État et arts: une illustration du double-standard de la drouate étatiste

Je vous recommande de lire le dernier billet de Renart concernant la censure politique anti-artistique. En particulier, j’ai bien aimé sa dernière phrase:

L’argent des contribuables ne peut pas servir à financer les rebelles, seulement les guerriers…

Mais après les fleurs, voici le pot pour Renart. Franchement, je le trouve ridicule de songer au sabordage du Mal-De-Bloc Culbécois. Il joue le jeu des fédéraleux!

Maintenant, j’attire particulièrement votre attention sur ce suave commentaire de Christian Rioux, ce fier fédéraleux French Canadian living in La Belle Province of Quebec:

On ne peux pas faire n’importe quoi et ensuite dire que c’est de l’art. Et encore moins quand on demande du financement de l’État. Ils peuvent faire des sculptures avec des excréments s’ils le veulent, mais qu’ils le fassent avec leur argent, pas avec l’argent des contribuables.

Quelle connerie! Par contre, je n’ai aucun problème avec ce qui est écrit en gras. En effet, je suis contre les interventions de l’État pour quoi que ce soit sauf que la même chose doit s’appliquer dans des domaines moins importants, car sinon cela est injuste et il ne s’agit pas d’une mesure efficace qui favorisera la réduction de l’État mais bel et bien une mesure idéologique qui ne sera qu’un détournement à de l’argent volé par l’État aux CONtribuables.

Par exemple, si des gens souhaitent commettre des génocides et imposer la médiocrassie pseudo-représentative avec l’aide de militaires criminels à l’étranger, comme Christian Rioux et plusieurs électeurs dans le Rest Of Canada, dans la région de Québec et en Beauce le prônent, pourquoi ne financent-ils pas eux-mêmes une milice “humanitaire” (sic) et n’envahissent-ils pas l’Afghanistan avec leur propre putain de fric au lieu d’utiliser l’argent volé par l’État aux CONtribuables?

Mais comme tout bon drouatiste étatiste sait si bien le faire, Christian Rioux fait semblant de ne pas avoir pensé à ce détail avant de vomir cette connerie et nous fait une illustration ividente du double-standardisme dans le discours des drouatistes étatistes.

Réinvestissons les coupures en culture dans les génocides à l’étranger, la répression policière des non-agressions et les athlètes drogués! Le sens des priorités des drouatistes étatistes est vraiment extraordinaire!

Dans le dossier des coupures dans le domaine des arts, certaines personnes m’ont reproché que j’étais incohérent pour un anarchiste en défendant les artistes de cette façon. Pourtant, je n’ai jamais dit que l’État devait subventionner la culture à tout prix, j’ai seulement dit qu’il faut dénoncer le fait que les coupures ne servent qu’à détourner l’argent volé par l’État aux CONtribuables pour d’autres fins encore moins pertinentes. J’ose croire maintenant que mes détracteurs vont comprendre la nuance!

Pour terminer, je vous laisse avec cette blague très désopilante de Christian Rioux:

Si je faisais moi-même quelque chose qui ressemble à Riopelle, personne ne trouverait ça intéressant, ça passerait pour un dessin d’enfant. C’est juste le nom de l’artiste qui donne de la valeur à ses choses. Si c’était vraiment de l’art, les gens trouveraient ça intéressant sans avoir à savoir le nom de l’artiste.

Christian Rioux au Festival Juste Pour Rire, ça presse!

Si on peut se permettre de mépriser les artistes à ce point, voilà une raison de plus pour s’exclamer “Fuck The Troops!”.

Advertisements

51 responses

  1. Je n’aurais pas du tout ce probleme… surtout devant un canadien-francais. Vous avez bien raison sur un point, dans un email comme sur un blog, les émotions ne passent pas, alors comment pouvez-vous pretendre vcir de la frustration, de la colere, de la haine, de la crainte… dans mes propos. Je trouve que vous etes qu’un petit con assimilé et je pourrais vous le dire en face quand vous voudrez.

    Et je n’imagine aucun ton, juste le contenu de votre blogue rempli de betises.

    Quand vous vous offusquez des discours de peur, vous ne parlez que du bloc, voire du PQ, tandis que les maitres incontestés dans ce domaine sont les anti-souverainistes purs et durs !

    «Le but des pratiques politiques est de maintenir la populace dans l’inquiétude (et donc demandant la sécurité), sous la menace infinie de croque-mitaines, pour la plus part imaginaires. »

    Tout à fait ce qui resume la campagne du NON ! Meme les federalistes en general. Il ne vente pas le federalisme, il detruise le souverainisme. Et les discours de Harper tout au long de sa campagne, c’etait bien pire que le Bloc, dès qu’il parlait de DION s’etait pour nous prevenir du desastre que ca allait etre ! Bref, le Bloc a ENFIN compris que c’est le seul langage que comprend ce petit peuple de mouton craintif: les discours negatifs et de peurs. Au petit peuple de changer cela, on ne peut pas accuser les politiciens d’en profiter !

    Un pays à nous, ca presse.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: