Monthly Archives: September, 2010

PLQ, André Caillé et gaz de schiste: pourquoi le PQ ne peut pas prétendre qu'il y ait une collusion?

Ceux qui me lisent régulièrement savent à quel point je déteste profondément la charogne fédérâleuse soi-disant libérale. Mais concernant le gaz de shit, le PCUL ne ferait certainement pas mieux! Amir Khadir et ses valets de Culbec Suicidaire pourraient très bien avoir raison de prétendre qu’il y ait une collusion entre la charogne libérale et André Caillé, le représentant de l’industrie gazière dans ce dossier. Par contre, le PCUL ne peut pas prétendre la même chose puisque ce sont justement eux qui ont nommé André Caillé à la tête d’Hydro-Culbec en 1996. Sans le PCUL, André Caillé et son légendaire col roulé seraient très peu connus et Caillé ne serait certainement pas le représentant de l’APGCUL dans ce dossier…

Sauf pour leur position en faveur de la séparation du Québec que j’appuie, le PCUL est un parti politique qui est de plus en plus comme la charogne fédérâleuse soi-disant libérale. Le PCUL est corpo-fasciste à souhait, de manière analogue à un partisan péquiste très connu, Régis “Nordindes-Fourreur de Système” Labeaume

Advertisements

Une critique sublime de la démocratie…et un exemple de gauchisme étatiste poubelle!

Je vous recommande fortement ce superbe billet du Mouton Marron qui y va d’une critique sérieuse portant sur la médiocrassie pseudo-représentative, particulièrement sur les tests de connaissances culturelles et politiques, en réponse à ce billet de Renart Léveillé concernant la possibilité d’un droit de vote conditionnel à une connaissance minimale des enjeux et événements politiques: en d’autres termes, la possibilité de révoquer le droit de vote aux incultes politiques. Je reviendrai sur ce thème dans un prochain billet.

La conclusion du Mouton Marron est très intéressante. Je la cite ici, mais lisez et commentez le reste là-bas:

Je suis toujours étonné quand des progressistes de gauche proposent des solutions qui me semblent, à moi, fortement discriminatoires, paternalistes, autoritaires et/ou misanthropes. On me répondrait dans certains milieux qu’après tout, ce sont des sociaux-démocrates qui ont assassiné Rosa Luxembourg.

Il ne faut pas, contrairement aux sociaux-démocrates fanatiques qui ont purgé le monde des contestataires, céder à des tentations discriminatoires. Parce que c’est une manière d’abdiquer devant le genre humain. On arrivera jamais à rien changer si on cède aussi rapidement par lâcheté. Par ailleurs, la polyarchie élitiste ou la démocratie des gens informé-e-s, ça ne peut être qu’un régime de moutons bien blancs et bêlants. Car un électorat choisi à l’aide d’un questionnaire, même si celui-ci est basé sur des faits vérifiables et en apparence évidents, peut être formaté. Formaté à l’intérieur d’un modèle standardisé de citoyen-ne idéal possédant des connaissances conformes aux attentes de l’État.

SUBLIMISSIME! 🙂

Malheureusement, comme vous le constaterez dans les commentaires, une fémi-favoritiste sexiste enragée de gau-gauche étatiste est venu vomir des âneries contre moi, en raison d’une vieille rancune suite à ce billet (lire aussi ceci), perturbant littéralement le débat chez le Mouton Marron et chez Renart Léveillé. Je l’invite à venir m’insulter ici et à laisser tranquille ceux qui n’ont rien à voir avec ce conflit…

P.S.: La semaine dernière, l’Association des Diplômés de la Faculté Affaiblie des Sans Génies de l’Adversité Anale m’a appelé une 5e fois pour je les aide financièrement pour les aider à régler ce problème très grave (sic) 😉 qu’est la baisse des inscriptions universitaires en sciences. Pour la deuxième fois d’affilée (les trois autres fois, j’ai raccroché la ligne au nez), j’ai refusé de les aider en leur disant que j’étais vigoureusement en faveur de la diminution des inscriptions universitaires en sciences. Comme je l’ai déjà dit auparavant, je me dois de préciser que je suis très sérieux quand je dis que je suis en faveur de la baisse des inscriptions universitaires en sciences (pas au collégial). La raison est simple: il y a un surplus de diplômés dans ce secteur! Les étudiants ont tout simplement compris qu’il était plus payant d’étudier dans d’autres domaines ou de ne pas aller à l’Université.

Sous-ministre et ministre: des termes à redéfinir

Il y a au moins une chose intéressante avec la Commission Tabarnache, maintenant devenu Le Procès Public d’Inquisition de Jean De La Charogne contre Marde Bellemarde, c’est que les circonstances font en sorte que certains ne font que confirmer ce qu’on savait déjà: à l’exception du Premier Sinistre, les hauts fonctionnaires ont clairement plus de pouvoirs que les ministres. Et maintenant, on ne cache même plus cet état de fait!

En effet, dans cet article, il est écrit ceci:

M. Charest a qualifié cet appel téléphonique de « désolant ». Il a expliqué que les nominations de sous-ministres relevaient exclusivement de ses prérogatives et que cela avait été de même pour tous ses prédécesseurs. « C’est une règle d’or », a-t-il dit.

« Sept ans après, il ne comprend toujours pas que ce n’est pas le ministre qui nomme le sous-ministre; c’est le premier ministre. »

Voilà! Le message est clair: dans les faits, vous élisez des dé-pute-és qui peuvent devenir membre du Conseil des Sous-Ministres si c’est payant politiquement pour le Premier Sinistre et les vrais Ministres sont des hauts fonctionnaires (ou des Sur-Ministres? 😉 ) qui ne sont pas élus et qui sont nommés par le Premier Sinistre si c’est payant politiquement pour lui et si ça va dans l’intérêt$$$$$ de ses amis et de leurs investisseurs électoraux.

Aimez-vous encore la médiocrassie pseudo-représentative, bande de naïfs?

Un anarchiste dans les flots de l'économique…

Dans ce texte critique simpliste mais intéressant sur l’anarchisme, d’un point de vue libertarien, Martin Masse écrivait ce qui suit, il y a plus de 10 ans déjà (c’est pour cette dernière raison qu’il faut bien lui pardonner! 😉 ):

Dans un petit livre publié l’automne dernier avec pour titre simplement Anarchisme, le professeur Normand Baillargeon de l’UQAM (que certains ont pu lire jusqu’à récemment comme chroniqueur au Devoir) explique que les anarchistes veulent non seulement éliminer l’État, mais aussi le marché, la propriété privée, le salariat, le profit, ainsi que tout rapport hiérarchique dans les relations de travail.

Par quoi tout cela serait-il remplacé? M. Baillargeon consacre quatre petites pages au modèle économique anarchiste, ce qui s’avère un bon reflet de ce que cette idéologie a à offrir sur ce plan.

Évidemment, pour prétendre que l’anarchisme n’a pas grand-chose à offrir d’un point de vue économique, il faut ignorer les nombreux travaux et réflexions, portant justement sur le point de vue économique, effectués par les mutuellistes et, dans une moindre mesure, par les anarchistes de gauche, avec l’économie participative notamment.

À mon avis, qu’ils soient individualistes ou collectivistes, il n’y a pas meilleur généralement que les anarchistes de gauche (ou libertaires) pour établir un discours critique socio-politique pertinent contre l’État, le capitalisme, les religions et les autres composantes de l’ordre établi. Cependant, il faut reconnaître que les libertariens (ça inclut les anarcho-capitalistes) et les drouatistes capitalo-étatistes s’y connaissent généralement beaucoup mieux en économique que les anarchistes, ce qui permet aux libertariens et aux drouatistes d’établir un discours économique beaucoup plus cohérent (ou plus précisément, ayant l’apparence d’être plus cohérent, mais sans l’être nécessairement 😉 ) que celui des anarchistes.

Cela est particulièrement vrai au Québec, où les anarchistes sont généralement encore plus illettrés économiquement que les gau-gauchistes étatistes, ce qui n’est pas peu dire!

Malgré ce constat déprimant, une bonne nouvelle est que je peux dire maintenant qu’il est possible pour un anarchiste de bien se débrouiller dans les flots de l’économique et que si on s’y attarde ne serait-ce qu’un peu plus que présentement, cette lacune pourra être éradiquée un jour…

Précision concernant le billet précédent

Un blogueur mutuelliste Français, Ramite de Graine de Flibuste, a co-publié avec moi le texte Le cri, de Yves Brouckaert, qui figurait dans mon billet précédent. Si vous avez à coeur le sort réservé aux Roms en France et en Europe Occidentale, je vous suggère fortement de le lire. De plus, en réaction à la publication de ce texte, Ramite a écrit un billet très intéressant critiquant l’opposition entre nomadisme et sédentarité (dont je ne suis pas entièrement d’accord, même s’il soulève des points très intéressants), un thème analysé auparavant, et selon une position favorable au nomadisme comme catalyseur de l’insurrection (position que j’approuve en général, même si j’estime que le nomadisme n’est convient pas à tous), par Anne Archet.

Autre chose: Arwen, du blogue anarcho-communiste Ya Basta, a précisé à juste titre que le superbe slogan “LES VRAIS CASSEURS SONT CHEFS D’ÉTAT” était une idée de l’UCL. Non, mais quel idiot ai-je été de ne pas l’avoir dit plus tôt, alors que je le savais déjà en plus!

Le cri, par Yves Brouckaert

Un commentateur régulier de ce blogue, Yves Brouckaert, m’a demandé de publier un texte qu’il a écrit. J’ai accepté la proposition, car ce texte me semble très pertinent d’un point de vue anarchiste et que la discussion qui suivra pourrait être particulièrement féconde, particulièrement pour ceux qui s’intéressent aux abus étatiques face aux Roms, ou Rôms. Je dois préciser que je n’accorde aucune légitimité à une autorité étatique fédérâleuse comme l’Union Européenne. Cependant, la réaction hystérique de Sarkonazi 1er (un terme inventé par ce blogueur belge) dans ce dossier mérite qu’on le questionne là-dessus! Voici ce texte:

Le cri

Ainsi, Sarko aurait obtenu, à Bruxelles, des excuses de la Commissaire luxembourgeoise qui comparait les rafles de Rôms exécutées par la Nation-Mère des Droits de l’Homme, à celles qui se produisirent à l’encontre des Juifs par la même Nation-Mère durant la Seconde Guerre. On sait ce qu’il advint alors à environ un million de Tziganes à travers l’Europe. On peut sans doute oublier ce « détail », puisque même cette tuerie sans nom n’entraîna à l’égard des survivants, d’être reconnus comme des hommes à part entière.

Bien sûr, Sarko bénéficie de circonstances atténuantes, puisqu’il est né dans un de ces pays de l’Europe de l’Est où ces populations nomades ont par le passé subi pogrom sur pogrom et sont toujours gravement discriminées depuis. Je rappelle les incidents survenus en Tchéquie (ou République Tchèque), il y a quelques années (création de véritables ghettos, etc. etc.) en Roumanie et sans doute ailleurs, ces « détails » n’intéressaient pas beaucoup les médias jusqu’à ce jour.

On oublie que ce peuple nous est parvenu de la vallée de l’Indus vers le quatrième siècle (Roumanie), et a ensuite essaimé à travers toute l’Europe dès le cinquième siècle. C’est-à-dire à la même époque où les Francs envahissaient la Gaule. Cela devrait me semble-t-il leur conférer une très respectueuse considération.  Ils sont partout « chez eux » en Europe et particulièrement en France, surtout depuis l’époque où Robespierre et ses pairs ont édicté le Règlement général (Égalité, Fraternité, …). J’ai oublié le troisième pan du triptyque. Vous me le pardonnerez j’espère, amis Français, mais ces mots ont été tellement galvaudés…

Je dirais, pour ce qui me concerne, que ce peuple a subi tant et tant de brimades innommables, qu’il est plus que temps de réparer. Sarko, au nom de ses amis Heurtefeuilles, de ses esclaves élevés provisoirement au rang de ministres, je pense notamment à l’exécrable Kouchner, en pleurs, avouant avoir un instant « pensé » à démissionner, ses ancêtres de Vichy, etc. , va prendre des dispositions révolutionnaires et battre, à plus d’un titre, son mea culpa.

Comme il vient de constater que la France reproche aux Rôms de s’approprier sporadiquement l’un ou l’autre bout de terrain qui ne leur appartient pas, et comprenant enfin qu’il n’existe dans toute la Nation-Mère qu’un nombre infinitésimal de terrains aménagés pour les gens du voyage (aménagé signifie pourvu d’un robinet). L’eau alimentant ledit robinet est paraît-il souvent d’origine inconnue. Il a donc décidé de décider, lui qui représente un Grand pays, la France, contrairement au petit effronté qu’est le Luxembourg qui s’est permis d’élever, au nom de la Commission européenne, la voix pour lui reprocher sa « dérive fasciste », lui que les autres Nations du même acabit ont soutenu jusqu’à contraindre ladite Commissaire à « adopter un autre ton » lorsqu’on s’adresse au petit Président d’une Grande Nation et à reconnaître un certain nombre de choses qui disculpent ledit petit Président des dispositions prises car ledit peuple nomade dont il est question ci-avant a occupé des terrains (inoccupés ou en jachère) sans autorisation.

Cependant, afin de mettre fin au double scandale qu’il a initié, à savoir: le rabaissement au rang d’esclave d’une Commissaire européenne – une femme ! – plus petite que toutes les autres, puisque élue par le plus petit pays de l’UE, et de ce fait tenue de s’agenouiller devant le Roi-Soleil, pour être finalement simplement à sa hauteur et qui avait osé dire à la face du Monde les excès criminels du Roi, à s’excuser (même si en langage diplomatique on utilise des mots génétiquement modifiés), – la négation des droits fondamentaux d’Européens tels que le sont les Rôms, au grand dam de toutes les femmes et de tous les hommes d’honneur que compte la France et nombre de citoyens européens, Le Roi-Soleil a donc décidé de décider: la mise en place d’une Commission parlementaire chargée de reconnaître aux voleurs de poules, pardon au peuple Rôm, le droit à la propriété absolue d’un dixième de la superficie totale de chacun des pays constituant l’UE, la mise à disposition d’une subvention largement suffisante à l’élaboration d’un gouvernement Rôm et aux décisions qu’il a à prendre en matière d’aménagement de ses territoires inaliénables, de santé, d’enseignement, de représentation politique (10 % des sièges du parlement européen) et aux fins d’assurer la Présidence, pas seulement protocolaire, permanente de l’UE. Je compte sur l’une ou l’autre spécialiste du Droit communautaire pour élargir à suffisance les exigences que j’ai énumérées.

Comme il se doit, le petit Président de la Nation-Phare sera le premier à mettre en œuvre les dispositions nécessaires à la mise en place de ces dispositions, montrant ainsi la Voie aux petits peuples ignorants ou méprisables.

Ami français : comprends-moi bien!

Décès de Claude Béchard: réponse générale aux commentaires

La semaine dernière, mon billet précédent sur cette ordure POLITIQUE qu’était Claude Bâtard a engendré deux des trois plus grosses journées (dont la plus grosse), en terme du nombre de lecteurs, de la courte histoire de mon blogue. Sachez que je ne regrette pas d’avoir écrit un tel billet vitriolique et donc, que je ne m’excuserai pas du tout pour mes propos. C’est plutôt la charogne soi-disant libérale qui devrait s’excuser pour l’affreux héritage politique laissé par Claude Bâtard…

J’ai été agréablement surpris par la qualité des commentaires. À part certains attardés qui n’ont manifestement lu que le “ADIEU POURRITURE!” dans l’intitulé du billet, plusieurs commentateurs étaient d’accord avec moi sur le fond, mais pas nécessairement sur la forme (ils sont plus gentils que moi, que voulez-vous! 😉 ). De plus, plusieurs blogueurs ont formulé des opinions semblables à la mienne sur ce sujet, sous des formes moins acides certes, mais cohérentes avec mon propos. Comme quoi la blogosphère est de plus en plus crédible en comparaison avec les journaleux “mainstream” de bécosse qui ont sanctifié aveuglément et à tour de bras l’oeuvre politique de Claude Bâtard, propagande étatiste oblige!

Plusieurs m’ont reproché de ne pas différencier Claude Béchard l’homme de Claude Bâtard le politicien. Pourtant, ce sont ceux qui sanctifient aveuglément son oeuvre politique “juste parce qu’il est mort et qu’il était une merveilleuse personne” qui commettent cette erreur, certainement pas moi! Voici le 3e paragraphe de mon billet précédent, qui démontre clairement que je fais cette distinction, de mon côté:

Comprenez-moi bien, le décès de cet homme à un si jeune âge causé par un cancer pernicieux est d’une tristesse cruelle, particulièrement pour ses proches qui ne l’ont pas eu facile dernièrement, et même pour cet homme lui-même (après tout, je n’aurais pas voulu être à sa place 😦 ), d’un point de vue personnel. Mais ce n’est pas plus cruel que la mort d’une connaissance personnelle à 19 ans ou la mort du militant libertaire Carl Gauthier à 32 ans, ayant perdu eux aussi leur bataille contre un cancer. De plus, son décès ne doit pas faire oublier la partie moins glorieuse de son action politique (comme s’il y avait quelque chose de glorieux là-dedans).

De plus, dans son allocution lors des funérailles, Jean Charest a lui-même prétendu que CLAUDE BÉCHARD LUI-MÊME NE DISTINGUAIT PAS SA VIE DE SON ACTION POLITIQUE:

“Je trouvais qu’il en avait trop. Il trouvait qu’il n’en avait pas assez. Je voulais qu’il ralentisse, il voulait continuer. Je lui ai dit: Claude, avant la politique il y a la vie. Il m’a répondu: MA VIE, C’EST LA POLITIQUE.”

Alors, à ceux qui me dénigrent en raison de mon dernier billet, ne me blâmez surtout pas pour une erreur que je n’ai pas commise mais que Claude Bâtard et ses partisans commettent sans relâche! Reconsidérez vos prémisses et réfléchissez à votre propre immoralité avant de critiquer les autres!

Décès de Claude Béchard: ADIEU POURRITURE!

Quand un politicien (ou n’importe quelle veudette) décède, il y a toujours un emmerdant concert d’éloges à son endroit, souvent sous une atmosphère de tristesse étudiée, qui sanctifie littéralement celui qui vient de perdre la vie, oubliant tout ce qu’il a fait de mal dans sa vie, ou dans son action politique, comme dans le cas de Claude Bâtard.

Ce matin, à LCN, j’ai entendu une pathétique vomissure dithyrambique éructée par l’éco-fasciste Steven Guilbeault à l’endroit de Claude Bâtard, cet ex-Sinistre de l’environnement qui, rappelons-le, faisait partie de la même charogne soi-disant libérale qui bulldoze les contestataires et les possesseurs de terrains environnants dans le dossier du gaz de shit, selon les recommandations de Gérard Averell Dalton, chef de ce parti en phase terminale du cancer de la drouate qu’est l’ADCul.

Comprenez-moi bien, le décès de cet homme à un si jeune âge causé par un cancer pernicieux est d’une tristesse cruelle, particulièrement pour ses proches qui ne l’ont pas eu facile dernièrement, et même pour cet homme lui-même (après tout, je n’aurais pas voulu être à sa place 😦 ), d’un point de vue personnel. Mais ce n’est pas plus cruel que la mort d’une connaissance personnelle à 19 ans ou la mort du militant libertaire Carl Gauthier à 32 ans, ayant perdu eux aussi leur bataille contre un cancer. De plus, son décès ne doit pas faire oublier la partie moins glorieuse de son action politique (comme s’il y avait quelque chose de glorieux là-dedans).

D’un point de vue politique, je n’ai aucune raison de ne pas me réjouir de sa mort. Un fédérâleux charognard soi-disant libéral est mort! Bon débarras! En plus, les chances que le PCul récupère le comté de Kamouraska-Témiscouata sont bien meilleures maintenant! 🙂 Bien sûr, ce même raisonnement s’appliquera quand un séparatiste comme l’étatiste de drouate Jacques Brassard va mourir. Mieux encore, je serai encore plus heureux que présentement quand des sinistres personnages publics comme Fidel Castro, Oussama Ben Laden, Kim Jong-Il et George W. Bush vont mourir. Pas vous?

Mais s’il n’y avait qu’une seule raison pour se réjouir de sa mort et pour dire adieu à cette pourriture politique, celle-ci a été exprimée dans le billet suivant du Collectif Emma Goldman (ben oui, ils m’haïssent mais ils ont raison la grande majorité du temps! 🙂 ), que je reproduis ici au complet:

200 maisons déménagées de force pour un projet minier à Malartic: Claude Béchard appuie!

Il y a des nouvelles qui nous font voir comment le capitalisme est inégalement développé selon les régions au Québec (tout comme ailleurs). On le voit dans les taux de chômage et d’inflation, mais aussi dans le type d’industries qui s’y développent et leur diversité. L’Abitibi-Témiscamingue est particulièrement touché par les exploiteurs de gisement miniers, dont les pratiques sont encore dénoncées aujourd’hui comme un vol de l’ensemble de la population. À la mi-avril, un article était paru sur le blog sur le sujet et proposait un petit vidéo de citoyen-ne-s de Malartic qui s’opposaient au projet de mine d’or à ciel ouvert en plein coeur de leur ville. À ce moment, la population locale avait droit à 7 à 8 heures de forage par jour dans leur cour et cela, un an durant.

Voilà aujourd’hui que l’on apprend que Claude Béchard, ministre des ressources naturelles, a cautionné mercredi le déménagement des 200 maisons que la société Osisko doit tasser pour faire place à sa mine qui n’a toujours pas les autorisations réglementaires. Béchard avait pour son dire que plusieurs ententes de “gré à gré” avaient été conclues avec des résident-e-s, des audiences publiques du BAPE avaient eu lieu et qu’il faudrait “respecter le souhait de la population locale qui est favorable au projet de l’entreprise”.

Tout cela peut paraître très beau dans un journal propriété de Péladeau où l’information est manipulée au gré des intérêts de la grande bourgeoisie, mais rappelons quelques faits tirés d’un article du 6 mars de Suzanne Dansereau dans la publication Les Affaires. Les habitant-e-s ont été acheté à coup de cadeaux, de propagande par le “Groupe de consultation de la communauté” non-indépendant et créé par Osisko, d’indemnités et de fausses promesses. Mais qui paiera pour la restauration du site? Qui paiera pour la détérioration de la santé des habitant-e-s d’une ville ayant une mine à ciel ouvert en plein coeur? Et Osisko annonce que l’extraction de l’or prendra de 10 à 15 ans! Après?

Avec la bénédiction du ministère des ressources naturelles et du conseil municipal, Osisko a le champ libre pour faire ce qu’elle veut à Malartic. Et déjà, Osisko demande maintenant de faire déplacer la route 117 pour qu’elle contourne la ville, de quoi dévitaliser l’économie locale.

Non, ça n’a pas changé, les élites ne font que changer les mots pour mieux nous crosser!

Ne serait-ce qu’en l’honneur des dépossédés de Malartic, crions tous en choeur: ADIEU POURRITURE!

Masculinisme: un lien révélateur…

Il semble bien que je soie devenu un ennemi à abattre chez les maqueuelinistes. Sérieusement, même les fémi-favoritistes n’ont pas été aussi loin à mon endroit! Chez les maqueuelinistes de garscontent.com, il est écrit ceci, en réponse à mon billet précédent:

C’est Dupuis-Déri qui a raison. Je n’ai pas le droit d’exprimer des réserves SUR LA FAÇON DONT LE FÉMINISME EST EN TRAIN DE TRANSFORMER L’IDÉE QUE NOUS AVONS DE LA FAMILLE. À partir de maintenant, je vais me contenter de prier.

D’abord, selon mon propre standard, n’importe qui peut exprimer des réserves sur n’importe quoi. Et encore plus à mon endroit! Vous pouvez très bien me traiter d’attardé en vantant les joies de la famille catho-fasciste patriarcale avec de nombreux enfants, si vous voulez!

Par contre, je me réserve le droit d’exprimer des réserves sur les diverses conceptions de la famille (incluant celles des fémi-favoritistes et des maqueuelinistes), incluant la procréation et la parentalité. De plus, je n’ai aucun problème avec la façon dont les vraies féministes souhaitent transformer le concept de la famille, même si je trouve qu’elles ne vont pas assez loin. De plus, j’aime beaucoup l’idée du sexe entre adultes consentants! 🙂

Pathétiques mais hilarants commentaires de la part d'un masculiniste…

Ce billet de Gilles Guénette dans le Blogue du QL est intéressant. Il propose de privatiser complètement le système scolaire. Néanmoins (et c’est là où leur pensée mériterait d’être clarifiée), je suis en faveur d’un système scolaire entièrement non-étatique qui respecte à tout le moins les conditions suivantes:

1) L’école obligatoire doit être abolie.

2) Aucun adulte ne devrait pouvoir forcer un mineur à aller ou à ne pas aller dans un établissement d’enseignement donné (attention, je n’ai pas dit que les parents doivent payer les études de leurs enfants).

Malheureusement, un maqueueliniste pas-si-Libre-Penseur-que-ça a fait littéralement dérailler la discussion avec ses vomissures. Dans le but de vous faire rire aux larmes, j’ai décidé de citer tous ses commentaires dans ce billet, sans commenter davantage.

De plus, je suggère à Lise Bilodeau, auteure du livre mentionné par le commentateur et présidente-fondatrice de l’Action des Nouvelles Conjointes et Nouveaux Conjoints du Québec (ANCQ) (même si je comprends très bien la pertinence de cette association), la pom-pom woman naïve au service du maqueuelinisme, de se réveiller et de se dissocier au plus sacrant de cette idéologie d’attardés, encore pire que le fémi-favoritisme! On ne combattra certainement pas le fémi-favoritisme avec l’idéologie maqueueliniste, bordel!

Sans plus tarder, voici les commentaires humoristiques de ce pas-si-Libre-Penseur-que-ça. Bonne lecture et surtout, prenez encore plus le temps de lire les conneries en gras: ces passages sont trop idiots pour ne pas en éclater de rire!

Bien que je suis agréablement surpris de la qualité des commentaires sur ce blog, je crois que plusieurs sur ce blog comprennent encore mal la véritable source du problème.

Faudrait que les gens s’intéressent plus à des livre comme “The war against boys” (La guerre contre les garçons) pour vraiment bien comprendre la véritable source du problème. Il y a eu en occident depuis les années 60 une véritable guerre contre les hommes et les garçons sur tous les fronts que ce soit psychologique, légal, services sociaux etc… Nous avons une société carrément anti-homme où tout ce qui est masculin est systématiquement dénigré et les besoins des hommes sont catégoriquement ignorés. Les médias, nos gouvernements et nos établissements sous diront tous à l’unisson que “les femmes sont des saintes victimes et les hommes sont des écoeurants”. De la vraie doctrine communiste-féministe pour faire effondrer notre système économique et notre société. Le féminisme n’est qu’une des guerres de classes sociales de Karl Marx. Le féminisme, le syndicalisme, les droits des guays etc… ne sont que des guerres de classes sociales de Karl Marx pour instaurer le communisme. Le progressisme n’est que le progrès vers le communisme. Faites vos recherches. D’ailleurs les vieux russes Bolchevik vous diront qu’il n’y a pas de différence entre le communisme et le féminisme. Le féminisme a déjà été utilisé avec succès dans le passé en Russie pour implanter le communisme. Comment se fait-il que les profs ne vous l’ont jamais dit et que les médias vous l’ont toujours caché? N’est pas la preuve que ceux qui nous contrôlent sont des progressistes qui désirent nous imposer le communisme? Les progressistes cré des guerres entre les groupes sociaux pour faire imploser le capitalisme et espèrent pouvoir ensuite nous imposer le communisme. C’est ce que des gens comme Glenn Beck aux États-Unis avancent et je crois bien qu’ils ont raison. Les hommes et les garçons en paient le prix plus que les femmes mais faut quand même pas oublier que les femmes en souffrent et vont en payer le prix aussi.

Bravo à tous pour vos excellents commentaires mais oubliez pas les progressistes et leurs progrès vers le communisme car je crois que c’est bel et bien la sources de bien des problèmes en occident incluant le décrochage scolaire des garçons et le suicides des hommes pour ne nommer que ceux-ci. FOX News et les gens comme Glenn Beck et Rush Limbaugh aux USA avancent continuellement que les progressistes ont travaillé très fort depuis les 100 dernières années pour détruire la famille et remplacer le père par l’état. Ils ont bien raison de le répéter constamment… Et dire que nos médias québécois vout tout faire pour ridiculiser la droite et les médias de droite tel que FOX. Nos médias sont criminels. Qu’on se le disent.

@David Gendron

Mes commentaires sont le résultat de centaines d’heures de recherches et je peux lister des sources sans aucuns problèmes ce que je m’apprête à faire sut le champs. J’ai bien l’impression que plusieurs vont comprendre en commençant par Martin Masse lui-même et n’importe quel vrai libertarien.

Aux autres de juger lequel de nous deux est le plus confus. Je connais des tonnes de grands libertariens qui pensent comme moi en commençant par Beck.

1. Glenn Beck est reconnu comme étant très libertarien et très anti-étatiste. Il est particulièrement reconnu comme étant un des plus grand défenseur de la liberté aux USA dans le pays considéré comme étant le meilleur protecteur des droits et libertés individuelles au monde. Limbaugh est carrément anti-étatiste mais plus pro-militaire.

2. Des tonnes de femmes en commençant par Denise Bombardier ont ouvertement avouée sur les ondes que le féminisme est la cause principale du décrochage scolaire des garçons. Le livre “The War Against Boys” listé dans mon commentaire a été écrit par une femme qui se nomme Christina Hoff Sommers et elle dénonce le féminisme comme étant la cause du décrochage scolaire des garçons. Des dizaines de femmes reconnes mondialement comme étant des somitées dans le domaine le disent ouvertement depuis déjà très longtemps.

3. Le féminisme favorise les femmes. Tout le monde sait ça. Wow! je me demande bien quel genre de personne se posent se genre de question mis à part ceux ou celles qui sont elles-même des féministes radicales anti-hommes.

4. Pour le reste de tes commentaires, mon texte est bien suffisamment explicite pour être comprit par quiconque se donne la peine de vouloir le comprendre.

5. On ne peut pas se dire libertarien et ne pas respecter Beck et Limbaugh. Il n’y a pas plus anti-étatistes que ces 2 personnes. Voyons donc!

Juste pour confirmer mon point… Ça me rapelle 2 émissions de Glenn Beck (www.watchglennbeck.com) où des expatriés russes qui vivent maintenant aux USA (Un pays qu’ils croyaient libre mais…) ont raconté à l’émission de Beck pourquoi le message de liberté de Beck est si important. La même situation existe au Québec…

Deux russes dont une femme et un homme dans deux émissions différentes ont racontés d’un voix tremblante et paniquée que…

En passant on pouvait percevoir dans leur voix la peur et le fait qu’ils étaient paniqués.

Ils ont dit à peu près l’énoncé suivant:

Glenn, vous devez absolument leur faire comprendre. Les nord-américains ne peuvent pas comprendre le phénomène de propagande. Les nord-américains ne comprennent rien à la propagande soviétique”. Vous devez leur faire comprendre avant qu’il ne soit trop tard. Nous avons vécus le même phénomène en URSS et nous voyons ce qui est en train de se passer ici en amérique de nord…

Mes commentaires…

Mes amis réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard. L’élite mondiale et leurs médias nous ont trahis…

C’est l’histoire qui se répète.

Nous serons anéhenti si nous ne faisons rien.

Comprenez le plus vite possible que nous avons été manipulés par de la propagandes soviétique et que nous devons retourner vers nos vrais valeures de liberté et valeures judéo-chrétiennes le plus vite possible avant l’effondrement économique.

Visionnez l’émission de Glenn Beck à http://www.watchglennbeck.com si vous comprenez l’anglais et si vous voulez vraiment sauver nos pays occidentaux. L’avenir de notre pays en dépend.

Les économistes en qui j’ai vraiment confiance prédisent un effondrement économique et social de l’occident…

Bonne chance à tous…

Comme je l’ai dit, tout comme des centaines d’experts et d’expertes en la matière, je crois que le décrochage scolaire des garçons est principalement causé par de la propagande féministe qui est définitivement anti-homme et qui est propagée via nos médias et nos écoles depuis les années 60 selon les directives de l’ONU (Précurseur du Nouvel Ordre Mondial Communiste). Je crois que l’inventeur du féminisme est un homme et il se nomme Karl Marx (1848). L’ONU contrôlé par l’élite mondiale a propagée entre autres la propagande féministe partout en occident depuis les années 60. Tout comme des centaines de femmes et hommes honnêtes qui sont des experts et des expertEs dans ce domaine, je dénonce cette ces attaques pour provoquer entre autre la guerre des sexes que je considère comme étant un crime contre l’humanité.

Comme je l’ai dit, le féminisme n’est qu’une des multiples guerres de classes sociales / propagandes utilisées pour faire une prise de contrôle totale sur les sociétés. On peut penser au syndicalisme comme étant une autre guerre de classe sociale marxiste pour diviser les gens. Leur technique marxiste consiste entre autre à diviser les gens dans la société pour mieux régner. Ces gens se fous totalement de la société. c’est le pouvoir qui les intéressent. Ils n’ont rien à foutre du biens des femmes avec leur féminisme ou du bien des travailleurs avec leur syndicalisme. En bout de ligne, c’est le pouvoir qu’ils veulent un point c’est tout. Mes amis, ne soyez pas les idiots utiles de Karl Marx. Renseignez-vous avant qu’il ne soit trop tard et que ces criminels réussissent à prendre le contrôle.

voici un excellent clip vidéo pour vous convaincre de la manoeuvre de contrôle de nos sociétés occidentales via la propagande soviétique:

IMPORTANT: NE MANQUEZ PAS CETTE VIDÉO POUR BIEN COMPRENDRE LE PHÉNOMÈNE DE LAVAGE DE CERVEAU MÉDIATIQUE SOVIÉTIQUE SI LE SUJET VOUS INTÉRESSE. Il existe beaucoup d’autres vidéos sur your tube et des tonnes de bon textes et bonnes sources d’information sur internet.

How to Brainwash a Nation by Yuri Bezmenov:

Voici un excellent clip vidéo d’un ex-agent très haut gradé du KGB qui se nomme Yuri Bezmenov qui explique comment le lavage de cerveau médiatique soviétique fonctionne sur une nation. Tout ça peut vous paraître absurde initialement mais quand on étudie le tout, il n’y a absolument rien d’absurde dans tout ça. C’est ce que des gens comme Glenn Beck avancent sur FOX News et les radios de droite américaines et à mon avis, ils ont entièrement raison. La vaste majorité des grands médias nord-américains font du lavage de cerveau et contrôlent complètement vos pensées, vos idées et vos consciences. la propagande féministe n’est qu’un aspect de cette démarche globale marxiste. La technique de lavage de cerveau consiste à répéter de la propagande marxiste constamment sur quelques décennies afin que l’élite réusisse à prendre un contrôle total sur une nation (vos consciences). Ces techniques ont été utilisés avec succès en URSS et elles ont été appliqués dans plusieurs pays occidentaux depuis plusieurs décennies. La propagande féministe a été utilisée avec succès en Russie pour implanter le communisme.

Dans ce clip, Yuri Bezmenov, un ex-agent haut gradé du KGB spécialisé dans le lavage de cerveau soviétique explique comment on transforme une nation en 4 étapes et sur quelques décennies. Il a précisé que le procédé a très bien fonctionné pour laver le cerveau des américains. Il s’est enfui aux États-Unis en 1970 au risque de sa vie et il explique maintenant comment ce crime contre l’humanité s’est produit aux États-Unis depuis quelques décennies. Les techniques de propagande qui visent le lavage de cerveau portent aussi le nom de guerre psychologique. Ces techniques de lavage de cerveau visent à changer la perception de la réalité de gens. Plusieurs personnes sont maintenant incapable de voir la réalité en face. On répète de la propagande marxiste pendant 3 générations sans que des points de vues contraires soient exposés. Ensuite, un processus de démoralisation où les gens deviennent apathiques se produit. Les gens ne veulent donc plus s’impliquer en politique et deviennent confus. Exactement comme ici au Québec. Nos journalistes se sont fait eux-mêmes laver le cerveaux avec de la propagande marxiste dans nos universités dans les années 60. Le bût du marxisme est d’obtenir le contrôle totale sur les sociétés et ne vise pas du tout le bien commun ou le bonheur commun de la société. Les gauchistes dans les médias et dans nos écoles sont les idiots utiles de Karl Marx pour déstabiliser les nations. Ils seront très déçus quand l’élite mondiale prendre le pouvoir et qu’ils réaliseront qu’ils n’étaient que les idiots utiles de Karl Marx.

Lien vers le clip sur youtube: http://www.youtube.com/watch?v=zeMZGGQ0ERk

@ira

Moi je ne vois pas personne qui rabaissent les femmes ici. Je vois plutôt des femmes et des hommes qui dénoncent les féministes radicales anti-homme qui propagent une propagande de haine des hommes dans nos médias et nos établissements d’enseignement depuis au moins 30 ans. On dénonce la fraude et les mensonges ici et non pas le rabaissement d’un sexe en particulier.

C’est très différent Non?

Je m’explique car on dirait que certains ne veulent absolument pas comprendre le gros bon sens. Si l’on dénonce une religion tel que la religion catholique par exemple, est-ce qu’on est automatiquement contre tous les humains? Bien sûr que non. Des tonnes de femmes dénoncent les mensonges et la propagande féministe anti-homme. Est-ce qu’elles haïssent les femmes? D’ailleurs j’en ai déjà nommé plusieurs femmes qui dénoncent tous ces mensonges féministes anti-homme et il y en a de plus en plus qui se réveillent.

Alors quand on critique la religion féministe anti-homme ou l’idéologie féministe anti-homme que l’on croit être fondée sur une propagande de haine des hommes et conçue dans le bût de provoquer une geurre des sexes marxiste, ça implique qu’on aiment les vraies femmes honnêtes et justes et que l’on déteste le mensonge et cette guerre des sexes stupide provoquée par des criminels de l’information dans nos médias et dans nos institutions d’enseignements.

J’espère que tu comprends bien Ira que ceux qui dénoncent le féminisme anti-homme aiment les femmes bonnes et honnêtes et détestent les hypocrites qui ont provoqué une guerre des sexes stupide en propageant la haine des hommes dans un désir de contrôle total des sociétés occidentales comme ce fût le cas en Russie dans le passé. Faites vos devoirs. Si quelqu’un devrait comprendre ça c’est pourtant bien toi puise que tu viens de l’URSS.

Exemple de propagande féministe fondée sur la haine des hommes:

1. Nos médias féministes marxistes et nos établissements d’enseignements ont propagé l’idée que les hommes sont beaucoup plus méchants et violents que les femmes et qu’ils sont les grands responsables de la violence conjugale. Une multitude d’études honnêtes et sérieuses ont démontré que cela est un énorme mensonge féministe. Les vrais experts honnêtes en violence conjugale savent que les hommes ne sont pas plus violents et pas plus responsables de la violence conjugale que les femmes. Les médias en ont très peu parlé afin de maintenir le doute dans la population. Plusieurs experts honnêtes disent que “La violence n’a pas de sexe”. Comme pour le réchauffement de la planète, l’élite mondiale subventionne seulement les études qui au départ prennent comme aqui que l’homme est violent et que la femme est victime. Penses-tu vraiment qu’ils sont intéressé de connaître la vérité? On peut facilement voir le parallèle avec la présumée fraude du réchauffement climatique où l’on a frauduleusement financé des études dans le bût d’obtenir le résultat désiré. Voir Climate Gate sur le net.

Voir le livre: 300,000 femmes battues au Québec, Y avez-vous cru?

La majorité des autres thèmes de l’idéologie féministe tel que l’équité salariale par exemple sont des mensonges féministes qui visent encore une fois à promouvoir la haine des hommes et la guerre des sexes dans un bût ultime de prise de contrôle total sur notre société.

C’est du marxisme. Réveillez-vous!

J’espère que j’ai été clair. J’aime les femmes honnêtes et justes et je déteste les mensonges féministes anti-homme qui visent à créer une guerre des sexes stupides.

En passant, ces mensonges et ces propagandes ont été inventé par des hommes. Vous vous souvenez de Karl Marx? L’élite mondiale est formée presque à 100% d’hommes…

Ne croyez rien de ce que j’avance. Allez vérifier par vous-même.

Renseignez-vous! Il serait temps que les gens se réveillent.

@ Sébas

Wow! Tu m’impresionne beaucoup toi.

Si tout le monde était réveillé comme toi, ça ferait longtemps que ces maudits problèmes marxistes provoqués par l’élite mondiale seraient réglés et la vie serait bien meilleure sur terre.

J’ai hâte de voir le jour où les gens seront réveillés comme toi.

C’est pour quand un FOX News Québec pour réveiller nos endormis québécois?

En passant, ces ingénieurs sociaux-constructivistes comme tu les apelles sont bien financés par des hommes à 99.9% (presque qu’aucunes femmes).

Me semble que ça devrait faire réfléchir beaucoup de femmes ça. Non?

C’est pas suspect que toute cette propagande anti-homme a été créé ou financée uniquement par des hommes de pouvoir?

Je suis d’accord avec tout ce que tu avance mon cher Sébas.

Tous ceux qui généralisent en parlant des femmes négativement ne devraient jamais faire ça et nuisent au débat. Vos propos portent à confusion et les gens comme ira ne comprendront pas.

Le féminisme anti-homme a provoqué entre autre le décrochage scolaire des garçons mais il a aussi provoqué le suicide des garçons ne l’oublions pas car la première cause de mortalité chez les jeunes hommes est le suicide. Aussi, le suicide des hommes causé pincipalement apr les fausses accusations de violence conjugale. Selon un certain auteur “Monsieur Dupuis”, il y aurait environ 10,000 fausses accusations de violence conjugales par années envers des hommes au Québec ce qui provoquerait évidemment bien des suicides d’hommes. Le québec est le 2 ième endroit au monde pour le suicide des hommes et aussi l’endroit où le féminisme anti-homme est le pire. À votre avis, est-ce juste une coïncidence? Encore un gros mensonge de nos médias. Ces maudits médias nous cachent tout.

Nos médias sont criminels. Qu’on se le disent.

C’est toute la société qui est attaquée et non pas juste les hommes et les garçons.

Réveillez-vous!

POUWHAHAHAHAHAHAHAHAHA! (*rire démoniaque* 😉 )