Réponse à Alexis St-Gelais: une alliance stratégique pour crisser deWors à grands coups de pied dans le cul la charogne étatiste soi-disant "libérale" du PLQ!

N’oubliez jamais cette déclaration frauduleuse de John Charest datant de 2002:

L’État nous a jadis fait bondir en avant. Il est en train de nous ralentir. Il faut revoir et réécrire sa mission. L’État tentaculaire et obèse, qui se substitue à l’entreprise, aux banques et à l’initiative individuelle, c’est terminé!

Cette déclaration trompeuse m’a inspiré ce billet en réponse à une suggestion pertinente de Alexis St-Gelais, un blogueur fort intéressant malgré son allégeance soi-disant libérale. Pour ceux qui ne l’ont pas lu, voici sa suggestion:

Je vous lance donc une idée, en cette époque où plusieurs (dont je suis, ainsi que de nombreux analystes) disent que nous sommes bien gérés mais qu’il nous manque un projet rassembleur ou à tout le moins, quelque chose qui ferait pour une fois réagir un peu l’électorat. C’est tout simple: cette semaine, pensez à un projet d’envergure que vous aimeriez voir se réaliser au Québec, et faites un billet là-dessus.

Évidemment, il sous-entend bien sûr un projet étatiste et non pas un projet volontaire. En tant qu’anarchiste, je n’ai donc aucun projet étatiste à lui suggérer. Et je ne vais pas non plus proposer directement la séparation du Québec à nouveau alors que je l’ai déjà fait, bien que ma suggestion va faire progresser le projet séparatiste à coup sûr. Par contre, ma suggestion se servira de l’État, mais sans aucun coût supplémentaire pour les CONtribuables!

Voici ma suggestion: former une alliance stratégique aux prochaines élections québécoises pour élire le moins de députés possibles membres de la charogne étatiste soi-disant “libérale” du PLQ, afin que ce parti se retrouve dans la Deuxième Opposition. Moins il y aura de députés du PLQ qui seront élus, mieux ce sera! Pour ce faire, il s’agit de voter pragmatiquement, comté par comté et peu importe le parti, pour celui qui aura le plus de chances de battre le candidat du PLQ, même si cela signifie l’élection d’un gouvernement péquiste ou adéquiste.

Voilà un projet qui est très rassembleur, car il en va de l’intérêt de tous, sauf ceux qui aiment le statu quo fédéraleux qui engendre l’étatisme de plus en plus tentaculaire et obèse actuel. Et ceux-ci sont très peu nombreux!

Un anarchiste qui suggère de voter?

Beaucoup d’anarchistes et de libertariens, dont la quasi-totalité des anarcho-socialistes, ne votent jamais. L’anarcho-pragmatisme partage l’opinion des anarchistes et des libertariens qui croient que la médiocrassie pseudo-représentative est un mauvais système qui ne mérite pas d’être défendu même s’ils sont aussi d’avis que, comme le disait si bien Churchill: “la démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes (étatistes)”.

Par contre, dans le contexte actuel au Culbec, ne pas voter favorise les guidounes du Parti Soi-Disant Libéral du Culbec (PSDLCul), qui sont les zélateurs du statu quo fédéraleux qui engendre l’étatisme de plus en plus tentaculaire et obèse actuel et qui représente le pire scénario pour les anarchistes, les libertariens et tous ceux qui souhaitent la réduction de la taille de l’État culbécois, comme je l’ai déjà expliqué plusieurs fois. Dans un prochain billet, j’exposerai plus en détails les méfaits de la charogne étatiste du PSDLCul.

Bien sûr, il est clair que si nous étions aux États-Unis, où les Réactionnaires et les Médiocrates se ressemblent de plus en plus, il serait pertinent pour un anarchiste de ne pas voter mais le contexte culbécois est fort différent en raison de la sempiternelle chicane “fédéraleux vs nationaleux”. Voilà pourquoi les anarchistes, les libertariens et tous ceux qui souhaitent la réduction de la taille de l’État Culbécois auraient intérêt à prendre acte de ma suggestion.

Une majorité d’étatistes y trouveront leur compte

Ce qui est le plus paradoxal dans ma suggestion, c’est que même la majorité des étatistes du Culbec, qui sont eux aussi écoeurés du statu quo fédéraleux actuel, vont y trouver leur compte!

Si vous êtes un séparatiste nationaleux étatiste, pas de problèmes! Ne faites pas élire les fédéraleux corrompus statu quoïstes du PSDLCul, ce qui assurera à tout le moins le retour du Parti Culbécois dans l’Opposition Officielle et diminuera l’influence des médias fédéraleux comme la Presse à Desmardais. De plus, même si l’ADQ est porté au pouvoir, ce sera déjà un moindre mal que le PSDLCul pour les séparatistes puisque l’ADQ sera forcé de tenter de négocier avec le fédéral pour sa politique autonomiste, ce qui engendrera une nouvelle chicane constitutionnelle salutaire pour le projet séparatiste! Et bordel de merde, ne laissez pas votre subconscient vous guider vers des délires étatistes comme le Parti de l’Amertume Pseudo-Indépendantiste (PI), Québec Suicidaire et Fémi-fasciste (QS) ou les Éco-Fascistes Verts (PVQ) qui constitue un vote gaspillé dans un système électoral à un tour comme celui du Culbec!

Si vous êtes un fédéraleux mou partisan du Parti CONservateur qui souhaite naïvement la décentralisation du fédéralisme canadian ou que vous êtes soit 1) un pro-impérialiste sioni-fasciste et islamophobe primaire, ou 2) un catho-fasciste qui veut abolir les accomodements déraisonnables pour toutes les religions sauf le catholicisme et qui est contre la laïcité de l’État, l’avortement et les droits des non-hétérosexuels, ou 3) un raciste qui haït les immigrants et qui peste contre le multiculturalisme troudeauiste, ou 4) un insécure qui souhaite une plus forte répression policière, qui est tanné des “sentences bonbons”, qui veut éradiquer la drogue et qui veut mettre en prison même des manifestants pacifiques ou ceux qui ont commis des crimes imaginaires sans victime, ou 5) un futur parent qui aime les bébé-bonus, ou 6) un machiste primaire, ou 7) un sectaire pro-Haine FM, pas de problèmes! Ne faites pas élire de députés de la mafia pas suffisamment drouatiste étatiste du PSDLQ, ce qui améliorera la position de votre Inaction Médiocratique Réactionnaire et Giratoire du Culbec (ADQ) chéri sur l’échiquier politique Culbécois.

Si vous êtes un anglophone du Montreal West-Island partisan de la partition du Québec en cas de séparation et que votre vote raciste anti-séparatiste primaire vous a toujours fait voter pour le PSDLCul, mais que vous êtes fâchés contre le PSDCul qui vous a littéralement arnaqués dans l’affaire des défusions municipales, pas de problèmes! Faites comme dans le temps du Equality Party et votez pour Affiliation Quebec afin de foutre dehors la charogne du PSDLCul.

En terminant, je sais fort bien que monsieur St-Gelais sera fort déçu de ma suggestion et j’espère qu’il ne le prendra pas trop personnel mais le principal problème politique au Culbec qui le condamne à l’immobilisme étatiste, surtout pour les anarchistes, les libertariens et tous ceux qui souhaitent réduire la taille de l’État, est justement l’existence même de ce parti politique de merde qu’est le PSDLCul. Ma suggestion est un premier pas vers l’éradication volontaire de cette charogne étatiste, sans avoir recours à la violence (étatique ou non).

Advertisements

62 responses

  1. @Reblochon:

    “Ce que je suggère, c’est que les souverainistes, et plus particulièrement ceux du Parti québécois, cessent de faire de la souveraineté leur objectif premier, qu’ils défendent les intérêts du Québec d’une autre façon, avec d’autres objectifs. Le temps est venu pour les souverainistes de déposer les armes, d’abandonner le combat dans la forme qu’il prend depuis 40 ans, de modifier le programme de leur parti pour l’ajuster à la réalité politique.”

    Je vois les choses d’un oeil différent. Bien que je sois fédéraliste, je crois que la solution éventuelle serait une partition du Québec.

    Contrairement à Alain Dubuc, je suis devenu réaliste. J’ai oublié l’idée de convaincre les séparatistes, nationalistes, indépendantistes de laisser tomber le projet.

    Comme je l’ai dit à de maintes reprises, ce n’est pas tellement la séparation du Québec avec le ROC qui est un enjeu mais bien l’éternelle division “fédéraliste-séparatiste” qui ne finira jamais.

    J’en suis venu même à croire de la nécessité pour les indépendantiste d’avoir leur pays Québec. Sauf qu’il faudrait s’entendre sur la grandeur du territoire.

    Idéalement, tout le monde de partout au Québec pourrait choisir leur allégeance puisqu’il faut choisir une (idéalement je n’en prendrais aucune mais bon). Dans une séparation du vote 50-50, la solution serait comme dans un divorce à l’amiable, il faut “splitter” le ménage.

    Bien sûr ce genre de solution rend insatisfait tout le monde cependant, je la vois comme la seule façon de résoudre l’imbroglio.

  2. Moi aussi je suis pour la partition, ça s’appelle être cohérent!

    Tout comme je suis d’accord qu’on redonne des territoires aux Amérindiens (à condition qu’ils les gérent à LEURS FRAIS) ce que beaucoup de séparatistes refusent.

    Tym Machine, vous semblez prôner comme moi l’abolition des partis politiques, je me trompe?

    J’ai toujours dit que si on veut réellement réduire la taille de l’État, il faut abolir les partis politiques car ils sont un État dans l’État et vont toujours adopter un consensus étatiste…

  3. @Tym Machine

    Effectivement, le PQ (comme TOUT les autres partis) veulent restreindre les libertés individuelles et je ne vois pas ça d’un bon oeil mais ça n’invalide pas la séparation. On pourra crisser dehors le PQ par la suite.

    En ce qui concerne le 50%+1, la jurisprudence du Monténégro fera en sorte qu’il faudra au moins une double majorité (majorité des votes et majorité des inscrits) pour que le Québec se sépare du Canada. Je ne crois pas que le 50%+1 soit réaliste.

    Du côté de la partition, la question se posera après un référendum gagnant mais à prime abord je n’ai rien contre, mais sans précépiter les choses. Pourquoi pas un statut de territoire autonome québécois anglophone ou bilingue décentralisé comme Aland en Finlande pour le West Island?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%85land

  4. @Martin

    Les séparatistes devront mettre de l’eau dans leur vin concernant les amérindiens. Par contre, il faut aussi dire que le fédéral est encore pire!

    Il est temps de ne plus considérer les Premières Nations et les Inuits comme des citoyens de second ordre et de leur concéder des territoires autonomes (style Aland encore une fois!) où ils pourront gérer leurs propres affaires à leurs frais (où le gouvernement central interviendrait dans un champ limité de compétences, mais sans les subventions “bar ouvert” actuels)

    Ce sera difficile d’abolir les partis politiques dans une médiocrassie pseudo-représentative (ça prend une “vedette” locale à la Gendron ou Arthur pour être un député indépendant) mais si on convainc les gens de la nécessité de réduire l’État, les indépendants risquent de prendre de plus en plus de place.

  5. Selon Jacques Lazure, seule la séparation permettrait d’abolir les partis politiques pourtant présentement la Ville de Toronto, le NU et les TNO n’ont pas de partis politiques.

    http://steveproulx.typepad.com/steve_proulx/2006/05/abolir_les_part.html
    http://en.wikipedia.org/wiki/Non-partisan_democracy

  6. @Martin

    Ce que Jacques Lazure disait:

    Seul un Québec souverain pourrait inscrire à sa première Constitution l’abolition des partis politiques

    Effectivement, je ne crois pas que le Cacanada fera ça de sitôt. Par contre, rien n’empêche les municipalités de faire une chose semblable, même dans le contexte actuel. À moins qu’il y ait quelque chose que je ne saisis pas dans la loi électorale du Culbec.

    Est-ce que les provinces pourraient (constitutionnellement) faire la même chose que les territoires? Sais pas.

    Au Québec, il sera difficile de faire une telle chose tant que la chicane “fédéraleux vs nationaleux” fera rage. Mais si des députés indépendants obtenaient un peu de succès, ce serait déjà un pas dans la bonne direction!

  7. C’est pas plutôt Denis Lazure qui est mort?

    La Ville de Sherbrooke n’a pas de partis politiques donc je crois qu’il est possible de les abolir aux municipales sans demander la permission au Gouvernement provincial.

  8. C’est vrai pour Sherbrooke!

  9. internationaliste | Reply

    L’auteur dont vous parlez est bel et bien Jacques Lazure et c’est le frère du médecin et ancien ministre Denis Lazure qui nous a quitté récemment.

  10. Je me doutais bien du lien familial. Merci!

  11. […] avait écrit le 9 mai 2008 sur cette idée d’une coalition anti-charogne.        Réponse à Alexis St-Gelais: une alliance stratégique pour crisser deWors à grands coups de pied …Publié par Anarcho-pragmatiste sur mai 9, 2008N’oubliez jamais cette déclaration frauduleuse de […]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: