Redéfinir l'anarcho-pragmatisme (partie I)

Depuis le début de ce blogue, ma pensée a évolué ou, à tout le moins, une évolution sémantique s’est produite dans mon discours qui diffère un peu maintenant de mes prétentions initiales tel que définies dans mon tout premier billet Qu’est-ce que l’anarcho-pragmatisme?. Pour chacun des paragraphes du ce tout premier billet, je vais exposer l’ancienne version, la nouvelle version et des explications. La nouvelle version est entièrement réeditée sur la page ANARCHO-PRAGMATISME?.

Ancienne version (paragraphe 1): L’anarcho-pragmatisme, c’est mon idée, ma conception rationnelle de ce que devrait être l’anarcho-socialisme. Idéologiquement parlant, il n’y a rien d’original: l’anarcho-pragmatisme est exactement la même chose que l’anarcho-socialisme, mais du point de vue des attitudes et du cheminement pour en arriver (ça n’arrivera pas de notre vivant) à l’idéal anarcho-socialiste, cela est fort différent de ce qui a été fait jusqu’à maintenant.

Nouvelle version (paragraphe 1): L’anarcho-pragmatisme, c’est mon idée, ma conception rationnelle de ce que devrait être l’anarchisme. Idéologiquement parlant, il n’y a rien d’original: l’anarcho-pragmatisme est exactement la même chose ou presque que chacune des formes de l’anarchisme (ex: anarcho-socialisme, anarcho-mutualisme, anarchisme de marché (ce que je désignais malencontreusement par anarcho-capitalisme)) mais du point de vue des attitudes et du cheminement pour en arriver (ça n’arrivera pas de notre vivant) à l’idéal anarchiste, cela est différent de ce qui a été fait jusqu’à maintenant.

Explication (paragraphe 1): Je ne me définis plus comme un anarcho-socialiste. En fait, l’anarcho-pragmatisme devient progressivement un hybride entre l’anarcho-mutualisme et l’anarchie de marché. Bref, l’anarcho-pragmatisme est plus proche de l’anarchisme de marché que de l’anarcho-socialisme, mais sans rejeter celui-ci. Des blogueurs comme François Tremblay, Kevin Carson, Per Bylund et Jeremy de Social Memory Complex m’ont amené à ce changement, peut-être plus sémantique qu’idéologique cependant.

Ancienne version (paragraphe 2): Je prétends que le moment est venu pour le mouvement anarcho-socialiste d’utiliser une approche plus rationnelle et moins émotive afin d’éviter cette-fois-ci les dérives violentes et totalitaires qui ont fait très mal à la crédibilité de l’anarcho-socialisme et qui sont à l’origine de la marginalisation actuelle de cette idéologie.

Nouvelle version (paragraphe 2): Je prétends que le moment est venu pour le mouvement anarchiste d’utiliser une approche plus rationnelle et moins émotive afin d’éviter cette-fois-ci les dérives violentes et totalitaires qui ont fait très mal à la crédibilité de l’anarchisme et qui sont à l’origine de la marginalisation actuelle de cette idéologie.

Explication (paragraphe 2): Ma critique n’a pas à être restreinte à l’anarcho-socialisme et s’adresse à l’ensemble des anarchistes.

Ancienne version (paragraphe 3): Le but de ce blogue est de vous présenter les tenants et aboutissants de l’approche anarcho-pragmatiste afin de convaincre le plus de Québécois (au sens territorial du terme) possibles de sa pertinence. De plus, je me permettrai de commenter certaines questions d’actualité selon l’approche anarcho-pragmatiste.

Nouvelle version (paragraphe 3): Le but principal de ce blogue est de vous présenter les tenants et aboutissants de l’approche anarcho-pragmatiste afin de convaincre le plus de Québécois (au sens territorial du terme) possibles de la pertinence de l’anarchisme. Un autre but est d’unifier toutes les forces anarchistes, faire valoir leurs similitudes et s’entendre sur des stratégies communes pour combattre l’État. De plus, je me permettrai de commenter certaines questions d’actualité selon l’approche anarcho-pragmatiste.

Explication (paragraphe 3): L’atteinte du but principal progresse lentement, mais ça progresse quand même. Je suis ravi de constater qu’il y a beaucoup plus d’étatistes qui lisent ce blogue en proportion par rapport à la moyenne des blogues anarchistes que je connaisse. L’unification des forces anarchistes autour de leurs nombreuses similitudes est un point fort important si nous voulons que le mouvement anarchiste prenne un envol vigoureux au Québec. Ma peur est que ma sympathie envers l’anarchisme de marché ne m’aide pas, même si je ne rejette pas l’anarcho-socialisme.

Ancienne version (paragraphe 4): Mon rêve le plus fou, c’est que ce blogue devienne un jour l’analogue anarcho-pragmatiste du blogue du Québécois Libre, un blogue libertarien qui est à mon humble avis le meilleur blogue politique au Québec. Mais pour y arriver, je ne pourrai pas le faire seul. Espérons que je sois suffisamment convaincant pour qu’un mouvement anarcho-pragmatiste puisse se développer au Québec.

Nouvelle version (paragraphe 4): Mon rêve le plus fou, c’est de convaincre une collaboratrice de publier ici, même si elle ne partage pas entièrement toutes mes idées en tant qu’individu. Espérons que je sois suffisamment convaincant pour que le mouvement anarchiste prenne encore plus de place au Québec.

Explication (paragraphe 4): Plus réaliste. Je préfère une collaboratrice à un collaborateur, car l’anarchisme a aussi besoin des femmes pour s’épanouir et je suis, par ailleurs, agréablement surpris que ce blogue attire beaucoup plus de lectrices en proportion que la moyenne des autres blogues anarchistes que je connaisse et ce, malgré mes positions anti-fémi-favoritistes. Et de plus, je ne vois aucun mal à de l’anarcho-fémi-favoritisme qui ne me regarde que moi et qui n’est imposé à personne!

Dans le prochain billet de cette série, je définirai un peu plus exhaustivement en quoi consiste l’anarcho-pragmatisme, dans le but de mieux vous (et même me) faire comprendre où je m’en vais avec tout ça.

Advertisements

22 responses

  1. Oui je suis d’accord qu’il faut cesser ces haines ideologiques stupides. Elles n’ont aucun role, sauf creer un gouffre imaginaire entre le marche et le socialisme (tel que defini par les anarchistes socialistes).

    Quant a une “collaboratrice,” bonne chance mais vous avez une plus grande chance de vous faire tuer par un meteore!

  2. “Oui je suis d’accord qu’il faut cesser ces haines ideologiques stupides. Elles n’ont aucun role, sauf creer un gouffre imaginaire entre le marche et le socialisme (tel que defini par les anarchistes socialistes).”

    En effet François! Mais ce n’est pas seulement les anarchistes socialistes qui le définissent ainsi et tu le sais très bien. Il faut prendre le temps de leur expliquer ce truc qui n’est pas évident au premier coup d’oeil.

    “Quant a une “collaboratrice,” bonne chance mais vous avez une plus grande chance de vous faire tuer par un meteore!”

    Il y avait au moins Gabrielle LD qui a son propre blogue mais elle semble être partie pour le reste de l’été. Tout de même, c’est déjà ça.

    Tout de même, tu me sers indirectement de collaborateur, car j’apprends des choses à te lire, ce qui est tout de même très intéressant.

  3. Un autre point sur les tenants de l’anarchisme, au risque de me trouver superficiel, souvent la première image que l’on a, c’est celle d’une bande de jeunes punks (la plupart du temps prônant l’anarchisme dans une perspective communiste) avec des tatous, des piercings, des vestes de cuir et des gens que ça fait longtemps qu’ils ne se sont pas lavés.

    Je m’excuse de ce lot de préjugés et ces gens ont le droit à leur opinion et le droit de manifester mais il est très possible de s’habiller propre et d’être à la fois anarchiste.

    L’habit ne fait pas le moine certes mais si l’attitude est plus propre et plus pacifiste, les dignes représentants de cette doctrine doivent également refléter physiquement le changement de cap de l’anarchisme.

    Salutations,

    Tym Machine

  4. « Je préfère une collaboratrice à un collaborateur »

    Ben regarde, si tu veux mettre le plus de chances possibles sur ton bord, prends-toi un travesti comme collaborateur. Il sera à la fois masculin et féminin. Un être complet!

  5. Oui je suis tout a fait d’accord avec FiloFinal, bien qu’il y ait encore moins de chance de trouver un travesti anarchiste qui veule devenir ton collaborateur.

    “En effet François! Mais ce n’est pas seulement les anarchistes socialistes qui le définissent ainsi et tu le sais très bien. Il faut prendre le temps de leur expliquer ce truc qui n’est pas évident au premier coup d’oeil.”

