Monthly Archives: August, 2010

Carla Bruni-Sarkozy est une prostituée, c'est juste un fait!

Plutôt que de vous casser les oreilles avec les méandres de la Commission Tabarnache, je reviens encore sur la prostitution.

Un certain journal islamo-fasciste iranien de bécosse prétend, avec raison pour une rare fois, que Carla Bruni-Sarkonazi est une prostituée. La drouate étatiste, très encline à policer la prostitution et à enfermer les prostituées en prison, tout comme certains anarchistes de gauche paradoxalement, pète littéralement une coche et s’indigne contre cette soi-disant “insulte gratuite”.

Pourtant, cette fois-ci, les faits donnent raison à ces islamo-fascistes. Voici pourquoi:

1) Dans Wikipédia, on y définit la prostitution comme suit: “La prostitution (du latin prostitutio) est une activité consistant à échanger des relations sexuelles contre une rémunération.”

2) Anne Archet définit plutôt la prostitution comme suit: “Fait de prêter son corps aux désirs sexuels d’autrui contre rémunération et d’en faire métier; l’exercice de ce métier et le phénomène social qu’il représente.”

3) La rémunération générée par la prostitution n’est pas nécessairement restreinte à de la monnaie uniquement. Cette rémunération peut aussi être un ou des services rendus par le bénéficiaire du service rendu par la prostituée, ce qui constitue un échange de services, une variante du troc prônée souvent par les anarchistes de gauche, qui est un mécanisme tout à fait compatible avec ma définition anti-capitaliste du libre-marché.

Par conséquent, selon les points 1) à 3), Carla Bruni-Sarkonazi, de manière anal-ogue à plusieurs autres femmes dans des couples stables, prête effectivement son corps aux désirs d’une autre personne (Nicolas Sarkonazi 1er) contre une rémunération, i.e. la richesse et le pouvoir de Sarkonazi 1er, ainsi que l’exposition médiatique et le prestige supplémentaires pour elle-même qui en découlent.

Par conséquent, même si je dis ça pour des raisons fort différentes de ces islamo-fascistes à la con, Carla Bruni-Sarkonazi est bel et bien une prostituée, avec Sarkonazi 1er comme seul client régulier théorique présentement, c’est juste un fait!

Précision sur le rôle de Guiseppe Battista dans la Commission Bastarache: celui-ci fait aussi partie des contre-interrogateurs!

Je ne voulais surtout pas vous parler, du moins pas avant deux ans, de la Commission Bastarache sur la nomination des juges (on s’en câlisse!), une commission politique stupide pour stimuler l’industrie juridique et garnir le compte de banque de leurs gangsters avocasseux et juristes, qui fut créée par Jean De La Charogne dans le but de faire diversion au scandale de la corruption et du financement des caisses électorales DE TOUS LES PARTIS POLITIQUES (surtout la charogne soi-disant libérale mais aussi le PCul de manière très significative, ce qu’on ne dit jamais) ainsi que de leurs liens douteux avec l’industrie de la construction, incluant les corporations et les élites syndicaleuses oeuvrant dans ce secteur.

Cependant, je vais en parler maintenant, parce qu’il y en a beaucoup qui n’ont rien compris au rôle de Guiseppe Battista, procureur en chef de la Commission Bastarache. Me Battista (je ne questionne pas son intégrité professionnelle ici: au contraire, il a un rôle ingrat à jouer!) est un avocasseux nommé par l’État Culbécois qui agit donc selon les intérêts de l’État Culbécois. Celui-ci n’est donc pas l’avocat de Marde Bellemarde (son avocat est Jean-François Bertrand) et donc, BATTISTA ACCOMPLIT BEL ET BIEN UN CONTRE-INTERROGATOIRE À L’ENCONTRE DE Marde Bellemarde, mais sans interrogatoire préalable favorable au témoin de la part de son propre avocat, contrairement à ce qui se passe dans les tribunaux habituellement.

Tout de même, d’autres avocasseux représentant les autres parties en cause (au fond, ces parties peuvent se résumer en une seule: le Parti charognard soi-disant Libéral, le gouvernemaman du Culbec, le Premier Sinistre Jean De La Charogne et la Commission Bastarache étant des incarnations cosmétiquement différentes de la même entité) continueront ce même contre-interrogatoire la semaine prochaine, lorsque Me Battista aura terminé sa partie, ce qui pourrait rendre plus difficile le témoignage de Marde Bellemarde et miner sa crédibilité. Mais qu’on ne dise pas que le contre-interrogatoire commencera la semaine prochaine alors qu’il a commencé mardi dernier, putain!

Prostitution: la position de Lorraine Lee

Je vous recommande d’aller visiter le blogue Es un alimento muy completo, de Lorraine Lee. Un mélange paradoxal de complexité intellectuelle et d’empathie humaniste unique en son genre. Elle me semble tellement brillante que j’aime ça quand elle n’est pas d’accord avec moi. Je pourrais dire la même chose de Anne Archet, par ailleurs! Voici un extrait de son dernier billet, portant entre sur le caractère commercial des relations sexuelles.

I’ve been meaning for a while to blog on this subject, and what finally broke that particular writer’s block was a comment I received from David Gendron:

I disagree about your anti-market stance. Even sexual relations and gifting are realizations of market mechanisms.

I hear claims like this every so often. My reaction is always the same, and it is a verbal thought, and it’s worded exactly thus: Is nothing sacred?

Perhaps it is significant that David Gendron refers to sexual relations rather than romantic relations. His hobby horse over at anarchopragmatisme seems to be the vileness of statism applied to the criminalization of so-called vices, including the flesh trade. I regard sexual relations as sacred in the context of romantic relationships and profane in the context of commercial ones. I should point out that I don’t have any opinions whatsoever of the ethical or unethical nature of any kind of sexual conduct. Sacred and profane, to me, is not analogous to ethical and unethical. A slogan I came up with that I delight in throwing around: Friendship is sacred. Networking is profane.

Je suis en majeure partie d’accord avec ce qu’elle dit ici, même si je ne perçois pas comme étant nécessairement “profane” le fait d’aider une personne à terminer son mémoire de maîtrise en retour de services sexuels, par exemple.

Cependant, même dans les relations dites “romantiques”, les relations sexuelles constituent souvent une réalisation d’un mécanisme de marché. Par exemple, plusieurs hommes en couple acceptent conditionnellement de procréer en retour de relations sexuelles. Aussi, plusieurs hommes offrent de cuisiner le souper ou de faire le ménage en retour d’une relation sexuelle. Un mécanisme de marché libre implique une relation d’échange libre: elle n’implique pas nécessairement une monnaie métallique ou en papier, ou une fausse monnaie capitaliste contrôlée par un État (une telle monnaie capitaliste va à l’encontre d’un marché libre, en fait).

Malgré cette mise au point de ma part, je trouve fort intéressant le point de vue de Lorraine Lee. En fait, cette position est beaucoup moins idiote et confuse que la position CONservato-UCLsaguenéenne en faveur d’une répression policière et judiciaire accrue de la prostitution!

Pour terminer, je vais commenter ce passage particulier:

His hobby horse over at anarchopragmatisme seems to be the vileness of statism applied to the criminalization of so-called vices, including the flesh trade.

Là-dessus, elle a parfaitement raison. J’aime ça! 🙂 La criminalisation des non-crimes sans victimes est une plaie gigantesque dans ce monde et explique en majeure partie la violence perpétrée et créée (gangs de rues, soi-disant “crime” organisé, proxénètes esclavagistes, etc.) par l’État policier. Et pourtant, il s’agit d’un concept tellement simple: pas de victimes non-consentantes, pas de crime! Mais ce concept est compris par très peu de gens, car la grande majorité d’entre eux refusent de remettre en question leurs prémisses étatistes. Voilà pourquoi c’est si important pour moi! Si nous sommes incapables de comprendre un truc aussi simple, comment pourra-t-on générer une révolution anarchiste viable?

Je suis un espion capitaliste au service de l'IEDM!

Voilà! Le fou capitaliste que vous lisez présentement sort du placard! Mon seul but depuis la création de ce blogue était d’impressionner les bonzes de l’Institut Économique de Montreal pour assurer ma carrière et mon avenir financier! C’était trop beau être vrai: un sale anar qui étudie en économique, c’est impossible! 😉 Du moins, le Collectif Emma Goldman avait découvert le pot-aux-roses le 29 juillet dernier:

Il ne faut pas confondre l’anarchisme avec un anti-étatisme primaire (comme quoi l’État serait source de toutes contraintes) ou un refus de toutes règles (“No rules”, j’ai d’ailleurs déjà lu sur un t-shirt avec un a barré au Zellers). Selon cette définition erronée, les individus prônant la prise en charge par le marché de tous les services offerts par l’État, dont apparemment ce blogueur qui nous écrit (ET POURQUOI PAS NATHALIE ELGRABLY tant qu’à y être!), seraient autant justifié-e-s de se qualifier d’anarchistes que nous le sommes, faisant en somme de l’anarchisme, un courant plus que flou dans ses idées.

De plus, je suggère de lire cette discussion dans la section Commentaires. Je vais revenir là-dessus très bientôt…et cette fois je serai sérieux!

À propos de la crisse de mosquée de Ground Zero à marde…

D’abord, je tiens à féliciter Philippe David, un blogueur minarchiste, pour son excellent billet portant sur la responsabilité de la politique étatiste et impérialiste américaine dans les attentats du 11 septembre 2001. Voici le premier paragraphe:

On voit beaucoup d’encre couler au sujet de cette mosquée et centre communautaire islamique qu’on projette de construire près de l’ancien site des tours jumelles du World Trade Center. Certainement c’est un sujet délicat pour les familles de ceux qui ont perdu la vie dans les attentats du 11 septembre 2001. Au-delà du fait que ce projet est parfaitement légitime du point de vue légal, les opposants à ce projet projettent la responsabilité de cet évènement sur les mauvaises personnes. Ce n’est ni l’Islam, ni les musulmans qui sont en cause, quoique je l’ai crû pendant longtemps, mais la politique extérieure des États-Unis.

Maintenant, voici en gros ce que je pense de ce débat ridicule portant sur la câlisse de mosquée de Ground Zero à la con.

1) Que l’on soit en faveur du droit de propriété comme les anarcho-capitalistes, les libertariens et les minarchistes, que l’on soit pour le droit de possession comme moi, ou que l’on soit un anarchiste de tout acabit, on ne peut pas prôner que l’État interdisse de construire une telle mosquée. Par contre, il y a de nombreux capitalistes militaro-terroristes de drouate étatiste (i.e. la quasi-totalité des opposants contre cette mosquée) soi-disant en faveur du “démantèlement de l’État” et du “libre-marché” qui souhaitent SOUDAINEMENT que l’État confisque la possession d’une organisation, comme un État de gau-gauche bolchévique saurait si bien le faire! On aura tout vu! Libre-marché, mon cul! Je suis bien plus en faveur du libre-marché que ces trouducs capitalistes hypocrites!

2) En tant qu’anarchiste athée, je vais toujours dénoncer (mais tolérer aussi, contrairement aux opposants) tous les temples religieux, peu importe que ce soit des mosquées, des églises, des synagogues, des temples de l’Église de Scientologie, ou autres. Tant qu’à moi, de tels temples religieux à la noix ne devraient pas exister, mais en tant qu’anarchistes, on doit les tolérer. Cependant, je n’en ai rien à crisser du lieu où va se construire une mosquée. Je n’en ai rien à foutre qu’elle soit à Ground Zero, Los Angeles ou Montreal. Les arguments des opposants à la mosquée de Ground Zero sont tellement idiots en général que je ne commenterai pas davantage là-dessus, sauf dans le point 3). Je laisse cette masturbation anti-intellectuelle à ces racistes militaro-terroristes christiano-fascistes…

3) Toutefois, un rare argument pertinent pour les opposants réside dans le financement des promoteurs de cette mosquée. Pas nécessairement à cause du caractère soi-disant “terroriste” de son financement, mais surtout à cause de son caractère étatique, quoique l’étatisme est terroriste par définition. Voici ce que j’ai trouvé dans dans le blogue Poste de veille:


Les Néerlandais financent la mosquée près de Ground Zero

AMSTERDAM, 21 juillet 2010 – Le Parti pour la liberté (PVV) exige des éclaircissements du gouvernement néerlandais sur des rapports selon lesquels les Pays-Bas participent, à hauteur de un million de dollars provenant des contribuables, au financement de la construction d’une mosquée à proximité de Ground Zero à New York.

Le site du ministère des Affaires étrangères indique qu’une subvention de 1 million de dollars a été attribuée à l’American Society for Muslim Advancement (ASMA). Cette organisation est responsable, en partenariat avec l’organisation islamique Cordoba Initiative, du centre islamique comprenant une mosquée qui doit être construit près de Ground Zero pour un coût de 100 millions de dollars.

Le PVV exige des explications, qualifiant l’érection d’une mosquée près de Ground Zero de projet absurde et méprisant envers les familles des milliers de victimes qui ont perdu la vie le 11 septembre 2001. Le parti demande le retrait immédiat de la subvention accordée à l’ASMA.

Il faut dénoncer le gouvernemaman néerlandais dans ce dossier. De plus, il serait intéressant de savoir si d’autres États ont financé ces promoteurs, ce qui serait inacceptable. Cependant, la même dénonciation doit s’appliquer aux autres temples religieux, dont les Églises chrétiennes, et aux autres initiatives religieuses, dont les initiatives chrétiennes! Rappelez-vous les politiques bushistes de “No Child Left Behind” et “Faith-based Initiatives”, par exemple. Je suggère aux opposants d’étudier de manière plus approfondie cet aspect plutôt que de vomir leur crisse de propagande militaro-terroriste islamophobe pour justifier l’intervention de l’État! Cet aspect est très intéressant pour un anarchiste…

Contre un deuxième référendum sur le nouveau Colisée!

Le 1er novembre 2009, à Culbec City, il y a eu une élection référendaire portant sur le nouveau Câlissée qui permettrait le retour des Nordindes et l’obtention des Jeux Inter-Nationaleux pour athlètes drogués. L’appui populaire au nouveau Câlissée fut et est toujours retentissant: 79.7% des électeurs ont voté OUI à ce référendum!

Pourtant, selon Yvon Bussières, un des deux seuls conseillers de la pseudo-opposition à Culbec City, ce n’est pas suffisant, ça prend un deuxième référendum selon lui! Non mais quelle idée stupide que celle de dilapider l’argent des taxes alors que l’appui populaire en faveur du nouveau Câlissée est si retentissant!

Je suis contre la tenue d’un deuxième référendum sur le nouveau Câlissée. Les électeurs de Culbec ont envoyé un message clair: ils veulent en grande majorité que l’État paie en partie un nouveau Câlissée. Pourquoi perdre du temps et de l’argent des taxes alors que la réponse est déjà connue?

Néanmoins, je suis contre le financement étatique de ce nouveau Câlissée. Ceci dit, je ne m’oppose pas à ce projet se fasse en PPP, i.e. avec un Partenariat PUREMENT Privé! Cependant, l’opposition contre un nouveau Câlissée devra se faire en dehors de la politique municipale partisane, car de ce côté, les BS corpo-fascistes ont déjà remporté la victoire et ce, de manière éclatante, malheureusement!

Finalement, pour ceux qui prétendent qu’il n’y a jamais eu d’élection référendaire sur le nouveau Câlissée, voici un extrait d’un billet que j’avais écrit pendant la campagne de couronnement du Roi Napoléon Labeaume.

Depuis quelques semaines, il est apparu évident à mes yeux que la pseudo-campagne électorale municipale dans la Ville de Québec est tout simplement devenue une élection référendaire portant sur la construction d’un nouveau Colisée AVEC L’ARGENT DE VOS TAXES, comme le disait André Arthur. Pourtant, plusieurs idiots ne l’avaient pas encore compris et le Roi Labeaume a eu au moins la candeur de les en informer:

Les gens de Québec devront élire Régis Labeaume, doter l’Équipe Labeaume d’une « majorité solide » et se présenter massivement aux urnes aux élections municipales du 1er novembre, sans quoi le projet de nouvel amphithéâtre sera abandonné, a prévenu le maire de Québec hier.

Voilà l’avertissement que le maire a lancé à la population à l’occasion de la dénomination officielle de l’aréna Gaétan-Duchesne dans Les Saules, deux jours seulement après avoir dévoilé en grande pompe son projet d’amphithéâtre lors d’une importante conférence de presse vendredi.

« Si je n’ai pas de majorité au conseil (municipal), ça veut dire que les gens ne veulent pas d’amphithéâtre. Oubliez ça, a lâché le maire. Pas de majorité au conseil, je laisse tomber ça. Ça veut dire que le message est clair. Ça veut dire qu’ils (les électeurs) ne nous font pas suffisamment confiance pour qu’on ait le pouvoir de régler ça. […]. Je ne veux pas faire de menaces, mais à un moment donné, le signal, il faut qu’il soit clair. »

Et la majorité devra être « solide », a par ailleurs affirmé le maire, en refusant toutefois de chiffrer cette dernière. « Je vous laisse analyser ça! » a-t-il plutôt lancé.

M. Labeaume a poursuivi en ajoutant un troisième critère : celui du taux de participation aux prochaines élections municipales. Après avoir déclaré la veille qu’il s’attendait à un taux de participation anémique le jour du scrutin, pouvant atteindre un niveau plus bas que 46 % enregistrés en 2007, le maire a ajouté qu’il abandonnerait aussi le projet si le taux de participation atteindrait un seuil plus bas que 30 %, même s’il obtenait une majorité au conseil municipal.

« Même avec une majorité à 30 %, ça veut dire que l’intérêt n’est pas là. »

« Pas des menaces »

Questionné à savoir si ces critères ne constituaient pas une forme de chantage à la population, le maire s’est vigoureusement défendu. « Vous avez le goût de faire un titre avec une menace? C’est ça qui vous tente? Je viens de vous dire non. Ne me revenez pas avec ça », a-t-il notamment lancé.

Il a réitéré à plusieurs reprises — y compris lors d’entretiens téléphoniques subséquents avec Le Journal — qu’il ne souhaitait pas par ces déclarations menacer d’une quelconque manière ses concitoyens, mais qu’il cherchait plutôt à dire aux gens de « donne(r) un signal à ceux qui ont à voir là-dedans ».

« Si le signal n’est pas clair, les gouvernements, ils essaieront de passer tout droit. Alors, c’est important cette affaire-là », a-t-il expliqué.

« Je me suis étiré le cou, j’ai osé, s’est défendu le maire. Moi, ma décision est prise. (Les gens) ont à prendre leurs propres décisions concernant ce projet. Ça fait 15 ans que j’en entends parler (de l’amphithéâtre). Ça fait deux ans que le monde ne me lâche pas les oreilles avec ça, particulièrement les jeunes. Les jeunes, ils sont aussi bien d’aller voter. Parce que s’ils n’y vont pas, qu’ils ne m’en parlent plus! C’est clair?»

Plus tôt, M. Labeaume a voulu expliquer son propos par une façon « claire » de faire de la politique, élément qu’il a à nouveau répété au cours d’une entrevue téléphonique hier.

« Même si les gens appuient (le projet) à 87 % dans un sondage, s’ils ne font pas le geste d’aller voter pour confirmer leur intention […], ça veut dire que l’intérêt n’est pas vraiment là. »

Au moins, cela a le mérite d’être clair: selon le Roi Labeaume, si vous vous abstenez massivement de voter, le projet du nouveau Colisée sera abandonné par les autorités gouvernemamantales! Alors, voilà un argument de plus pour s’abstenir massivement de voter, même si j’admets que dans certains districts (particulièrement ceux de Jacques Teasdale, Yvon Bussières, Gilles Marcotte, Anne Guérette (sans aucun doute la moins pire de toutes) et certains conseillers sortants du RMQ: j’invite ceux qui n’oseront pas s’abstenir à voter à tout le moins contre l’Équipe Labeaume mais ne votez surtout pas à la mairie, bordel!) la lutte sera intéressante. De plus, contrairement à ceux qui prétendent que Labeaume a reculé hier, je considère toujours qu’il s’agit bel et bien d’une élection référendaire sur le Colisée:

(…)

« C’est sûr que je l’essaierais pareil (…). Je vais y aller devant les gouvernements, mais j’aurais moins de poids politique », a répondu le maire lorsque interrogé, hier soir, sur ses propos controversés de la fin de semaine.

(…)

Invité à préciser sa pensée, Régis Labeaume a préféré parler « d’espoir » plutôt que de « conditions ». Il a dit ne pas croire qu’avec un conseil « minoritaire et une faible participation, on va être capable de négocier. On se met en position de faiblesse considérable ».

(…)

« Concernant le nouvel amphithéâtre, vous me permettrez de profiter de l’occasion pour clarifier certains propos. Vous me connaissez, je suis souvent maladroit, sinon imprécis (…). Actuellement, les deux gouvernements (fédéral et provincial) nous surveillent. Ils se demandent avec quel pouvoir de négociation le maire de Québec et son conseil se présenteront devant eux autres (…). C’est important de négocier dans une position de force », a-t-il lâché.

Comprenez-moi bien, je ne vois aucun scandale au fait qu’il s’agisse d’une élection référendaire sur le nouveau Colisée. De toute façon, c’est la nature même de la médiocrassie pseudo-représentative que de créer des faux enjeux afin de faire oublier les vrais problèmes créés par les gouvernemamans. Le scandale n’est pas là, ni dans le projet d’un nouveau Colisée en soi: c’est le financement étatique avec de l’argent volé aux CONtribuables qui est scandaleux! Pour une rare fois, je suis même d’accord avec Jean-Jacques Samson quand il dit ceci:

Des adversaires de M. Labeaume, et des médias, cherchent à créer artificiellement un scandale en gonflant des propos qui seraient des entorses à une rectitude politique sortie on ne sait trop d’où. Doit-on reprocher à Régis Labeaume de vouloir faire sortir le vote et obtenir la plus forte victoire possible? C’est l’essence même de la politique. Tous les chefs de parti cherchent à gagner le plus grand nombre de sièges.

Le maire sait déjà, par ailleurs, à la suite du sondage publié samedi par Le Journal, qu’il peut compter sur l’appui de près de 90 % des citoyens à son projet d’un nouvel amphithéâtre. Il réclame néanmoins un taux de participation élevé et une victoire éclatante pour se donner, dit-il, un meilleur pouvoir de négociation avec les gouvernements supérieurs à qui il demande des contributions de 175 millions de dollars chacun. Il a effectivement besoin de se bâtir un puissant rapport de force pour mettre beaucoup de pression sur Ottawa et sur Québec.

Voilà, il décrit très bien la vision médiocratique pseudo-représentative des choses! Le pire, c’est que cette soi-disant opposition de pacotille est en faveur du projet mais elle a fait semblant de se scandaliser sur les déclarations de Labeaume par pur opportunisme politique ALORS QUE L’ÉLECTION RÉFÉRENDAIRE SUR LE COLISÉE ÉTAIT DÉJÀ EN ROUTE DEPUIS FORT LONGTEMPS AVEC L’APPUI MÊME DE CETTE SUPPOSÉE OPPOSITION, AVANT MÊME QUE LABEAUME LE CONFIRME!

Abolition de la prostitution: la position des attardés pseudo-anarchistes de gauche du Collectif Emma Goldman

À la limite, je peux comprendre quand un anarchiste de gauche, même si je ne suis pas d’accord avec lui, cite des vomissures anti-sexuelles et anti-marché d’un auteur réactionnaire relativement connu pour faire valoir son point, à titre d’argument d’autorité. Mais quand un groupe d’anarchistes de gauche soi-disant “féministes” prône une criminalisation accrue de la prostitution adulte, ça dépasse l’entendement! Et ce genre de raisonnement moraleux réactionnaire et confus explique en majeure partie pourquoi les anars sont tant méprisés par la population.

Voici des extraits de ce pathétique torchon roté dans le blogue Collectif Emma Goldman.

Nous souhaitons aujourd’hui commémorer le cinquième anniversaire du décès de Nadia Caron, une jeune femme de 22 ans ayant perdu la vie des suites de la prostitution.

Soyez précis, ayant perdu la vie des suites DU COMPORTEMENT INACCEPTABLE D’UN TROUDUC (et encore là, il faut être très prudent: son appel n’est pas terminé) ET DE LA CRIMINALISATION de la prostitution ET DES DROGUES.

Nous sommes un groupe de femmes, féministes abolitionnistes, qui avons la ferme conviction qu’on monde sans prostitution et sans exploitation sexuelle est possible.

Cessez de vous considérer comme des anarchistes ou des libertaires, hypocrites! La seule position anarchiste pertinente dans ce dossier est de dénoncer la répression policière et la criminalisation de la prostitution ENTRE ADULTES CONSENTANTS! Certainement pas d’envoyer encore plus de prostituées en prison comme vous le prônez, bande de zoufs réactionnaires!

Mais le plus idiot est ici:

L’EXPLOITATION SEXUELLE, C’EST QUOI?

L’exploitation sexuelle consiste à tirer injustement avantage d’une personne au plan sexuel. Cela peut se faire via la prostitution par exemple ou les services de massages érotiques, où les femmes reçoivent une rétribution monétaire en échange de services sexuels. L’exploitation sexuelle peut également être effectuée via un échange de services, où les femmes se font offrir des biens comme des aliments, de la drogue, un logis ou un transport en échange de services sexuels. Cette dernière forme d’exploitation est d’ailleurs particulièrement répandue au Saguenay Lac-St-Jean.

Coudonc, le cardinal Ouellet est devenu un anarchiste, maintenant! 😉 Même le Démago-Maire catho-fasciste Jean “lâ-lâ” Tremblay de Saguenay ne serait pas aussi réactionnaire dans ce dossier que ces soi-disant anarchistes! On aura tout vu! Il n’y a aucune exploitation quand deux personnes consentantes s’entendent sur un tel échange volontaire!

Ce tas de marde pestilentiel se conclut par le seul passage qui aurait dû être publié:

SAVIEZ-VOUS QUE?

Environ 4 millions de femmes et d’enfants sont victimes chaque année de la traite mondiale aux fins de prostitution (Poulin, 2004);
Plus de 80 % des personnes recrutées dans la prostitution sont mineures ;

Voilà qui est différent de tout le reste. Effectivement, il faut dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants et je suis entièrement d’accord avec cette dénonciation. Mais ce n’est pas raison pour encore plus criminaliser la prostitution entre adultes consentants, maudits caves!

Au Canada, les femmes ayant un vécu de prostitution ont un taux de mortalité quarante fois supérieur à la moyenne nationale ;

Merci à la criminalisation des non-crimes comme la prostitution et la drogue entre adultes consentants pour ce gâchis!

Plus de 9 femmes prostituées sur 10 dépendent d’un proxénète (Poulin, 2000) ;

Si par “proxénètes”, on parle de “ceux qui forcent les femmes à se prostituer”, je suis d’accord avec cette dénonciation. Mais si on parle de “ceux qui hébergent, encadrent et protègent volontairement les prostituées”, i.e. la quasi-totalité des proxénètes concernés par cette statistique, là je ne suis pas d’accord! Mais alors, si je comprends bien, vous voulez qu’il y ait encore plus de prostituées dans la rue et qu’elles soient encore plus exposées à la répression et à la brutalité policière! Non, mais c’est tellement idiot et réactionnaire comme position que j’ai envie de vomir!

En plus, dans un milieu sans répression policière des drogues et de la prostitution entre adultes consentants, il y aurait beaucoup moins de proxénètes parce que la demande pour un tel encadrement serait beaucoup plus rare. Mais non, votre position abolitionniste à la con fait en sorte qu’il y aurait encore plus de proxénètes qui exploiteraient les prostituées!

Le proxénète touche de 75 à 90% de l’argent empoché par « ses protégées ». (Coquart et Huet, 2000).

Ce qui s’appelle un profit, et je suis contre toute forme de profit. Je suis d’accord avec vous là-dessus. Sauf que si les deux parties s’entendent volontairement sur de tels profits shylockiens, ce n’est surtout pas à la police de s’en mêler!

Vous êtes une honte à la mémoire de cette vraie féministe et anarchiste individualiste qu’était Emma Goldman! Vous êtes une honte à sa lutte acharnée pour la liberté des individus et l’égalité des sexes! Des positions sexophobes comme celle éructée par Geneviève Farouche 😉 n’ont pas grand-chose à voir avec l’anarchie! Et je répète: VOUS POUVEZ CONTINUER À ME CENSURER SYSTÉMATIQUEMENT QUAND JE COMMENTE CHEZ VOUS MAIS CESSEZ DE VOUS CONSIDÉRER COMME DES ANARCHISTES ET ASSUMEZ VOTRE ÉTATISME, HYPOCRITES!

Relations hommes-femmes et supériorité intellectuelle (sic) de l'homme: une vision passéiste qui a la couenne dure!

J’écris ce court billet suite à mes commentaires en réponse à ce billet de La Vieille Fille. Ça vous déplaira fort probablement mais je préfère les femmes intelligentes, surtout si elles sont aussi intelligentes ou plus que moi. Cependant, peu importe qu’ils soient des hommes ou des femmes, une large majorité des gens me trouvent ridicule de penser comme ça, car cette vision passéiste fait toujours partie de leur discours: selon ces attardés, l’homme doit absolument être le plus intelligent dans le couple! Si je comprends bien, les femmes intelligentes doivent absolument rester seules! Non, mais quel discours machiste de merde!

Mais paradoxalement, une large majorité des femmes intelligentes (bon, je connais une agréable exception, heureusement 🙂 ) tiennent absolument à avoir des hommes cons dans leur entourage. Peut-être appliquent-elles le même discours que les autres attardés, mais dans le sens inverse, i.e. que la femme doit être la plus intelligente dans le couple… Ou peut-être aussi qu’une large majorité des hommes intelligents sont trop machistes et ont trop peur de ces femmes intelligentes, ce qui n’est certainement pas mon cas, bien au contraire!

Il y a encore beaucoup à faire avant de se débarrasser de certains réflexes passéistes patriarcaux, et ne comptez surtout pas sur les fémi-favoritistes pour les remettre en question! Même si je me trouve souvent trop con, il semble bien que je ne soie pas encore assez con, j’imagine! Et n’en déplaise à vous chers dames, je ne me convertirai pas à la drouate étatiste pour vous faire plaisir…

Podz et Patrick Sénécal doivent être accusés au criminel!

Comme vous le savez fort bien, je suis un fervent partisan de l’État et j’aime beaucoup quand celui-ci nous protège contre nous-mêmes! 😉 À la suite de l’arrestation de Rémy Couture (merci à Martin pour l’info) pour corruption de moeurs (sic), j’aimerais porter plainte à la SCul contre le romancier Patrick Sénécal et le réalisateur Daniel Grou, alias Podz (qui ont respectivement écrit le livre et réalisé le film La Loi du Talion), deux sales criminels qui ont clairement violé l’article 163 du Code Criminel Cacanadian!

Crissons-les tous en prison, ces maudits zarteux qui osent corrompre nos moeurs vertueuses!

P.S.: Rassurez-vous, je reviendrai plus sérieusement sur l’affaire Rémy Couture d’ici le début de l’automne. S’il y a eu 50 000 personnes pour manifester contre la fermeture potentielle de CHOI Radio X à Culbec City, je ne vois pas pourquoi il n’y aurait pas au moins 60 000 personnes devant le Palais D’Injustice de Montreal le 13 octobre prochain pour appuyer Rémy Couture, selon le même standard de la liberté d’expression…

Un autre exemple de la violence causée par la guerre aux drogues, à Québec

Dans la même foulée que mon billet précédent, voici un autre cas de figure qui illustre la violence causée par la guerre policière et juridique aux drogues et aux autres non-crimes. Notons que ce matin, la radio-poubelle militaro-terroriste “Big Government de drouate” de Culbec City (surtout Radio-Labeaume, CHOI Radio X étant devenu plus écoutable malgré les vomissures de Éric “Pinochet” Duhaime, qui a au moins l’intelligence d’être en faveur de la décriminalisation de la marijuana) a même prétendu que la police aurait dû brutaliser encore plus ceux qui ont été arrêtés! Cessez de vous prétendre des partisans d’un État réduit pis cessez de vous crosser la nuit en fantasmant sur la vengeance personnelle de Pierre-Hugues Boisvenu et sur sa doctrine arriérée de la répression policière accrue, bande d’hypocrites!

QUAND EST-CE QUE VOUS ALLEZ VOUS RÉVEILLER, BANDE DE CAVES? QUAND EST-CE QUE VOUS ALLEZ RÉALISER QUE LA GUERRE AUX DROGUES EST UNE SINISTRE FUMISTERIE, SOMBRES IGNARES? VIVE LA DÉCRIMINALISATION DE TOUTES LES DROGUES ENTRE ADULTES CONSENTANTS!

Voici l’article du journal Le Soleil portant sur ce cas de figure:

Un fumeur de cannabis tente de poignarder un policier

(Québec) Un policier de la Ville de Québec est passé bien près de se faire poignarder hier soir, vers 21h15, dans le secteur de Saint-Sauveur, par un homme de 46 ans que lui et un collègue venaient de surprendre à fumer du cannabis dans un parc de la rue Verdun.

Selon François Bouchard, de la police de Québec, quand les policiers ont vu l’homme fumer de la drogue, ce dernier s’est sauvé, pour se cacher sous un camion stationné dans le secteur. Quand les policiers ont voulu sortir le suspect de sa cachette, ce dernier a tenté de poignarder le policier.

Les policiers l’ont maîtrisé pour ensuite obtenir l’aide de collègues venus en renfort. C’est à ce moment qu’un jeune homme de 16 ans a poussé un des policiers dans le dos, pour ensuite aller se réfugier dans un dépanneur.

Quand trois policiers sont entrés dans le dépanneur, le mineur a résisté à son arrestation. Le frère de 17 ans de l’ado est alors intervenu dans cette valse et une bagarre a alors éclaté. Les jeunes ont donné beaucoup de fil à retordre aux agents, si bien que deux policiers seraient passés bien près de se faire voler leur bâton télescopique. Ils ont quand même été mis sous arrêt.

Pendant ce temps, alors que les policiers assoyaient l’homme de 46 ans dans une auto-patrouille, son fils est apparu dans le portrait et a tellement crié autour des policiers qu’il a été en mesure de créer un attroupement de gens. Il a aussi été arrêté. L’homme de 46 ans devrait être accusé d’agression armée sur un agent de la paix, de possession simple de cannabis et de bris de probation. Les deux ados mêlés à la bagarre devraient être accusés de voies de fait sur un agent de la paix.

À TOUT LE MOINS, CESSEZ DE VOUS LAISSER ENCULER COMME ÇA SANS QUESTIONNER VOS CÂLISSES DE PRÉMISSES ÉTATISTES CONFORMISTES À LA CON, BORDEL DE CRISSE!

En terminant, voici les paroles et un vidéo de la chanson Marijuana de Mononc’ Serge:

Marijuana

C’était dimanche après-midi au square Berri
La police procède à l’arrestation d’un squeege
Y fouillent dans ses poches, y lui passent les menottes
Et qu’est-ce qu’y trouvent: un demi-gramme de pot

La police confisque la matière dangereuse
Pis après leur shift y s’en vont aux danseuses
Dans le stationnement avant d’entrer
Y s’roulent un gros joint avec le pot confisqué

En chantant marijuana, marijuana, marijuana
Non à la légalisation de la marijuana
Marijuana, marijuana, marijuana, marijuana

Chaque fois qu’les boeufs avaient envie de stock gratis
Le squeege s’faisait arrêter par la police
Chaque semaine il s’faisait pincer avec du cannabis
Le juge lui a donc donné la sentence la plus christ

Le laveur de vitre s’est ramassé en prison
Le juge est rentré fumer un joint à maison
Et le lendemain ce brave gardien de nos valeurs
Partait en Thaïlande se taper des p’tites mineures

En chantant marijuana, marijuana, marijuana
Non à la légalisation de la marijuana
Marijuana, marijuana, marijuana, marijuana

Le squeege en d’dans essayait d’passer l’temps
Il a vite été incité à descendre d’un cran
C’tait quequ’ chose de ben plus fort qu’la marijuana
Qu’les gardiens lui vendaient pour arrondir leurs fins d’mois

Quelque temps après not’ loser est mort d’overdose
Et pendant que le laveur de windshield repose
Ottawa envisage de rendre le pot légal
Oui, mais seulement à des fins médicales

Comprenons l’hésitation des morons d’Ottawa
Y veulent pas faire de peine à leu’ chums d’la mafia
Et comme c’est là, le pot génère des milliers d’emplois
Chez ‘es gardiens de prison, les juges et les avocats

Marijuana, marijuana, marijuana
Non à la légalisation de la marijuana
Marijuana, marijuana, marijuana, marijuana