoup d’anarchistes et de libertariens, dont la quasi-totalité des anarcho-socialistes, ne votent jamais. L’anarcho-pragmatisme partage l’opinion des anarchistes et des libertariens qui croient que la médiocrassie pseudo-représentative est un mauvais système qui ne mérite pas d’être défendu même s’ils sont aussi d’avis que, comme le disait si bien Churchill: “la démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes (étatistes)”.

Par contre, dans le contexte actuel au Culbec, ne pas voter favorise les guidounes du Parti Soi-Disant Libéral du Culbec (PSDLCul), qui sont les zélateurs du statu quo fédéraleux qui engendre l’étatisme de plus en plus tentaculaire et obèse actuel et qui représente le pire scénario pour les anarchistes, les libertariens et tous ceux qui souhaitent la réduction de la taille de l’État culbécois, comme je l’ai déjà expliqué plusieurs fois. Dans un prochain billet, j’exposerai plus en détails les méfaits de la charogne étatiste du PSDLCul.

Bien sûr, il est clair que si nous étions aux États-Unis, où les Réactionnaires et les Médiocrates se ressemblent de plus en plus, il serait pertinent pour un anarchiste de ne pas voter mais le contexte culbécois est fort différent en raison de la sempiternelle chicane “fédéraleux vs nationaleux”. Voilà pourquoi les anarchistes, les libertariens et tous ceux qui souhaitent la réduction de la taille de l’État Culbécois auraient intérêt à prendre acte de ma suggestion.

Une majorité d’étatistes y trouveront leur compte

Ce qui est le plus paradoxal dans ma suggestion, c’est que même la majorité des étatistes du Culbec, qui sont eux aussi écoeurés du statu quo fédéraleux actuel, vont y trouver leur compte!

Si vous êtes un séparatiste nationaleux étatiste, pas de problèmes! Ne faites pas élire les fédéraleux corrompus statu quoïstes du PSDLCul, ce qui assurera à tout le moins le retour du Parti Culbécois dans l’Opposition Officielle et diminuera l’influence des médias fédéraleux comme la Presse à Desmardais. De plus, même si l’ADQ est porté au pouvoir, ce sera déjà un moindre mal que le PSDLCul pour les séparatistes puisque l’ADQ sera forcé de tenter de négocier avec le fédéral pour sa politique autonomiste, ce qui engendrera une nouvelle chicane constitutionnelle salutaire pour le projet séparatiste! Et bordel de merde, ne laissez pas votre subconscient vous guider vers des délires étatistes comme le Parti de l’Amertume Pseudo-Indépendantiste (PI), Québec Suicidaire et Fémi-fasciste (QS) ou les Éco-Fascistes Verts (PVQ) qui constitue un vote gaspillé dans un système électoral à un tour comme celui du Culbec!

Si vous êtes un fédéraleux mou partisan du Parti CONservateur qui souhaite naïvement la décentralisation du fédéralisme canadian ou que vous êtes soit 1) un pro-impérialiste sioni-fasciste et islamophobe primaire, ou 2) un catho-fasciste qui veut abolir les accomodements déraisonnables pour toutes les religions sauf le catholicisme et qui est contre la laïcité de l’État, l’avortement et les droits des non-hétérosexuels, ou 3) un raciste qui haït les immigrants et qui peste contre le multiculturalisme troudeauiste, ou 4) un insécure qui souhaite une plus forte répression policière, qui est tanné des “sentences bonbons”, qui veut éradiquer la drogue et qui veut mettre en prison même des manifestants pacifiques ou ceux qui ont commis des crimes imaginaires sans victime, ou 5) un futur parent qui aime les bébé-bonus, ou 6) un machiste primaire, ou 7) un sectaire pro-Haine FM, pas de problèmes! Ne faites pas élire de députés de la mafia pas suffisamment drouatiste étatiste du PSDLQ, ce qui améliorera la position de votre Inaction Médiocratique Réactionnaire et Giratoire du Culbec (ADQ) chéri sur l’échiquier politique Culbécois.

Si vous êtes un anglophone du Montreal West-Island partisan de la partition du Québec en cas de séparation et que votre vote raciste anti-séparatiste primaire vous a toujours fait voter pour le PSDLCul, mais que vous êtes fâchés contre le PSDCul qui vous a littéralement arnaqués dans l’affaire des défusions municipales, pas de problèmes! Faites comme dans le temps du Equality Party et votez pour Affiliation Quebec afin de foutre dehors la charogne du PSDLCul.

En terminant, je sais fort bien que monsieur St-Gelais sera fort déçu de ma suggestion et j’espère qu’il ne le prendra pas trop personnel mais le principal problème politique au Culbec qui le condamne à l’immobilisme étatiste, surtout pour les anarchistes, les libertariens et tous ceux qui souhaitent réduire la taille de l’État, est justement l’existence même de ce parti politique de merde qu’est le PSDLCul. Ma suggestion est un premier pas vers l’éradication volontaire de cette charogne étatiste, sans avoir recours à la violence (étatique ou non).

Affaire Morgan Stanley: David Gagnon est un étatiste contre le libre-marché et un zélateur du BS corporatiste!

Jeudi dernier (le 1er mai), on apprenait que Montreal avait été sélectionné par la banque Morgan Stanley pour l’établissement d’un nouveau centre de développement de logiciels qui supportera les activités de cette société. Cette annonce est une bonne nouvelle pour les travailleurs québécois en informatique, car il s’agit là d’un investissement d’environ 200 millions de dollars et de la création d’environ 300 emplois.

Mais il y a le hic habituel de l’interventionnisme étatique: le gouvernemaman Culbécois subventionne environ 500 emplois, dont environ 200 qui existaient déjà, avec un soi-disant (pour faire semblant de réduire les impôts) crédit d’impôt REMBOURSABLE réservé aux entreprises des nouvelles technologies équivalant à 30% de la masse salariale des salaires des emplois liés à des activités innovantes, et qui est en fait une subvention déguisée. Du BS corporatiste à son meilleur qui n’a rien à voir avec le libre-marché! Mais à la limite, on est tellement habitué à ce genre d’interventionnisme étatique qu’on en est asphyxié intellectuellement et qu’on n’en ferait normalement pas un gros plat.

Mais quand David “paratonnerre giratoire” Gagnon (blogueur de antagoniste.net), ce vire-capot pro-impérialiste pro-terroriste sioni-fasciste islamophobe corpo-fasciste anti-séparatiste primaire étatiste de drouate (le terme “fasciste” est trop caricatural pour certains mais j’utilise le même langage que dans antagoniste.net) soi-disant zélateur d’un “esprit libre dans un libre-marché” approuve une telle subvention, il y a là de quoi réagir!

Un soi-disant partisan du “libre-marché” qui approuve une subvention à une entreprise! Rions tous en choeur! Encore plus efficace que du gaz hilarant ou qu’Yvon Deschamps!

Jetons un coup d’oeil à ses arguments. En réponse à un certain Clopp qui dénonçait cette forme de BS corporatiste, il dit:

Je me doute bien que Clopp considère qu’un congé d’impôt c’est du “BS”.

C’est là qu’on voit à quel point la gauche a une vision perverti de l’économie.

Couper les impôts c’est pas du BS/subvention, c’est le gros bon sens.

Je regrette, mais Clopp a raison: dans ce cas-ci, cette mesure fiscale est une subvention déguisée. Étant donné le contexte actuel, où l’État grossit de plus en plus, et le fait que cette mesure fiscale ne s’adresse qu’à un seul type d’entreprise, les autres entreprises et les CONtribuables financent cette baisse d’impôts et donc il s’agit bel et bien d’une une subvention déguisée.

Si TOUTES les entreprises (je ne parle même pas des particuliers) avaient obtenu une réduction fiscale ou un crédit d’impôt NON REMBOURSABLE, j’aurais applaudi. L’impôt sur les profits de entreprises et la taxe sur le capital devraient à tout le moins être réduits (et tant qu’à moi, ça devrait être aboli: sauf temporairement un impôt à taux fixe, au même taux que pour les particuliers, sur les dividendes et les salaires des dirigeants) pour TOUTES les entreprises. Pourquoi ne se limiter qu’aux entreprises en informatique? Dois-je comprendre que cette girouette de la blogosphère québécoise aurait applaudi si les commerçants équitables avaient eu droit à ce genre de subvention à la place des entreprises en informatique? Ou si le Parti Culbécois était au pouvoir et avait pris la même décision?

Quand le gouvernement baisse mes impôt, il ne me fait pas une subvention.

Ça peut sembler le cas, mais pour paraphraser le sophisme de la vitre cassée de Bastiat, c’est ce qu’on voit. Ce qu’on ne voit pas, c’est la charge fiscale supplémentaire pour les autres entreprises qui n’ont pas accès à cette subvention et les CONtribuables.

Là c’est les entreprise en informatique qui ne sont pas imposable. C’est comme un crédit d’impôt pour les famille avec 3 enfants et +.

En plus, le gouvernement qui donne un crédit d’impot, c’est le gouvernement qui renonce a volé le profit d’une compagnie.

C’est différent du gouvernement qui décide de donner de l’argent à une compagnie.

Justement, c’est comme un crédit d’impôt pour les familles avec au moins trois enfants: tout aussi injuste! Pourquoi les célibataires et les familles ayant moins de trois enfants payeraient pour les autres? Dans le cas de cette subvention, c’est le gouvernemaman qui vole les profits des autres entreprises qui n’ont pas accès à ce crédit et une portion des revenus des CONtribuables pour les refiler à cette entreprise.

On veut tous le flat tax, personne n’est contre la vertu, c’est juste qu’un moment donné il faut être réaliste.

Toi et moi on sera mort et composter bien avant que le Québec adopte une flat tax. Entre-temps, je me réjouis de toutes les baisses d’impôts, ce sont de petites victoires. Car ces petites victoires ce sont les seules à notre porté.

En effet, mais encore faut-il qu’il s’agisse réellement d’une réduction réelle du fardeau fiscal des entreprises ou des particuliers. Il est vrai que ce soi-disant crédit d’impôt est moins pire que les subventions du Parti Culbécois à la Cité du multimédia et à la Gaspésia mais ce n’est pas une victoire pour les entrepreneurs et les CONtribuables: ce n’est qu’une défaite moins cuisante. Une véritable victoire aurait été une réduction d’impôt ou de la taxe sur le capital, si minime soit-elle, pour TOUTES les entreprises.

Mais il ne faut pas se surprendre avec ce blogueur vire-vent. En étant complice de l’impérialisme américain et des invasions militaires terroristes à l’étranger (et des subventions aux BS corporatistes contre le libre-marché du complexe militaro-industriel qui viennent avec) et en préférant parler des pauvres chiens renifleurs plutôt que de dénoncer la répression des crimes imaginaires sans victime (ainsi que la bureaucratie policière et judiciaire et les subventions indirectes (les honoraires artificiels créés par ces faux crimes) aux avocats qui viennent avec), il sombre dans la même tartufferie corpo-fasciste contre le libre-marché que les zélateurs du BS corporatiste de la drouate étatiste.

Bref, chaque fois que vous voyez ou entendez le terme “libre-marché”, méfiez-vous et demandez-vous de quoi est-il question exactement. Surtout quand c’est un drouatiste étatiste comme David “boussole démagnétisée” Gagnon qui vous en parle.

P.S.: Merci à Martin, un commentateur dans ce blogue, pour m’avoir incité à écrire ce billet.

Ajout: Bon Blogue Bad Blogue a fait référence à ce billet. Je ne suis pas certain où il veut en venir. À suivre…

Na na na na… (ou Orang-outang II)

Martin BironR. J. Umberger
WWWWWAAAAAAOUUUUUUUUUU YESSSSSSSSSSSSSS RRRRRRRRRAAAAAAAAAAAAAAAAW!!

Bravo aux Flyers de Philadelphie, en particulier à Martin Biron (première photo) et à R.J. Umberger (deuxième photo), pour avoir éliminé The Montreal Habs samedi soir. Et ce, sans Simon Gagné!

Bon débarras! The Montreal Habs Hockey Club va beaucoup moins polluer les médias!

Finalement, Daniel Brière a choisi la bonne équipe!

Séparation du Québec: les anarcho-socialistes jouent le jeu des riches et de la drouate étatiste…mais ils ne sont pas les seuls!

L’inspiration pour ce billet provient d’une partie de ce commentaire de Nicolas du blogue anarchiste Voix de faits.

Capitalisme et État vont main dans la main. Si l’État opprime, le capitalisme exploite, ce qui n’est guère mieux. Pour moi, l’ennemi principal c’est le capitalisme, l’État n’est qu’un outil à son service.

En considérant le fait que le principal ennemi est l’État et non pas le capitalisme, puisque le capitalisme sans État est quasiment inoffensif (j’ai commencé à l’expliquer dans ce billet sur le libertarianisme vulgaire), je paraphraserai les propos de Nicolas par la pensée anarcho-pragmatiste suivante:

Capitalisme et État vont main dans la main. Si l’État opprime, le capitalisme soutenu par l’État exploite, ce qui n’est guère mieux. L’ennemi principal, c’est l’État, étant donné que le capitalisme exploite les gens parce que l’État est à son service.

Mais grosso modo, l’anarcho-pragmatisme partage la préoccupation principale de Nicolas: l’État et le capitalisme vont main dans la main actuellement.

Mais si la séparation du Québec est une si mauvaise chose pour les anarcho-socialistes et les libertariens, comment se fait-il alors que la grande majorité des riches et des drouatistes étatistes ne sont pas des séparatistes?

En fait, ils ne sont pas cons ces riches et ces drouatistes étatistes (souvent c’est la même chose!): leur priorité est de s’enrichir le plus possible et ils savent fort bien que le Québec est condamné à un étatisme tentaculaire et obèse en restant dans le Cacanada, ce qui favorise les riches et les drouatistes étatistes puisque l’État et le capitalisme vont main dans la main. De plus, ils savent fort bien que ce sera plus difficile de continuer à appuyer les visées impérialistes et militaristes des autorités américaines et de perpétuer la répression des crimes imaginaires sans victime si le Québec se sépare. Voilà pourquoi une large majorité de riches et de drouatistes étatistes ne sont pas des séparatistes et ce, même si un Québec indépendant de drouate étatiste conservatrice catho-fasciste avec une armée solide possédant l’arme nucléaire au service des impérialistes américains peut très bien se concevoir en théorie. Mais je comprends très bien les riches et les drouatistes étatistes, car leur raisonnement est tout à fait cohérent avec leurs intérêts et leur idéologie.

En ce qui concerne les libertariens du Québec, la grande majorité de ceux-ci sombrent dans le libertarianisme vulgaire de l’Institut Économerdique de Montréal et se portent ainsi à la défense des riches. Ces libertariens ne sont donc pas des séparatistes, car ils savent fort bien que les riches affairistes soutenus par l’État (je ne parle pas des véritables entrepreneurs!) seront défavorisés par la séparation du Québec. Même si leur raisonnement va à l’encontre de leur propre idéologie libertarienne, je comprends ce raisonnement basé sur le libertarianisme vulgaire, surtout quand on sait que la grande majorité des libertariens sont riches eux aussi et veulent donc s’enrichir le plus possible, ce qui est plus facile à faire en restant dans le Cacanada.

Du côté des gau-gauchistes étatistes, généralement moins riches que les drouatistes étatistes et les libertariens (sauf quelques technocrates et syndicaleux corporatistes parasites de la gau-gauche étatiste caviar qui volent les CONtribuables grâce à la violence étatique) la grande majorité de ceux-ci sont des nationaleux séparatistes parce que le fait que les riches affairistes et les drouatistes étatistes seront désavantagés dans un Québec séparé, fait évidemment leur affaire. Par contre, pour de plus en plus de ces gau-gauchistes étatistes, le Parti Culbécois n’est plus assez étatiste ni suffisamment nationaleux et, étant donné que le subconscient de ces séparatistes sait très bien que la réduction de l’État est inévitable si le Québec se sépare, ces gens-là divisent leur vote en quatre partis provinciaux (Parti Culbécois, Québec Suicidaire et Fémi-fasciste, Parti Pseudo-Indépendantiste et Éco-fascistes Verts) pour nuire le plus possible au projet séparatiste.

Mieux encore, le subconscient de plus en plus de gau-gauchistes étatistes séparatistes va encore plus loin, comme le subconscient de Jimmy St-Gelais qui votera au fédéral pour les fédéraleux du The Eco-Fascist Green Party of Canada et (AJOUT: finalement, Jimmy St-Gelais va voter pour le Bloc au fédéral et pour les Verts au Culbec, ce qui est déjà moins pire: désolé pour mon extrapolation fallacieuse) le subconscient de Lutopium qui votera au fédéral pour le parti le plus fédéraleux et le plus centralisateur à Ottawa, The Allegedly New Mediocratic Socialist Centralized Canada Is Best For You Party (NPD). Difficile de comprendre le raisonnement des gau-gauchistes étatistes qui sont en perdition ces temps-ci, d’autant plus qu’on peut très bien concevoir en théorie un Québec indépendant de gau-gauche étatiste à la sauce communiste cubaine (avec un organisme de censure médiatique comme la connerie de CRTQ des péquistes, même si le rapatriment provincial de la compétence en matière de communication est légitime), mais que voulez-vous, le subconscient est une force trop puissante!

Finalement, il y a les anarcho-socialistes qui jouent le jeu des riches et des drouatistes étatistes en refusant d’appuyer la séparation du Québec. Leur raisonnement, qui repose entièrement sur le seul argument du sempiternel syllogisme fallacieux “séparation=nationalisme péquiste” est illogique et va à l’encontre de leurs intérêts. Souffrent-ils d’anarcho-étatisme, la version anarcho-socialiste du libertarianisme vulgaire? Si oui, ce serait une explication logique pour cet art de compter dans son propre but. Mais au moins, ils ne sont pas les seuls!

Mais je délire: c’est moi qui est beaucoup trop cave pour comprendre. Tous ces gens-là sont tellement plus sains d’esprit, plus intelligents et plus rationnels que votre humble serviteur!