    Oui mais comme l’expression “LIBRE marche” est assez commune, c’est plus evident non? Enfin c’est comme ca que j’envisage la question.

  6. Mais il reste que, François, pour être un travesti, il ne faut pas être trop By the Book. Ils sortent des sentiers battus, pour être poli. Alors, non, je crois au contraire qu’il peut assez facilement approcher un tranny.

  7. @Tym Machine

    Le plus important pour les anarchistes est de ne plus cautionner la violence (j’embarque avec vous sur la question du pacifisme, quoique n’oubliez pas la répression policière exagérée qui survient trop souvent). Les questions de vêtements n’ont aucune importance pour moi. Ces anarchistes habillés de manière non conformistes (surtout des libertaires) sont mes alliés eux aussi, même si mon look ne ressemble pas à eux et malgré certaines différences idéologiques qui me semblent très mineurs. Et comme je ne suis pas une carte de mode moi-même et que je suis l’homme le plus laid du monde…

  8. @FiloFinal

    Je n’ai rien contre les collaborateurs, peu importe le sexe et l’orientation sexuelle. Mais bon, je sombre dans l’anarcho-fémi-favoritisme et je préfère les femmes!

    @François

    L’expression “libre-marché” est moins confuse que “capitalisme” mais sa définition utilisée habituellement est loin de faire référence à un véritable libre-marché, tout de même.

  9. internationaliste | Reply

    Arrête donc de te déprécier Anarcho et montre ton joli minois pour qu’on puisse s’en faire une idée!

  10. Ne t’en fais pas, je ne me crois pas complètement.

  11. “Mon rêve le plus fou, c’est que ce blogue devienne un jour l’analogue anarcho-pragmatiste du blogue du Québécois Libre,”

    En autant que tu ne me mettes pas dehors si j’exprime une opinion avec laquelle tu es en desaccord… 😉

  12. HAHAHA! Jamais François. On n’est pas toujours obligé d’être d’accord sur tout non plus. Sinon, ça serait plate!

    Mais disons que je suis plus réaliste dans mon rêve maintenant.

  13. internationaliste | Reply

    Anarcho préfère avoir une collaboratrice pour pouvoir se rincer l’oeil.

  14. Tu as compris!

    Mais mes autres raisons ont de l’allure!

  15. @Internationaliste,

    Si c’est Nathalie Elgraby-Lévis, je dis yess mais

    Si c’est Denise Bombardier, c’est un peu moins intéressant.

    C’est comme le poste de secrétaire-réceptionniste, c’est rare que c’est une fille laide qui l’a encore plus rare que ce soit un gars (là, on se pose de sérieuses questions sur les orientations sexuelles du boss).

    Préjugés quand vous nous tenez en laisse…

  16. internationaliste | Reply

    Quant à moi un mignon jeune homme ferait l’affaire!

  17. @Tym Machine

    Ni une ni l’autre ne pourraient être une collaboratrice ici. Et de toute façon, elles ont mieux à faire!

    J’avoue que je trouve Elgrably jolie, pour quelques baises, ça irait!

    Denise Bombardier est jolie et intelligente mais elle a 67 ans. J’aime bien les femmes matures mais il ne faut pas exagérer.

  18. internationaliste | Reply

    C’est une intellectuelle de droite qui enseigne à l’École des Hautes Études Commerciales à Montréal, qui écrit dans le Journal de Montréal et qui a déjà travaillé pour l’Institut Économique de Montréal.

  19. Pour compléter ce que Internationaliste a dit, il s’agit la même Nathalie Elgrably qui avait fait une critique de Wall-E.

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2008/07/25/nathalie-elgrably-walle/

    Le texte de sa part qui résume le mieux sa pensée:

    http://www.iedm.org/main/show_editorials_fr.php?editorials_id=443

    Et cette fois-ci, ce texte a bien de l’allure en général. Elle aime Bastiat mais à mon avis, elle ne va pas assez loin, ce qui fait en sorte que je la critique souvent (pas nécessairement pour les mêmes raisons que les gau-gauchistes étatistes).

    Elgrably n’est pas une drouatiste réactionnaire au sens de Ann Coulter non plus, ce qui fait en sorte que je suis encore capable de la lire.

  20. Quelle ironie que je suis maintenant un mutualiste.

  21. François, pourquoi dis-tu que c’est une ironie?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: