Monthly Archives: December, 2009

Billet du temps des Fêtes

Je vous recommande fortement de lire L’Unique et sa propriété de Max Stirner. J’en ai lu le tiers jusqu’à présent, en plus de quelques incursions dans les futurs chapitres, et j’adore ce bouquin, même dans les rares trucs auxquels je ne suis pas d’accord avec l’auteur, particulièrement en ce qui concerne son nihilisme moral. Malgré mes quelques divergences d’opinion, ce livre est le meilleur ouvrage socio-philosophique que je n’ai jamais lu et constitue un véritable bréviaire de l’anarchisme individualiste à tendance libertaire. Je vous en reparlerai après avoir terminé ma lecture.

En terminant, voici une présentation de type “slideshow” de la chanson Noël est un jour comme les autres de Mononc’ Serge. Bon visionnement et surtout…bonne écoute! Aussi, Bonne Année 2010!

Advertisements

Climategate: un point de vue fort intéressant de Kevin Carson!

Dans mon billet précédent, j’ai écrit ceci, à propos du scandale du Climategate:

En fait, par exemple, je vois bien plus la Conférence de Copenhague comme une diversion pour camoufler cet important scandale scientifique qu’est le Climategate, sujet soumis à une profonde censure politico-médiatique au Culbec, que le dossier des minarets suisses. Heureusement qu’il y a les gens du Blogue du QL, à regret le meilleur blogue politique au Québec, David Gagnon d’antagoniste.net et Nathalie Elgrably (bon, me vlà en train de les défendre!) pour en parler un peu plus sérieusement! (AJOUT: il y a aussi Philippe David) J’admets candidement avoir manqué le bateau par manque de temps et par manque d’intérêt, car ce sujet m’écoeure profondément. Comment peut-on débattre avec des curés-astrologues éco-fascistes qui prétendent être des scientifiques et qui refusent catégoriquement de remettre en question leurs méthodes, particulièrement en ce qui leur utilisation mal avisée, par manque d’expertise, de certaines méthodes statistiques, domaine auquel je pourrais apporter une précieuse expertise méprisée par les climatologues?

Néanmoins, il faut être très prudent dans l’interprétation du scandale du Climategate. En aucun cas, le Climategate n’invalide la thèse réchauffiste. Le Climategate ne fait qu’invalider une partie importante de l’argumentaire scientifique utilisé pour valider l’hypothèse réchauffiste entièrement anthropogénique (i.e. par les humains uniquement). Il reste encore beaucoup à faire pour élaborer une véritable théorie scientifique sur les facteurs anthropogéniques influençant l’évolution du climat, peu importe de quel camp on fait partie. Il ne faudrait tout de même pas que les refroidistes contredisent les données tripotées par les réchauffistes…par d’autres données tripotées, afin de concéder une caution de polluer à n’importe qui au dépens de la population, dont certaines corporations-voyous pétrolières, n’est-ce pas?

Cet excellent texte de Kevin Carson portant sur la réaction des drouatistes étatistes, et même de plusieurs libertariens, concernant le Climategate, va beaucoup plus loin que la réserve que j’avais soulevée au paragraphe précédent et nous donne une leçon à tous, y compris à moi-même qui aurait dû à tout le moins essayer d’être aussi précis que lui dans mes propos. Voici les parties les plus intéressantes de ce texte:

Recently the climate science community suffered something of an embarrassment with “Climategate”: the servers of the Climatic Research Unit were hacked, opening thousands of emails over a thirteen year period to scrutiny. Some of these emails, if not undermining the validity of all global warming research, at least shows some climate scientists in the unflattering light of spinning data to promote a politically predetermined outcome.

But global warming advocates don’t have a monopoly on the political abuse of science.

It’s funny how the same libertarians who gleefully pounce on “junk science” when it serves an agenda they regard as inimical, are so fond of it themselves when it confirms their own prejudices.

Picking and choosing evidence to believe based on what its truth would entail, rather than whether it’s valid or not, is a bad thing—regardless of which “side” it comes from.

In the case of anthropogenic global warming, the reflexive opposition of many libertarians is just as cavalier with the truth as the folks crowing over Climategate accuse global warming advocates of being.

That such libertarians feel compelled to take the strategic position they do in regard to global warming speaks volumes about their basic view of the world. It’s a view of the world that shares a lot in common, ironically, with that of the average liberal Democrat.

The reasoning process goes something like this:

If global warming is real, all is lost for libertarians, because the need for statism follows as a direct implication. If global warming is real, it will prove the liberal Democrats are right: the free market has led to disastrous results at least in one particular, and the state is necessary in at least this one case to correct market failure. In other words, given the premise of global warming, libertarians of this stripe see the big government argument as something that follows legitimately from it, as a matter of course. So global warming cannot be happening. QED.

Funny. I’m fairly friendly toward the anthropogenic global warming thesis, and I don’t see global warming as a market failure at all. I see it as a government failure. If we removed all the government-created externalities that promote consumption of energy and transportation inputs, and protected the fossil fuels industry from full liability for torts committed in the course of its operations, global warming would never have arisen as an issue in the first place. THE FREE MARKET IS NOT THE PROBLEM, IT’S THE SOLUTION.

But maybe some libertarians see the free market as something that needs protection from the truth.

Bref, il s’agit, à mon humble avis, du point de vue le plus raisonnable et intéressant, sous un regard socio-politique (mais pas scientifique), que j’ai pu lire depuis l’éclosion du scandale du Climategate. Bonne réflexion et Joyeux Noël! 🙂

Réponses aux commentaires (partie I)

Voici le début d’une longue série de billets en guise de réponses aux commentaires de mes lecteurs. Les commentaires visaient surtout mon billet sur les minarets en Suisse.

Aujourd’hui, je vais uniquement répondre à Jean-Luc Proulx qui m’a écrit ceci:

Le plus grand scandale scientifique de toute l’Histoire de l’Humanité (Climategate) sort au grand jour et on parle de minarets!!!!!

Le Traité de Copenhague est un préambule à la constitution d’un gouvernement mondial non-élu qui va nous taxer et établir un régime éco-fasciste mondial qui va brimer nos libertés, dicter notre mode de vie et détruire notre démocratie à p’tit feu et on parle de minarets!!!!!

Un déficit gigantesque pend au-dessus de la tête de nos enfants et on parle de minarets!!!!

Big Brother est en train d’arriver en ville avec le 0,05 de De Koninck et on parle de minarets!!!!!

Notre système politique, nos syndicats, nos médias et notre industrie de la construction sont corrompus jusqu’à la moelle de l’os et contrôlés par le crime organisé et on parle de minarets!!!!!

On se fait dicter notre conduite par un théologien sans diplôme (Steven Guilbeault) qui a tous les micros à Radio-Canada et qui a eu la tête d’un ancien ministre de l’Environnement du Québec qui l’a démasqué et on parle de minarets!!!!!

Jolie diversion médiatico-politique!

D’abord, je ne suis pas coupable d’une telle diversion. J’estime que le racisme islamophobe, qui est à l’origine de crimes de guerre des nations terroristes occidentales contre les territoires musulmans, une dépense inutile de l’État qui accroît la violence, le déficit, la corruption et la pollution, est un sujet suffisamment important, à mon avis, pour qu’on en débatte ici.

De plus, je ne crois pas que la diversion soit causée par le traitement particulièrement complaisant des médias concernant ce référendum raciste, incluant la blogosphère qui en a très peu parlé. En fait, par exemple, je vois bien plus la Conférence de Copenhague comme une diversion pour camoufler cet important scandale scientifique qu’est le Climategate, sujet soumis à une profonde censure politico-médiatique au Culbec, que le dossier des minarets suisses. Heureusement qu’il y a les gens du Blogue du QL, à regret le meilleur blogue politique au Québec, David Gagnon d’antagoniste.net et Nathalie Elgrably (bon, me vlà en train de les défendre!) pour en parler un peu plus sérieusement!  (AJOUT: il y a aussi Philippe David) J’admets candidement avoir manqué le bateau par manque de temps et par manque d’intérêt, car ce sujet m’écoeure profondément. Comment peut-on débattre avec des curés-astrologues éco-fascistes qui prétendent être des scientifiques et qui refusent catégoriquement de remettre en question leurs méthodes, particulièrement en ce qui leur utilisation mal avisée, par manque d’expertise, de certaines méthodes statistiques, domaine auquel je pourrais apporter une précieuse expertise méprisée par les climatologues?

Néanmoins, il faut être très prudent dans l’interprétation du scandale du Climategate. En aucun cas, le Climategate n’invalide la thèse réchauffiste. Le Climategate ne fait qu’invalider une partie importante de l’argumentaire scientifique utilisé pour valider l’hypothèse réchauffiste entièrement anthropogénique (i.e. par les humains uniquement). Il reste encore beaucoup à faire pour élaborer une véritable théorie scientifique sur les facteurs anthropogéniques influençant l’évolution du climat, peu importe de quel camp on fait partie. Il ne faudrait tout de même pas que les refroidistes contredisent les données tripotées par les réchauffistes…par d’autres données tripotées, afin de concéder une caution de polluer à n’importe qui au dépens de la population, dont certaines corporations-voyous pétrolières, n’est-ce pas?

Je suis d’accord avec l’opinion de Jean-Luc Proulx concernant Copenhague et je n’embarque pas dans le gang-bang collectif contre Stephen Art-Peur, possiblement le politicien le plus réaliste présent là-bas, et qui a fait beaucoup plus pour l’environnement au Cacanada que la charogne soi-disant libérale, qu’elle soit cacanadian (rappelez-vous du spectacle ridicule offert par Stéphane Dion lors de la Conférence de Montréal en 2005), ou culbécoise (difficile de trouver plus “grand parleur, petit faiseur” que Jean De La Charogne en matière d’environnement!). Les séparatistes auraient tout intérêt à ne pas trop s’embarquer dans le discours éco-fasciste et à formuler des critiques vraiment pertinentes contre le régime CONservateur (et il y a en beaucoup!), afin de convaincre les séparatistes anciennement adéquistes de revenir au bercail.

En ce qui concerne le déficit gigantesque, ce n’est pas un nouveau problème et mieux vaut l’endurer que de payer encore plus de taxes pour la rembourser! De plus, on en a beaucoup plus parlé que des minarets suisses.

En ce qui concerne le 0.05 décrété par Jean-Marie Déconnecté, grassement payé par le Sinistère des Nids de Poules du Culbec pour vomir sa propagande pseudo-scientifique insécuritaire, il est quand même curieux de constater que la politique culbécoise discriminatoire de tolérance zéro en alcool chez les jeunes conducteurs (allez voir l’article 202.2 du Code de l’Insécurité Routière) n’attire pratiquement aucune protestation, particulièrement chez les mêmes foutus propriétaires de bars et de restaurants, qui n’ont pas intérêt à ce que des jeunes morveux fréquentent leurs tripots, et qui protestent tant présentement. Ce dossier pue le conflit d’intérêt à plein nez, peu importe de quel côté l’on se situe! Principalement pour cette raison, je suis donc en faveur de la décision du gouvernement culbécois dans ce dossier, par souci de cohérence.

En ce qui concerne la corruption, on en a aussi beaucoup plus parlé que des minarets. Mais sachez une chose: la corruption ne s’applique qu’au monde municipal et qu’à la mafia syndicaleuse uniquement: Gérald Tremblay n’a jamais été un membre d’un régime provincial charognard soi-disant libéral corrompu dans toute sa vie, la corruption n’existe pas au provincial et ne s’applique ni à la charogne soi-disant libérale, ni au PCUL! Faut arrêter de se poser des questions, dirait Elvis Gratton! 😉

De plus, le crime organisé est en majeure partie une création étatique causée par la répression policière des crimes sans victime, particulièrement dans la guerre contre les drogues. Une façon efficace de contrer cette corruption rampante serait justement d’abolir la répression des crimes sans victime. Sans compter le fait qu’on ouvre la porte à une telle corruption en laissant l’État nous voler sans vergogne pour générer ses revenus. Évidemment, personne n’en parle ou presque!

Finalement, je n’en ai rien à foutre des crosseurs comme Steven Guilbeault, un perroquet éco-fasciste environnementeur qui ne travaille que pour son propre intérêt, et Jacques Brassard, un ex-politicien séparatiste frustré pro-terroriste occidental qui n’est là que pour cracher son fiel contre le PCUL, son ancien parti, en raison d’un conflit personnel avec son dernier chef, Bernard “le pédant” Landry, et qui serait encore un réchauffiste éco-fasciste présentement s’il était toujours un député péquiste. Je n’ai pas besoin de ces propagandistes de gouttière pour me forger une opinion!

De retour…

Ma session d’étude est terminée. Je vais bientôt écrire un billet (probablement des) pour répondre aux commentaires des deux dernières semaines. À la prochaine!

Minarets: ils sont fous ces Suisses!

Ce billet porte sur le référendum suisse portant sur l’interdiction de la constitution de minarets gagné par le lobby nationaliste suisse raciste islamophobe qui a réussi à convaincre 57,5% de racistes islamophobes parmi l’ensemble des voteurs à appuyer cette proposition liberticide. Comme si l’éradication des minarets allait faire en sorte d’empêcher des avions de percuter des tours en Suisse, vraiment n’importe quoi! Les attentats du 11 septembre ont vraiment le dos large, tabarnac! Ce vote raciste risque plutôt d’attiser la haine chez les groupes radicaux islamo-fascistes, en fait!

Cette décision raciste est un cas de figure supplémentaire illustrant la tyrannie de la majorité induite par la médiocrassie pseudo-représentative, particulièrement celle qui découle de l’application jusqu’au-boutiste des référendums, trop souvent utilisés pour satisfaire des groupes de pressions corpo-fascistes particuliers. En effet, lors d’un référendum, nous pourrions théoriquement voter démocratiquement (sic) en faveur de la déportation des anarchistes et des séparatistes du territoire cacanadian, par exemple! 😉 Notons tout de même que je vois d’un moins pire oeil les référendums sur la sécession d’un territoire particulier, la séparation du Québec par exemple, car cela est favorable à l’anarchie.

Mais avant tout, voici la définition d’un minaret. Selon Wikipédia, “le minaret est un élément architectural des mosquées. Il s’agit généralement d’une tour élevée dépassant tous les autres bâtiments. Son but est de fournir un point élevé au muezzin pour les 5 appels à la prière par jour, but similaire au rôle original du clocher des églises chrétiennes, l’appel à la messe.

En d’autres termes, un minaret est l’analogue du clocher d’église chrétien dans les mosquées, rien de plus! Comprenez-moi bien, en tant qu’athée, je hais les religions et les institutions religieuses et, par conséquent, j’abhorre les minarets, mais ce n’est pas à l’État de les abolir! Tant qu’à délirer comme ces racistes islamophobes suisses, pourquoi ne pas abolir les clochers d’église suite à un référendum? Pourquoi ne pas retirer la croix blanche du drapeau Suisse (ben quoi, la croix est un symbole religieux!!! 😉 ) suite à un référendum? Pourquoi ne pas ordonner la mise à feu obligatoire des drapeaux Suisses, en raison de leur islamophobie et de leur soi-disant antisémitisme 😉 (en effet, selon les standards occidentaux, les Suisses étaient des collabos nazis, en raison de leur neutralité: évidemment, je ne suis pas d’accord avec la position occidentale là-dessus), suite à un référendum au Québec? Quoique l’idée de brûler un drapeau Suisse me plaît énormément présentement, mais pas autant que celle de brûler un exemplaire du Cacanadian Red Maple Flag! 😉

C’est drôle, mais ceux qui trouvent que l’Église catho-fasciste n’est pas assez soutenue par l’État au Culbec, prétextant la liberté religieuse, sont les premiers à applaudir cette décision raciste qui va à l’encontre de la liberté religieuse. Liberté religieuse à deux vitesses, quand tu nous tiens…

Sur une note moins vindicatrice, voici un court vidéo mettant en vedette un tennisman Suisse que j’aime beaucoup, sans aucun doute le meilleur joueur de tennis depuis 1968 (à mon avis, il n’est pas évident qu’il est le meilleur de l’histoire, on peut débattre de cette question). Voici le revers de Roger Federer (une rare idole sportive de mon côté, je l’admets) combiné à la mélodie de…Yanni! Bon visionnement!