Monthly Archives: April, 2010

ÈÈÈÈÈ! Je ne suis pas un anarcho-monarchiste, ÈÈÈÈÈ!

Avant d’amorcer le coeur de ce billet, je me dois de souligner la mort de Michel Chartrand, un vrai syndicaliste défenseur des travailleurs comme il ne s’en fait plus dans ce monde de syndicaleux corporatistes tout-à-l’ancienneté en copinage avec des bs patroneux parasites et des politicailleux corrompus, en particulier dans le secteur de la corruption construction, malgré qu’il était un nationaleux étatiste catholique social-médiocrate. Pour bien faire, je devrais y revenir un jour. Mais tout de même, je me rappelle d’une déclaration qu’il avait fait à la télévision et dont je n’ai pas retrouvé la source. De mémoire, il me semble que ça ressemblait à ceci.

Dans ce temps-là, on menait un syndicalisme de combat mais maintenant, ÈÈÈÈÈ, les syndicats y discutent avec les patrons pis les gouvernements sti!” (*et il s’esclaffe de rire)

Amorçons le sujet principal maintenant. Noor m’a fait part de l’existence d’un groupe anarcho-monarchiste sur fesse-bouc. Allez voir ce lien avant de lire le reste, si vous me connaissez, vous allez avoir une méchante surprise!

………………………………………………

D’OH! Le même drapeau que moi, ÈÈÈÈÈ! Beurk! 😦 Lisez bien la description de ce groupe et vous allez vous rendre compte qu’il y a des différences majeures avec ce que je prône ici. En voici un extrait:

Anarcho-Monarchism does not support the restitution of Monarchs, (in fact an Anarcho-Monarchist should always prefer liberty oriented options to power structures) however Anarcho-Monarchists would prefer being ruled by an Enlightened Despot then by the masses.

ÈÈÈÈÈ! De mon côté, je préfère l’anarchie de masse, ou mieux encore, être le monarque stirnérien (ou anarque, comme le dit si bien Anne Archet) de ma propre individualité, plutôt que d’être dirigé par un dictateur bienveillant (c’est drôle, on utilise souvent cette hypothèse en économie), sauf peut-être par moi-même, ÈÈÈÈÈ ;), mais je serais incohérent avec mes propres principes si tel était le cas. Alors, je ne m’entend surtout pas avec eux sur ce point.

Je me résigne, il faudra bien que je change mon avatar un jour. Après tout, je veux bien croire que je préférerais l’anarchie par le biais d’un despote bienveillant (ce qui me semble tout de même contradictoire) plutôt que la dictature de la majorité propre à la médiocrassie pseudo-représentative étatiste, que ces gens-là peuvent avoir des idées pertinentes et que l’Islande médiévale est un exemple intéressant d’un point de vue historique pour les anarchistes et les libertariens, mais quand même, je ne suis pas un anarcho-monarchiste, bordel de merde!

À moins que j’opte pour le bleu pâle… 😉

Pour terminer, je m’esclaffe d’un bon ÈÈÈÈÈ comme Chartrand le faisait si bien!

Définir le concept d'agression en deux vidéos…

On dit souvent qu’une image vaut mille mots, alors voici deux vidéos pour vous expliquer ce que la Sinistre du Nivellement Par Le Bas Socio-Constructiviste Michelle Courchesne (vous savez, celle qui ne se mêle pas de ses affaires en réglementant les bagarres dans la LHJMQ) et ses suiveux n’ont pas compris, ou font semblant de ne pas comprendre…

La vidéo qui suit n’est pas une agression, car elle est consentie par les deux parties. Contrairement à la mouvance populaire provenant en partie de la propagande gouvernemamantale, je suis en faveur des bagarres au hockey et j’aime ça!

BANG! KIN TOÉ! En plus, il n’y a pas beaucoup de connaisseurs de hockey, sauf des partisans des Penguins de Pittsburgh (et encore là…), qui vont être déçus pour ce salopard de Matt Cooke, n’est-ce pas?

La vidéo qui suit est une agression, car la victime n’y a pas consentie, et je vais toujours le dénoncer.

En bref, lorsque la violence est consentie par les deux parties, comme dans la première vidéo, il n’y a pas d’agression et il n’y a donc pas de crime qui est commis. Lorsqu’au moins une des parties n’y consent pas, comme dans la deuxième vidéo, sauf lors d’une légitime défense (je ne parle pas d’une vengeance ici!) contre une agression, il y a une agression et il s’agit réellement d’un crime. Maintenant, je vous suggère d’appliquer le même principe à l’État et à tous ceux qui vous agressent sans votre consentement…

Affaire Graham James: si un pédophile récemment incarcéré postule pour un emploi, ne vous inquiétez pas, les employeurs le savent!

Bon, pendant que j’ai un peu de temps, j’effectue un court retour ici. En passant, je vous recommande d’aller visiter Graine de Flibuste, un blogue anarcho-mutuelliste Français.

À la suite du pardon judiciaire accordé à l’entraîneur de hockey Graham James, anciennement incarcéré pour agression sexuelle sur des mineurs, les lobbys CONservateux, recherchant une répression policière accrue visant à restreindre nos libertés, ont mandaté l’ex-joueur de la LNH Sheldon Kennedy afin qu’il vomisse cette connerie (en anglais, suivi de la traduction):

What angers me is that in a matter of 12 years he can go and do whatever he wants to do and he can bluff his employers because nobody knows what his background is because it’s erased. That bothers me.

Ce qui me choque, c’est qu’après seulement 12 ans, il peut sortir et être libre de faire ce qu’il veut et qu’il peut tromper ses employeurs parce que personne ne connaît son passé, car celui-ci est effacé. Ça me dérange.

HEIN? MAIS C’EST VRAIMENT N’IMPORTE QUOI! Après avoir été exploité par un prédateur sexuel, voilà maintenant que les criminels de drouate étatiste se servent de Sheldon Kennedy pour vomir leur propagande haineuse. Juste pour avoir lu cette merde, je vais lâcher un WOW! à la Calvaire Racaille (pensez-vous vraiment que le Roi Labeaume est con au point d’avoir cru à tout ce qui est écrit dans ce site?) quand celui-ci fait semblant de s’extasier devant ses propres truismes, telle une Jojo Savard du marketing.

Comprenez-moi bien, les agressions sexuelles commises par Graham James sont hautement répréhensibles et il est normal qu’un tel pardon puisse soulever l’indignation, mais ce n’est pas une raison pour accepter sans broncher un tel argumentaire fallacieux qui n’est là que pour restreindre les libertés de toute la population.

En effet, soyez rassurés, un employeur le moindrement intelligent sait fort bien si son candidat est un pédophile récemment incarcéré, particulièrement si le candidat est un personnage public comme Graham James! En fait, pas besoin d’être un pédophile ou un criminel pour être catalogué comme inemployable par les rats capitalistes, suffit simplement d’avoir eu une mésentente avec un directeur de recherche malhonnête (un professeur universitaire) pour être sur la liste noire des entreprises et des organismes gouvernemamantaux. Pas pour rien que je ne suis plus anonyme maintenant, je n’ai plus rien à perdre sur ce point! Et ne vous en faites pas, je suis encore plus sur leur liste noire maintenant que j’ai avoué que je suis un sale crotté d’anarchiste!

De plus, à ce que je sache, Calvaire Racaille n’est pas un pédophile ou un criminel officiel (bon d’accord, sa façon de s’enrichir est fort douteuse moralement!) et ça ne l’empêche pas de mentir effrontément sur ses compétences et de sombrer dans du marketing charlataniste.

Franchement, les lobbys CONservateux nous prennent vraiment pour des cons et ils sont prêts à dire n’importe quoi pour que l’on avale tout rond leur camelote propagandiste!

Pour terminer ce billet, j’ai une question pour vous: qui fourre le plus et qui fourre le moins le système parmi ces quatre entités suivantes?

1) Les travailleurs de la Ville de Culbec City, qui prennent des congés selon leur convention collective provenant D’UNE ENTENTE AVEC LA VILLE.

2) Calvaire Racaille, qui a obtenu un gros salaire APPROUVÉ PAR LE ROI LABEAUME et par ses valets de Pôle Chaudière-Appalaches, de l’Orifice du Tout-risque et du Bourreau de la Capitale Nationaleuse pour vomir son marketing charlataniste bourré de truismes.

3) Les cadres de Culbec City, qui se payent de généreux bonis APPROUVÉS PAR LE ROI LABEAUME récompensant les économies administratives (sic) dont leurs travailleurs sont les principaux responsables et ce, sans que ces travailleurs ne reçoivent quoi que ce soit.

4) Le Roi Labeaume lui-même, qui s’est enrichi grâce à une entourloupette gouvernemamantale causée par la privatisation (sic) de l’amiante et qui approuve les dépenses effectuées en 2) et 3) SANS LE CONSENTEMENT DES PAYEURS DE TAXES!