Monthly Archives: January, 2011

Je suis le seul "bulldozer en rut" de la blogosphère anar québécoise!

En réponse à mes commentaires méprisants suite à ce torchon pestilentiel vomi par un cousin de la fesse gauche du Bonhomme Carnaval, le Kaverneux en dilettante a déclaré ceci:

“C’est un peu le problème des blogues d’opinion. Les radicaux prennent vite le plancher. Ça rend la conversation désagréable. Je rejoins François là-dessus : les anarchistes et les libertariens comptent sur la communication et la pédagogie pour diffuser leurs idées, comme tous les militants de groupuscules non violents. Forcez-vous, cibole! Ce n’est pas en se comportant en bulldozer en rut que vous ferez avancer votre cause!” (note de David: il s’agit de François Marginean)

Sérieusement, à part moi-même, je ne vois aucun anarchiste qui se comporte comme un bulldozer en rut dans la blogosphère québécoise. Les libertariens sont certes plus vitrioliques que les anars (ça explique en partie pourquoi leur discours est plus efficace que celui des anars présentement), mais moins que moi, et certainement moins que les étatistes, surtout les drouatistes, dont je ne cache pas que je m’inspire de leurs méthodes en raison de leur remarquable efficacité! En ce qui concerne François Tremblay, il est certes le commentateur anar le plus ardent dans ce blogue, mais il n’est plus un Québécois, il est beaucoup plus respectueux que moi, et étant donné la façon dont il se fait attaquer dans la blogosphère anar anglophone, je respecte beaucoup sa façon de s’exprimer.

Vous pouvez très bien me reprocher de me comporter comme un bulldozer en rut si vous voulez, mais ce reproche ne s’applique certainement pas aux autres anarchistes et aux libertariens. Bref, je suis le seul “bulldozer en rut” de la blogosphère anar québécoise, peu importe ce que certains moraleux trop complaisants envers les bulldozers en rut étatistes en pensent…

Advertisements

Révolution tunisienne et exclusion sociale des instruits

Un dénommé Sylvain Dessy, professeur au Département d’économique à l’Université Laval (je le connais assez bien en fait), a formulé ce lien très intéressant entre l’exclusion sociale des instruits et la révolution tunisienne. En particulier, portez bien attention à l’extrait suivant, surtout à ce qui est en gras, et faites le lien avec ce qui se passe au Culbec:

“Le pays a construit des infrastructures, de nouvelles routes, de nouveaux édifices, s’est doté aussi d’une grande capacité sociale en investissant en éducation et dans le secteur de la santé. On a produit beaucoup de diplômés. Par contre, et c’est là que le bât blesse, on n’a pas su créer des conditions pour absorber cette nouvelle force de travail. Le taux de chômage général est autour de 13 % à 14 %, mais représente 25 % à 30 % chez les diplômés. Ce sont les secteurs de l’énergie, des mines, de l’agriculture, avec la production d’agrumes, d’olives, qui dominent les exportations en Tunisie, des secteurs qui emploient une main-d’œuvre non qualifiée. Voilà le paradoxe. Le pays bénéficie d’une croissance mais elle n’est pas répartie de façon équitable, surtout pour des gens qui ont investi dans leur éducation sans obtenir de rendement. D’où une grande frustration chez des diplômés qui savent s’organiser, qui comprennent le fonctionnement de la société. Malgré la censure, ils ont de plus grandes ressources pour s’exprimer, s’organiser. De plus, en se comparant à des diplômés tunisiens installés à l’étranger, ils prennent conscience de leur situation, et cela appelle à l’action.”

Dans une moindre mesure en ordre de grandeur (je ne prétends pas que la situation actuelle du Culbec se compare avec celle de la Tunisie), cette situation systémique d’exclusion sociale des instruits ne commence-t-il pas graduellement à se reproduire au Culbec? D’après ce que je constate sur le terrain, le processus en est à tout le moins à ses premiers balbutiements…

Le génie de la charogne soi-disant libérale…

…s’est exprimée de façon très éloquente en ce jour d’hui. Les libéraux ont nommé deux ex-péquistes, une militante fémi-favoritiste chevronnée à la Commission des Enveloppes Brunes du Culbec (Reste-t-il encore des idiots qui prétendent que le fémi-favoritisme n’est pas une idéologie pro-capitaliste?) et un ex-Premier Sinistre à la jambe inflammable comme lobbyiste en chef des gazshitteux, afin de mieux vous endormir avec leurs vapeurs 😉 somnifères. Non mais sérieusement, la charogne soi-disant libérale est vraiment géniale…et je ne suis pas sarcastique cette fois-ci!

Sexualité: une nouvelle arme de destruction massive contre les femmes qui jouent à la vierge offensée…fournie par une femme en plus!

Lorsque je discute de sexualité avec des femmes, il y en a trop d’entre elles, particulièrement chez les scientifiqueuses-robotes de race blanche largement contaminées par la vulgate fémi-favoritiste (à Montreal, ça me semble moins pire qu’à Pasassezdecul-bec City), qui jouent à la vierge offensée et qui s’insurgent contre mes propos. Ça explique en partie pourquoi je ne parle pas assez de sexe dans ce blogue, quoiqu’honnêtement, il y a aussi le fait ce filon anarcho-sexuel est trop bien exploité par Anne Archet pour que j’en formule un pâle plagiat ici.

Je suggère à ces trop nombreuses femmes rétrogrades et frigides d’esprit d’aller s’éduquer un peu en lisant cette véritable arme de destruction massive (cette fois-ci, c’est une vraie AMD, contrairement à ce qui s’est produit en Irak…) à l’endroit d’un mythe anti-sexuel gau-gauchiste étatiste fémi-favoritiste (curieusement partagé par la drouate porcine capitalo-étatiste et, encore plus curieusement, par un trop grand nombre d’anarchistes) qui a la couenne dure, la fâââmeuse “hypersexualisation” (sic). Non, mais Anne Archet est vraiment une sale traîtresse à la cause fémi-favoritiste! 😉 Étant donné la nature subversive de cette arme, il est impératif que les autorités militaro-terroristes occidentales envahissent avec des moyen$$$$ considérables cet eldorado islamo-fasciste 😉  mieux connu sous le vocable de “Province of Quebec” et déportent cette salope corruptrice de moeurs mieux connue sous le nom d’Anne Archet 😉 (et encore là, je suis trop généreux, je crois qu’il faudrait l’assassiner 😉 , mais comme ils ne le font pas fait avec Oussama Ben Laden, alors…) à la prison de Guantanamo Bay sans mandat! C’est une question d’insécurité nazionale cacanadian! Support Our Fucking Criminal Troops, yes sir! 😉

Voici un extrait de cette arme de destruction massive:

La marchandisation de la sexualité place toutes les pratiques sexuelles dans un contexte d’offre et de demande. Sur le marché sexuel, tous essaient de se vendre au plus offrant en tentant de se procurer l’objet de ses désirs au plus bas coût. Si bien que la sexualité en est venue à être liée à la conquête, à la manipulation, à la compétition, à la lutte pour le pouvoir. En résultent des jeux absurdes et pitoyables, comme jouer les allumeuses ou les saintes nitouches, ou pire encore, user de violence psychologique et physique pour parvenir à ses fins. Dans un tel régime, la jalousie et la possessivité ne peuvent que se développer et devenir omniprésentes — après tout, dans un contexte de marché, quoi de plus normal que d’agir en propriétaire avec ce qu’on a légitimement acheté?

Et je ne parle pas de tous ceux et celles qui forment le gros de la camelote sexuelle, ceux et celles qui n’ont que peu de valeur sur le marché du coït et qui ne peuvent espérer connaître de la sexualité que la masturbation, les fantasmes industriels de la pornographie ou les relations tarifées de la prostitution. Je parle ici des hommes qui sont trop pauvres et des femmes qui sont trop vieilles et obèses pour avoir une valeur d’échange. Des petits, des chauves, de celles qui ont des rides et un ventre mou, bref, de ces rebuts de la consommation de la chair — qui doit être nécessairement fraîche pour être dans la zone de péremption. Leur rôle social est crucial, puisqu’ils donnent une valeur marchande à la relation sexuelle; si tout le monde y avait accès de façon libre, égale et illimitée, elle ne vaudrait rien dans un système capitaliste.

Oh, et bien sûr, je suggère fortement aux hommes tapettes hétérosexuelles machistes de se laisser porter eux aussi par cette même arme de destruction massive. Mais dans leur cas, ça fait longtemps que je n’espère plus rien de la part de ces sinistres individus bornés…

Sérieusement, un gros bravo et un gros mille fois merci à Anne Archet d’avoir fourni cette arme de destruction massive. Ça m’a fait crissement de bien du lire ça…de la part d’une femme en plus! Je n’hésiterai pas à suggérer la lecture de son sublimissime texte à chaque fois qu’une femme jouera à la vierge offensée avec moi!

Sur l'attentat terroriste contre Gabrielle Giffords…

François Tremblay a tout à fait raison. Il est hautement regrettable qu’une jeune fille innocente de 9 ans soit morte par balles dans ce même attentat…

La chasse aux chroniqueurs paresseux

Comment un chroniqueur paresseux comme le drouatiste étatiste fédérâleux militaro-terroriste Michel Hébert s’y prend-il pour faire semblant de travailler? C’est simple comme bonjour: un lecteur lui souffle une adresse d’un obscur (tout de même moins obscur que moi) blogueur nationaleux de gau-gauche étatiste, le chroniqueur ne lit que les trois premières lignes d’un billet, et écrit lui-même un billet démagogique bourré de clichés éculés portant sur ces trois mêmes lignes.

Un jour, peut-être, Michel Hébert travaillera encore moins fort que présentement en étant lieutenant-gouverneur du Culbec et Éric Duhaime sera le Premier Sinistre du Cacanada sous la bannière du Parti Pinochet du Canada. En attendant, la chasse aux chroniqueurs paresseux est ouverte…

P.S.: Ce billet est une preuve évidente de ma paresse crasse. Je ne prétendrai pas le contraire!