Affaire Graham James: si un pédophile récemment incarcéré postule pour un emploi, ne vous inquiétez pas, les employeurs le savent!

Bon, pendant que j’ai un peu de temps, j’effectue un court retour ici. En passant, je vous recommande d’aller visiter Graine de Flibuste, un blogue anarcho-mutuelliste Français.

À la suite du pardon judiciaire accordé à l’entraîneur de hockey Graham James, anciennement incarcéré pour agression sexuelle sur des mineurs, les lobbys CONservateux, recherchant une répression policière accrue visant à restreindre nos libertés, ont mandaté l’ex-joueur de la LNH Sheldon Kennedy afin qu’il vomisse cette connerie (en anglais, suivi de la traduction):

What angers me is that in a matter of 12 years he can go and do whatever he wants to do and he can bluff his employers because nobody knows what his background is because it’s erased. That bothers me.

Ce qui me choque, c’est qu’après seulement 12 ans, il peut sortir et être libre de faire ce qu’il veut et qu’il peut tromper ses employeurs parce que personne ne connaît son passé, car celui-ci est effacé. Ça me dérange.

HEIN? MAIS C’EST VRAIMENT N’IMPORTE QUOI! Après avoir été exploité par un prédateur sexuel, voilà maintenant que les criminels de drouate étatiste se servent de Sheldon Kennedy pour vomir leur propagande haineuse. Juste pour avoir lu cette merde, je vais lâcher un WOW! à la Calvaire Racaille (pensez-vous vraiment que le Roi Labeaume est con au point d’avoir cru à tout ce qui est écrit dans ce site?) quand celui-ci fait semblant de s’extasier devant ses propres truismes, telle une Jojo Savard du marketing.

Comprenez-moi bien, les agressions sexuelles commises par Graham James sont hautement répréhensibles et il est normal qu’un tel pardon puisse soulever l’indignation, mais ce n’est pas une raison pour accepter sans broncher un tel argumentaire fallacieux qui n’est là que pour restreindre les libertés de toute la population.

En effet, soyez rassurés, un employeur le moindrement intelligent sait fort bien si son candidat est un pédophile récemment incarcéré, particulièrement si le candidat est un personnage public comme Graham James! En fait, pas besoin d’être un pédophile ou un criminel pour être catalogué comme inemployable par les rats capitalistes, suffit simplement d’avoir eu une mésentente avec un directeur de recherche malhonnête (un professeur universitaire) pour être sur la liste noire des entreprises et des organismes gouvernemamantaux. Pas pour rien que je ne suis plus anonyme maintenant, je n’ai plus rien à perdre sur ce point! Et ne vous en faites pas, je suis encore plus sur leur liste noire maintenant que j’ai avoué que je suis un sale crotté d’anarchiste!

De plus, à ce que je sache, Calvaire Racaille n’est pas un pédophile ou un criminel officiel (bon d’accord, sa façon de s’enrichir est fort douteuse moralement!) et ça ne l’empêche pas de mentir effrontément sur ses compétences et de sombrer dans du marketing charlataniste.

Franchement, les lobbys CONservateux nous prennent vraiment pour des cons et ils sont prêts à dire n’importe quoi pour que l’on avale tout rond leur camelote propagandiste!

Pour terminer ce billet, j’ai une question pour vous: qui fourre le plus et qui fourre le moins le système parmi ces quatre entités suivantes?

1) Les travailleurs de la Ville de Culbec City, qui prennent des congés selon leur convention collective provenant D’UNE ENTENTE AVEC LA VILLE.

2) Calvaire Racaille, qui a obtenu un gros salaire APPROUVÉ PAR LE ROI LABEAUME et par ses valets de Pôle Chaudière-Appalaches, de l’Orifice du Tout-risque et du Bourreau de la Capitale Nationaleuse pour vomir son marketing charlataniste bourré de truismes.

3) Les cadres de Culbec City, qui se payent de généreux bonis APPROUVÉS PAR LE ROI LABEAUME récompensant les économies administratives (sic) dont leurs travailleurs sont les principaux responsables et ce, sans que ces travailleurs ne reçoivent quoi que ce soit.

4) Le Roi Labeaume lui-même, qui s’est enrichi grâce à une entourloupette gouvernemamantale causée par la privatisation (sic) de l’amiante et qui approuve les dépenses effectuées en 2) et 3) SANS LE CONSENTEMENT DES PAYEURS DE TAXES!

Advertisements

3 responses

  1. «suffit simplement d’avoir eu une mésentente avec un directeur de recherche malhonnête (un professeur universitaire) pour être sur la liste noire des entreprises et des organismes gouvernemamantaux.»

    Siboire ! Mais de quel droit cet enfoiré a décidé d’hypothéquer ton avenir !? Un osti de chien sale, rien de moins !

    Montée de lait terminée…

    1. Merci! 🙂 Ta réaction me surprend! Mais attention, le pire, c’est que ce n’est pas ce professeur malhonnête lui-même qui m’a mis sur une Black List…

  2. Le pardon accordé à James est une erreur administrative car les lois déjà en vigueur ne le permettait pas. J’irai plus loin en affirmant qu’il ne sagit pas d’une erreur mais plutot d’un traitement de faveur d’un employé corrompu. En fouillant dans le code criminel, j’ai appercu un nouvel article de loi(56.1(1) ajouté le 8 janvier 2010 qui reglemente la possibilité qu’un employé puisse fabriquer de fausses identités. Je vous rappel que les autorités pense que James a quitté le pays sous une fausse identité. Harper pour se sortir de cette contreverse, nous annonce qu’il va resseré les lois pour les remises de pardon. YOUHOU M.Harper? C’est vos fonctionnaires qu’il faut surveiller!!!!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: