Saborder le Bloc serait de jouer le jeu des fédéraleux étatistes

Certains séparatistes ne savent plus quoi inventer et ont une conscience environnementale fort développée, alors ils recyclent des déchets provenant de leurs adversaires, dont la vomissure fédéraleuse suivante: remettre en question la pertinence du Bloc. (Attention : remettre en question sa pertinence ne veut pas dire remettre en question son travail pour Renart) Encore cette merde!

Par exemple, il y a Renart qui dit ceci:

Je sais que c’est utopique ce que je vais écrire, mais je crois que le Bloc Québécois devrait se saborder à l’annonce des prochaines élections fédérales pour aller grossir les rangs des souverainistes au niveau provincial, qui en ont bien besoin.

Comme si les Québécois avaient besoin de 75 députés fédéraleux à Ottawa! Et à ce que je sache, il y a un Parti Libéral à Ottawa et à Québec, un Parti Conservateur à Ottawa et à Québec (ADQ), un NPD à Ottawa et à Québec (Québec Suicidaire) et un Parti Vert à Ottawa et à Québec! Est-ce que cette situation est mauvaise pour les fédéraleux qui ont 8 partis (4 partis + 4 valets French Canadian living in La Belle Province of Quebec) à Québec et à Ottawa contre 2 partis (le PCUL et son valet le Mal-De-Bloc) pour les séparatistes?

De plus Renart me dit ceci, en réponse à mon dernier billet:

Pour ce qui est de la question du sabordage du Bloc, explique-moi en quoi une lente (ou rapide) baisse des sièges de ce parti dans l’avenir, ce qui a failli arriver à cette élection, serait bonne pour l’idée de souveraineté auprès de la population!

Bien sûr que ça ne serait pas une bonne chose mais cette baisse de sièges est purement hypothétique. Qui vous dit que ce ne sera pas 54 la prochaine fois? Le Bloc avait eu 38 députés en 2000 et ils ont réussi à avoir 54 députés en 2004!

De plus, sans le Bloc, Harper serait majoritaire depuis 2006 et il n’y aurait même pas eu d’élection cette automne. Est-ce ça que vous voulez? Voulez-vous encore des gouvernements fédéraleux majoritaires avec la complicité du Québec? Voulez-vous retrouver une situation comme en 1982, avec PET Troudeau et 74 charognards soi-disant libéraux sur 75 au Québec, qui ont tous appuyé le rapatriment unilatéral de la Constitution Canadian sans le consentement du Québec?

C’est l’influence de l’État fédéral sur le Québec, ainsi que l’État à proprement dit, dont il faut remettre en question sa pertinence, pas le Bloc! Cessez d’entretenir des chimères et de croire qu’on peut changer quoi que ce soit politiquement, encore moins de réduire la taille de l’État, en restant dans le Canada, vous n’y arriverez jamais! Le mieux que l’on puisse faire dans ce contexte sclérosé est de perturber le fonctionnement de l’État Canadian en empêchant tout parti fédéraleux d’obtenir une majorité de sièges à Ottawa!

Advertisements

65 responses

  1. @Décembre

    Il est possible que le Bloc n’en fait pas assez et je suis d’avis que le discours des séparatistes doit être renouvelé. Mais dites-moi quel est l’intérêt de faire élire des fédéraleux?

  2. @Frankie

    Si la région de Québec avait voté à 75% pour le OUI, le référendum de 1995 était gagné.

  3. @Tym Machine

    “Loin de moi l’idée de dévier le discours mais on est là pour parler de choses et d’autres à moins que je ne me trompe.”

    En effet, je m’en fous que les commentaires ait un quelconque rapport ou pas avec le billet.

    “Ça me fait penser aux solutions libertariennes et anarchistes aux problèmes économiques, comment peut-on savoir si elles marchent ou non si on ne les essaient jamais, si on a constamment le réflexe de type genou-fou (knee-jerk) de se rebiffer sur le gouvernement à chaque fois que la misère s’abat sur nous comme sur job alors que dans 99,9% des cas, les gouvernements et leurs règles, leurs politiques et leur vision contrôlante sont la source de toutes ces misères.”

    En effet, mais il y a encore du travail de persuasion à faire. Ça prend un fort appui populaire pour que ça puisse être sérieusement essayé.

    “Le combat de type fédéraliste-souverainiste en assumant l’étatisme ambiant et omniprésent est un piège à la con. C’est se demander qui contrôlera l’étatisme ce qui est aussi con que de se demander dans le combat gauche-droite où le gouvernement devra gaspiller notre argent. Les gens devront penser en dehors de la petite boite étatiste s’ils veulent trouver les outils nécessaires pour se sortir de leur marasme.”

    Je suis d’accord. Dommage que les séparatistes ne comprennent pas que ce n’est pas dans leur intérêt d’agir ainsi!

    “Je crois que dans ce “combat” pour plus de libertés individuelles, il faut surtout apprendre à ne pas compter sur les autres et leurs opinions mais plutôt miser sur soi-même et sur sa propre vision des choses et ainsi être des individus qui s’adonnent à partager des points de vue similaires et non être des individus tentant de se mouler à la conformité que le collectivisme du moment (la saveur du jour, l’opinion ambiante et majoritaire) impose.”

    En effet!

    “Ce qui pourrait et devrait arriver selon moi, c’est une réforme du scrutin vers la proportionnelle et/ou un parti qui viendrait compétitionner le Bloc dans sa propre niche établie et dans sa propre clientèle un peu comme le PI désire le faire au provincial mais les barrières à l’entrée sont très difficiles.”

    Ce n’est pas une bonne chose pour les séparatistes de se diviser comme ça. Je suis contre la proportionnelle et je préférerais un système uninominal multitours comme en Australie.

    “Mais qui sait pourquoi ce ne serait pas vous qui démarreriez un tel parti. Peut-être songerais-je à voter pour un vrai séparatiste pour la première fois de ma vie.”

    Merci mais oubliez ça! En tout cas, pas avant que le Québec se sépare. À moins que je devienne le Ron Paul du PQ, hihihihi! 😉

    “Se battre avec qui au juste? Casser des vitrines comme lors des manifs anti-mondialistes?”

    Ou une manif pacifique de 50 000 personnes comme dans le temps de Fillion.

    “Le seul courage que les québecois ont pu montrer c’est faire un petit X à côté de Bloc ou à côté de PQ au provincial ou à côté de oui à un référendum, pour le reste, il ne faudrait pas trop en demander, n’est-ce pas?”

    Je vous suis dans votre cynisme!

  4. « Les gens devront penser en dehors de la petite boite étatiste s’ils veulent trouver les outils nécessaires pour se sortir de leur marasme. »

    Tant que nous seront une simple province dans le canada, on ne pourra jamais avoir ce genre de relexion, par contre une fois libre et dans un petit pays de 7 millions d’habitants, on pourrait tres bien essayer de faire evoluer cette idee, surtout pendant la turbulence qui est une force creatrice de nouveaux courants et d’idees progressistes. Parce que la turbulence, bien que les petites gens craintives ne l’aient pas compris, ce n’est pas forcement negatif.

  5. Bon point, mais il faut y penser tout de suite.

  6. Ca c’est à ceux qui veulent defendre cette idee d’y penser et de commencer à la promouvoir en expliquant bien que c’est seulement dans un Quebec souverain que ca pourrait se faire.

  7. « Si la région de Québec avait voté à 75% pour le OUI, le référendum de 1995 était gagné. »

    Ah non, stp, lâche-moi ça tout de suite !
    Premièrement, il n’y a pas beaucoup de régions qui ont voté à 75% pour le OUI. Surtout avec une ville comme Québec, il est plutôt normal qu’elle ait eu des résultats « baromètres » aux résultats finaux. Dire qu’ils auraient du voté à 75% pour le OUI, c’est totalement dérisoire !

    Montréal aurait du voté à 40% pour le OUI : objectif plus réaliste et qui aurait fait preuve d’une belle intégration. Mais non, c’était trop demandé.

    En passant Reblochon, ce que j’ai vu des statistiques (regarde sur le site du gouv.), il y a eu un flux exagéré d’immigrants en 92 et 93. Au-delà de 50000 !!! Ça a voté OUI, ces gens là ?? pfffffff. En 94-95, ça a descendu de moitié.

    « Tu vas faire comment ? Une dictee ? »

    Une dictée ? Non, mais pour faire appliquer le projet 195, tu leur fait passé des tests annuels compilés au Bureau de la Statistique (et même celui de l’Éducation), idéalement sur rendez-vous. Ces examens auraient pour but de les évaluer sur leur maîtrise du français, l’histoire du Québec et sa réalité politique. Tant que les évaluateurs (gens d’ici) jugeront que l’immigrant a des carences, ce dernier devra recommencer les examens tant et aussi longtemps que ses résultats seront pas suffisants. Cela voudra dire qu’il lui manque un préalable fondamentale pour exercer son privilège de voter et de participer aux débats publics. Et pour celui qui maîtrise déjà la langue et qui a une petite idée de ce qu’est le Québec, ça sera un jeu d’enfants pour lui ! 195 doit absolument passer et doit être appliqué !

  8. Houla, ca semble vraiment compliqué, arbitraire et infaisable. Dans un monde parfait je ne dis pas, là ca devient un peu lourd.

    Deja une citoyenneté quebecoise, un accueil des nouveaux citoyen comme le canada le fait avec un beau discours de propagande et un serment d’allegeance au peuple quebecois, ca resoudrait 80% de nos problemes d’integration. Il faut mettre une deuxieme couche par dessus celle du canada et tu verras comment les immigres se sentiront beaucoup plus quebecois. En les forcant, tu vas les bloquer et ils seront canadiens plus que jamais. Cours de psychologie 101

  9. “tu vas les bloquer et ils seront canadiens plus que jamais.”

    Pas nécessairement. Il pourrait plutôt ressentir un sentiment d’encadrement qui les encouragerait à s’engager plus fortement en politique. Résultat : moins ignorants de la machine politique d’ici ainsi que des enjeux d’ici, et cela aurait pour effet d’effacer la pensée unique qu’il faut absolument voter NON au référendum … et de voter libéral sans se poser de questions !

  10. pffffffffffffff! Le foutu vote ethnique n’est pas le problème principal.

  11. surtout qu’il pourrait tres bien etre resolu si les quebecois avaient des couilles et savaient s’ouvrir un peu plus.

  12. En lisant vos vieux commentaires, on réalise comment vous étiez dans les patates! En réalité le bloc est plus utile que jamais. Il fonctionne bien grâce à une chose : STRUCTURE! Il est organisé! Le pq doit apprendre du bloc, duceppe devrait leur donner des cours : 1 . avoir un site web structuré, comme celui du bloc 2. TOUT préparer d’avance, chaque position face à chaque sujet. Le bloc sait EXACTEMENT sa position sur chaque sujet. Je n’en reviens pas encore que Marois ne s’était pas préparée à répondre à LA question prévisible de charest durant le débat des chefs: pourquoi on vous ferait confiance vous qui avez mis à la porte des milliers d’infirmières. C’était tellement évident! Elle a affirmé ne pas regretter, mais n’a pas assumé cela! Si j’étais elle je ne regretterais pas et j’expliquerais le coup sale de Chrétien qui a forcé le québec à faire des coupures. Elle aurait du sortir cela dans le débat.

    Le bloc est une petite équipe tellement efficace, comparativement au PQ. Même certains candidats sont meilleurs, il est évident qu’on les a mieux préparés à répondre à plein de questions, genre une pluie d’attaques leur sont faite régulièrement pour les tester et ainsi ils paufinent leur discours.

    Aussi le bloc note chaque affirmation de l’autre camp et fait beaucoup de calculs, analyse les statistiques, et quand ils peuvent ils sortent les chiffres dans un discours simple, rapide, efficace, pas endormant.

  13. Le bloc est tellement utile, que les quebecois viennent encore d’avoir l’impression qu’il les a protegé du canada et que donc on peut y rester en toute securité…

    Ce parti est une nuisance pour la souveraineté car il empeche le petit peuple de se reveiller. Les quebecois ne bougent leur gros cul que lorsqu’ils se font pietiner la gueule par ottawa. Et oui, ils ont le sommeil profond.

    Et c’est sur qu’il n’appliquent pas les memes techniques que le PQ, il n’a pas la meme job et ne la fait pas au meme endroit.

    COmparons des choses comparable, ca sera plus credible.

    – le bloc ne veut pas et ne peut pas prendre le pouvoir
    – le bloc n’est pas là-bas pour faire la souveraineté et n’a pas de referendum dans son programme
    – le bloc peut convaincre des federalistes quebecois de son utilité, le PQ non !
    – le bloc a aucun autre parti qui joue dans ses plattes-bandes
    – etc…

    dans les patates … completement mon bon fred !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: