Monthly Archives: January, 2010

Fonction publique: Sarkozy est plus à gauche que la mafia syndicale québécoise!

Sarkonazi 1er (un sobriquet inventé par ce blogueur belge) m’a agréablement surpris cette semaine: il appuie le principe de la titularisation des contractuels à statut précaire travaillant à titre de gangsters suiveux criminels au service de l’État Français. Ce principe est réclamé avec acharnement depuis fort longtemps par les chefs de gang syndicaleux franchouillards, qui, au moins, semblent quelques rares fois utiliser les méthodes du syndicalisme de combat, heureusement! D’accord, en pratique, Jean Perron dirait qu’il y a loin de la coupe aux lièvres 😉 en France, mais c’est déjà beaucoup!

Une telle chose est impensable au Culbec, avec notre merveilleuse mafia syndicaleuse corpo-fasciste de classe, ses clauses orphelins et son ancienneté absolutiste contre les jeunes travailleurs compétents (surtout les hommes, fémi-favoritisme oblige), et un Premier Sinistre charognard soi-disant libéral qui préfère plutôt faire payer par l’augmentation des tarifs des pauvres sa pseudo-réinigéniaiserie de l’État pour enrichir ses ti n’amis du “privé” (sic) qui contribuent généreusement à ses réélections et à son après-carrière.

Quoi? Sarko est plus à gau-gauche que la mafia syndicaleuse culbécoise dans un domaine particulier? Oui! N’ajustez pas votre appareil!

Peine de mort: les Québécois sont à tout le moins autant à droite que le reste du Canada!

Voici un extrait de cet article paru dans Le Devoir samedi dernier:

Les Canadiens se sont-ils laissés convaincre par Stephen Harper qu’il fallait être intraitable envers les criminels ou est-ce les conservateurs qui se font l’écho de la population? Une chose est certaine: les citoyens canadiens sont maintenant de plus en plus nombreux à croire qu’il faut imposer des peines minimales aux délinquants et privilégier la prison plutôt que la réhabilitation. De plus, 62 % des gens — et 69 % des Québécois — voudraient rétablir la peine de mort pour punir les meurtriers.

Si on considère les marges d’erreur respectives applicables pour les résultats à l’échelle cacanadian (3.1%) et ceux à l’échelle culbécoise (6.1%), on peut constater la chose suivante: en ce qui concerne la peine de mort, les Culbécois sont, selon ce sondage, à tout le moins aussi à drouate que le Rest of Cacanada. IL Y A DONC ENVIRON 2/3 DES RÉPONDANTS CULBÉCOIS À CE PUTAIN DE SONDAGE QUI SONT ASSEZ CRÉTINS POUR APPUYER UN TEL CRIME! ÇA PEUT BIEN APPUYER LES CRISSES DE TROUPES, EXIGER ENCORE PLUS DE RÉPRESSION POLICIÈRE ET DEMANDER AU GOUVERNEMAMAN DE DÉSARMER ENCORE PLUS LES NON-CRIMINELS, TABARNAC! Et ce, même si le coût de la répression policière et le nombre de beus par 100 000 habitants sont PLUS ÉLEVÉS AU CULBEC QUE DANS LE REST OF CACANADA. (merci à l’Antagoniste!)

Voilà qui est fort inquiétant! 😦 Ne prenons rien pour acquis, chers lecteurs! FINALEMENT, RESTEZ COLONISÉS À L’INTÉRIEUR DU JOUG FÉDÉRALEUX CACANADIAN, BANDE DE CAVES CULBÉCOIS! VOUS RESSEMBLEZ DE PLUS EN PLUS À VOS COLONISATEURS! (*rire jaune et sarcastique*)

Qu'est-ce que l'obsédosexualité?

En guise de réponse à ce billet du Mouton Marron (allez lire aussi ce débat sur la bisexualité chez Noisette Sociale) décrivant le concept de l’asexualité, dont son expansion totalitaire est un des principaux rêves ultimes des États et de leurs gangsters des institutions religieuses, je propose, conditionnellement à un appui significatif de votre part, la création du Regroupement Francophone des Obsédosexuels! 😉

L’obsédosexualité est caractérisée par des pensées sexuelles pratiquement continuelles et une attirance sexuelle forte et significative pour plusieurs personnes, SANS VOLONTÉ DE FIDÉLITÉ SEXUELLE (mais pas nécessairement sans amour, ou même sans fidélité amoureuse: on peut très baiser avec plusieurs partenaires et n’en aimer qu’un seul), ENTRE ADULTES CONSENTANTS DE TOUS SEXES ET DE TOUTES ORIENTATIONS SEXUELLES. Dans le vocabulaire populaire méprisant de plus en plus inspiré par la rhétorique anti-sexuelle fémi-favoritiste, on dit que les femmes obsédosexuelles “souffrent de nymphomanie et sont des putes faciles” et que les hommes obsédosexuels sont des “crisses de cochons pervers qui osent refuser l’engagement de manière irresponsable”.

J’espère que vous (et cela inclut le Mouton Marron) ne douterez pas de l’existence de l’obsédosexualité. Pour paraphraser le Mouton Marron, je dirai ceci: Douter de l’obsédosexualité n’est pas mieux que de douter de l’homosexualité et de la bisexualité. C’est de l’anti-sexualisme. C’est d’autant plus une méprise de croire qu’on ne peut « devenir » obsédosexuel qu’après avoir vécu un traumatisme. Ces préjugés font partie d’un paradigme. Ainsi, on disait autrefois que les homosexuels étaient des enfants violés. Idem pour les pédophiles.

Contrairement à l’asexualité, qui fait l’affaire des États et des institutions religieuses, l’obsédosexualité est une profonde menace contre ces institutions liberticides. Je n’ai jamais douté de l’existence d’une liliputienne proportion de véritables asexuels dans la population et les obsédosexuels n’ont en général aucune critique à adresser aux asexuels, à l’exception de l’intolérance marquée de ceux-ci envers les obsédosexuels, mais je persiste à dire ceci: la quasi-totalité de ceux qui prétendent être des asexuels ont subi une répression sexuelle encore plus marquée que celle subie en moyenne par le reste de la population. Alors, le Mouton Marron a bien raison quand il dit ceci:

Je connais un minimum de trois personnes asexuelles: un gars et deux filles. Laissez-moi vous dire que ce qu’ils/elles vivent, ce n’est pas drôle du tout et que ces personnes ont tout fait pour « développer » un désir, jusqu’ici sans succès.

En effet, ce n’est pas drôle du tout de subir une répression sexuelle encore plus vigoureuse que la trop grande répression sexuelle subie en moyenne par le reste de la population…

Une question en terminant: quand est-ce que ceux qui n’aiment pas beaucoup le sexe vont cesser de se mêler de ce qui ne les regarde pas et vont foutre la paix une fois pour toutes aux obsédosexuels? À ce que je sache, contrairement à ceux qui n’aiment pas beaucoup le sexe, les obsédosexuels n’ont pas recours à la violence étatique et à l’extorsion religieuse pour forcer les autres à “subir” (sic) une sexualité encore plus débridée!