Le soi-disant "Mystère de Québec" expliqué et le foutu vote ethnique (partie I)

Je vous rappelle la fameuse déclaration de Jacques Parizeau, alors Premier Sinistre du Culbec, lors de son discours de la défaite du OUI lors du référendum sur la séparation du Québec de 1995:

C’est vrai, c’est vrai qu’on a été battus, au fond, par quoi ? Par l’argent puis des votes ethniques, essentiellement. Alors ça veut dire que la prochaine fois, au lieu d’être 60 ou 61 % à voter OUI on sera 63 ou 64 % et ça suffira. C’est tout.

Cette déclaration n’a rien de scandaleuse et est presqu’entièrement vrai. Sauf pour une chose, le mot “essentiellement”. En fait, le vote ethnique n’est pas le problème principal pour les séparatistes, contrairement aux prétentions de plusieurs d’entre eux, dont Jacques Parizeau et Pierre Falardeau. Le problème principal est le tiède appui à la séparation du Québec dans la paroisse de Québec et je vais vous l’illustrer.

Voici les comtés où le OUI a gagné avec plus de 70% des votes et le pourcentage de OUI correspondant:

Dubuc: 70,3%
Jonquière: 71,02%
Lac-St-Jean: 73,06%
Masson (Terrebonne, Mascouche, Repentigny): 71,02%
Saguenay: 73,33%

On remarque que 4 de ces 5 comtés sont au Saguenay-Lac-St-Jean. Le comté de Masson (un comté adéquiste en ce moment!) est situé au nord-est de Montréal. Pour les résultats dans tous les comtés, allez voir ici.

Voici les résultats pour le OUI dans les 9 comtés de la Rive-Nord de Québec:

Taschereau (centre-ville de Québec): 59,05%
Charlesbourg: 53,20%
Chauveau: 54,50%
Jean-Talon: 48,01%
La Peltrie (chez moi!): 54,75%
Vanier: 55,24%
Montmorency: 57,56%
Louis-Hébert: 53,01%
Limoilou (maintenant Jean-Lesage): 51,90%

On remarque que dans tous ces comtés, le OUI n’a même pas récolté 60% des appuis. Dans Jean-Talon, le résultat est un peu plus compréhensible puisqu’il s’agit du comté où il y a le plus d’anglophones et de riches retraités qui ont peur de perdre leurs pensions canadian, leurs comptes de banque et leurs Montagnes Rocheuses à cause des méchants séparatistes!

Mais pour les autres comtés, ces résultats sont délirants, en principe, quand on constate que Québec est la capitale québécoise de l’étatisme et du BS parasite de luxe, ce qui fait en sorte que cette région profiterait bien plus de la séparation du Québec que le Saguenay-Lac-St-Jean et le comté de Masson. Logiquement, il est anormal que le OUI n’ait pas eu au moins 55% dans Jean-Talon, au moins 75% dans Taschereau et au moins 70% dans les autres comtés. Avec de tels résultats, le OUI l’aurait remporté en 1995, peu importe l’argent ou les votes ethniques. Alors, crissez-moé patience avec le foutu vote ethnique! Le principal problème se situe chez les francophones, surtout à Québec.

Néanmoins, ces résultats s’expliquent principalement par deux choses. D’abord, beaucoup de fonctionnaires sont encore en crisse contre le PCUL en raison de la fameuse baisse des salaires des fonctionnaires décrétée par le PQ en 1982, ce qui fait en sorte qu’ils se tirent dans les pieds en n’appuyant pas la séparation du Québec.

Ensuite, la raison la plus importante est la propagande anti-séparatiste très efficace orchestrée auprès des non-fonctionnaires (pourtant, ceux-ci profitent grassement eux aussi de l’assiette au beurre étatiste à Québec) par André Arthur depuis le début des années 70, qui fait en sorte que le cerveau d’un grand nombre de non-fonctionnaires de Québec est bien programmé pour ne pas être séparatiste.

Voilà, vous avez compris ce qui explique le soi-disant “Mystère de Québec”. Il n’y a aucun mystère là-dedans au fond, car vous savez maintenant pourquoi ce soi-disant “mystère” existe. Les séparatistes doivent réussir à vendre les avantages de la séparation du Québec à la population de Québec s’ils veulent réaliser un jour la séparation du Québec mais il faut d’abord comprendre pourquoi les appuis envers la séparation du Québec sont si tièdes à Québec avant d’essayer de résoudre ce problème, ce que j’ai expliqué dans ce billet.

La compréhension et la résolution du soi-disant “Mystère de Québec” est un problème nettement plus prioritaire que le putain de vote ethnique, dont les discussions sur ce sujet ne font que nuire à la progression du projet séparatiste et alimenter les accusations de racisme et de xénophobie vomies par les fédéraleux contre les séparatistes.

Advertisements

25 responses

  1. C’est bien gentil, mais dans quel sens tu me remercies?

  2. J’avais déjà publié ces chiffres lors du premier dossier spécial que j’ai fait sur mon blogue. Ce dossier s’intitulait: «La déconstruction des mythes fédéralistes». C’était pour prouver les monarcho-fédérastes avaient tort en disant que Québec avait voté NON pour excuser leur tricherie de 1995.

    Merci de me faire écho, Anarcho! 😛

  3. Ben dis donc, très pertinent comme article. On comprend mieux le pourquoi de… Quoique je devrais fermer ma yeule, provenant d’une région qui doit avoir beaucoup voté “non” à cause des coins où c’est très anglophones… Et oh, j’apprends que tu viens de la région de Québec. On en apprend tous les jours qu’ils disent !

  4. Ce qui me sidere le plus, c’est que de tous les Quebecois ce sont ceux qui avaient le plus à gagner en devenant la capitale d’un pays. Ils peuvent bien se frustrer contre Montreal ! Ils avaient la chance de devenir non pas la plus grosse ville, mais vraiment la ville la plus importante du Quebec au niveau international et nul doute que les retombées economiques auraient ete enormes pour eux.

    Quand nous gagnerons notre independance, je vais proposer que la capitale du Quebec ne soit pas cette ville de morons sans vision.

    Et oui, le mot principal est reellement ESSENTIELLEMENT. On aurait pu le gagner malgré le vote ethnique et malgré l’argent. Et on peut encore… ca prend juste des couilles.

  5. @ Reblochon.

    «Quand nous gagnerons notre independance, je vais proposer que la capitale du Quebec ne soit pas cette ville de morons sans vision.»

    Merci! Je te retourne le compliment. En passant, un «moron sans vision», comme tu dis, serait-il pour la construction d’un Casino, un nouveau Colisée et le retour d’une équipe de la LNH, le tout dans sa ville, hein?

    «…la plus grosse ville, mais vraiment la ville la plus importante du Quebec au niveau international et nul doute que les retombées economiques auraient ete enormes pour eux.»

    Tu te mélanges avec Montréal, là. Québec sera toujours la deuxième ville face à Montréal. Les médias sont tous là, alors qu’ils devraient être à Québec. Le Québec serait le seul pays dont sa Capitale nationale ne serait pas le centre médiatique de ce pays. Imagine!

  6. @Jean-Luc Proulx

    Je fais écho à vos chiffres mais je trouve que l’appui à la séparation du Québec est très tiède à Québec, malgré les avantages évidents pour cette région.

    “En passant, un «moron sans vision», comme tu dis, serait-il pour la construction d’un Casino, un nouveau Colisée et le retour d’une équipe de la LNH, le tout dans sa ville, hein?”

    La problème, c’est qu’on demande encore trop d’argent au gouvernemaman pour ces projets. Quoique dans le cas du Casino, étant donné qu’on est pogné avec un monopole d’État ridicule comme Loto-Culbec, je suis d’accord avec l’idée.

    “Le Québec serait le seul pays dont sa Capitale nationale ne serait pas le centre médiatique de ce pays. Imagine!”

    Pas le seul mais un des très rares.

    @Reblochon

    Tout de même, Québec doit demeurer la capitale d’un Québec séparé et Montréal sera toujours la ville la plus importante du Québec. Mais je suis d’accord avec le reste de ton commentaire.

    @Alex

    “Quoique je devrais fermer ma yeule, provenant d’une région qui doit avoir beaucoup voté “non” à cause des coins où c’est très anglophones… ”

    Mais logiquement, ce résultat est plus compréhensible!

    Eh oui, je vis à Québec depuis 21 ans! Mais peut-être plus pour longtemps…

  7. @ Anarcho
    « La compréhension et la résolution du soi-disant “Mystère de Québec” est un problème nettement plus prioritaire que le putain de vote ethnique »

    Pas du tout, c’est toi qui a le don de mettre ton référentiel d’analyse au mauvais endroit. En passant, tu ne devais pas être très fort en physique, toi !

    Ok, tu as sorti les chiffres de la ville de Québec, c’est bizarre que tu n’aies pas sorti ceux de Montréal … Malgré les différences profondes entre les gens de Québec et ceux de certaines autres régions, je trouve que les gens de cette ville ont fait leur « part » durant le dernier référendum. On a quand même plus que la majorité absolue ici ! Enlève Montréal à ce référendum, et c’était presque du 60%, au final, pour le OUI.

    Aussi, à ce que je sache, la Manifestation de la Honte (et je suis poli ici) ne s’est pas déroulée à Québec. Cliquer sur le lien pour les détails :

    http://archives.radio-canada.ca/politique/provincial_territorial/dossiers/1796-12188/

    C’était à Montreal DOWNTOWN, question de consolider le fort du NON et pour pas que nos « bons amis » Canadians connaissent quelconque hostilité en territoire souverainiste. J’aurais bien aimé voir cette même gang de bozos manifester dans le Vieux-Québec. Là on aurait ri !

    Je réitère que le problème, à la fois aux référendums, aux élections provinciales et fédérales, c’est Montréal Centre, Nord et Ouest. Et s’il y a à avoir un nouveau référendum, ce même problème viendra encore gâcher l’initialisation de notre projet national.

  8. « Tu te mélanges avec Montréal, là. Québec sera toujours la deuxième ville face à Montréal. Les médias sont tous là, alors qu’ils devraient être à Québec. Le Québec serait le seul pays dont sa Capitale nationale ne serait pas le centre médiatique de ce pays. Imagine! »

    1- on peut etre la ville la plus importante sans etre le centre d’affaire ou la plus peuplé. Si C’est là que se vote toutes les lois et se distribue toutes subventions et autorisations, crois-moi que ca sera une des villes les plus importantes du Quebec. Sans parler du boulot recupérés du palier federal qui viendront grossir la ville. Et internationalement ca restera la capitale, qui est toujours la plus mise sur la map, pas comme en ce moment ou le figaro nous parle de Montreal lors du 400e !

    2- le seul pays dont sa Capitale nationale ne serait pas le centre médiatique de ce pays… ah bon, je pensais que Toronto etait LA grosse ville du Canada. Et je suis qu’en faisant le tour du monde tu pourrais trouver des exemples, mais comme je te le dis, de l’exterieur tu ne le sais pas et crois que la ville la plus importante est la capitale

    … qui a dit l’australie ? Tiens un exemple flagrant, personne ne connait la capitale de ce pays. Le premier nom qui nous vient à l’esprit n’est pas la capitale. Le bresil, c’est RIO ? Ah ben non ! etc…

    Non, QUebec avait vraiment tout à gagner de l’independance du Quebec, les gens de cette cité sont juste des morons ! (non je ne generalise pas, je vise TOUS ceux qui ont voté NON en 95 parce que le Deal en restant dans le canada etait plus interessant !)

  9. Québec est une ville de p’tit vieux. Les vieux sont moins portés à appuyer la séparation. Ils n’étaient pas convaincus que le “projet” allaient améliorer leurs vies.

    Québec est aussi une ville plus conservatrice.

    Le projet séparatiste attire plus les gauchistes, tendis que Québec est plus bourgeois en esprit.

  10. @Anarcho: bon billet, bonne mise-au-point. Ça explique en partie le soi-disant “mystère” de Québec. Ce qui est le plus important dans ton billet c’est “Les séparatistes doivent réussir à vendre les avantages de la séparation du Québec à la population de Québec s’ils veulent réaliser un jour la séparation du Québec”. Ce que Mme Marois s’apprêtait à faire cet automne et l’hiver prochain. J’ai cru comprendre qu’elle aurait aimé faire le tour du Québec pour rencontrer les citoyens et en débattre. C’est le premier pas vers la “re-naissance” de l’idée d’indépendance. Il faut convaincre les gens avec de bons arguments. Et pourquoi pas partir en tournée avec une coalition de souverainistes?

    Autrement, ça ne passera pas. Parce que nous sommes engourdis. Confortablement engourdis.

  11. bof, un bon coup de pied au cul, ca te degourdit n’importe quel peuple mieux que tous les beaux discours et toutes les seances d’information. Du moment que la chaussure est canadienne, ca devrait bien nous suffir. Les petits vieux et le petit peuple craintif n’a que faire des discours explicatifs, rassurants, positifs. Surtout quand tu vois qu’une phrase negative de la propagande federaliste ou le moindre discours de peur met des mois d’efforts à terre.

    Non, la seule chose qui fera bouger ce peuple de moutons, c’est la revolte lorsque le canada s’essuyra une fois de trop les pieds sur sa gueule ! Reste plus qu’à attendre et prendre son mal en patience.

  12. «I love Jean Charest!
    God Bless Liberal Party! Charest is THE man to destroy the nazi terrorist separatist movment once for all! God Bless Canada!»

    C’est une autre de tes satires ou tu es vraiment sérieux, là? 😉

  13. Une satire pour l’Halloween!

    Le Satan fédéraleux étatiste s’est emparé de mon blogue! 😉

  14. @Frankie

    Québec est une ville essentiellement francophone qui profiterait allègrement de la séparation du Québec. Il y a beaucoup plus de gens qu’on peut convaincre à Québec qu’à Montreal. À Montreal, il y a un vote raciste des anglophones et des allophones non francophones qu’il est presqu’impossible de changer ou qui se change trop lentement.

    Essayer de convaincre un anglophone d’appuyer la séparation du Québec est encore plus difficile que de convaincre un noir américain de ne pas voter pour Obama!

  15. @Anarcho> ““Quoique je devrais fermer ma yeule, provenant d’une région qui doit avoir beaucoup voté “non” à cause des coins où c’est très anglophones… ”

    Mais logiquement, ce résultat est plus compréhensible!”

    Mouin… N’empêche qu’il y a une majorité francophone à Sherbrooke et je ne suis pas certain qu’elle ait voté “oui” en masse et ça c’est pas très… sage. Mais bon, je n’ai pas les chiffres alors je ne m’avancerai pas trop.

  16. Le comté de Sherbrooke, celui de Jean Charest, a voté OUI à 53.28%. Pas si mal.

  17. “Essayer de convaincre un anglophone d’appuyer la séparation du Québec est encore plus difficile que de convaincre un noir américain de ne pas voter pour Obama!”
    mauvais exemple. Y a rien de plus con qu’un electeur et bon nombre de noirs votent pour mc cain… meme des irakiens !

    c’est un peu comme les abrutis de quebecois qui votent contre leur nation à chaque election

  18. @Reblochon

    C’est vrai que Ottawa n’est pas la plus importante plaque tournante médiatique au Canada, loin de là!

    “mauvais exemple. Y a rien de plus con qu’un electeur et bon nombre de noirs votent pour mc cain… meme des irakiens !”

    Il y aura au 80% des noirs qui vont voter pour Obama. Les terroristes irakiens souhaitent l’élection de McCain pour justifier leur croisade.

    “c’est un peu comme les abrutis de quebecois qui votent contre leur nation à chaque election”

    En effet!

  19. @Suzanne

    Québec est la seule capitale provinciale au Canada à être plus consevatrice que le reste de sa province. Il faut chercher d’autres raisons, dont celles que j’ai mentionnées.

  20. @Lutopium

    “Autrement, ça ne passera pas. Parce que nous sommes engourdis. Confortablement engourdis.”

    Mais la crise financière nous rendrera moins engourdis!

  21. David, mon cher David

    À ce que je sache, ce ne sont pas tous les immigrés qui sont anglophones. Et ça me ramène à dire qu’il est pressant d’imposer un 195 pour ne pas vivre dans une société gangrénée d’ici quelques années.

    Penses-y : si on arrive à se séparer et qu’eux n’ont voté qu’à 20% pour le OUI, c’est toute une belle société qui nous attend !? À chaque temps dur, ils vont toujours nous la ramener du genre “On aurait jamais du quitter le Canada” bla bla … De la chiure sociale, quoi ?!!

    Qu’ils s’intègrent ! Qu’ils soient des citoyens à part entière et qu’ils réfléchissent réellement sur la question nationale. S’ils sont incapables de faire ces procédures, bien il y a toujours d’autres coins du monde où ils peuvent habiter.

  22. Ce sera plus facile de les “intégrer” lorsque le Québec sera séparé, sans qu’aucune loi ne soit nécessaire. Les immigrants francophones appuient de plus en plus la séparation du Québec.

  23. Pour le texte. J’aurais pu écrire “bon texte” aussi…

    😉

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: