Monthly Archives: June, 2010

Club échangiste à Drummondville: appui à Chantal Godbout et Luc Sylvestre

Ce billet est simplement pour signifier mon appui à Chantal Godbout et Luc Sylvestre dans leur lutte contre les tapettes non-homosexuelles rétrogrades formant les autorités de la Ville de Drummondville. Voici l’article de radio-canada.ca portant sur l’ouverture potentielle d’un club échangiste à Drummondville. Encore de l’argent des taxes pour engraisser le système d’injustice et les avocasseux!

Un couple poursuit la Ville de Drummondville parce qu’elle lui interdit d’ouvrir un club échangiste dans un ancien entrepôt de la rue Saint-Pierre. Chantal Godbout et Luc Sylvestre estiment que le refus de la Ville est injustifié.

Les autorités ont proposé au couple d’établir son commerce sur la rue Janelle, au coeur du parc industriel, parce qu’elles jugent que la rue Saint-Pierre n’est pas appropriée pour ce type d’établissement.

Chantal Godbout est toutefois convaincue qu’un club échangiste a sa place dans le secteur. La copropriétaire fait notamment valoir qu’il n’y aura pas de vente d’alcool dans le club ni de spectacles de danseurs nus.

« Ce que l’on veut faire, c’est vraiment privé. On est dans une bonne zone. On n’est vraiment pas industriel. Je ne pense pas que le parc industriel nous veut là », affirme Mme Godbout.

La cause devrait être entendue devant la Cour supérieure cet automne.

Souhaitons-leur une bonne chance dans leur cause! Vous pouvez aussi visiter ce lien.

Advertisements

Complot PQ-Radio-Canada-La Presse: mieux vaut en rire!

Voici un logo soi-disant satyrique se moquant d’un présumé complot entre le PCul et Radio-Cadnas:

Mais le pire là-dedans, c’est que la personne grâce à qui j’ai obtenu ce logo, i.e., un ami fesse-bouc de l’ex-adéquiste maqueueliniste Jean-François Plante (qui s’est fait un plaisir dans le placer dans son babillard), le prend vraiment au sérieux! Mais c’est n’importe quoi! Imaginez, il y a des fédérâleux qui croient que c’est sérieux!

Radio-Cadnas, avec son allié la Presse à Desmardais (cette entente de convergence médiatique criminelle est beaucoup plus douteuse et critiquable que ce que fait Culbécor et pourtant, on en entend beaucoup moins parler), est la machine de propagande du gouvernemaman fédéral, et par conséquent, elle a tout intérêt à faire la promotion de l’unité Cacanadian et à discréditer le mouvement séparatiste, ce qui explique par exemple sa couverture nettement hors de proportion de Québec Solidaire. D’accord, il y a certainement des journalistes séparatistes dans ce média qui ne sont là que pour lui donner une fausse image de neutralité, mais en général, c’est surtout la charogne soi-disant libérale, et quelquefois les CONservateurs quand ceux-ci forment le gouvernemaman fédéral (comme ces temps-ci, par exemple!), qui profitent le plus de cette machine de propagande fédérâleuse étatiste. Et dois-je rappeler que depuis 1980, il y a eu deux référendums perdus par les séparatistes québécois malgré…ou plutôt en partie grâce à la propagande radio-cacanadienne?

Une perspective féministe en faveur des seins nus chez les femmes

Note: Ce court billet est tout à fait sérieux. Contrairement à mes habitudes, il n’y a aucun sarcasme de ma part cette fois-ci. De plus, ce billet ne concerne pas le droit de ne pas porter de bobettes ou de petites culottes.

Au Québec (et partout en Occident, ou presque), les hommes ont le droit de porter les seins nus en public ou dehors, ce qui n’est pas le cas pour les femmes. Voilà une discrimination machiste qui se doit d’être dénoncée. Dans une perspective féministe, chaque femme doit pouvoir décider de ce qu’elle veut faire avec son corps, de la même façon qu’un homme. Alors, si une femme veut montrer ses seins nus, alors cela devrait être permis, de la même façon qu’un homme.

Mais évidemment, de la même façon que les élites machistes qui contrôlent les religions monothéistes, les fémi-favoritistes cherchent à inhiber les pulsions et l’expression sexuelles féminines pour éviter que les hommes soient pervertis par l’impureté sexuelle de la femme. Pour ce faire, ils appuient des mesures étatiques misogynes provenant d’une tradition religieuse monothéiste passéiste, comme celle interdisant les seins nus chez les femmes en public ou dehors. De façon analogue, les élites machistes islamo-fascistes appuient la mesure qui force les femmes (mais pas les hommes) à porter un voile. Ainsi, les fémi-favoritistes, dont la majorité sont des hommes tapettes non-homosexuels n’ayant plus de cause religieuse populaire à soutenir, ne seront certainement pas d’accord avec la perspective féministe que je viens d’exposer concernant les seins nus chez les femmes.

Encore une fois, l’idéologie fémi-favoritiste démontre son côté clairement anti-féministe. Cette idéologie est une véritable plaie pour le mouvement féministe!

Gouvernement du Canada: un plan d'austérité financière à suggérer?

Des récompenses sont offertes par le gouvernemaman néo-colonial du Cacanada aux fonctionnaires qui proposent des idées pour aider l’État à économiser de l’argent. Voici un extrait de cet article publié dans le site de Radio-Cadnas:

Tous les moyens sont manifestement bons pour réduire les dépenses gouvernementales. Ottawa promet des récompenses aux fonctionnaires qui proposeraient des idées susceptibles d’aider l’État à faire des économies d’argent.

Afin de réduire un déficit record, qui pourrait s’élever au-delà des 50 milliards de dollars, le président du Conseil du Trésor, Stockwell Day, doit économiser 1,7 milliard cette année.

Pour atteindre cet objectif, M. Day incite les fonctionnaires à faire preuve d’imagination, en leur faisant miroiter des primes, en guise de récompense, équivalant à 10 % de l’argent épargné pendant la première année complète d’implantation de la mesure. Ces récompenses seront plafonnées à 10 000 $ chacune.

Dans un prochain billet, je vous parlerai de mon propre plan d’austérité financière pour le gouvernemaman cacanadian. Étant donné que j’ai une formation en économique plus étoffée que la moyenne des économistes en poste au gouvernemaman (sauf les détenteurs de Ph. D.), j’estime avoir la crédibilité pour exposer un tel plan! 😉 Ce sera tellement austère que ça fera bander les agences de cotation, les bonzes du gouvernemaman européen et ceux du FMI, vous allez voir! Et si je recevais un chèque de 10 000$ pour mon propre plan d’austérité?

En terminant, je vais vous donner un indice concernant mon plan d’austérité. Voici un autre extrait de l’article qui est très révélateur de la fourberie des CONservateurs dans ce dossier:

Il s’agit d’un projet pilote qui s’étalera sur deux ans et qui sera mis en application dès cet automne. Cependant, cela ne concernera pas les ministères de la Défense, les Travaux publics et l’Industrie, dotés de budgets importants. Ces ministères font l’objet d’une autre révision qui pourrait mener à des coupures de programmes.

Dommage, mais mon plan d’austérité comprendra l’abolition du Ministère de l’Industrie (une économie d’environ 1.9 milliards de $) et la coupure de la moitié (je me sens généreux, c’est encore trop dépensier, mais bon…) des dépenses militaires (une économie d’environ 10.5 milliards de $), pour une économie totale d’environ 12.4 milliards de $, ce qui est beaucoup plus que le 1.7 milliards de $ souhaités par Stockwell Day. Et c’est loin d’être terminé! J’attends donc le chèque de 10 000$ bientôt! 😉 Si vous avez d’autres idées pour un plan d’austérité afin de redresser les finances publiques du gouvernemaman cacanadian, n’hésitez pas à me les communiquer.

Y a-t-il une pénurie d'employés au Québec? Ben…euh…oui et non, ça dépend du sujet de la discussion!

Une des supercheries les plus idiotes vomies à tort et à travers dans les médias est formulée à peu près comme suit: IL Y A UNE PÉNURIE D’EMPLOYÉS AU CULBEC, ET NOTRE ÉCONOMIE VA S’ÉCROULER SI ON NE FAIT RIEN CONTRE ÇA!

D’accord, il y a des pénuries dans certains secteurs (et encore là, méfiez-vous quand on vous dit ça, c’est souvent parce qu’on veut vous vendre ($$$$$$) une formation particulière) professionnels, mais d’aucune façon, il n’y a une pénurie générale d’employés au Culbec.

En effet, on note qu’en mai 2010, le taux de chômage (qui est une grossière sous-estimation du pourcentage d’exclus du marché du travail) était de 8% au Culbec, ce qui est très loin du seuil capitaliste (en admettant qu’on soit assez con pour accepter un si haut pourcentage d’exclus du marché du travail) de plein emploi et encore loin au-dessus du taux de chômage de 5% en Saskatchewan. De plus, j’attends toujours qu’on me confirme cette pénurie avec de nombreux candidats qui donnent des entrevues à leurs futurs patrons potentiels!

Mais quand on discute avec des étatistes, ils vont très souvent vomir cette ânerie ou argumenter en fonction de cette fausse prémisse. Sauf que parfois, tout à coup, selon le sujet de la discussion, les étatistes se mettent subitement à changer d’idée sur cette question!

Du côté de la drouate étatiste, elle se sert de cette fausse prémisse pour vomir contre les hosties de bs qui sont des lâches selon eux, afin de justifier le détournement de l’argent des sales bs vers des dépenses étatiques stupides comme l’augmentation des dépenses militaires pour aider les Talibans en Afghanistan et aider les multinationales internationales à exploiter les ressources naturelles afghanes pour leur propre profit (j’y reviendrai un jour), un nouveau Câlissée, les Jeux Olympiques, un faux lac et les dépenses d’insécurité pour le G8-G20. Mais quand ils prétendent que le Québec est trop pauvre, ce qui rend la séparation du Québec trop dangereuse parce que notre économie va s’écrouler, ils disent (avec raison sur ce point précis) que c’est de la faute du gouvernemaman qui réglemente trop le marché du travail et qui nous fait payer trop de taxes, ce qui fait en sorte que les entreprises ne créent pas assez d’emplois et se délocalisent vers l’étranger pour faire travailler des enfants et des esclaves!

Du côté de la gau-gauche étatiste, on justifie l’imposition du salaire minimum (ce dont je suis contre, voir ce billet) par la pénurie d’employés, ce qui est foutrement idiot, parce que les salaires sont plus élevés en période de pénurie! Mais quand les gau-gauchistes étatistes se défendent contre le bs-bashing de la drouate étatiste (et je suis de leur côté sur ce point), ils disent qu’il faut continuer à aider les exclus et à verser l’aide sociale parce que les emplois sont rares, en raison des mécanismes inhérents au système capitaliste!

De plus, une prémisse corollaire est la suivante: la pénurie d’employés est un grave problème économique. Baliverne! D’accord, il s’agit d’un problème pour les entreprises qui, ceteris paribus, sont obligés d’augmenter le salaire de leurs travailleurs et de réduire leurs profits, et pour l’État, dont son inutilité est encore plus évidente dans un tel contexte. Mais pour les travailleurs, la pénurie d’employés est une très bonne chose et pour moi, c’est ce qu’il y a de plus important! Une quasi-pénurie d’emploi dans un véritable libre-marché anti-capitaliste est le mécanisme le plus libre, le plus solidaire et le plus équitable de répartition de la richesse qui puisse exister!

J’ai très hâte que la pénurie d’employés survienne, mais dans un tel système capitalo-étatiste qui crée artificiellement la rareté des emplois, ça ne risque pas d’arriver de sitôt, malheureusement.

La réprobation sociale des crimes d'honneur islamo-fascistes: un argument en faveur de l'immigration

Suite à ce présumé meurtre commis par une femme envers sa fille de 19 ans à Dorval, un dortoir bourgeois québécophobe on the Montreal Island, plusieurs racistes islamophobes prétendent que ce geste démontre à quel point l’immigration non-occidentale est dangereuse pour l’insécurité des Holy White Christiano-Jewish Cacanadians living in La Belle Province of Quebec et pour la pérennité de la tour du Stade Olympique qui risque d’être percutée par un avion (quoique ça serait peut-être une bonne chose, en autant qu’il n’y ait personne d’autre que les kamikazes dans l’avion! 😉 ). Au contraire, je prétend que la réprobation sociale des crimes d’honneur islamo-fascistes est un argument en faveur de l’immigration à cause des raisons suivantes:

1) Même si cette famille était demeurée dans son pays d’origine (Afghanistan), ce crime aurait été commis de toute façon. De plus, la vie d’aucun Holy White Christiano-Jewish Cacanadian living in La Belle Province of Quebec n’a été mise en danger lors de ce présumé meurtre. Alors, cette immigration n’a créé aucun problème supplémentaire de sécurité. En fait, dans une perspective islamo-fasciste, il est fort possible que la fille de 19 ans n’était pas la seule “fautive” (sic) dans ce dossier, alors il est même possible, au contraire, qu’un (ou plus, qui sait?) autre meurtre ait été prévenu par l’arrestation de la présumée meurtrière, ce qui n’aurait pas été le cas dans le pays d’origine.

2) Si ce crime avait été commis dans leur pays d’origine, la famille aurait été applaudie et récompensée à tout rompre pour ce geste prescrit politiquement alors qu’ici, ce geste est proscrit judiciairement, donc cette famille est ostracisée socialement et la présumée meurtrière devra comparaître devant les tribunaux pour être jugée face à ce geste criminel. Par conséquent, l’immigration a induit une réprobation sociale supplémentaire face aux crimes d’honneur. Une telle réprobation sociale n’aurait pas été subie par cette famille si ce geste avait été commis dans leur pays d’origine: en fait, cette famille aurait reçu les honneurs et une approbation sociale grâce à ce geste criminel.

3) Dans leur pays d’origine, un tel crime d’honneur est un acte politique obligatoire et ceux qui désapprouvent un tel acte sont considérés comme des malades mentaux et des mécréants impurs qui doivent être exécutés. Ici, la dame qui aurait commis ce geste criminel subit une évaluation psychiatrique et un tel geste est considéré comme la résultante potentielle d’une maladie mentale possiblement traitable.

4) La réprobation sociale et le caractère potentiellement psychiatrique des crimes d’honneur fait en sorte que le risque de récidive diminue et que leur entourage familial est mieux protégé ici que dans leur pays d’origine.

Bref, la réprobation sociale des crimes d’honneur constitue un argument en faveur de l’immigration. Ça prend vraiment des racistes islamophobes bornés pour prétendre le contraire!

Un pas dans la bonne direction pour les séparatistes flamands

Bonne nouvelle! Le parti séparatiste drouatiste flamand N-VA a obtenu la pluralité des sièges (le plus grand nombre de sièges, mais sans la majorité) à la Chambre des Représentants et au Sénat lors des élections belges d’hier. Voici un extrait de cette traduction française, parue dans Eurominority.eu, d’un article paru dans ce webzine catalan.

La Nouvelle Alliance Flamande (Nieuw-Vlaamse Alliantie, N-VA) s’est érigée en vainqueur indiscutable en Flandre, où il a recueilli 27,8% des voix, ce qui lui permet d’obtenir 27 sièges sur les 150 que compte la Chambre des Représentants du Parlement Belge. Aussi, au Sénat, la N-VA sera la première force, avec 9 des 40 sièges. Cette nouvelle donne impacte tout particulièrement le parti d’extrême droite Vlaams Belang, qui perd presque 8 points en Flandre mais qui reste toutefois à 12,3% des votes, avec 12 sièges. Additionnés, les deux partis indépendantistes recueillent 40 % des votes flamands.

Cela contraste complètement avec ce qui s’est passé de l’autre côté de la frontière linguistique. En Wallonie, le Parti Socialiste (PS) recueille le plus de voix avec 37,6 % des votes. Il devient la première force politique du territoire. Ceci se traduit en 26 sièges à la Chambre et 7 sièges au Sénat. Grâce à l’appui de leurs homologues flamands du Parti Socialiste (Socialistische Partij – Anders, SP-A) qui disposent de 13 sièges à la Chambre, les socialistes deviennent la première famille politique du Parlement belge et, probablement, le dirigeant des socialistes francophones, Elio Di Rupo, peut essayer de former un  gouvernement.

La répartition des sièges est la suivante : NV-A (fl) 27 ; PS (fr) 26 ; MR (libéraux fr) 18 ; CD&V (démocrates-chrétiens fl) 17 ;Open VLD (libéraux fl) 13 ; SP-A (fl) 13 ; Vlaams Belang (extrême droite fl) 12 ; CDH (démocrates-chrétiens fr) 9 ; Ecolo (verts fr) 8 ; Groen (verts fl) 5 ; Liste Dedecker (droite fl) 1 ; PP (droite fr) 1.

Pour vous donner une idée de l’ampleur de ce résultat, c’est techniquement comme si le Bloc Culbécois formait à lui seul un gouvernemaman minoritaire au Cacanada, et qu’un autre parti séparatiste les accompagnait à la Chambre des Communes à Ottawa, ce qui constitue donc un progrès hautement significatif pour les séparatistes flamands.

Tout de même, ce n’est pas demain la veille que la Flandre se séparera de la Belgique (surtout que je ne crois pas que les séparatistes, sauf peut-être de manière très embryonnaire, vont former le gouvernemaman cette fois-ci) mais pour une cause qui, selon  la drouate fédérâleuse cacanadian,  est clairement dépassée, je trouve plutôt que cette nouvelle est fort encourageante pour le mouvement séparatiste québécois. Dans trois ans, il est fort possible qu’un parti séparatiste prenne le pouvoir au Culbec et même présentement, malgré un PCul qui a de la misère à se démarquer de leurs collègues charognards fédérâleux soi-disant libéraux, le projet séparatiste québécois est nettement en avance sur le projet séparatiste flamand. En terminant, je répète ce que j’ai dit dans mon billet précédent: L’ADCul, ou tout autre mouvement de pacotille potentiel étatiste de centre-drouate, devrait tirer les leçons évidentes de ce qui se passe en Flandre et considérer, sans leur mépris légendaire pour les méchants séparatisssssssssss, la pertinence de la séparation du Québec.

La Flandre bientôt séparée de la Belgique?

L’idée de la séparation de la Flandre du reste de la Belgique semble de plus en plus en vogue. Les élections législatives belges de ce dimanche constituent une occasion en or pour accélérer le processus menant à l’indépendance de la Flandre.

Je vous présente un extrait de cet article provenant du Figaro, un journal gau-gaucho-séparatiste anti-sarkonazien! 😉 Vous constaterez qu’en Flandre, c’est la drouate qui est la plus séparatiste. L’ADCul, ou tout autre mouvement de pacotille potentiel étatiste de centre-drouate, devrait tirer les leçons évidentes de ce qui se passe en Flandre et considérer, sans leur mépris légendaire pour les méchants séparatisssssssssss, la pertinence de la séparation du Québec.

Par analogie, mettez-vous dans la tête qu’il n’y a pas seulement les gau-gauchistes étatistes qui sont potentiellement séparatistes ici au Québec, c’est juste que les non-gau-gauchistes étatistes ne veulent rien savoir du PCul pour gouverner parce que ce parti nationaleux préconise un étatisme trop tentaculaire et obèse. Bon, j’admets que c’est illogique en raison de la farce monumentale qu’est devenue la charogne mafieuse corrompue étatiste fédérâleuse soi-disant libérale, mais je vous explique seulement comment les connards d’électeurs se comportent.

Voici l’extrait de l’article:

Les élections législatives de dimanche pourraient renforcer les partis flamands qui souhaitent lâcher les Wallons. Bart De Wever, patron de la NVA, Jean-Marie Dedecker, libéral populiste, ou Filip Dewinter, porte-parole du Vlaams Belang, jouent sur des registres différents une même partition séparatiste. Pour eux, la Belgique n’a plus de sens, voire serait déjà morte.

La Belgique va-t-elle disparaître? Ou bien le pays s’est-il déjà «évaporé» comme on le chuchote, sans que ni ses grands voisins ni surtout sa classe politique n’osent encore le clamer sur les toits? Faute de sortir le pays d’un dédoublement de personnalité incurable, les législatives de ce dimanche vont à coup sûr pousser sur le podium les partisans naguère infréquentables d’une rupture assumée.

Les francophones, minoritaires, semblent s’y préparer à contre-coeur. Les Flamands, eux, ne s’en cachent plus: ils sont tentés de prendre le large et trancheront par le poids du nombre. Leurs partis traditionnels, champions du compromis fédéral, sont désavoués si l’on en croit les sondages. Des chrétiens-démocrates, clé de voûte de toutes les coalitions à Bruxelles, aux libéraux et aux socialistes.

Le champ est libre pour les indépendantistes de tout poil. L’extrême droite, toujours bien présente avec les escouades du Vlaams Belang (VB). Le populisme plus récent de l’antimonarchiste Jean-Marie Dedecker. Et surtout la percée spectaculaire d’une droite nationaliste et décomplexée: avec la Nouvelle Alliance flamande (NVA), elle verrait bien la Belgique, devenue superflue, se dissoudre démocratiquement dans l’Union européenne. Les trois courants pèsent 40 % des voix flamandes. Déchirés par l’idéologie et de solides rivalités personnelles, ils s’interdisent a priori toute alliance face aux francophones. Mais tous se retrouvent sous l’étendard jaune et noir des comtes de Flandre. Dans la chambre sortante, ils totalisent 28 élus sur 150, dont les deux tiers sous la coupe dissuasive de l’extrême droite. L’assemblée renouvelée les verra sans doute plus nombreux. Et à coup sûr dominés par la NVA, devenue un parti presque recommandable.

En Flandre, l’indépendantisme n’est plus marginal. Il est politiquement recevable. Bart De Wever, 39 ans, anversois et historien, connaîtra sans doute dimanche son heure de gloire. Patron de la NVA depuis six ans, il est le politicien le plus populaire de Flandre (et de Belgique aussi, par voie de conséquence). Il vise jusqu’à 25% de l’électorat à l’heure du dépouillement, chiffre confirmé par les enquêtes d’opinion.

J’espère que les Flamands ne crouleront pas sous la pression colonialiste des amants pro-Europe de l’unité Belge et qu’ils profiteront de l’occasion qui leur est fournie ce dimanche. Je trouve cependant fort stupide l’idée de l’annexion de la Wallonie à la France en cas de séparation de la Flandre. À suivre…

Vive la séparation de la Flandre et vive la séparation du Québec!

À Ottawa, qui gagne trop…perd!

Voici un extrait de cet article du National Post. Un des trucs les plus stupides que je n’ai jamais lus!

In yet another nod to the protection of fledgling self-esteem, an Ottawa children’s soccer league has introduced a rule that says any team that wins a game by more than five points will lose by default.

The Gloucester Dragons Recreational Soccer league’s newly implemented edict is intended to dissuade a runaway game in favour of sportsmanship. The rule replaces its five-point mercy regulation, whereby any points scored beyond a five-point differential would not be registered.

Kevin Cappon said he first heard about the rule on May 20 — right after he had scored his team’s last allowable goal. His team then tossed the ball around for fear of losing the game.

Oui, oui, vous avez bel et bien lu! Il existe une ligue de foot à Ottawa qui fait perdre une équipe par défaut quand elle gagne par plus de 5 buts! Heureusement que le ridicule ne tue pas! Quand elle utilise ce genre de raisonnement jacquardien (j’aime bien Albert Jacquard, mais il délire en voulant éliminer toute compétition), la gau-gauche étatiste m’exaspère profondément.

Une réaction hystérique concernant mon opinion sur la syndicalisation d'un restaurant Cora, à Québec

Les travailleurs du restaurant Chez Cora situé au coin de la rue Bouvier et du boulevard Pierre-Bertrand, à Culbec City, sont maintenant syndiqués. Contrairement à ce que pourriez croire, j’applaudis à tout rompre cette nouvelle. En fait, j’abhorre surtout la réglementation étatique des normes du travail et des syndicaleux ainsi que les monopoles syndicaleux et la primauté de l’ancienneté au dépens de la compétence dans le secteur public. Par contre, j’ai un préjugé fortement favorable envers la syndicalisation dans le secteur privé, question de répartir plus équitablement la richesse des entreprises.

Dans la page fesse-bouc de Dominic Mauvais, j’ai fait part de mon approbation face à cette syndicalisation, et les critiques provenant des anti-syndicaleux à mon endroit ont fusé de toutes parts. Je tiens à vous faire part de la réaction hystérique d’un de ces anti-syndicaleux. Remarquez bien le niveau intellectuel fort relevé de son argumentaire et la qualité littéraire exceptionnelle de son français!

ben vu mon cher et @David gendron TU SORS DE QUELLE CRISS D`UNIVERSITÉ POUR PARLER DE MEME TOI ,
LA CONCORDIA U. SHITTING PRICK SICK FUCKER??!?!?!?!?!?!? Des employé de restaurant syndicé!?!?!?!?!? tu vis dnas quelle monde toi tu dois faire parti des gents qui vont aller gueuler dans 3 semaines GENTS DU PAYS C A TON TOURRRR DE TE LAISSER PARLER DE SYNDICAT!
Imagine toi les apres 3 mois quand un clients va leurs repondre bête y vont ben y crissé sa soupe en plaine face et y pourront pas se faire crissé dehors BAH NON les ti namis y vont syndicé .. pis aylle a 50,60 $ par mois le salaire dans le compte va être petit en crisss y gagne a peine 8 $ de leurs
Fak les boss de restaurant italien jpeux te dire qui vont toute fermer leurs porte en tabarnak pis qui vont aller voire leurs chum de la mafia pour ceux qui le sont pas déjà et ya des batises qui vont pété …RESTO SYNDICÉ CRISSS pourquoi pas ceux qui passe la presse ou le journal local sté ont les syndic tu suite sur leurs ptit BMX comme ca y vont sabituer jeune a faire chier leur s boss a temps plein pis a ce crissé de toute !

tu as un tres beau parler belle conjug …wow tu me rend jaloux et arrête de faire de la politique avec moi et de la démagog de marde jsuis pour le gros bon sens et ta vision mon cher a n`a autant que bill clinton en couple avec sarah palin

…. toi donc est un clown foutu zéparatiste tu es donc universitaire laval syndic

mechant malade mentale que ce gendron et son air de gent du pays

sans rancune david mais si tu veux faire de la politique un jour .. tu devra etre comme les gars de la LNAH au hockey et te contenter des ligues mineur sois conseiller du village de font campagne dans beauce

C’est convaincant en crisse, n’est-ce pas?