Homophobie: un commentaire "royal"!

En réponse à ce billet de Bernard Drainville, député du PCul dans Marie-Victorin, dénonçant l’homophobie, Julien Royal y est allé d’un superbe commentaire. Ça vaut la peine de le lire en entier!

La lutte contre l’homophobie est un concept voué à l’échec malheureusement. Plutôt que de se plier à quémander des droits, nous devrions lutter contre la domination sexuée et l’hétérosexisme (l’affirmation de l’hétérosexualité comme norme sociale ou comme étant supérieure aux autres orientations sexuelles).

L’homophobie puisse ses racines dans un mensonge aussi odieux que millénaire, à savoir que l’orientation sexuelle existe en tant que fait biologique. Depuis toujours, nous ne faisons que répondre aux stéréotypes des identités sexuelles présentes dans nos sociétés. Ainsi, nous sommes avant tout définis par des constructions purement sociales.

Le mouvement gay de ” libération ” et d’égalité des droits s’enferme dans une ” identité gay ” intégrée dans l’hétéronorme, à son tour normalisante, stigmatisant ses propres anormaux : transgenres, folles, prostituées…

Aller réclamer les droits des homosexuels revient à accepter que, fondamentalement, il existe une norme sexuelle naturelle. On creuse du même coup le fossé initial qui permet à l’homophobie de perdurer. Commençons par cesser de parler d’orientation sexuelle… les êtres sont sexués tout simplement.

Superbe! 🙂 Je suis convaincu qu’un raisonnement semblable puisse s’appliquer au fémi-favoritisme. Un jour, je m’inspirerai de ce commentaire pour dénoncer le fémi-favoritisme comme soi-disant “outil de lutte contre le patriarcat”.

Advertisements

120 responses

  1. Oui, je suis tout à fait d’accord. En fait, ce raisonnement semble presque exactement celui de Foucault quand il parle du mouvement gai. Le mouvement gai devrait avoir été un moment de créativité, de réinvention des façons dont on relationne les uns les autres, dans toute la société… malheureusement, le projet gai s’est terminé dans une fausse euphorie, le “marriage gai”, et s’est donc inscrit strictement dans un cadre gendré et dans la logique hétérosexuelle.

    1. internationaliste | Reply

      C’est faux de prétendre que le mouvement pour les droits des gais et lesbiennes se résume à la question du mariage. Il y a bien d’autres combats qui sont menés comme celui contre l’homophobie dans les écoles qui s’inscrit dans une lutte plus générale contre les actes de violence à caractère haineux et pour le droit à la différence.

      Je me demande qu’elle serait la position de David Gendron face à l’attaque violente et gratuite qu’a subi un jeune gai à Québec en juillet 2007 et dont il ne s’est pas encore vraiment remis.

      1. Il s’agit d’un acte criminel abject! Sans aucun doute!

  2. Voilà qui est bien résumé mon cher François!

    Devrait-on appliquer la même logique au mouvement soi-disant “féministe”? (que je surnomme fémi-favoritiste ici)

    Au fait, Julien Royal a ton blogue sur sa blogoliste. 🙂

  3. Oui, le mouvement féministe s’inscrit aussi dans le cadre du genre et du sexe, et de la logique hétérosexuelle. Comme j’ai lu dans une édition d’Offensive, la seule différence entre la femme avant et après le féminisme est qu’elle est “libre” de choisir d’avoir des enfants et de rester à la maison (ou, alternativement, de travailler et de suivre la logique capitaliste basée sur le matérialisme et la dépendance toujours plus grande sur le système) au lieu d’être forcée (par la religion, la pression sociale, la famille) d’avoir des enfants et de rester à la maison.

    Pas vraiment d’amélioration, quoi! On reproduit le même modèle parce qu’on a rien de mieux à faire! Encore une fois, il n’y a eu aucune redéfinition des relations ou aucun act social créatif. Toujours la même estie de merde. Toujours les mêmes carcans fuckés, les mêmes concepts de rôles sociaux qui ne font aucun estie de sens!

    1. Voilà! Là, tu parles du vrai féminisme!

      Excellents commentaires! Je garde ça en réserve!

    2. Raison de plus pour adopter une position extinctionniste!

  4. Et puis en plus c’est vrai, les féministes ont aussi leurs marginalisés, leur “Others”… pas seulement les “transgenres, folles, prostituées” mais aussi celles qui exposent leur corps, celles qui pratiquent le sado-masochisme, etc etc.

    1. D’ailleurs, ces soi-disant “marginalisés” subissent l’ostracisation du mouvement fémi-favoritiste au Culbec!

      1. Pourquoi tu dis “soi-disant”?

        1. Ça va, tu as raison, le mouvement fémi-favoritiste les marginalise! Ce terme n’est pas partinent de ma part!

          1. Ah, je trouvais l’addition un peu bizarre.

          2. En effet, tu as bien raison de le souligner.

  5. La logique (j’aime bien utiliser ce mot aujourd’hui, non?) démocratique en est une d’acceptation et semble donc être tout à fait exclusionnaire de toute créativité sociale. Comment pouvons-nous expliquer le manque total de créativité sociale dans ces deux mouvements populaires majeurs?

    1. Tu viens de répondre à ta propre question!

      Ces deux mouvements populaires se confondent trop avec la logique médiocratique étatiste, ce qui tue leur créativité!

      1. Ah désolé, je voulais dire “Comment pouvons-nous autrement expliquer”

  6. On s’entend là-dessus! 🙂

  7. Oui, il semble qu’on est d’accord sur beaucoup de choses! Je pense que c’est un sujet intéressant et que j’écrirai probablement quelque chose à ce sujet aussi éventuellement.

  8. J’ai déjà hâte de lire ça!

    Tu es le blogueur avec qui je suis le plus d’accord, en général! 🙂

  9. Oui ça semble tout à fait être le cas.

    En passant, est-ce que tu as reçu mon email à propos de Skype?

  10. internationaliste | Reply

    J’ai de la difficulté à comprendre le point de vue de Julien Royal. Revendiquer l’égalité des droits pour les gais et les lesbiennes est une nécessité pour faire avancer notre société. Je ne suis pas un vraiment un adepte du mariage, gai ou hétéro, mais comme il s’agit de reconnaître un droit fondamental je ne vois pas pourquoi on devrait laisser tomber ce combat. Le mariage n’est pas sur le point de disparaître, malheureusement peut-être, mais c’est une réalité. Alors pourquoi ne pas demander la reconnaissance de ce droit pour les couples de même sexe.

    Il y a sans aucun doute des critiques à faire du mouvement pour les droits des gais et lesbiennes mais c’est un mouvement qui est quand même essentiel. Présentement il y a un combat qui est mené contre l’homophobie dans les écoles, une chose que j’ai très bien connu, et ne pas appuyer cette lutte revient à soutenir qu’on le veuille ou non l’homophobie.

    1. Je n’ai pas remis en question le droit des homosexuels de se marier. Sauf que ce n’est pas suffisant.

      Je remets en question le mariage.

      1. internationaliste | Reply

        Mais le mariage n’est pas prêt de disparaître, malheureusement sans aucun doute. Il est encore très répandu chez les hétéros et il y aussi des gais et des lesbiennes qui veulent se marier.

        1. Oui, mais ils n’en ont pas le droit.

          1. internationaliste | Reply

            Faux ce droit existe maintenant au Québec et dans la plupart des provinces canadiennes.

            1. Les droits sont innés, pas dictés par des hiérarchies. Le mot approprié est “loi,” pas “droit.” La loi ne crée pas de droits ou obligations, bien que ses supporters croient que la loi crée droits et obligations.

              1. internationaliste | Reply

                Tu iras dire ça à ceux qui se marient.

                1. Pas de rapport. Le fait que des gens se marrient sous des lois X ne leurs confèrent pas magiquement le droit de se marier, à moins que vous abandonniez toute logique et croyez que “la force fait le droit.”

                  Si c’est ce que vous croyez, alors, ça ne me suprendrais pas!

        2. Eh bien, je remets en question le mariage, POUR TOUT LE MONDE!

  11. Alors votre conclusion, c’est que toute personne qui n’est pas en accord avec la démarche est un homophobe. Sur quelle base jetez-vous cette conclusion? Insinuez-vous que les Anarchistes, qui se sont battus pour des générations contre le racisme et le sexisme, sont en fait des homophobes dans le placard? (ça ce serait un drôle d’argument!)

    Un “mouvement essentiel”? “Essentiel” pour qui ou quel but?

  12. internationaliste | Reply

    Mon argument est que quiconque ne défend pas les droits des gais et des lesbiennes contre l’homophobie et la persécution est un homophobe peu importe son étiquette politique.

    1. Ce n’est pas ma position. Je défends les droits des gais et lesbiennes.

  13. Je n’ai aucune intention de défendre le “droit” des gais et lesbiennes de se marrier ou de ne pas être haï. Personne n’a le droit de se marrier ou de ne pas être haï.

      1. internationaliste | Reply

        Le harcèlement homophobe est inacceptable.

        1. Personne n’a le droit de ne pas être harcelé.

          1. internationaliste | Reply

            Alors vive le gay-bashing alors!

            1. Si on a pas le droit de gay-bashing, alors on n’a pas le droit de government-bashing ou corporation-bashing. Le droit de critique doit être maintenu, ou la liberté ne peux exister.

              1. internationaliste | Reply

                Aucun rapport car quand on parle de gay bashing on parle d’actes de violence et parfois même de meurtre comme le cas de Matthew Sheppard qui s’est produit aux USA en 1998. Je ne vois pas en quoi un anarchiste peut défendre une telle position!

                1. Je n’ai jamais défendu des actes de violence contre des personnes innocentes. Mais ce sont des crimes, couverts par les droits réels, et non couverts par des droits non-existants.

  14. internationaliste | Reply

    Donc si on suit ta logique le harcèlement homophobe est correct et l’inégalité en droit également! Belle logique! Pour ce qui est du mariage, c’est un droit en ce sens que les couples mariés ont des avantages et donc si les hétéros peuvent en bénéficier les gais aussi. C’est pourtant simple à comprendre.

    1. “Donc si on suit ta logique le harcèlement homophobe est correct et l’inégalité en droit également! Belle logique!”

      Je ne considère pas le harcèlement (de qui que ce soit) ou l’inégalité en droit “correct.” Mon objection est contre la catégorisation des gens en “homo” et “hétéro,” avec le raisonnement qui l’accompagne.

      “Pour ce qui est du mariage, c’est un droit en ce sens que les couples mariés ont des avantages et donc si les hétéros peuvent en bénéficier les gais aussi. C’est pourtant simple à comprendre.”

      C’est “pourtant simple à comprendre” que le mariage n’est pas un droit et que les “avantages” des couples hétéros sont fabriqués par le système capital-démocratique dans le cadre d’un désir d’imposer une stabilité sociale artificielle visant à perpétuer la logique hétéro et les hiérarchies indoctrinantes contre les enfants?

      1. Oops… il ne devrait pas y avoir de ? à la fin de mon dernier commentaire…

  15. internationaliste | Reply

    En attendant que le mariage disparaisse peut-être un jour je ne vois pas pourquoi on ne devrait pas reconnaître ce droit aux couples de même sexe. Et un couple peut très bien exister sans enfant, donc ton allusion à la hiérarchie endoctrinante contre les enfants n’est pas un argument dans ce contexte.

    En ce moment partout dans le monde il y a des gens qui sont persécutés, voire tués, en raison de leur orientation sexuelle différente. Il est donc important de prendre position contre cette barbarie et de défendre les droits des gais et lesbiennes. De vouloir éliminer la catégorisation entre homos et hétéros relève de l’abstrait et ne dois pas servir de prétexte pour rester à l’écart de la lutte contre l’homophobie.

    1. Je crois bien que cette conversation est assez futile. J’ai expliqué ma position aussi clairement que je peux, alors il n’y a rien d’autre à dire. Si vous voulez nous traiter d’homophobes, c’est votre problème, pas le nôtre.

      1. François, j’écrirai bientôt un billet sur cette question.

        Pourquoi dis-tu chez Julien Royal que “je ne suis pas d’accord que nous sommes des êtres intrinsèquement sexués” ?

        Je crois que ce que tu prétends a peut-être du sens mais je veux juste comprendre un peu plus.

        1. Bien, du point de vue scientifique, il n’existe aucun déterminant du sexe. Toutes les tentatives d’en établir un sont contradites par des cas “anormaux.”

          1. Il est vrai en effet qu’il n’y a pas de déterminant à 100%.

            Mais généralement, les organes génitaux sont différents, le chromosome X devient Y…

            Tout de même, ton argument a du sens.

            1. internationaliste | Reply

              Donc faisons l’amour une fois pour toute cher anarchiste!

            2. Oui, je suis d’accord.

              1. internationaliste | Reply

                Je vais vous violer tous les deux!

      2. internationaliste | Reply

        C’est sûr que tout ce qui ne cadre pas avec ta vision de la vie est futile!

        1. Mais qu’est-ce que vous voulez donc que je fasse? Je me suis expliqué, on est pas d’accord, alors c’est quoi ce “cadre avec ta vision de la vie”? Qu’en est-il de VOUS? Pourquoi est-ce que VOUS refusez d’être d’accord avac moi, mais vous m’accusez MOI d’être un intolérent?

          Va te faire foutre, maudit hypocrite!

          1. internationaliste | Reply

            Toi de même ignorant!

            1. J’aime mieux être un ignorant qu’être un hypocrite!

              1. internationaliste | Reply

                C’est n’importe quoi. Je suis hypocrite maintenant parce que je défends mes positions et que je ne suis pas d’accord avec le sieur Tremblay!

                1. Non, vous êtes un hypocrite parce que vous m’accusez d’être de mauvaise foi pour ne pas être d’accord avec vous, mais vous vous excluez de cette règle! Si je suis en tort parce que j’argumente, alors vous êtes aussi en tort! je ne suis pas dans votre cadre alors vous m’accusez d’être un homophobe!

          2. Holà, ça ne vaut pas la peine pour deux non-homophobes comme vous! 😦

          3. internationaliste | Reply

            En y repensant se faire foutre est une des plus belles choses de la vie!

            1. Allons donc tous nous faire foutre

        2. Ça se pourrait bien! 😉

  16. internationaliste | Reply

    Alors dans ce cas faisons l’amour puisque l’orientation sexuelle n’aurait pas d’importance selon vous. David Gendron tu n’as plus d’excuses pour refuser mes avances!

    1. Pas d’excuse idéologique! Mais physique oui!

    2. internationaliste | Reply

      Je réponds ici car l’espace est trop restreint plus haut. Tout ce que j’ai dit François c’est que de rester à l’écart du combat contre l’homophobie revient à cautionner cette dernière. Je ne dis pas que tu es homophobe en général et que tu détestes les gais et lesbiennes mais le fait de trouver des justifications théoriques pour nier l’importance de cette lutte revient qu’on le veuille ou non à faire le jeu du système patriarcal homophobe.

      1. Je ne reste pas à l’écart du combat contre l’homophobie. Je reste à l’écart du combat pour des droits imaginaires.

        1. internationaliste | Reply

          Le droit de vivre en paix et en sécurité et le droit de vivre sa sexualité comme on l’entend ne sont pas imaginaires.

          1. C’est la première chose sensée que vous avez dit jusqu’à maintenant!

            1. internationaliste | Reply

              Merci Votre Majesté.

              1. De rien, Votre Éminence.

            2. internationaliste | Reply

              J’attends que tu en fasses autant!

        2. Ah, j’aime mieux ça! 🙂

  17. LYNCHAGE + PLAGIAT :
    Ceci est une tentative de gros scandale public parce que ça calme pas mal les gros connards en attendant de trouver enfin un avocat qui réglera ce problème de non respect de mes droits les plus élémentaires et je le conseille à chacun qui peut avoir des ennuis avec ce gros connard de sarkozy ou sa clique de clowns de flics minables : je suis donc en train de régler un petit problème du genre détail avec cette grosse tache de si peu président de la république Française, en lui envoyant un avocat pour mises sous surveillance illégales, lynchage numérique inspiré de bonnes vieilles méthodes qui ne déplairaient pas au ku klux klan, lynchage qui n’a mobilisé personne sur le web ou dans la presse et plagiat vulgaire et ridicule qui passe à la télé, de mes petits textes web.

    Quant a sarkozy, s’il n’aime pas le web, et s’il n’aime pas la rue qui sait, la preuve, très bien se défendre, qu’il la quitte !

    1. Bah, j’ai laissé ce commentaire ici juste pour le plaisir!

  18. N.B. J’aimerais affirmer que je condamne de vive voix les actes homophobes! Là n’est pas la question! Ma réponse se voulait être une réflexion sur la RÉELLE cause du problème derrière l’homophobie.

    Je m’explique brièvement ici.

    Il faut bien se rappeler que le “mouvement gay” en 2009 existe bien plus sous forme d’un lobby corporatif qu’autre chose. Le mouvement gay actuel a la fâcheuse tendance à se replier sur la défense de “l’identité gay” que sur une réelle lutte pour les droits fondamentaux. Plus encore, lorsque l’on parle d’homophobie, on passe à côté du plus important selon-moi: l’hétéronormativité et l’hétérosexisme. La défense des droits des gay est devenu un facteur, non pas d’inclusion, mais d’exclusion. Présentement, lutter contre l’homophobie, s’est se rabaisser à dire que “même si ils sont différents, les homosexuels doivent êtres respectés” plutôt que de dénoncer de vive voix les mentalités et les structures sociales qui encouragent le mensonge qu’est l’hétéronorme. Plutôt que d’adopter une optique anti-patriarcale et opposée aux identités sexuelles fixes, les groupes de défense des droits des homosexuels préfèrent mettre de l’avant un “modèle gay” par divers lieux et éléments sociaux. Ainsi, ce mouvement de “libération” en est venu à monter de toute pièce une identité sociale sectaire favorisant l’exclusion en plus d’être profondément dangereuse puisqu’elle met de l’avant une vision mensongère de la réalité (identités sexuelles fixes, on est homo ou hétéro, chacune de ces orientations à un modèle social propre). On pourrais aussi argumenter sur le fait qu’on assiste présentement à une acceptation de l’homosexualité de nature purement mercantile. Si les sociétés occidentales ont considérés comme acceptable l’homosexualité, c’est dans bien des cas car cette dernière était économiquement rentable pour les corporations. En effet, le “modèle gay” proposé par bien des magasines destiné au public homosexuel est très rentable pour l’économie de surconsommation. Ainsi, du moment que l’on parle d’aller de progresser vers l’égalité (ex: droit d’adopter, droit *que je trouve idiot* de vendre son âme à la liberticide église catholique homophobe par le bias du mariage, droit d’être considéré également devant la loi) la réticence devient aussitôt plus grande. J’affirme donc qu’on à tords de parler d’homosexualité réellement accepté, je me plairais plutôt à parler d’utilisation mercantile de l’identité homosexuelle.

    Ce que je veux, c’est une renaissance du mouvement queer. Je ne veux pas d’un mouvement de revendication qui me stigmatise encore plus car j’aime une personne du même sexe. J’aimerais que l’on commence dès maintenant à détruire les mythes au sujet de l’orientation sexuelle et des identités, qu’on arrête d’attribuer à des causes biologiques des phénomènes purement sociaux dans biens des cas.

    Ainsi, je réaffirme mon opinion: ne luttons pas contre l’homophobie (qui n’est qu’une faible conséquence parmis tant d’autres d’un problème plus grand)! Luttons contre l’organisation sociale patriarcale (encore bien réelle selon-moi) qui engendre l’hétéronormativité ainsi que contre les identités sexuelles fixes et stigmatisantes comme celles reproduites par la communauté gay dans son effort pour mieux donner des “modèles” gay.

    Au sujet du fémi-favoritisme, je crois que l’acceptation des femmes ne se fait pas nécessairement par une égalité de place dans un conseil d’administration par exemple mais bien plus dans les mentalités profondes des québécois.

    1. Encore meilleur que votre commentaire précédent mon cher Julien! 🙂

    2. internationaliste | Reply

      Tout d’abord le mariage n’est pas que religieux mais aussi civil. Moi non plus je ne trippe pas sur ça mais je considère que si des personnes du même sexe veulent se marier ils en ont le droit et ils ont droit aux mêmes avantages que les couples hétéros. C’est bien beau vouloir changer de fond en comble la société, mais les institutions comme le mariage sont loin de disparaître qu’on le veuille ou non.

      Sur la question de l’aspect mercantile de l’homosexualité, je le déplore également, mais il faut éviter de généraliser et de prétendre que ça reflète la ligne des groupes pour la défense des droits des gais et lesbiennes. Si tu prends par exemple le Conseil québécois des gais et lesbiennes, c’est une organisations qui lutte avec vigueur contre l’homophobie et qui soutient les luttes sociales y compris le mouvement antiguerre. Et ce groupe est loin de défendre une vision mercantile de l’homosexualité.

      Comme j’ai dit à François Tremblay, l’homophobie est encore très présente dans notre société, comme dans toutes les autres, il y a encore aujourd’hui des jeunes qui se font battre dans les écoles parce que leur orientation sexuelle différente semble évidente aux yeux des autres. A problème concret il faut une réponse concrète et non pas se contenter de dire qu’il faut lutter contre le système patriarcal. Je suis d’accord mais il ne faut pas négliger les problèmes immédiats.

      1. Je ne vous considère pas capable de juger de ce qu’est l’homophobie.

        1. internationaliste | Reply

          Ah oui et pour quelles raisons?

          1. Parce que vous m’appelez un homophobe malgré le fait que je n’ai aucune sentiment négatif contre l’homosexualité ou les homosexuels qua homosexuels. Je pense que le fait que quelqu’un est attiré par son propre sexe plutôt qu’un autre est complètement sans importance, surtout puisque je ne crois pas au sexe. Masculin et féminin ne sont que des conventions sexuelles, qui n’ont d’importance qu’entre deux personnes qui veulent copuler.

            1. internationaliste | Reply

              J’ai simplement dit que le fait de ne pas appuyer la lutte pour les droits des gais et lesbiennes revient à soutenir qu’on le veuille ou non l’homophobie.

              1. Oui, en autant que vous n’inventez pas des droits qui n’ont aucun sens logique, comme le “droit de ne pas être harcelé” ou le “droit de se marier.” C’est du délire.

                1. internationaliste | Reply

                  Donc ne faisons rien pour aider les jeunes qui se font harcèler dans les cours d’écoles parce qu’ils ne cadrent pas la vision du “vrai gars”? Laissons faire les harceleurs et vive le suicide des jeunes gais?

                  1. Pourquoi est-ce que vous mettez le blâme qui revient au système scolaire et la socialisation forcée qui en découle, à l’homophobie spécifiquement? Parce-que vous avez un agenda?

      2. “Tout d’abord le mariage n’est pas que religieux mais aussi civil.”

        Mais elle est toujours d’inspiration religieuse!

        “mais je considère que si des personnes du même sexe veulent se marier ils en ont le droit et ils ont droit aux mêmes avantages que les couples hétéros”

        Bien sûr, mais c’est nettement insuffisant. On ne s’attaque pas à la racine du problème!

  19. internationaliste | Reply

    Et oui les gais et lesbiennes veulent être acceptés à part entière. La marginalité n’est pas forcément le choix de tout le monde bien au contraire. Pour ma part je ne suis pas attiré par le mariage et je suis plutôt partisan d’une certaine liberté sexuelle mais je respecte le choix de ceux et celles qui se marient. Le blogueur et militant syndical Francis Lagacé, qui collabore à Voix de Gauche, est un individu très progressiste et qui est à mille lieux d’une vision mercantile de l’homosexualité, a choisi de se marier avec son chum il y a quelques années. Est-ce que ça enlève de la valeur à son militantisme pour autant? Pas du tout. Je pourrais mentionner aussi Michael Hendricks, qui en passant est très proche du mouvement queer, et qui s’est battu pour le mariage gai avec acharnement depuis la fin des années 90 avec son conjoint René Leboeuf.

    1. “Est-ce que ça enlève de la valeur à son militantisme pour autant?”

      Non, mais ça enlève de la valeur à ses principes et ce pour quoi il se bat.

      1. internationaliste | Reply

        Je ne vais pas en quoi que ça enlève de la valeur à ses principes. Et pour répondre à ce que tu as dis sur le système scolaire je suis d’accord pour le blâmer bien entendu, mais le harcèlement que subissent nombre de jeunes garçons dans les écoles, dont moi dans le passé, relève de l’homophobie pure et simple.

        1. Votre blâme de l’homophobie pour le harcèlement scolaire est l’équivalent de dire que l’amour malsain est à blâmer pour l’existence de meurtres (certain meurtres sont commis à cause d’un amour malsain, mais la cause commune des meurtres est l’objectification des êtres humains, pas l’amour malsain).

          1. internationaliste | Reply

            Que proposes-tu alors? Comment expliquer alors la haine spécifique des gais et des lesbiennes? Moi je l’ai vécu à l’école secondaire, je me suis fait harceler et battre parce que certaines personnes avaient détecté mon orientation sexuelle. J’ai connu également ce genre de situation dans un milieu de travail à l’âge de 18 ans.

            1. Les jeunes socialisés par la force haïssent beaucoup de choses chez les autres, incluant les conportements féminisés. D’où est-ce que vous pensez que ça vient? De leurs parents!

            2. “SOIT PAS UNE TAPETTE!” “COMPORTE-TOI COMME UN GARÇON!” On te donne des jouets “pour hommes”! On t’associe à la virilité! Qu’est-ce que tu penses que ça fait dans l’esprit d’une jeune garçon, toute cette indoctrination?

      2. “Non, mais ça enlève de la valeur à ses principes et ce pour quoi il se bat.”

        Voilà!

        1. internationaliste | Reply

          Comme si pouviez juger de la valeur des principes d’un militant de longue date! C’est n’importe quoi! Je m’excuse David mais je ne pense pas que tu connaisses assez ce sujet pour dire des choses de la sorte.

        2. Son militantisme est très valable mais il ne s’attaque pas à la racine du problème!

          1. internationaliste | Reply

            Pour ton info je connais des anarchistes mariés.

            1. Alors ils sont des cons! Je suis marié mais seulement parce que la loi le nécessite pour fins d’immigration. Sans ces règles d’immigration, je ne me marierais jamais!

            2. Intéressant point François. Parfois, les règles font en sorte qu’on est dans une position où on doive se marier.

          2. C’est encore pire dans leur cas!

          3. Le pire, c’est que ça pourrait même m’arriver, avec une femme riche, et le même raisonnement s’appliquerait à moi-même!

            1. internationaliste | Reply

              Cré gigolo va!

            2. En effet, ça compense pour plusieurs prostituées (les vraies qui sont en couple, et non pas les courtisanes officielles) qui s’ignorent! 😉

  20. internationaliste | Reply

    Par contre ce ne sont pas tous les parents qui éduquent les enfants de cette façon. Je n’ai pas élevé comme ça. Il y a certainement d’autres raisons aussi pour le développement de l’homophobie même si tu mentionnes des bons points.

    1. “Je n’ai pas élevé comme ça.”

      Ben oui, mais vous n’êtes pas un homophobe non plus, alors quel est le rapport?

  21. internationaliste | Reply

    Je voulais dire je n’ai pas été élevé comme ça. Selon moi il n’y a pas que l’éducation fournie par les parents comme facteur pour l’homophobie. C’est aussi simple que ça.

    1. Non, mais c’est le facteur le plus important!

      1. internationaliste | Reply

        C’est la société en général qui inculque l’homophobie. Même des jeunes qui n’ont pas eu une éducation homophobe et machiste de la part de leurs parents peuvent avoir des préjugés énormes contre les gais. J’en ai connu personnellement.

        1. Possible, mais le parents jouent souvent un rôle malsain là-dedans.

  22. Intéressant tous ces commentaires! J’y reviendrai!

  23. internationaliste | Reply

    En passant j’ai oublié de vous dire que l’hétérosexualité est en voie de disparition à Montréal. Si vous venez dans la grande métropole un jour vous êtes mieux de vous accommoder!

    1. Aucun problème, puisque les femmes montréalaises sont les plus intéressantes! 🙂

      Mais il semble que je soie coincé ici! 😦

  24. désolé, mais je n’arrive pas à répondre directement en dessous de ton message François…

    “Alors ils sont des cons! Je suis marié mais seulement parce que la loi le nécessite pour fins d’immigration. Sans ces règles d’immigration, je ne me marierais jamais!”

    La question ne s’appliquerait pas de la même manière à un couple/trouple de gays ou lesbiennes? Par exemple, 2 proches amies anarchistes se sont mariés pour être assurée de pouvoir prendre soin de l’autre et tenue au courrant de l’état de santé l’une de l’autre en cas de problèmes de santé… Je pense que ton jugement était peut-être un peu hatif 😉

    1. “La question ne s’appliquerait pas de la même manière à un couple/trouple de gays ou lesbiennes?”

      Selon moi oui! Mais dans des cas comme ça seulement.

      “Par exemple, 2 proches amies anarchistes se sont mariés pour être assurée de pouvoir prendre soin de l’autre et tenue au courant de l’état de santé l’une de l’autre en cas de problèmes de santé… Je pense que ton jugement était peut-être un peu hâtif ;)”

      Je n’en sais pas assez pour juger si le mariage est pertinent dans ce cas.

      Évidemment, ça dépend comment on vit le mariage en pratique.

      1. “Évidemment, ça dépend comment on vit le mariage en pratique.”

        Tout à fait d’accord. (au fait, l’exemple était plus une illustration de la légitimité possible pour un couple homosexuel de se marier tout en remettant en question les structures sociales hétéronormatives et patriarcales actuelles:)

        1. Attends, je suis en train de répondre à plein de commentaires! Merci! 🙂

          1. Mets-en! 🙂

            “une illustration de la légitimité possible pour un couple homosexuel de se marier”

            Légitimité ou quasi-obligation?

            Dans les faits, le mariage est une institution hétérosexiste, alors, je ne crois pas que de se marier est à l’avantage des anarchistes, à tout le moins.

            Sauf peut-être en raison de certaines questions pratiques, dues à l’intervention même de l’État.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: