Publicité pour l'événement "L'anti-capitalisme: fondements et défis"

Je m’inspire de cette publicité de François Tremblay portant sur le Center for a Stateless Society pour vous présenter ma propre publicité pour l’événement “L’anti-capitalisme: fondements et défis” présenté par le regroupement “Justice sans foi”, car je trouve que la présentation de sa programmation que j’ai trouvé dans le blogue Voix de Faits n’expose pas de manière assez percutante le caractère clairement anarchiste de ce sublimissime événement!

Voici le programme de cet événement, qui sera présenté au Cégep Limoilou à Culbec City le 15 mai prochain:

Conférence d’ouverture:

Inventaire critique de la notion d’anti-capitalisme, par Pierre Mouterde, professeur de philosophie au Cégep Limoilou et Maxime Ouellet, chercheur post-doctoral à la Chaire mondialisation, citoyenneté et démocratie de l’UQAM:

Dans cette conférence, on distinguera la notion de “capitalisme” de celle de “marché” pour expliquer par la suite comment combattre le capitalisme par la promotion de véritables mécanismes de libre-marché sans le droit de propriété (mais avec droit de possession), sans hiérarchies de pouvoir et sans intervention de l’État. Monsieur Ouellet expliquera pourquoi la notion de citoyenneté et celle de la médiocrassie pseudo-représentative étatiste sont des concepts qui ne doivent pas être réformés, mais qui devraient être remplacés plutôt par des processus décisionnels basés sur des consensus à petite échelle et le respect des libertés individuelles. De plus, on y fera la promotion de l’alter-mondialisme (pas dans le sens d’anti-mondialisme, contrairement à l’usage courant faite par les gau-gauchistes étatistes) qui consiste à libérer la circulation des personnes et des biens entre tous les pays, contrairement à la mondialisation capitaliste, qui consiste à ne libérer que les échanges commerciaux (et non pas la circulation des personnes) entre certains pays et à externaliser une partie des coûts d’installation et d’exploitation des corporations par l’intermédiaire des États du Tiers-Monde et du travail de leurs esclaves. Par ailleurs, on y dénoncera avec véhémence les politiques protectionnistes de Baraque Osama.

Conférence de clôture:

L’anticapitalisme : perspective essentielle aux luttes sociales actuelles?, par Nicolas Lefebvre-Legault, membre du Comité populaire Saint-Jean Baptiste de Québec:

Dans cette conférence, il ne sera certainement pas question de hausser le salaire minimum pour empêcher les moins compétents et les moins expérimentés de travailler et de faire la promotion du monopole d’État sur les logements, afin de réduire l’offre de logements. Note: dans ce cas précis, je considère tout de même cette conférence a priori suffisamment intéressante pour de ne pas trop en ajouter dans ma pub.

Ateliers thématiques pour tous :

Le défi écologique et limites du capitalisme vert, par François L’Italien, doctorant en sociologie à l’Université Laval et membre du Collectif d’analyse de la financiarisation du capitalisme avancé (sic) (CAFCA):

Dans cette conférence, on exposera les conséquences écologiques désastreuses de la propriété étatique des ressources naturelles. De plus, on expliquera pourquoi le plupart des bio-carburants sont néfastes, pourquoi les États ont intérêt à faire la promotion des idéologies réchauffistes et éco-fascistes, tout en soutenant des initiatives polluantes en coulisse, et pourquoi “capitalisme” et “avancement” ne sont pas des synonymes.

Marche des femmes pour leur émancipation : une dimension essentielle de la lutte anticapitaliste, par Cynthia Bergeron, militante féministe:

Dans cette conférence, on adoptera une position internationaliste de la lutte féministe et on dénoncera le mouvement fémi-favoritiste culbécois, qui n’a rien à voir avec une perspective féministe. On dénoncera aussi les attitudes et les institutions patriarcales et capitalo-étatistes dont la remise en question n’est pas faite par les fémi-favoritistes.

Ateliers thématiques au choix : (faire un seul choix parmi les quatre suivants)

A – Inégalités nord-sud et alternatives : le rôle du Forum social mondial, par Pierre Mouterde, professeur de philosophie au Cégep Limoilou:

Dans cette conférence, Monsieur Moutarde dénoncera l’aide internationale étatique à l’étranger, qui sert trop souvent à engraisser des bourreaucrassies corrompues (d’ailleurs, à quand une aide internationale pour le Québec, afin d’engraisser l’industrie de la corruption construction? 😉 ). De plus, il ne préconisera certainement pas une intervention accrue des pouvoirs étatiques à l’intérieur même des États pauvres pour régler la problème de la pauvreté extrême.

B – Lecture chrétienne (sic) de l’anti-capitalisme et engagement social, par Michel Beaudin, professeur honoraire à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Montréal:

Dans cette conférence, on exposera le passage de l’engagement écclésiastique vers le militantisme para-religieux éco-fasciste de Steven Guilbault et on présentera les liens historiques entre le développement du système capitaliste et celui des institutions chrétiennes. Ensuite, on discutera de l’impossibilité logique de concilier la foi religieuse avec une lutte anti-capitaliste anarchiste et on dénoncera les régimes totalitaires étatistes liberticides soi-disant anti-capitalistes justifiés par un emballage cadeau religieux. De plus, on illustrera les liens étroits (même contemporains, malgré qu’ils soient moins étroits maintenant) entre le gouvernement culbécois et l’Église Catho-fasciste et on discutera du lobbyisme politique potentiel du Cardinal Ouellet s’il devient le prochain Pape, ainsi que des conséquences négatives possibles d’une telle nomination pour les libertés civiles au Québec. Aussi, on expliquera pourquoi il sera toujours dans l’intérêt de l’Église catholique de désapprouver l’avortement, la contraception, la masturbation, le sexe hors-mariage, la polygamie et les droits des homosexuels. Enfin, on expliquera pourquoi les sionistes et les chrétiens s’unissent pour lutter contre les musulmans.

C – Crise (sic) du capitalisme et les nouveaux défis du mouvement syndical, par Sébastien Bouchard, militant syndical et membre de la CSQ:

Dans cette conférence, il sera question de l’abolition de la réglementation étatique des syndicaleux et de la remise en question du principe jusqu’au-boutiste de l’ancienneté (ainsi que de leur corollaire, les clauses orphelins), qui s’exerce au dépens des travailleurs compétents. Aussi, il sera question du droit à la non-association qui est un concept essentiel pour le droit à l’association. De plus, il sera question de la gestion anarcho-syndicaliste des moyens de production. Enfin, on exposera les liens entre la guerre à la drogue et le copinage des élites syndicaleuses avec les partis politiques (surtout la charogne soi-disant libérale et le PCUL), le soi-disant “crime” organisé et les corporations, particulièrement dans l’industrie de la corruption construction.


D – De l’accumulation par dépossession à l’émancipation du travail : résistances ouvrières et paysannes au capitalisme néolibéral
, par Étienne Cantin, politologue, professeur à la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval:

Dans cette conférence, on y fera certainement pas la promotion d’une intervention étatique accrue et d’une démocratie citoyenne plus saine pour combattre le capitalisme. Plutôt, on expliquera pourquoi la déprolétarisation, remettant en question l’idéologie de l’ouvriérisme esclavagiste, est la meilleure façon de combattre le capitalisme et de faire respecter les libertés fondamentales des individus. Aussi, on expliquera pourquoi il faut abolir les monopoles industrialo-étatiques dans l’agriculture québécoise, pour laisser une plus grande place à l’agriculture paysanne.

Finalement, j’espère que vous allez vous présenter en grand nombre à cet événement historique dans l’histoire de l’anarchisme au Québec! De mon côté, je n’irai pas, car je suis un salopard séparatiste individualiste beaucoup plus dangereux que ces gens-là 😉 et que je préfère me branler que de côtoyer des rongeux de balustres…

AJOUT: Nicolas me précise qu’il ne s’agit pas d’un événement anarchiste. Je n’en suis guère surpris…

Advertisements

2 responses

  1. Personne a jamais dit que c’était un évènement anarchiste!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: