Essence: le débat devrait porter sur des choses plus importantes

Au Culbec, le prix de l’essence continue à monter et les automobilistes sont de plus en plus mécontents. Pour pallier à ce soi-disant “problème”, de plus en plus de gau-gauchistes étatistes proposent la nationalization canadian du pétrole et les libertariens, qui ont tout à fait à raison de dire que les taxes sur l’essence rapportent encore plus aux gouvernevoleurs que la marge bénéficiaire des pétrovoleuses (ça en dit long sur la programmation cérébrale étatiste quand les gens s’indignent plus des marges de profits shylockiens des pétrovoleuses que des marges de profits encore plus shylockiens des gouvernevoleurs!), nous proposent surtout la sempiternelle et trop simpliste baisse de la taxe sur l’essence, ce qui est quand même moins pire que la nationalization canadian du pétrole.

Contre la nationalisation

À prime abord, je ne suis pas d’accord avec la nationalisation du pétrole parce que ce n’est pas une mission essentielle de l’État: en fait, il n’y a aucune mission essentielle de l’État mais on peut s’entendre sur le fait que la santé est plus importante que la vente d’un carburant polluant. D’un point de vue étatiste, il serait plus profitable pour l’État de continuer à encaisser les revenus de taxes sur l’essence, d’autant plus que cette taxe de luxe est beaucoup moins liberticide que l’impôt sur le revenu.

Tout de même, il ne faut jamais oublier que le soi-disant “marché” du pétrole n’a rien à voir avec le libre-marché. Il y a beaucoup d’interventions étatiques dans ce secteur qui limitent la concurrence: OPEP, externalisation des coûts (une subvention indirecte corporatiste très bien décrite par Anne Archet), prix planchers (au Culbec, l’État impose un prix minimum estimé), guerres terroristes impérialistes, brevets.

Autrement dit, la nationalisation du pétrole est un péché véniel dans le contexte actuel et il est tout à fait compréhensible que cela soit proposé, surtout quand on constate les profits shylockiens des pétrovoleuses causés par une situation de cartel protégé par l’État et qui n’a rien à voir avec un libre-marché, même si c’est une solution irrecevable à mon avis, puisqu’il vise à combattre les effets néfastes de la violence étatique…par encore plus de violence étatique!

Néanmoins, il est bizarre que même des gau-gauchistes étatistes séparatistes le proposent, ce qui est délirant, même d’un point de vue étatiste, compte tenu que ce sera complètement inutile dans un Québec séparé, que c’est une violation du droit des provinces de disposer de leurs ressources naturelles et que c’est une expression du nationalisme canadian. Pourquoi pas Hydro-Cadnas tant qu’à y être? Pourquoi ne pas proposer la nationalisation albertaine du pétrole à la place? Est-ce encore le subconscient qui joue des mauvais tours?

Contre la baisse des taxes sur l’essence

En général, les anarchistes considèrent que les impôts et les taxes sont du vol (j’y reviendrai dans un prochain billet) mais certaines taxes, comme les taxes à la consommation de biens ou de services non-essentiels, sont moins liberticides que d’autres. Sous l’hypothèse d’un fardeau fiscal total constant (cette hypothèse fait toute la différence!), l’anarcho-pragmatisme se prononce donc en faveur à tout le moins du maintien du niveau actuel de la taxe sur l’essence. Plus encore, les taxes sur l’essence devraient même être augmentées (mais pas à un taux élevé au point de causer de la contrebande comme c’est le cas pour les cigarettes en ce moment) mais en autant que les impôts sur les particuliers diminuent en conséquence.

Au fond, le prix élevé de l’essence est une très bonne chose pour l’environnement, un très bon moyen pour lutter contre la surconsommation d’essence et un incitatif intéressant pour le développement de technologies énergétiques alternatives. L’essence n’est pas encore assez chère! La lutte pour protéger l’environnement et la lutte contre la surconsommation sont des leitmotivs très importants pour les socialistes (étatistes ou anarchistes) et j’ose croire que plusieurs d’entre eux seront d’accord avec moi dans ce dossier, en cet ère de changements climatiques soi-disant causés par l’homme, de soi-disant pic pétrolier et de décroissance conviviale.

Les libertariens font fausse route (mais par ailleurs, ils soulèvent des bons points) en priorisant leur discours sur les taxes: en baissant ces taxes sur l’essence, cela fera en sorte que, pour conserver un fardeau fiscal total constant, l’impôt progressif des particuliers (en particulier ceux des plus riches) et des profits des entreprises devra augmenter, ce qui est plus liberticide que la taxe sur l’essence. L’anarcho-pragmatisme, tout comme le libertarianisme, ne cautionne pas le leitmotiv socialiste du “Faisons payer les riches”, du moins pas dans une perspective étatiste (une redistribution volontaire des richesses est tout à fait légitime!).

La priorité: abolir le crisse de Prix Minimum Estimé et expliquer les méfaits étatistes du cartel pétrolier

Le fait de ne se concentrer que sur la baisse des taxes ou sur la nationalisation du pétrole nous fait oublier le point le plus important et le plus scandaleux dans toute cette histoire: le gouvernement culbécois est responable en partie de la situation qui prévaut au Culbec en ce moment avec sa loi sur le Prix Minimum Estimé qui impose dans les faits un prix plancher aux détaillants, soi-disant pour protéger les indépendants, mais qui dans les faits permet aux détaillants des grandes pétrovoleuses d’obtenir une marge de profit supérieure à ce qui se serait produit sans cette loi. Bref, la marché de l’essence est un cartel désiré et protégé par l’État au Culbec, au profit des pétrovoleuses et au détriment des CONsommateurs! Allez lire ce billet de Serge Rouleau qui présente le point de vue libertarien sur la question et allez voir ce graphique très révélateur! Ce billet portant sur la scandaleuse intervention de l’État contre le Costco de St-Jérôme est fort intéressant.

L’anarcho-pragmatisme propose d’abolir cette loi sur le Prix Minimum Estimé, ce qui fera en sorte qu’on s’approchera un peu plus des conditions qui prévaudraient dans un véritable libre-marché. Ceci ne réglera pas tous les problèmes mais ce serait déjà un pas plus important dans la bonne direction. Aussi, ce serait une bonne chose d’expliquer les autres méfaits de l’intervention étatique dans le pseudo-marché du pétrole (ce que je devrais moi faire dans un prochain billet!). Tout cela est plus important que la nationalization canadian du pétrole ou la sempiternelle baisse de taxes sur l’essence.

Bref, le débat sur le prix de l’essence ne porte pas sur les choses les plus importantes: en ne se concentrant que sur la nationalization canadian du pétrole et sur la sempiternelle baisse de taxes sur l’essence, on occulte les autres méfaits des interventions étatiques dans le pseudo-marché du pétrole: en particulier la crisse de loi culbécoise sur le Prix Minimum Estimé qui doit être aboli. Dans un marché pétrolier véritablement libre, le développement de solutions énergétiques alternatives serait plus rapide qu’en ce moment et l’environnement s’en porterait mieux. Qui a dit que l’étatisme était essentiel pour protéger l’environnement?

Advertisements

19 responses

  1. Je viens sur la pointe des pieds, je n’ai pas la prétention de m’émisser dans le débat d’une question aussi complexe…

    “Au fond, le prix élevé de l’essence est une très bonne chose pour l’environnement, un très bon moyen pour lutter contre la surconsommation d’essence et un incitatif intéressant pour le développement de technologies énergétiques alternatives.”

    C’est vrai, mais il faudrait qu’il y est un peu plus d’action de ce côté, c’est peut-être à cause du lobbyisme sauvage des grandes pétrolières, mais même si les technologies sont viables, fiables et économiques, on parle presque d’utopie ici… tant on vogue sur l’immobilisme.

    En attendant je vais aller méditer là dessus:

    “il est bizarre que même des gau-gauchistes étatistes séparatistes le proposent, ce qui est délirant, même d’un point de vue étatiste, compte tenu que ce sera complètement inutile dans un Québec séparé, que c’est une violation du droit des provinces de disposer de leurs ressources naturelles et que c’est une expression du nationalisme canadian”

    Intéressant! …

  2. @MFL

    C’est vrai, mais il faudrait qu’il y est un peu plus d’action de ce côté, c’est peut-être à cause du lobbyisme sauvage des grandes pétrolières, mais même si les technologies sont viables, fiables et économiques, on parle presque d’utopie ici… tant on vogue sur l’immobilisme.

    Voilà pourquoi, entres autres, il faut dénoncer les trop nombreuses interventions de l’État dans ce secteur.

    Tant mieux si je te fais méditer!

  3. Yikes! Tu dois être une mauvaise influence sur moi. Je suis en parfait accord (ou presque) avec ce que tu as écrit. Je ne suis pas trop “hot” à l’idée de hausser les taxes sur l’essence (à mon avis elles sont déjà assez élevées), mais si ça entrainait une baisse des impôts sur le revenu, ce serait plus tolérable. Présentement, il y a des signes que le citron de l’impôt est déjà trop pressé de toute façon.

    Le prix minimum estimé est aussi une aberration qu’il faudrait abolir en effet. Je n’ai jamais compris le concept qu’il fallait garder les prix artificiellement élevés pour protéger les indépendants. Ce faisant, on a éliminé la possibilité qu’il y ait de la compétition qui amènerait une baisse de prix, ou du moins d’avoir un prix réellement fixé par l’offre et la demande.

    Qu’on aime ça ou pas, les pétrolières vont faire des profits. Elles en feraient même plus dans un véritable libre-marché. Mais vouloir les remplacer par un monopole étatique serait la pire des stupidités.

    C’est effectivement une bonne chose que les prix montent s’ils stimulent la recherche pour des énergies alternatives et pour nous forcer à changer nos habitudes. J’emploie déjà le transport en commun pour aller travailler, et ma conjointe fera probablement de même lorsqu’elle retournera au travail. Non seulement réduire notre dépendance au pétrole serait bon pour l’environnement, mais il couperait les vivres à ceux qui financent le terrorisme dans le monde.

  4. “les taxes sur l’essence rapportent encore plus aux gouvernevoleurs que la marge bénéficiaire des pétrovoleuses (ça en dit long sur la programmation cérébrale étatiste…)”

    Disons que vous gazez 50 litres par semaines et que le prix du gaz augmente de 10 cents. Immédiatement vous allez avoir une entrevue de Paul Arcand sur le “cartel” des pétrolières. Or, si on calcule rapidement, ça fait une augmentation de 5$ par semaine et 250$ par année.

    Or quand le gouvernement subtilise 55% du salaire de quelqu’un qui fait 100 000$ par année, personne ne chiale. Justement, à peine 1% des québecois font ce salaire alors qu’au prorata ils sont le double et le triple en Ontario et en Alberta respectivement.

    La mentalité pro-étatiste n’est pas prête de changer et on ne verra jamais Martin Matte dans une annonce d’Honda chialer contre les taxes des gouvernements qui officiellement nous taxes à des taux usuaires. Et ce n’est que le début…

    Salutations,

    Tym Machine

  5. @Tym Machine

    Je suis d’accord avec vous!

    @Philippe David

    Présentement, il y a des signes que le citron de l’impôt est déjà trop pressé de toute façon.

    Absolument!

    Qu’on aime ça ou pas, les pétrolières vont faire des profits. Elles en feraient même plus dans un véritable libre-marché.

    Ça dépend comment on définit le “libre-marché”. Si on abolissait le prix plancher, les profits diminueraient mais si on abolissait aussi les taxes, ces mêmes profits augmenteraient encore plus.

    Par contre, dans un véritable libre-marché sans aucune intervention (incluant l’abolition du concept de corporation) étatique ni taxe (ou à la limite, une taxe liliputienne pour financer un État minimal), il y aurait beaucoup plus de concurrence et les profits des pétrolières seraient moins shylockiens pour chacune d’entre elles. Peut-être même que les pétrolières dans leur ensemble auraient un profit total aussi élevé mais il y aurait beaucoup plus d’entrepreneurs qui en profiteraient.

    Non seulement réduire notre dépendance au pétrole serait bon pour l’environnement, mais il couperait les vivres à ceux qui financent le terrorisme dans le monde.

    En effet! Je n’ai peut-être pas assez insisté sur ce point!

  6. internationaliste | Reply

    Encore une obsession anti-canadienne. Parce que le pétrole est concentré hors du Québec vouloir sa nationalisation serait du nationalisme canadien! Et même si c’était vrai. C’est certainement mieux de laisser des multinationales, surtout américaines, contrôler nos ressources naturelles!

    Il est grand temps de lever le drapeau de la lutte pour défendre la souveraineté nationale du Canada en mettant fin au pillage de nos richesses par les multinationales.

  7. Pierre Lévesque | Reply

    Tu es pour les taxes et pour l’ingénierie sociale faite avec les taxes. Encore pire, tu es contre les profits des pétrolières. Si les pétrolières veulent faire des profits “shylockiens”, c’est leur affaire. Si des gens veulent former des corporations pour protéger leur PROPRIÉTÉ PRIVÉ, c’est de leur affaire. Le seul rôle de l’état c’est justement de mettre en place des mesure pour protéger la propriété privé (brevet, corporation…).

    Bref, tu supportes la forme la plus crasse et méprisable qui soit de l’étatisme.

    Bravo, ton manque de cohérence atteint un niveau que j’ai rarement vu. D’ici peu j’imagine que tu vas défendre les taxes sur le carbone.

  8. internationaliste | Reply

    Je ne sais pas si c’est à moi que tu t’adresses, mais ton niveau intellectuel laisse sérieusement à désirer. Incapable d’argument sans insulter mon pauvre.

    Pour ton info les pétrolières font des profits avec NOTRE ARGENT. Le rôle de l’État n’est pas d’assurer le bien-être des multinationales. Un peu plus et on croirait entendre que l’État devrait abolir tout impôt pour les grosses compagnies et leur verser encore plus de subventions directes et indirectes.

    L’État n’a pas à défendre la propriété privée des compagnies. Les ressources naturelles ne doivent pas être contrôlées par une petite élite de parasites.

  9. Je suis content d’avoir trouve ce blogue (enfin, du a ton commentaire sur le mien) et de savoir qu’il y a des vrais Anarchistes au Quebec aussi. Je n’ai jamais entendu le terme “anarcho-pragmatiste.” Quelle est ta definition?

  10. @Intenationaliste

    Pas croyable, mais Monsieur Lévesque s’adressait à moi! Je ne crois pas qu’il ne soit pas intelligent ni qu’il m’ait insulté: voilà simplement un libertarien vulgaire qui s’ignore!

    Parce que le pétrole est concentré hors du Québec vouloir sa nationalisation serait du nationalisme canadien! Et même si c’était vrai.

    Nationaliser le pétrole canadian est une expression du nationalisme canadian comme la nationalisation du pétrole vénézuélien est une expression du nationalisme vénézuélien chavézien. Pourquoi pas Hydro-Cadnas, Loto-Cadnas et Société des Alcools du Cacanada, tant qu’à y être? Au fait, vous qui voulez décentraliser le fédéralisme, pourquoi ne proposez-vous pas plutôt la nationalisation albertaine du pétrole? Ce serait déjà moins pire et plus respectueux des provinces!

    Il est grand temps de lever le drapeau de la lutte pour défendre la souveraineté nationale du Canada en mettant fin au pillage de nos richesses par les multinationales.

    En restant dans le Cacanada, on continue le pillage au Québec!

    Pour ton info les pétrolières font des profits avec NOTRE ARGENT. Le rôle de l’État n’est pas d’assurer le bien-être des multinationales. Un peu plus et on croirait entendre que l’État devrait abolir tout impôt pour les grosses compagnies et leur verser encore plus de subventions directes et indirectes.

    Je suis pas mal d’accord avec vous, les subventions doivent être abolies au plus sacrant mais pour bien faire les impôts des entreprises doivent aussi être abolis (mais j’admets que c’est difficile à faire ça rapidement, surtout que nous ne sommes pas dans une situation de véritable libre-marché).

    L’État n’a pas à défendre la propriété privée des compagnies.

    Pour être plus précis, l’État doit permettre au individus de défendre leurs possessions/propriétés (je préfère la possession mais je reviendrai avec plus de précision dans des prochains billets) et doit punir la violence criminelle contre les possessions/propriétés des individus (même dans un État minarchiste). Par contre, les corporations et le concept de “personne morale” qui s’y rattache n’existeraient pas dans un véritable libre-marché. Bien sûr, des entreprises existeraient mais tous les propriétaires seraient personnellement imputables, contrairement aux corporations.

    Les ressources naturelles ne doivent pas être contrôlées par une petite élite de parasites.

    Absolument! Voilà un problème créé par l’État!

  11. @Pierre Lévesque

    Vous n’avez manifestement pas compris grand-chose à mon billet et vous devriez le relire. Je devrais peut-être répondre à votre commentaire dans un prochain billet…

  12. @Francois Tremblay

    Bienvenue dans ce blogue!

    Le terme “anarcho-pragmatisme” est une création personnelle: il est donc normal que vous ne l’ayez jamais entendu.

    Il est difficile de définir correctement l’anarcho-pragmatisme parce que je ne l’ai pas défini encore complètement. Je vous suggère d’aller voir les onglets (en dessous du titre en haut) “Anarcho-pragmatisme?” (quoique le terme anarcho-socialiste est peut-être trop utilisé) ou mieux encore, l’onglet “Six Attitudes Essentielles” (plus clair!) qui décrit encore mieux ce qu’est l’anarcho-pragmatisme au niveau des attitudes personnelles.

    Le but est de définir une approche plus rationnelle de l’anarchisme afin de prévenir les dérives émotives totalitaires et violentes des anarcho-socialistes, des néo-libertariens militaristes et des libertariens vulgaires et de réunir tous les anarcho-quelque-chose et les vrais libertariens dans leurs nombreuses similitudes.

    Mais je dirais que l’anarcho-pragmatisme ressemble de plus en plus à l’anarcho-mutualisme de Carson, mais avec une théorie un peu différente de la possession/propriété que je suis en train d’élaborer et qui ressemble (ou qui est peut-être exactement la même chose!) au Use-Right Theory de Per Bylund: mais pour le moment, disons que je préfère la possession à la propriété privée (mais sachant fort bien que la propriété privée sans état est préférable au simulacre de droit de propriété concédé par les États).

  13. J’ai lu les Six Attitudes Essentielles et je suis tout a fait d’accord.

    A propos, est-ce que tu pourrais recommander un forum francophone sur l’anarchisme, qui n’est pas tros socialiste/collectiviste? Je pense que je perds mon francais a force de ne pas l’utiliser, et j’aimerais bien le retrouver.

  14. François, je ne suis pas un expert des forums mais à ma connaissance, je n’en connais aucun qui ne soit pas anarcho-collectiviste (quoique le collectivisme volontaire ne me cause aucun problème).

    Le mieux que j’ai à vous proposer pour un anarcho-pro-libre-marché (Free Market Anarchist) comme vous est le Blogue du Québécois Libre (un blogue libertarien québécois que tout anarchiste québécois devrait connaître) qui est même nettement meilleur que mon propre blogue. Il y a aussi le webzine le Québécois Libre qui est très intéresant. Les liens pour ce blogue et ce webzine se trouvent dans la catégorie “Libertariens” à droite.

    Mais attention, mêmes les blogues ou sites anarcho-collectivistes (anarchistes libertaires) peuvent fournir de très bonnes informations ou raisonnements, même pour des libertariens.

    Finalement, je vous recommande les Cahiers d’Anne Archet, pour un point de vue anarcho-individualiste-stirnérien-anti-capitaliste-libertin-athéiste.

  15. J’ai ecris pour le Quebecois Libre dans le passe, mais je me suis fait mettre dehors, alors je ne crois pas qu’ils seraient tres content de me revoir.

    J’ai un forum avec une section sur l’anarchie de marche, et si ca vous (i.e. toi et tes lecteurs) interessent, je pourrais partir une section francaise.

  16. Bizarre!

    J’ai lu vos textes sur le QL aujourd’hui et je ne vois aucune incohérence non-libertarienne dans vos textes. À ma connaissance, il y a aussi Brigitte Pellerin qui a été mise dehors fin 2001 en raison de ses positions trop militaristes (ce qui est plus logique!).

    Je n’avais pas lu ces textes parce que je ne connaissais que très peu le QL en 2001.

    Vous ne voulez peut-être pas me dire ce qu’ils vous ont dit pour justifier ça et je vous comprendrai. Mais quelles sont les raisons réelles selon vous?

    En ce qui concerne votre forum, je ne crois pas être intéressé à y participer régulièrement. Après tout, je ne suis pas un Free-Market Anarchist à proprement dit. Mais j’y ferai sûrement un petit tour.

    Par contre, si vous démarriez une section française, il me ferait plaisir d’écrire un petit billet pour inviter les lecteurs à visiter votre forum.

  17. L’énoncé du principe de Chodorov est fort intéressant.

  18. Oh, j’avais des questions morales au sujet de la resistance violente, je doutais de la non-violence, et donc ceci m’a valu la porte. Enfin, je ne pense pas que c’etait tres “fair.”

  19. @François Tremblay

    Ça dépend comment vous définissez la “résistance violente” (faudrait que je fouille plus dans votre blogue) mais à prime abord, la violence des anarchistes a nui plus souvent qu’autrement au mouvement anarchiste et ne sert qu’à légitimer la répression policière. Mais ce n’est pas une raison suffisante pour vous foutre à la porte, d’autant plus que je n’ai relevé aucun appel à la violence dans vos textes. Peut-être avez-vous évolué dans votre pensée sur cette question depuis tout ce temps.

    Je vous suggère de tenter de publier certains billets dans le Blogue du QL, ce que j’ai déjà fait. Trois billets ont déjà été publiés.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: