Élection référendaire sur le nouveau Colisée: un incitatif à l'abstention

Je suis enfin de retour après une mi-session fort occupée. Au cours des prochains jours, je vais publier quelques billets concernant des enjeux plus locaux, comme je l’avais mentionné dans mon billet précédent.

Depuis quelques semaines, il est apparu évident à mes yeux que la pseudo-campagne électorale municipale dans la Ville de Québec est tout simplement devenue une élection référendaire portant sur la construction d’un nouveau Colisée AVEC L’ARGENT DE VOS TAXES, comme le disait André Arthur. Pourtant, plusieurs idiots ne l’avaient pas encore compris et le Roi Labeaume a eu au moins la candeur de les en informer:

Les gens de Québec devront élire Régis Labeaume, doter l’Équipe Labeaume d’une « majorité solide » et se présenter massivement aux urnes aux élections municipales du 1er novembre, sans quoi le projet de nouvel amphithéâtre sera abandonné, a prévenu le maire de Québec hier.

Voilà l’avertissement que le maire a lancé à la population à l’occasion de la dénomination officielle de l’aréna Gaétan-Duchesne dans Les Saules, deux jours seulement après avoir dévoilé en grande pompe son projet d’amphithéâtre lors d’une importante conférence de presse vendredi.

« Si je n’ai pas de majorité au conseil (municipal), ça veut dire que les gens ne veulent pas d’amphithéâtre. Oubliez ça, a lâché le maire. Pas de majorité au conseil, je laisse tomber ça. Ça veut dire que le message est clair. Ça veut dire qu’ils (les électeurs) ne nous font pas suffisamment confiance pour qu’on ait le pouvoir de régler ça. […]. Je ne veux pas faire de menaces, mais à un moment donné, le signal, il faut qu’il soit clair. »

Et la majorité devra être « solide », a par ailleurs affirmé le maire, en refusant toutefois de chiffrer cette dernière. « Je vous laisse analyser ça! » a-t-il plutôt lancé.

M. Labeaume a poursuivi en ajoutant un troisième critère : celui du taux de participation aux prochaines élections municipales. Après avoir déclaré la veille qu’il s’attendait à un taux de participation anémique le jour du scrutin, pouvant atteindre un niveau plus bas que 46 % enregistrés en 2007, le maire a ajouté qu’il abandonnerait aussi le projet si le taux de participation atteindrait un seuil plus bas que 30 %, même s’il obtenait une majorité au conseil municipal.

« Même avec une majorité à 30 %, ça veut dire que l’intérêt n’est pas là. »

« Pas des menaces »

Questionné à savoir si ces critères ne constituaient pas une forme de chantage à la population, le maire s’est vigoureusement défendu. « Vous avez le goût de faire un titre avec une menace? C’est ça qui vous tente? Je viens de vous dire non. Ne me revenez pas avec ça », a-t-il notamment lancé.

Il a réitéré à plusieurs reprises — y compris lors d’entretiens téléphoniques subséquents avec Le Journal — qu’il ne souhaitait pas par ces déclarations menacer d’une quelconque manière ses concitoyens, mais qu’il cherchait plutôt à dire aux gens de « donne(r) un signal à ceux qui ont à voir là-dedans ».

« Si le signal n’est pas clair, les gouvernements, ils essaieront de passer tout droit. Alors, c’est important cette affaire-là », a-t-il expliqué.

« Je me suis étiré le cou, j’ai osé, s’est défendu le maire. Moi, ma décision est prise. (Les gens) ont à prendre leurs propres décisions concernant ce projet. Ça fait 15 ans que j’en entends parler (de l’amphithéâtre). Ça fait deux ans que le monde ne me lâche pas les oreilles avec ça, particulièrement les jeunes. Les jeunes, ils sont aussi bien d’aller voter. Parce que s’ils n’y vont pas, qu’ils ne m’en parlent plus! C’est clair?»

Plus tôt, M. Labeaume a voulu expliquer son propos par une façon « claire » de faire de la politique, élément qu’il a à nouveau répété au cours d’une entrevue téléphonique hier.

« Même si les gens appuient (le projet) à 87 % dans un sondage, s’ils ne font pas le geste d’aller voter pour confirmer leur intention […], ça veut dire que l’intérêt n’est pas vraiment là. »

Au moins, cela a le mérite d’être clair: selon le Roi Labeaume, si vous vous abstenez massivement de voter, le projet du nouveau Colisée sera abandonné par les autorités gouvernemamantales! Alors, voilà un argument de plus pour s’abstenir massivement de voter, même si j’admets que dans certains districts (particulièrement ceux de Jacques Teasdale, Yvon Bussières, Gilles Marcotte, Anne Guérette (sans aucun doute la moins pire de toutes) et certains conseillers sortants du RMQ: j’invite ceux qui n’oseront pas s’abstenir à voter à tout le moins contre l’Équipe Labeaume mais ne votez surtout pas à la mairie, bordel!) la lutte sera intéressante. De plus, contrairement à ceux qui prétendent que Labeaume a reculé hier, je considère toujours qu’il s’agit bel et bien d’une élection référendaire sur le Colisée:

(…)

« C’est sûr que je l’essaierais pareil (…). Je vais y aller devant les gouvernements, mais j’aurais moins de poids politique », a répondu le maire lorsque interrogé, hier soir, sur ses propos controversés de la fin de semaine.

(…)

Invité à préciser sa pensée, Régis Labeaume a préféré parler « d’espoir » plutôt que de « conditions ». Il a dit ne pas croire qu’avec un conseil « minoritaire et une faible participation, on va être capable de négocier. On se met en position de faiblesse considérable ».

(…)

« Concernant le nouvel amphithéâtre, vous me permettrez de profiter de l’occasion pour clarifier certains propos. Vous me connaissez, je suis souvent maladroit, sinon imprécis (…). Actuellement, les deux gouvernements (fédéral et provincial) nous surveillent. Ils se demandent avec quel pouvoir de négociation le maire de Québec et son conseil se présenteront devant eux autres (…). C’est important de négocier dans une position de force », a-t-il lâché.

Comprenez-moi bien, je ne vois aucun scandale au fait qu’il s’agisse d’une élection référendaire sur le nouveau Colisée. De toute façon, c’est la nature même de la médiocrassie pseudo-représentative que de créer des faux enjeux afin de faire oublier les vrais problèmes créés par les gouvernemamans. Le scandale n’est pas là, ni dans le projet d’un nouveau Colisée en soi: c’est le financement étatique avec de l’argent volé aux CONtribuables qui est scandaleux! Pour une rare fois, je suis même d’accord avec Jean-Jacques Samson quand il dit ceci:

Des adversaires de M. Labeaume, et des médias, cherchent à créer artificiellement un scandale en gonflant des propos qui seraient des entorses à une rectitude politique sortie on ne sait trop d’où. Doit-on reprocher à Régis Labeaume de vouloir faire sortir le vote et obtenir la plus forte victoire possible? C’est l’essence même de la politique. Tous les chefs de parti cherchent à gagner le plus grand nombre de sièges.

Le maire sait déjà, par ailleurs, à la suite du sondage publié samedi par Le Journal, qu’il peut compter sur l’appui de près de 90 % des citoyens à son projet d’un nouvel amphithéâtre. Il réclame néanmoins un taux de participation élevé et une victoire éclatante pour se donner, dit-il, un meilleur pouvoir de négociation avec les gouvernements supérieurs à qui il demande des contributions de 175 millions de dollars chacun. Il a effectivement besoin de se bâtir un puissant rapport de force pour mettre beaucoup de pression sur Ottawa et sur Québec.

Voilà, il décrit très bien la vision médiocratique pseudo-représentative des choses! Le pire, c’est que cette soi-disant opposition de pacotille est en faveur du projet mais elle a fait semblant de se scandaliser sur les déclarations de Labeaume par pur opportunisme politique ALORS QUE L’ÉLECTION RÉFÉRENDAIRE SUR LE COLISÉE ÉTAIT DÉJÀ EN ROUTE DEPUIS FORT LONGTEMPS AVEC L’APPUI MÊME DE CETTE SUPPOSÉE OPPOSITION, AVANT MÊME QUE LABEAUME LE CONFIRME!

Les raisons de mon abstention

Contrairement aux autres anarchistes, il n’est pas dans mes habitudes de prôner l’abstention de voter à des élections médiocratiques, car je considère que la séparation du Québec est une condition nécessaire (mais non suffisante) au progrès de la cause anarchiste au Québec. Par contre, il y a certaines occasions où le vote est tout simplement nuisible à notre propre intérêt. Par conséquent, je vous annonce que JE N’IRAI PAS VOTER lors de l’élection référendaire sur le nouveau Colisée le 1er novembre prochain. Voici les principales raisons qui expliquent ma décision.

1) À la mairie, aucun candidat ne mérite quelque considération que ce soit. Fuck Labeaume, son mépris mégalomane, son Colisée, son Train à Grandes Dépenses (bravo à David Gagnon d’Antagoniste.net pour celle-là!) et son omniprésence médiatique sarkozyenne! Fuck Jeff Fillion, l’ensemble de son oeuvre, son appui au Colisée et son agenda carriériste personnel! Fuck Jean-Paul Marchand (pas un mauvais bougre: au fait, c’est un ex-bloquiste et j’ai déjà voté pour lui) et son monorail à la con! Fuck Yonnel Bonaventure et sa doctrine éco-fasciste! Et les trois autres attardés mentaux qui se sont invités à ce dîner de cons ne méritent même pas qu’on les mentionne.

2) Dans mon district, le conseiller sortant de l’équipe Labeaume (un “rat” provenant du RMQ, selon Labeaume lui-même!) est invincible et serait réélu facilement même s’il faisait partie de l’Alliance Nazie Séparatiste Pédophile Anti-radio-poubelle de Québec, par exemple.

3) Je suis contre le financement étatique du Colisée et du Train à Grandes Dépenses pour soutenir les loisirs et le transport des bourgeois afin qu’il puissent encore plus facilement s’enrichir au dépens des autres à leur crisse de boulot, alors qu’ici à Québec, le système de transport en commun de Québec est indigne de l’eldorado paradisiaque que Labeaume prétend vouloir créer avec de l’argent poussant dans les arbres, que plusieurs travaux routiers y souffrent de retards majeurs sur les échéanciers prévus et que le réseau de pistes cyclables y est carrément rachitique. César soumettait son peuple avec “Du pain et des jeux”, et maintenant le pain n’est même plus nécessaire, tabarnac!

4) Il y a d’autres batailles plus importantes à mener et il est plus intéressant de se branler, de baiser, de commander une masseuse, de picoler ou de s’empiffrer goulûment que de rendre encore plus légitime médiocratiquement la couronnement du Roi Labeaume.

Comme le dit si bien l’équipe de Voix de Faits: Contre l’élection, pour un sacre à Québec! Vive le Roi Labeaume mais SANS financement étatique du Colisée! 😉 Ceci dit, je suis en faveur d’un nouveau Colisée en mode PPP, i.e. avec un Partenariat PUREMENT Privé! 😉 Mais ça, c’est trop beau pour être vrai!

embaume

Advertisements

17 responses

  1. Personne n’arrive mieux que Labeaume à discréditer le système électoral municipal, bien que Harel et Tremblay ne soient pas bien loin.

    1. Bof, le dictateur Vaillancourt de Laval est encore pire!

  2. Je suis bien d’accord avec le principe que ce doit être le privé qui subventionne le sport professionnel surtout dans un marché aussi lucratif que la LNH au Québec.

    Sauf qu’en pratique, la compétition (les autres villes en lyce) vont se battre elles aussi avec l’argent qui provient des fonds publics alors, je suis forcé de dire que si Québec veut un jour ravoir les Nordiques, il va falloir qu’ils se battent à armes égales.

    1. lice

      Le pire, c’est que tu as entièrement raison!

      1. Je sais, j’ai raison là dessus au moins, contrairement à Denise Bombardier qui essayait récemment sur LCN de nous bourrer sur le sujet et profiter de l’ignorance des Québecois sur ce qui se passe aux USA…

        Comme le “Buy American” qui est à coup sûr une manoeuvre qui va tuer notre économie manufacturière. So much for Quebec’s Obama worshippers.

        1. Baraque Osama, probablement le plus ridicule des prix Nobel!

          1. Ceux de Al Gore, Jimmy Carter et Yasser Arafat ne sont pas piqués des vers non plus…certains intellectuels ont déjà pensé le donner à Adolf Hitler imaginez…

  3. “Fuck Jeff Fillion, l’ensemble de son oeuvre, son appui au Colisée et son agenda carriériste personnel!”

    Je pense que dans le lot, c’est sûrement le moins carriériste. Seul l’avenir nous le dira mais disons qu’à l’instar d’un Michel Dumont emprisonné injustement pendant des années qui se présentait en 2007 sous la bannière adéquiste dans une mission suicide contre Jean Charest (d’ailleurs les votes à Michel Dumont avait quasiment fait rentrer le PQ), j’éprouve une certaine sympathie pour un type qui a été ruiné financièrement par certains opposants à la libre expression qui ont fait les choux gras d’avocats tel le juge Alain déjà intercepté pour ivresse au volant devant les tribunaux.

    1. Mais il y a quand même un agenda carriériste chez lui. Bah, tout de même moins pire que Labeaume sur ce point, hein?

      “J’éprouve une certaine sympathie pour un type qui a été ruiné financièrement par certains opposants à la libre expression qui ont fait les choux gras d’avocats tel le juge Alain déjà intercepté pour ivresse au volant devant les tribunaux.”

      Je sais fort bien! Les politiciens et les juges-censeurs sont encore pires que lui! Je suis encore en crisse contre le PCul et le Bloc a cause de leur position stupide dans ce dossier! Vive nos chaînes!

      1. Tout le monde a un plan de carrière mais j’admire certains anarchistes qui n’en ont pas qui ne font que “faire des affaires” parce qu’on ne s’attaque pas à une mentalité de planification par une autre qui ne viendra que remplacer l’ordre déjà établi.

        C’est pourtant le côté “anarchiste” que j’aime de Fillion dans toute l’histoire parce que justement, ça me semble davantage un coup de tête que quelque chose de mûrement calculé et réfléchi comme les politiciens traditionnels que nous connaissons.

        Fillion a un plan oui mais un plan pour sa carrière radiophonique et celle plus générale de communicateur. Pour ce qui est de sa candidature à la mairie, ça m’a tout l’air d’un geste spontané et c’est là la beauté de la chose. Du moins parmi les odeurs de purin, c’est celle qui pue le moins la grosse carrière politique dans le lot j’en suis convaincu mais seul le temps peut nous assurer à 100% de cela.

        Bref, ceci n’a rien dans le but de vous convaincre mais seulement pour vous partager ma vision des choses sur le sujet.

        1. Bof, en effet, quand on se compare, on se console!

          Le problème le plus grave est l’adoration aveugle envers Labeaume.

        2. De toute façon, je ne suis plus certain que ça va lui aider tant que ça.

  4. Le 400 millions pour le Colisée sera dépensé, à Québec ou ailleurs. Vous auriez pas un projet de remplacement pour Quębec au moins?
    P.S. Anne Guérette, avec sa proposition que la Ville construise des logements pour les vendre à prix abordables, vous l’aimez toujours?

    1. Misère, dois-je vraiment répondre à ça?

      Bienvenue ici!

  5. Un sondage donne Labeaume à 88%. Croyez-vous alors qu’il faudrait adopter le vote stratégique si vous vous opposez à Régis Labeaume?

    1. Non, il ne faut pas voter, sauf dans certains districts serrés!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: