Un argument en faveur de la désétatisation des routes

Il y a présentement un panneau publicitaire très particulier sur le bord de l’Autoroute Robert-Bourassa à Culbec City, entre Hamel et Charest. Sur ce panneau faisant la promotion de l’émission de 21 heures des Simpsons (que j’aime beaucoup, au fait) à Télétoon, on voit Homer Simpson qui dit ceci:

PÈSE SU L’GAZ, ÇA COMMENCE À 9 HEURES!

Vous n’auriez presque certainement pas vu une telle annonce sur le bord d’une autoroute privée. À moins d’être un sacré idiot, aucun opérateur privé d’une telle autoroute ne serait assez fou pour placer un tel panneau sur le bord de cette autoroute, car les risques d’accroître indûment ses coûts d’opération (surtout en sécurité) seraient trop élevés. Et même si l’opérateur était un sacré idiot, les membres-usagers de cette route n’auraient aucun intérêt à ce que les coûts d’opération augmentent indûment.

Mais comme c’est un monopole d’État qui opère cette route, celui-ci s’en crisse (étant donné qu’il n’en a que très peu à foutre des coûts d’opération) et, par conséquent, de telles niaiseries sont affichées sur le bord des routes!

Que pensez-vous de ça, mon cher Jean-Marie Déconnecté?

Advertisements

8 responses

  1. Je vous ai déjà connu plus éloquent.
    Peut-être que les commandites reçues pour ce panneau vaut le prix des coûts d’opérations et de sécurité additionnels? Autant pour le privé que pour le publique, tout est une question d’argent. De plus, je doute fort que les frais de sécurité soient chargés au privé, même sur une route de propriété privé. Ce sont surtout les policiers et les moyens persuasifs étatiques qui font modérer les gens, non? Je ne suis pas certain de comprendre où vous voulez en venir…

    1. Attention, quand je parle de désétatisation des routes, je parle aussi de la désétatisation de la sécurité.

      Évidemment, si les frais d’insécurité sont publics, mon argument ne tient plus, voire même que l’incitatif à conserver de tels panneaux serait même plus élevé que présentement.

  2. Je pense que c’est s’illusionner que de croire que ce genre de pubs disparaîtrait dans ces cas-là.

    1. “Disparaître” est peut-être un grand mot, mais ils auraient moins intérêt à le tolérer.

  3. Les espaces privées en particulière cultivent les audiences captives.

    1. Merci, je vais y réfléchir…

  4. Si vous faites un accident et que c’est la faute de la ville, bonne chance dans vos poursuites, même dans des cas de négligences flagrantes de trou d’hommes sans indication ou de nid de poule gros comme des cratères ou de chaussée glacée comme une patinoire ou pire, des compagnies d’assurance armées des meilleurs avocats au monde ont perdu contre des villes qui refusaient d’admettre leur part de responsabilité de peur de créer un précédent.

    Si par contre vous crochissez un stop par mégarde ou abimez une de leurs infrastructure, attendez-vous à recevoir une facture par la poste grosse comme le bras avec des syndiqués payés 40$ de l’heure pour repeinturer 2-3 égratignures sur un stop ou autre patente à gosse municipale.

    C’est ce qu’on qualifie de 2 poids, 2 mesures.

    1. Ce commentaire est un meilleur argument que mon billet! Merci! 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: