Décès de Claude Béchard: ADIEU POURRITURE!

Quand un politicien (ou n’importe quelle veudette) décède, il y a toujours un emmerdant concert d’éloges à son endroit, souvent sous une atmosphère de tristesse étudiée, qui sanctifie littéralement celui qui vient de perdre la vie, oubliant tout ce qu’il a fait de mal dans sa vie, ou dans son action politique, comme dans le cas de Claude Bâtard.

Ce matin, à LCN, j’ai entendu une pathétique vomissure dithyrambique éructée par l’éco-fasciste Steven Guilbeault à l’endroit de Claude Bâtard, cet ex-Sinistre de l’environnement qui, rappelons-le, faisait partie de la même charogne soi-disant libérale qui bulldoze les contestataires et les possesseurs de terrains environnants dans le dossier du gaz de shit, selon les recommandations de Gérard Averell Dalton, chef de ce parti en phase terminale du cancer de la drouate qu’est l’ADCul.

Comprenez-moi bien, le décès de cet homme à un si jeune âge causé par un cancer pernicieux est d’une tristesse cruelle, particulièrement pour ses proches qui ne l’ont pas eu facile dernièrement, et même pour cet homme lui-même (après tout, je n’aurais pas voulu être à sa place 😦 ), d’un point de vue personnel. Mais ce n’est pas plus cruel que la mort d’une connaissance personnelle à 19 ans ou la mort du militant libertaire Carl Gauthier à 32 ans, ayant perdu eux aussi leur bataille contre un cancer. De plus, son décès ne doit pas faire oublier la partie moins glorieuse de son action politique (comme s’il y avait quelque chose de glorieux là-dedans).

D’un point de vue politique, je n’ai aucune raison de ne pas me réjouir de sa mort. Un fédérâleux charognard soi-disant libéral est mort! Bon débarras! En plus, les chances que le PCul récupère le comté de Kamouraska-Témiscouata sont bien meilleures maintenant! 🙂 Bien sûr, ce même raisonnement s’appliquera quand un séparatiste comme l’étatiste de drouate Jacques Brassard va mourir. Mieux encore, je serai encore plus heureux que présentement quand des sinistres personnages publics comme Fidel Castro, Oussama Ben Laden, Kim Jong-Il et George W. Bush vont mourir. Pas vous?

Mais s’il n’y avait qu’une seule raison pour se réjouir de sa mort et pour dire adieu à cette pourriture politique, celle-ci a été exprimée dans le billet suivant du Collectif Emma Goldman (ben oui, ils m’haïssent mais ils ont raison la grande majorité du temps! 🙂 ), que je reproduis ici au complet:

200 maisons déménagées de force pour un projet minier à Malartic: Claude Béchard appuie!

Il y a des nouvelles qui nous font voir comment le capitalisme est inégalement développé selon les régions au Québec (tout comme ailleurs). On le voit dans les taux de chômage et d’inflation, mais aussi dans le type d’industries qui s’y développent et leur diversité. L’Abitibi-Témiscamingue est particulièrement touché par les exploiteurs de gisement miniers, dont les pratiques sont encore dénoncées aujourd’hui comme un vol de l’ensemble de la population. À la mi-avril, un article était paru sur le blog sur le sujet et proposait un petit vidéo de citoyen-ne-s de Malartic qui s’opposaient au projet de mine d’or à ciel ouvert en plein coeur de leur ville. À ce moment, la population locale avait droit à 7 à 8 heures de forage par jour dans leur cour et cela, un an durant.

Voilà aujourd’hui que l’on apprend que Claude Béchard, ministre des ressources naturelles, a cautionné mercredi le déménagement des 200 maisons que la société Osisko doit tasser pour faire place à sa mine qui n’a toujours pas les autorisations réglementaires. Béchard avait pour son dire que plusieurs ententes de “gré à gré” avaient été conclues avec des résident-e-s, des audiences publiques du BAPE avaient eu lieu et qu’il faudrait “respecter le souhait de la population locale qui est favorable au projet de l’entreprise”.

Tout cela peut paraître très beau dans un journal propriété de Péladeau où l’information est manipulée au gré des intérêts de la grande bourgeoisie, mais rappelons quelques faits tirés d’un article du 6 mars de Suzanne Dansereau dans la publication Les Affaires. Les habitant-e-s ont été acheté à coup de cadeaux, de propagande par le “Groupe de consultation de la communauté” non-indépendant et créé par Osisko, d’indemnités et de fausses promesses. Mais qui paiera pour la restauration du site? Qui paiera pour la détérioration de la santé des habitant-e-s d’une ville ayant une mine à ciel ouvert en plein coeur? Et Osisko annonce que l’extraction de l’or prendra de 10 à 15 ans! Après?

Avec la bénédiction du ministère des ressources naturelles et du conseil municipal, Osisko a le champ libre pour faire ce qu’elle veut à Malartic. Et déjà, Osisko demande maintenant de faire déplacer la route 117 pour qu’elle contourne la ville, de quoi dévitaliser l’économie locale.

Non, ça n’a pas changé, les élites ne font que changer les mots pour mieux nous crosser!

Ne serait-ce qu’en l’honneur des dépossédés de Malartic, crions tous en choeur: ADIEU POURRITURE!

Advertisements

58 responses

  1. Il aura des funérailles nationales. Le drapeau est en berne. Je pense que sa mort va être instrumentalisée.

    1. Fallait s’y attendre. De plus, même si Jean De La Charogne est sincèrement triste d’un point de vue personnel, voilà une diversion idéale pour contrer la Commission Tabarnache!

  2. “Les habitant-e-s ont été acheté à coup de cadeaux, de propagande par le « Groupe de consultation de la communauté » non-indépendant et créé par Osisko, d’indemnités et de fausses promesses.”

    Évidemment les habitant-e-s ont besoin d’être protégé-e-s d’eux mêmes par cette sage élite anarchiste…

    Pas que je sois d’accord avec tout ce que font les compagnies minières, mais j’aimerais quand même bien entendre un anarchiste cohérent se prononcer en faveur de la perforation de trous entre adultes consentants.

    1. “j’aimerais quand même bien entendre un anarchiste cohérent se prononcer en faveur de la perforation de trous entre adultes consentants.”

      Théoriquement, je suis en faveur d’une telle chose. Mais tout dépend comment on définit le consentement…

      De plus, si des fausses promesses ont été faites, il y a un problème ici.

      “Évidemment les habitant-e-s ont besoin d’être protégé-e-s d’eux mêmes par cette sage élite anarchiste…”

      Peut-être que le ton est un peu paternaliste ici, mais je ne vois pas en quoi ce propos est problématique sur le fond, sauf s’ils étaient contre la perforation entre adultes consentants.

  3. David, tu sais que je te respecte beaucoup, mais ton billet me rend tellement mal à l’aise, aujourd’hui!!! Mon grand-père est mort du cancer du pancréas, en 2007!!! Il a traîné ça pendant un an et demi. C’est moi qui a été son aidant naturel, pendant tout l’été 2007 (soins palliatifs oblige), avant qu’il aille mourir à l’Îlot Desjardins de Lévis!!!

    Béchard n’était pas ma tasse de thé (et, oui, il faut dénoncer les conneries qu’il a fait comme ministre et, moi-aussi, les stupides concerts d’éloge à chaque fois que quelqu’un meurt, comme si le quelqu’un en question était un saint, m’a toujours tombé sur les nerfs), mais ta façon…particulière de lui rendre hommage me touche personnellement, pour avoir connu une personne qui a été atteinte de cette forme de cancer!!!

    On croirait lire quelqu’un qui ne sait pas de quoi il parle, quand le sujet touche quelqu’un qui est mort du cancer!!!

    «En plus, les chances que le PCul récupère le comté de Kamouraska-Témiscouata sont bien meilleures maintenant!»

    Ne paries pas trop là-dessus!!! Je ne suis pas libéral pour 5¢, mais le comté de Kamouraska-Témiscouata était déjà libéral, en 1997, quand Béchard a été élu pour la première fois!!! Il succèdait, alors, à une députée libérale qui avait voulu tenter sa chance à l’élection fédérale de la même année!!!

    De plus, ce comté-là en est un de paroissial, c’est-à-dire que, à l’élection partielle qui aura lieu là, ces paroissiens-là peuvent voter libéral, pour rendre hommage à la mémoire de Béchard, «le p’tit gars d’la place»!!!

    «je serai encore plus heureux que présentement quand des sinistres personnages publics comme Fidel Castro, Oussama Ben Laden, Kim Jong-Il et George W. Bush vont mourir.»

    Moi-aussi!!! Personnellement, quand Jean Chrétien, John-James Charogne et Gilles Lamontagne vont mourir, je ne verserai pas une larme!!!

    1. “David, tu sais que je te respecte beaucoup, mais ton billet me rend tellement mal à l’aise, aujourd’hui!!! Mon grand-père est mort du cancer du pancréas, en 2007!!! Il a traîné ça pendant un an et demi. C’est moi qui a été son aidant naturel, pendant tout l’été 2007 (soins palliatifs oblige), avant qu’il aille mourir à l’Îlot Desjardins de Lévis!!!”

      Il eût été naïf de ma part de penser que ça n’allait pas rendre mal à l’aise qui que ce soit, bien sûr.

      Mais relis mon 3e paragraphe, où j’ai clairement souligné la tristesse de ce décès, d’un point de vue personnel:

      “Comprenez-moi bien, le décès de cet homme à un si jeune âge causé par un cancer pernicieux est d’une tristesse cruelle, particulièrement pour ses proches qui ne l’ont pas eu facile dernièrement, et même pour cet homme lui-même (après tout, je n’aurais pas voulu être à sa place 😦 ), d’un point de vue personnel. Mais ce n’est pas plus cruel que la mort d’une connaissance personnelle à 19 ans ou la mort du militant libertaire Carl Gauthier à 32 ans, ayant perdu eux aussi leur bataille contre un cancer. De plus, son décès ne doit pas faire oublier la partie moins glorieuse de son action politique (comme s’il y avait quelque chose de glorieux là-dedans).

      “mais ta façon…particulière de lui rendre hommage me touche personnellement, pour avoir connu une personne qui a été atteinte de cette forme de cancer!!!”

      Ce qui est normal dans ton cas, ça va. 😦 Désolé, mais je vais toujours dénoncer la sanctification des morts.

      “On croirait lire quelqu’un qui ne sait pas de quoi il parle, quand le sujet touche quelqu’un qui est mort du cancer!!!”

      En fait, une connaissance personnelle est morte du cancer à 19 ans, il y a un bon bout de temps.

      “Ne paries pas trop là-dessus!!! Je ne suis pas libéral pour 5¢, mais le comté de Kamouraska-Témiscouata était déjà libéral, en 1997, quand Béchard a été élu pour la première fois!!! Il succèdait, alors, à une députée libérale qui avait voulu tenter sa chance à l’élection fédérale de la même année!!!”

      Bon point, ce n’est pas garanti, en effet! Mais il est clair que Béchard aurait gagné ce comté, peu importe ce qui se passerait avec Jean De La Charogne. De plus, la députée précédente avait été élue quand Bourassa le serin des Simard était au pouvoir, mais réélue quand même en 1994, malgré le retour du PCul au pouvoir.

      “De plus, ce comté-là en est un de paroissial, c’est-à-dire que, à l’élection partielle qui aura lieu là, ces paroissiens-là peuvent voter libéral, pour rendre hommage à la mémoire de Béchard, «le p’tit gars d’la place»!!!”

      Çe qui ne serait pas étonnant, en effet! Par contre, lors des générales…

  4. Marc-André Beauchamp | Reply

    Putain je te verrais bien à ca place moi…
    Arrête de critiquer le monde, c’est toi la pourriture !

    1. Justement, j’ai décidé de ne pas être à sa place en tant que politicien. Que voulez-vous, je n’ai aucun respect pour ce sinistre politicien!

      “Arrête de critiquer le monde, c’est toi la pourriture !”

      Ben oui, pis Bâtard ne critiquait JAMAIS ses adversaires, voyons donc! Mais sérieux, il n’était même pas nécessaire que j’écrive ce billet pour que vous écriviez un tel truc! En tant qu’anar séparatiste, j’étais déjà une pourriture, selon vous et les partisans de Bâtard!

    2. Moi je l’aimerais bien en politique, David. Ça rendrait les choses pas mal plus intéressantes.

      J’imagine déjà l’assemblée nationale.

      1. Merci bien, mais c’est impossible pour moi de faire de la politique. Je n’ai pas ce qu’il faut pour ça. De plus, il faudrait que le PCul me laisse violer sa ligne de parti, ce qu’ils ne feront jamais. Donnons au moins ça aux Républicains américains, ils laissent Ron Paul tranquille…

    3. Comme le dis si bien Elvis Gratton: “faut arrêter de se poser des questions!” 😉

  5. Arrêtez vos pitoyables tentatives de mousser la réalité derrière Claude Béchard en tant que bourge : c’t’un trou d’cul, bon débarras, qu’il mange un esti d’char dans sa tombe.

    Il a pu être un excellent père, ou un très mauvais. On ne le sait pas : ce qu’on sait, c’est qu’il était de la classe sociale ayant part au Capital. Qu’on vienne pas me faire chier et suer avec vos pathétiques larmes de « le pauvre ».

  6. Hey bande de cave, il y a une différence entre «homme politique» et «homme tout cour» !
    Vous n’êtes pas capable de mettre votre allégeance politique de côté un petit 2 secondes !? Votre extrémisme politique me fait suer à vous lire.
    Pour Tavie Sansfond (ici on peut lire David Gendron, tout en utilisant un jeu de mot boiteux comme tu peux faire trop souvent), TROUVE TOI UNE VIE !! Pour écrire des billets au 5 minutes, c’est surement parce que tu es sur le BS en train de profiter de nos taxes tout en ‘crossant’ le système pour avoir accès à internet.
    Tu mérite pas de vivre trou du cul !

    1. À MES YEUX C`ÉTAIT UN TROU CUL,ET TOI AUSSI BON DÉBARRAS. UNE POURRITURE DE MOIN.

    2. “Hey bande de cave, il y a une différence entre «homme politique» et «homme tout cour» !”

      Oh, mais cette différence n’est pas faite par ceux qui le vantent à tour de bras, justement. Moi je l’ai fait ici! Lisez mon 3e paragraphe puisque vous ne l’avez pas lu:

      “Comprenez-moi bien, le décès de cet homme à un si jeune âge causé par un cancer pernicieux est d’une tristesse cruelle, particulièrement pour ses proches qui ne l’ont pas eu facile dernièrement, et même pour cet homme lui-même (après tout, je n’aurais pas voulu être à sa place 😦 ), d’un point de vue personnel. Mais ce n’est pas plus cruel que la mort d’une connaissance personnelle à 19 ans ou la mort du militant libertaire Carl Gauthier à 32 ans, ayant perdu eux aussi leur bataille contre un cancer. De plus, son décès ne doit pas faire oublier la partie moins glorieuse de son action politique (comme s’il y avait quelque chose de glorieux là-dedans).

      “Vous n’êtes pas capable de mettre votre allégeance politique de côté un petit 2 secondes !?”

      Vous n’êtes pas capable de mettre sa vie personnelle de côté un petit 2 secondes, et d’avoir un sens crtique sur le reste?

      “Votre extrémisme politique me fait suer à vous lire.”

      Mais de quel extrémisme parlez-vous? Demandez aux dépossédés de Malartic qui est l’extrémiste! Pouvez-vous définir “extrémisme”, svp?

      “Tavie Sansfond”

      Voici la seule bonne chose que vous avez dit dans votre commentaire. En effet, vous avez raison, ma vie est sans fond! Les étatistes ont trop de fond et de fond$$$, vive le fun sans fond sans trop de fond$ ou autrement dit, vive le plaisir sans limites ou presque! Mais ce n’est pas parce que ma vie est sans fond que ma pensée est sans fondement!

      “Tu mérites pas de vivre trou du cul !”

      Parfait, vous et Claude Bâtard non plus!

      En ce qui concerne vos autres conneries, vous êtes trop drôle! 😉

  7. Ouin, sont fâchés fâchés…

    Si on n’essayait pas de sacrer Claude Béchard l’homme politique sur un piedestal, je crois que la mémoire de l’homme serait plus tranquille en ce moment.

    Les petits libéraux devraient en vouloir à Jean Charest d’avoir fait monter la sauce à ce point… Pathétique.

    En espérant que ce sera le dernier clou sur le cercueil de sa carrière dans (et de) son parti.

    1. C’est moins pire que je ne le croyais, cependant.

      “Si on n’essayait pas de sacrer Claude Béchard l’homme politique sur un piedestal, je crois que la mémoire de l’homme serait plus tranquille en ce moment.”

      En effet!

      “Les petits libéraux devraient en vouloir à Jean Charest d’avoir fait monter la sauce à ce point… Pathétique. ”

      Oui, mais attention, la tristesse de Jean Charest est sincère. Béchard était vraiment un ami très proche de Charest.

      1. « la tristesse de Jean Charest est sincère »

        C’est bien pour ça que j’ai utilisé l’expression « faire monter la sauce ».

  8. S’il fallait se réjouir chaque fois qu’un politicien meurt, on vivrait dans une extase permanente.

    Tous ces commentaires post-mortem, dans un sens ou dans l’autre, ne sont que des babillages inutiles.

    1. Pragmatiquement 😉 parlant, tu as tout à fait raison!

      Diantre, mais quel flegme! 😉

    2. C’est le commentaire critique qui a le plus de sens ici.

  9. Vive l’extase!

    1. 😉

      Mais tout de même, Anne Archet a bien raison, au fond! Je n’ai pas son flegme! 😉

  10. @ David.

    Tu as le droit à ton opinion et je ne t’en veux pas!!!

    En fait, j’étais à peine fâché!!! 🙂

    De mon côté, j’ai, aussi, critiqué le bilan politique de Béchard, mais je l’ai fait de manière un peu plus respectueuse que toi (lire: je n’ai pas fait du Pierre Falardeau sur son cadavre encore chaud, respect et expérience personnelle obligent, mais je réserve ça pour Chrétien ou pour Charogne ou pour Lamontagne 😉 ): http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/09/claude-bechard-1969-2010-la-mort-dun.html

    «En fait, une connaissance personnelle est morte du cancer à 19 ans, il y a un bon bout de temps.»

    Toutes mes condoléances!!! Hey, 19 ans, ça a tu du bon sens??? Maudit cancer à marde!!!

    En fait, le seul reproche que je pourrais te faire, suite à ce billet-ci, est que je crois que le style anarcho-pragmatiste ne convient pas du tout dans de telles circonstances!!! La preuve est que tu te fais rentrer dedans par des gens qui, normallement, ne fréquentent pas ton blogue, qui ont dû le trouver en faisant une recherche sur Claude Béchard sur Google et qui, ce faisant, ne connaissent pas ton style comme je peux le connaître!!! Après tout, je te lis depuis plus longtemps qu’eux, je me suis donc habitué à ton style!!!

    Mais, je le répète: quand le sujet touche la mort de quelqu’un que tu détestes (à tort ou à raison), ton style ne convient pas du tout, alors que, pour d’autres sujets, il convient parfaitement!!! Présentement, tu passes pour quelqu’un qui chie sur un cadavre encore chaud, alors que je te connais assez pour savoir que ce n’est pas ce que tu voulais au départ!!!

    Mais, ce n’est pas tout le monde qui sait ça, par contre!!!

    @ Mathieu.

    SVP, un peu de respect pour ce cher David!!!

    Je le lis depuis plus longtemps que vous et je sais qu’il n’a pas voulu paraître insensible, même si je suis mal à l’aise avec son billet!!!

    En fait, après trois ans à le lire, soit ici, soit ailleurs, je peux vous dire ceci: David est un homme extrêmement intelligent, même que je ne serais pas surpris d’apprendre qu’il est beaucoup plus intelligent que la moyenne des universitaires et que c’est un intellectuel dans la vraie vie!!! Malheureusement, il a cette fichue tendance à mal canaliser et/ou contrôler certaines frustrations et il évacue ces frustrations à travers des expressions caricaturales et des néologismes de son propre crue (je lui en ai même emprunté quelques-uns 🙂 )!!!

    Personnellement, j’aime mieux que quelqu’un évacue ses frustrations de cette manière que d’une autre façon!!!

    David a son style bien à lui, même si je reconnais qu’il faut le lire régulièrement pour pouvoir s’y habituer (personnellement, après avoir lu trois commentaires de David sur le défunt blogue UHEC, j’étais habitué à son style 😉 ) et que je reconnais, également, que son style ne convient pas pour des sujets comme celui-là!!!

    Bref, malgré son billet, je ne crois pas qu’il méritait que vous lui rentriez dedans d’une façon aussi impolie!!!

    @ David.

    Puisqu’on parle de toi, j’aimerais bien que tu répondes à une question qui me chicote depuis quelques temps!!!

    Es-tu le David Gendron dont on parle sur ce lien: http://newton.mat.ulaval.ca/pages/belisle/index.php?Page=Maitrise

    Si oui, bravo!!! Sincèrement!!!

    1. Merci de m’avoir défendu auprès de Mathieu, mais ce n’était pas nécessaire. Il peut très bien dire de tels trucs, particulièrement en raison du ton de mon billet. Je m’attendais à ça, et même que c’est moins pire que prévu!

      “De mon côté, j’ai, aussi, critiqué le bilan politique de Béchard, mais je l’ai fait de manière un peu plus respectueuse que toi (lire: je n’ai pas fait du Pierre Falardeau sur son cadavre encore chaud, respect et expérience personnelle obligent, mais je réserve ça pour Chrétien ou pour Charogne ou pour Lamontagne 😉 ): http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/09/claude-bechard-1969-2010-la-mort-dun.html

      Ok, je vais lire ça. Et en effet, je n’ai pas été respectueux pour l’homme politique, je le sais fort bien.

      “La preuve est que tu te fais rentrer dedans par des gens qui, normallement, ne fréquentent pas ton blogue, qui ont dû le trouver en faisant une recherche sur Claude Béchard sur Google et qui, ce faisant, ne connaissent pas ton style comme je peux le connaître!!!”

      D’accord, mais c’est exactement ce que je recherche!

      “Présentement, tu passes pour quelqu’un qui chie sur un cadavre encore chaud, alors que je te connais assez pour savoir que ce n’est pas ce que tu voulais au départ!!!”

      Bof, c’est vrai, mais je provoque afin d’aller chercher de nouveaux lecteurs. Et étonnamment, il y en a plusieurs dans la blogosphère qui sont d’accord avec moi sur le fond. (pas sur la forme, on s’entend, mais j’ai reçu des critiques bien pires dans d’autres sujets).

      “je sais qu’il n’a pas voulu paraître insensible”

      C’est encore drôle! Je suis clairement insensible (ou sensible négativement) face à son action politique.

      “Malheureusement, il a cette fichue tendance à mal canaliser et/ou contrôler certaines frustrations et il évacue ces frustrations à travers des expressions caricaturales et des néologismes de son propre crue.”

      En effet, mais ce n’est pas la seule raison pour quoi je fais ça, j’en ai déjà parlé en réponse à Nicolas Racine ici. De plus, en termes d’expressions caricaturales, tu es meilleur que moi!

      “je ne crois pas qu’il méritait que vous lui rentriez dedans d’une façon aussi impolie!!!”

      Bof, je l’ai cherché, tout de même! 😉

      “Es-tu le David Gendron dont on parle sur ce lien”

      Oui, c’est une longue histoire….

  11. Bonjour,

    D’un côté, je crois que tu as réussi ton pari de te faire lire par des gens qui ne connaissaient pas du tout ce blogue, puisque j’ai découvert ce texte par le biais d’une publication d’un ami sur Facebook.

    Je dois avouer que je peux comprendre ton argumentation sur le fait qu’on fait de Claude Béchard un demi-dieu qu’il n’a jamais été.

    Toutefois, même si tu précises que la mort de l’homme, père et mari a quelque chose de très triste, je crois que tu t’égares et que tu te fies seulement sur des dossiers archi-connus pour dresser le bilan de l’homme politique. Tout d’abord, j’aimerais préciser que je viens de la circonscription de Kamouraska-Témiscouata et que je ne suis pas un très fervent partisan du PLQ. Toutefois, lors des dernières élections provinciales (mes premières en tant que citoyen majeur), je n’ai pas eu d’autre choix que d’apposer mon X sur le cercle à côté de Claude Béchard. C’est certain que les autres candidats ne m’inspiraient guère, mais le fait est que cet homme a fait des actions primordiales en tant que député pendant ses mandats.

    De plus, au-delà des considérations partisanes, il faut reconnaître le talent de M. Béchard en tant qu’homme politique. Ce n’est pas pour rien qu’il avait considéré comme le plus probable successeur de Jean Charest. Fin communicateur, connaisseur de la «game» politique et bien au courant de tous ses dossiers. De plus, il faut reconnaître que, malgré les divergences d’opinions, il était non seulement apprécié de ses collègues, mais aussi de ses adversaires. Il est évident que j’aurais difficilement vu un politicien dire, à propos de sa mort : Bon débarras!, mais le fait est là. Il était aimé de tous.

    C’est certain qu’il aura pris des décisions controversées que je ne défendrai pas ici (Mont-Orford, pour ne nommer que celui-là), mais il faut faire preuve d’une mauvaise foi considérable pour se réjouir de la mort du politicien Béchard.

    J’espère simplement que vous ne considérerez pas comme un vendu parce que je défends le député de mon comté, mais en lisant cela, je n’ai pas pu m’empêcher de réagir.

    D’ailleurs, sur un autre ordre d’idées, je vais m’adresser à Jean-Luc Proulx. Je trouve que l’utilisation du terme «comté de paroissiens» dénote d’un manque de respect profond pour les gens de cette région. Ça implique que nous sommes encore sous le contrôle de l’Église et impliquerait également que nous sommes des arriérés par rapport aux gens des grandes villes, ce qui est complètement faux. Pour moi, ça renvoie à la notion d’«habitants», qui nous ramène 50 ans en arrière.

    Pour terminer, la conclusion de ton billet m’apparaît complètement inutile et irrespectueuse. Le dernier politicien à qui on devrait adresser un «Salut, pourriture» est bien Claude Béchard, même si, pour vous, être libéral semble être le pire vice au monde. Vous n’êtes pas obligé d’être attristé par sa mort, vous pouvez dénoncer le fait qu’il soit mis sur un piédestal, mais vous n’avez pas le droit de cracher ainsi sur sa tombe, même au nom d’une quelconque liberté d’expression.

    Simon Bélanger

    P.S.

    1. “D’un côté, je crois que tu as réussi ton pari de te faire lire par des gens qui ne connaissaient pas du tout ce blogue, puisque j’ai découvert ce texte par le biais d’une publication d’un ami sur Facebook.”

      En effet, et votre ami n’est fort probablement pas un anarchiste, n’est-ce pas? Alors, si les méthodes utilisées par la drouate étatiste fonctionnent, pourquoi les anars ne feraient-ils pas la même chose?

      “Je dois avouer que je peux comprendre ton argumentation sur le fait qu’on fait de Claude Béchard un demi-dieu qu’il n’a jamais été.”

      Bon! Au moins, on s’entend sur le fond!

      “Toutefois, lors des dernières élections provinciales (mes premières en tant que citoyen majeur), je n’ai pas eu d’autre choix que d’apposer mon X sur le cercle à côté de Claude Béchard. C’est certain que les autres candidats ne m’inspiraient guère, mais le fait est que cet homme a fait des actions primordiales en tant que député pendant ses mandats.”

      Mais de quoi parlez-vous? Vous avez voté pour lui comme plusieurs autres dans ce comté, en raison de sa personnalité!

      “De plus, au-delà des considérations partisanes, il faut reconnaître le talent de M. Béchard en tant qu’homme politique. Ce n’est pas pour rien qu’il avait considéré comme le plus probable successeur de Jean Charest. Fin communicateur, connaisseur de la «game» politique et bien au courant de tous ses dossiers. De plus, il faut reconnaître que, malgré les divergences d’opinions, il était non seulement apprécié de ses collègues, mais aussi de ses adversaires. Il est évident que j’aurais difficilement vu un politicien dire, à propos de sa mort : Bon débarras!, mais le fait est là. Il était aimé de tous.”

      Je n’ai jamais prétendu le contraire! Mais Jean De La Charogne, Jean Crétin et Pet Troudeau sont ou étaient des grands hommes politiques, mais ce sont des ordures encore pires que Claude Bâtard, politiquement parlant!

      “C’est certain qu’il aura pris des décisions controversées que je ne défendrai pas ici (Mont-Orford, pour ne nommer que celui-là), mais il faut faire preuve d’une mauvaise foi considérable pour se réjouir de la mort du politicien Béchard.”

      La mauvaise foi consiste surtout à sanctifier un homme politique parce qu’il est mort!

      “Je trouve que l’utilisation du terme «comté de paroissiens» dénote d’un manque de respect profond pour les gens de cette région. Ça implique que nous sommes encore sous le contrôle de l’Église et impliquerait également que nous sommes des arriérés par rapport aux gens des grandes villes, ce qui est complètement faux. Pour moi, ça renvoie à la notion d’«habitants», qui nous ramène 50 ans en arrière.”

      Bof, c’est vrai que le vote raciste anti-séparatiste du West-Island est encore pire!

      “Le dernier politicien à qui on devrait adresser un «Salut, pourriture» est bien Claude Béchard, même si, pour vous, être libéral semble être le pire vice au monde.”

      Tous les politiciens mériteraient de se faire affubler une telle salutation. Encore plus Jean De La Charogne, au fait! Sincèrement, je pense que le moins pire serait Khadir, malgré son parti d’attardés!

      “mais vous n’avez pas le droit de cracher ainsi sur sa tombe, même au nom d’une quelconque liberté d’expression.”

      Oh que si j’ai le droit. Si CHOI Radio X est encore ouvert…

      En passant, supportez-vous les troupes, mon cher?

  12. @ Simon

    Voilà un homme sensé et qui sait faire preuve de tact, contrairement à ce cher Gendron et cie.

    Et ne pensez pas que j’essaie de défendre qui que ce soit. D’ailleur, la politique d’aujourd’hui à perdue toute cridibilité à mes yeux en raison de ces abus de pouvoir flagrants. Que le chef soit bleu, rouge, vert, etc. c’est du pareil au même. Par contre, je sais très bien faire la différence entre «le politicien» et «l’individu». Celui qui ne sait guerre faire la distinction fait preuve d’une bassesse d’esprit et celle de Gendron, entres autres, est flagrante !
    Je m’éterniserai pas sur son cas mais une chose est sure, il n’y a rien ici qui démontre une certaine intelligence de sa part.

    Bref, ceci sera surement mon dernier billet sur ce forum car après avoir lu quelques autres titres, je perds carrément mon temps à les lires.

    1. ALORS JE NE PERDRAI PAS MON TEMPS À RÉPONDRE À UN HOSTIE DE CAVE QUI EST TROP LÂCHE POUR LIRE MON BILLET!

  13. Ce que j’ai écrit chez Renart:

    «Ce n’est pas mon genre de cracher sur un cadavre, alors je vais m’en abstenir. Parcontre quand monsieur, madame tout le monde crève d’un tel cancer, on en parle pas à la télé. Il n’y a pas de concerts d’éloges dans les médias ou de funérailles nationales. Ça, c’est bon pour l’élite. Pourquoi pas des funérailles nationales pour Carl Gauthier http://nefacmtl.blogspot.com/2010/08/carl-gauthier-nous-quitte.html? Il n’en aurait pas voulu, mais vous comprenez ce que je veux dire.

    On dirait qu’on doit pleurer les personnages publiques, parce que ce sont des personnages publiques.
    La mort d’Howard Zinn m’a fait quelque chose (même s’il était relativement vieux) et le suicide d’André Fortin (dans son cas, ça m’affecte encore passablement).
    Mais pas tant parce que ce sont des personnages publiques qu’à cause de leurs réalisations.

    Il faut toutefois se rappeller que plusieurs font de grandes choses dans l’ombre et ils et elles ne seront pas pleuréEs sur la place publique à leur mort.»

    1. Superbe commentaire! 🙂

  14. pourriture-toi-meme | Reply

    je n’aime pas les éloges dithyrambiques quand meurt un politicien.
    mais le contraire m’écoeure.

    on n’attaque pas une personne à terre. et une personne qui ne peut répliquer.

    c’est d’une abominable lâcheté.

    1. Il n’est pas à terre! Il est mort, bordel!

      Et Jean De La Charogne peut répliquer à sa place!

    2. Je suis bien d’accord avec toi. Tu n’arrives même pas à la cheville de Claude Béchard. Et tu lui arrives en dessous des pieds j’ai tombé par hasard sur ton site et je le regrette amèrement. Ne réponds même pas à mon courriel car je ne le lirai pas et et inquiètes toi pas je vais l’enlever de mes liens.

      Claude Béchard était un homme un vrai lui…..

      1. ALORS JE NE PERDRAI PAS TROP DE TEMPS À RÉPONDRE À UNE CRISSE DE PLOTTE SALE QUI EST TROP LÂCHE POUR LIRE MON BILLET! Mais j’ai tout de même des trucs à dire là-dessus.

        Même pas capable, la maudite paresseuse à marde, de lire ce 3e paragraphe:

        “Comprenez-moi bien, le décès de cet homme à un si jeune âge causé par un cancer pernicieux est d’une tristesse cruelle, particulièrement pour ses proches qui ne l’ont pas eu facile dernièrement, et même pour cet homme lui-même (après tout, je n’aurais pas voulu être à sa place 😦 ), d’un point de vue personnel. Mais ce n’est pas plus cruel que la mort d’une connaissance personnelle à 19 ans ou la mort du militant libertaire Carl Gauthier à 32 ans, ayant perdu eux aussi leur bataille contre un cancer. De plus, son décès ne doit pas faire oublier la partie moins glorieuse de son action politique (comme s’il y avait quelque chose de glorieux là-dedans).

        Sur ce, allez vous branler en pensant à une meute de politiciens, crisse de salope!

        “Claude Béchard était un homme un vrai lui…..”

        Ben oui, c’était peut-être un homme exceptionnel, MAIS COMME POLITICIEN, C’ÉTAIT UNE POURRITURE!
        ‘Savez pas lire, connasse? Même pas capable de respecter les dépossédés de Malartic, maudite vache folle! TOUJOURS LA MÊME CÂLISSE DE SANCTIFICATION DES MORTS TABARNAC!

        Mais au moins, la blogosphère est moins idiote que vous et les journaux que vous ne lisez pas! C’est une belle surprise! ET JE N’AI AUCUN REGRET DE L’AVOIR ÉCRIT, HOSTIE DE CERVELLE D’OISEAU!

        1. j’adore le commentaire haha

        2. Il est en feu !

          Avoue que tu te doutais que quelques personnes sensibles allaient pêter un câble !

          Lâche pas !

          Je suis ambiguë, mais je commence à cerner le personnage, je t’appuie !

          1. Ah, je savais très bien que ça allait réagir, mais c’est bien mieux que je ne le croyais!

  15. Quelle manque de classe! S’il y a un moment où tu dois déposer les armes, c’est quand quelqu’un meurt. Il n’est plus là pour se défendre, et sa famille n’a rien à voir dans cette histoire. Apprend donc à vivre au lieu d’écrire des sottises.

    1. Je n’ai jamais visé sa famille dans mes propos. En fait, ils ont même eu la décence de refuser les caméras lors des funérailles, bravo!

      Ce que je dénonce surtout, c’est la campagne de sanctification de son oeuvre politique. Oeuvre politique parsemée de décisions scandaleuses, occultées par le décès de ce soi-disant “saint”.

      Jean De La Charogne peut le défendre à sa place!

  16. David Gendron= PAS FORT ENTRE LES 2 OREILLES.

    1. ADCUL= drouate étatiste hypocritement réformateur

  17. J’aurais honte d’avoir écrit ce texte. Si on avait dit la même chose de Falardeau, Lévesque … qu’auriez-vous dit ?

    1. Ces personnes ne sont pas du même type que béchard, et le contenue ne serait pas le même.

      reproche-t-on a Falardeau d’avoir “cautionné le déménagement des 200 maisons que la société Osisko doit tasser pour faire place à sa mine qui n’a toujours pas les autorisations réglementaires.”?

      comment font-ils pour ne pâs comprendre les propos de ton billet, mr. david? c’est pourtant clair; s’est poche, le cancer, mais le gars c’était un croté. on peut pas faire une éloge a un croté, peu-importe sa mort, sti!

      1. Tout de même, il y en beaucoup qui ont compris! Beaucoup plus que ce que je ne le croyais!

      2. t’en qu’à y être;

        pauvre Hitler, qui, dans le désespoir s’enleva la vie. le suicide c’est tellement triste. pleurons son âme vers dieu…

        salopard de TVA brainwashed, ou pire, TQS brainswashed!

        1. Au moins, ce salopard de Hitler a pris la décision raisonnable de se suicider. Bravo à lui au moins pour ça!

          Vanasse-TV ou Vidange-TV est trop insignifiant pour brainwasher…

          Mais au fait, selon Jean De La Charogne lui-même, Claude Bâtard était un insignifiant puisque les sous-sinistres ont plus de pouvoirs de que les sinistres. Comme si on ne le savait pas…

  18. Je m’excuse M. David Gendron Mais cela ne valait même pas la peine que je vous répondre.

    C’était mon député et il a fait de grande chose pour mon coin.

    Désolé mais je ne suis pas du même avis que vous.

    Merci aux derniers commentaires. Il vaut la peine de le défendre.

    Je ne vous lirai même plus et s’il faut que je vous dénonce je vais le faire. C’est votre blog qui est une pourriture

    1. Pouvez-vous me dire quelles sont ses GRAAAAAAAAAAANDES réalisations, svp?

      Si vous voulez écrire un billet ou commenter pour me dénoncer, faites-le! Aucun problème avec ça.

      “C’est votre blog qui est une pourriture”

      C’est évident! Selon vous et les partisans de Bâtard, les anarchistes sont des crottés, de toute façon! Il faut tous les crisser en prison comme les manifestants au G8-G20, n’est-ce pas? Pas besoin de ce billet pour l’affirmer! C’était déjà le cas avant!

  19. Ahah c’est plus fort que moi:

    VIVE CLAUDE BÉCHARD !! QUE DIEU AI SON ÂME !!!

    et à Gendron: Continue de te faire enculer !!! J’imagine que c’est de cette façon que tu gagnes ton argent !!

    1. VIVE JEAN CHAREST! VIVE LES LIÉBRAUX! VIVE LE CANADA! METTONS LES MÉCHANTS SÉPARATISSSSSSSSSSSS AU PAS!

      Dieu est une création des humains. Dieu ait son âme, mais je croyais que Claude Bâtard était Dieu lui-même!

      Maintenant, pouvez-vous lire le billet, au lieu de lire seulement le titre?

  20. Marc-André Beauchamp | Reply

    J’ai jamais aimer cette article… Mais je remercie quand même les personnes (3 à 5) par semaine qui lisent mon blog Grace a ce commentaire ! 🙂

    1. Il y aura moi-même, maintenant, en fait! 😉

  21. A Marie (Vierge, j’espère), Simon, Matthieu Bélanger et les autres :

    David, je n’avais pas lu ce billet et ses commentaires. Grave erreur! C’est édifiant!
    Le Québec et ses habitants surréalistes ne sont pas sur point de se libérer de leurs chaînes, visiblement.

    Ce qui est amusant finalement, c’est que partout, le petit peuple, grâce aux « mécanismes démocratiques », (lorsqu’il a droit à cette farce), (C’est pour cela que l’on a tant besoin d’institutions judiciaires judicieusement peuplées de réactionnaires… Enfin ce que j’en dis…),
    a parfaitement le droit de voter pour ceux qui l’enchaînent et le « possèdent ».

    En outre, syndrome de Stockholm oblige, de porter au pinacle les politiques, ceux-là mêmes qui justement sont allés au plus loin dans la négation de leur droit, de leur existence-même, qui ne leur sert qu’à apposer la petite croix dans la case ad hoc (c’était sans doute la bonne, Simon, puisque vous n’avez même pas pris le temps d’aller voir la tronche des autres (soyez rassuré, mon petit, ils sont tous plus ou moins semblables).

    Mais si vous aviez fait cette courte investigation, vous vous en seriez rendu compte, et, intelligent comme vous l’êtes, vous vous seriez abstenu de voter ! Sauf, si, par extraordinaire, trompant tout le monde, David Gendron s’était présenté!

    Pour ce qui concerne le soi-disant piétinement d’un mort, vous avez dû mal lire David Gendron, qui compissait surtout l’homme politique et ses réalisations … divines, David, quant à lui, a reçu une excellente éducation, et ne pourrait souffrir de recevoir les insultes, d’une vulgarité sans pareille, de minus habens (j’ai vécu assez longtemps pour savoir qu’il s’agit de leurs arguments les plus éthérés!).

    Mais, soyez sans crainte, les uns et les autres, votre propre cadavre est piétiné de votre vivant!

    Cré vain Dieu !

    Yves.

    1. Je ne souhaite à aucune personne d’être vierge, même ma pire ennemie! 😉

      Attention, je vote moi aussi! J’en reparlerai à la prochaine campagne électorale cacanadian!

      Excellent commentaire, pour le reste! 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: