Frais de scolarité universitaires: un commentaire "très avisé" d'un éminent économiste

Sur une page de discussion sur Fesse-bouc, j’ai trouvé des commentaires de la part d’un intervenant sur son opinion concernant les frais de scolarité universitaires. Suite à ma lecture de ce commentaire, je lui ai demandé s’il était sérieux ou sarcastique et il a confirmé qu’il était sérieux. Une chose importante à savoir: cet individu très brillant et fort sympathique (je ne suis pas sarcastique dans cette phrase) est UN ÉMINENT ÉCONOMISTE TRAVAILLANT AU MINISTÈRE DES FINANCES DU CULBEC! Voici la majeure partie de ses commentaires. Préparez-vous à vomir!

“le problème avec les frais de scolarités pas élevés, c’est que ça attire plein de monde à l’uni qui ne savent pas ce qu’ils font là, qui perdent leur temps, qui ne prennent pas leurs études à coeur et qui font ”payer” les autres à cause de ça”

“anyway, tous (ou presque) ont soit un cell (pis surtout, celui qui conte cher, pcq sinon c pas cool), un ipod, un portable récent, des jeans a 100 $, une auto, un playstation, une grosse tv, le cable, … au pire, si les frais sont augmentés, on coupera les choses ”moins” importantes pendant un moment, pcq les études, c plus important que toutes ces choses vides (ps, moi, j’ai tous ces éléments… et vous? … lol(e) )”

“tu sais pas de quoi tu parles… je suis à l’uni, ça fait 6 sessions que je corrige des examens, donc je vois si les étudiants étudient ou pas…tu devrai donc être celui qui devrait se renseigner…”   (Note de David: il s’adressait à un autre intervenant.)

“les frais de scolarité doivent être augmentés”

“mes propos sont très fondés”

Qu’en pensez-vous?

Advertisements

45 responses

  1. Tiens! Fesse bouc je ne connaissais pas, je suis sur fessebook par contre avec tous mes amis trou d’cul.

    http://www.fessebook.com/

    1. Dommage que ce ne soit pas vraiment le cas… mais merci! 😉

    2. Merci pour la promo.

      Au plaisir de te croiser sur Fessebook, le site pour ceux qui ne prennent pas leur raie des fesses pour le méridien de Greenwich!

      À bientôt

      le Fessemaster

      1. Bienvenue ici et merci de votre visite ici! 🙂

  2. « le problème avec les frais de scolarités pas élevés, c’est que ça attire plein de monde à l’uni qui ne savent pas ce qu’ils font là, qui perdent leur temps, qui ne prennent pas leurs études à coeur et qui font »payer » les autres à cause de ça »

    J’ai déjà entendu l’argument de part et d’autres. Je n’ai jamais pu le vérifier mais il faut savoir que c’est exactement le même problème qui se pose avec l’assurance-chômage. Je pense qu’il n’a peut-être pas tout à fait tort.
    Ce n’est pas parce que vous, en tant qu’enseignant n’aviez pas vu ou remarqué un laisser-aller venant de vos élèves que vous pouvez ériger votre petite anecdote en loi universelle. C’est regarder du petit bout de la lorgnette. Mais surtout, ça ne fait pas sérieux du tout.
    D’ailleurs, ce n’est probablement pas le propos de cet “économiste”. Je crois qu’il voulait dire que les élèves, quand ils ne savent pas ce qu’ils veulent faire plus tard ont tendance à choisir des filières/formations par défaut “pour essayer”. Quand ça ne leur plait pas, ils changent de filière. Cela arrive souvent, parait-il, en France. En bref, ils prennent leur temps, ne se pressent pas du tout, et ne pèsent pas forcément la mesure de leurs choix en terme de coût. Si les parents devaient payer les vrais coûts, il en serait peut-être autrement.
    Bien sûr, dans un système gratuit, tout dépend de comment l’élève évalue le coût d’opportunité. Savoir si c’est avantageux ou pas de rester plus longtemps en Fac pour “expérimenter” ou de se dépêcher de rentrer dans la vie active. Et ça, c’est difficile de savoir.
    Mais l’idée, en elle-même, n’est pas complètement insensée.

    1. Bienvenue ici! Je visiterai votre blogue plus souvent.

      “Ce n’est pas parce que vous, en tant qu’enseignant n’aviez pas vu ou remarqué un laisser-aller venant de vos élèves que vous pouvez ériger votre petite anecdote en loi universelle.”

      Je ne suis pas enseignant (j’aimerais bien trop, mais ancienneté syndicaleuse et fémi-favoritisme oblige…), mais j’ai encore plus d’expérience que lui en tant que correcteur et dépanneur. Et sa loi universelle, vous en faites quoi? Je n’ai formulé aucune loi universelle ici! C’est justement sa loi universelle que je dénonce!

      “Mais surtout, ça ne fait pas sérieux du tout.”

      Et considérez qu’il fait sérieux, LUI?

      “C’est regarder du petit bout de la lorgnette.”

      Et sa bout de la lorgnette à LUI, vous en faites quoi? Attaquez-vous à ses propos d’attardé mental d’abord avant de prétendre que je ne fais pas sérieux, ducon!

      Donc, si je vous comprends bien, il y a des étudiants des classes moyennes ou pauvres ADMIS à Harvard qui ne devraient pas y aller?

      “D’ailleurs, ce n’est probablement pas le propos de cet « économiste ». Je crois qu’il voulait dire que les élèves, quand ils ne savent pas ce qu’ils veulent faire plus tard ont tendance à choisir des filières/formations par défaut « pour essayer ». Quand ça ne leur plait pas, ils changent de filière.”

      Et alors? Est-ce ça arrive souvent à Harvard?

      “En bref, ils prennent leur temps, ne se pressent pas du tout, et ne pèsent pas forcément la mesure de leurs choix en terme de coût.”

      Ça peut arriver, mais comment se fait-il qu’Harvard n’ait pas trop de problèmes avec ça? De plus, combien d’étudiants en trop sont admis dans les universités parce que les critères sont trop faibles?

      “Bien sûr, dans un système gratuit, tout dépend de comment l’élève évalue le coût d’opportunité. Savoir si c’est avantageux ou pas de rester plus longtemps en Fac pour « expérimenter » ou de se dépêcher de rentrer dans la vie active. Et ça, c’est difficile de savoir.”

      Et alors? À Harvard, on ne semble pas en faire un gros cas de ce problème?

      ET CE N’EST PAS UNE EXCUSE POUR REFUSER L’ACCÈS À UN INDIVIDU BRILLANT PARCE QUE SELON LES HOSTIES DE BOURGEOIS CAPITALISTES COMME VOUS ET LUI, IL EST UN “SALE PAUVRE”! MÊME LES BOURGEOIS D’HARVARD ET LES ADMINISTRATIONS UNIVERSITAIRES DE PLUS EN PLUS D’UNIVERSITÉS AMÉRICAINES ONT COMPRIS QU’UN TEL RAISONNEMENT ÉTAIT IDIOT!

      1. David

        Ahem! Ahem!

        Difficile de te comprendre, tu dis chez Jeanne que tu est libertarien, du moins, au sens économique de la chose. Or, tous les libertarien sont pour les hausses de frais de scolarité non?!?

        Tu pourrais pas nous mettre un lien vers cette discussion des fois? Pour qu’on comprenne un peu plus!?!?

        1. Il est normal que tu poses cette question, car la position des libertariens du Québec est confuse sur cette question, et aucun anarchiste ne cautionne une telle position.

          D’ailleurs, dans votre blogue, j’ai dit ceci: “Au sens économique, je suis encore plus libertarien que les libertariens, sauf en ce qui concerne les droits de propriété, où je suis dans le voisinage des mutuellistes.”

          Alors, je ne peux pas cautionner l’augmentation des frais de scolarité DANS LE CONTEXTE ACTUEL DE MONOPOLE D’ÉTAT, parce que cette hausse n’est là que pour détourner de l’argent à d’autres fins. Par contre, je suis fermement en faveur de la désétatisation totale de l’éducation (les libertariens proposent la privatisation, ce qui est différent, même si on s’entend pour abolir l’éducation étatique), qui sera certainement meilleure pour l’accessibilité et la qualité des organisations d’enseignement que ce que la drouate étatiste et la gauche étatiste proposent.

          Les libertariens du Québec sont particulièrement confus sur ce sujet. C’est un exemple classique de libertarianisme vulgaire.

          “Tu pourrais pas nous mettre un lien vers cette discussion des fois?”

          En raison des circonstances personnelles entourant cette discussion, je ne le ferai pas ici. Désolé!

          1. Je pense que le problème va se régler de lui-même quand les employeurs vont se rendre compte que les autodidactes sont plus compétents que les universitaires. En attendant, je pense que les libertariens accrochent surtout sur le fait que si les frais n’augmentent pas, les taxes devront augmenter. Raisonnement discutable mais pas si “vulgaire” que ça.

            C’est quoi la différence entre désétatiser et privatiser dans ce cas-ci? Il n’y a pas mille résultats possibles si on enlève la coercition du monde de l’éducation.

            1. Je pense que le problème va se régler de lui-même quand les employeurs vont se rendre compte que les autodidactes sont plus compétents que les universitaires.

              Dans le secteur privé, c’est déjà le cas. Pire encore, les patrons considèrent les moins instruits comme les plus employables, car plus manipulables. Mais que fait-on des universitaires autodidactes?

              “C’est quoi la différence entre désétatiser et privatiser dans ce cas-ci? Il n’y a pas mille résultats possibles si on enlève la coercition du monde de l’éducation.”

              Dans les conséquences (on s’entend sur l’abolition de la coercition), il y a peu de différences, mais dans les faits, la privatisation signifie que l’État peut vendre à d’autres ses propriétés acquises criminellement.

              “En attendant, je pense que les libertariens accrochent surtout sur le fait que si les frais n’augmentent pas, les taxes devront augmenter. Raisonnement discutable mais pas si « vulgaire » que ça.”

              Je comprends ce raisonnement mais dans les faits, ce ne sera pas le cas, car l’argent sera détourné ailleurs! (Îlot Voyageur, par exemple?), surtout si on met plus d’argent dans un monopole d’État. On appelle ça l’utilisateur-payeur-payeur-payeur!

        2. Ceci dit, j’ai tenté de t’envoyer un courriel…

          1. 10-4 je l’ai reçu!

  3. Les fautes que fait cette personne faussent trop mon jugement…

    1. C’est normal, il s’agit d’une discussion dans fesse-bouc.

      Mais tu sais, cette personne est tellement meilleure que moi… 😉

  4. David Gendron,

    “Et considérez qu’il fait sérieux, LUI? ”

    Certainement plus sérieux que de balancer “Préparez-vous à vomir!” sans l’accompagner d’arguments. C’est ça que je demande.

    Ensuite, je ne comprends pourquoi vous allez me parler de Harvard.
    Je dis simplement que c’est un débat que j’ai eu l’occasion d’entendre en France. Des élèves resteraient trop longtemps à l’école pour expérimenter les différentes filières de formation. Pour certains, il n’est pas grave de gaspiller une année. Parce qu’ils sont subventionnés assez longtemps, et les parents n’en ont pas grand chose à faire. Ils ne payent strictement rien.
    Comme tout le monde sait, il n’y a pas de repas gratuit. Quelqu’un doit payer la note. C’est le contribuable, donc ça revient au même.
    Encore une fois, les effets d’un aléa moral de ce type sont difficilement quantifiables. L’idée reste malgré tout intéressante.

    1. J’ai déjà entendu de vieux camarades en parler avec beaucoup de légèreté. Ils disaient que l’important n’est pas de perdre des années à changer de filières, que c’est l’obtention d’un diplôme au sortir de la Fac qui importe. Ils en parlaient avec une telle légèreté que je suis venu à m’en poser la question.
      Ce n’est pas parce que l’effet de l’aléa moral, à supposer qu’il existe, ne soit pas à priori quantifiable, que l’idée est à jeter.
      Je pense que vous devriez la prendre un peu plus au sérieux.

    2. Les études sont gratuites à Harvard pour la classe moyenne et inférieure.

    3. “Certainement plus sérieux que de balancer « Préparez-vous à vomir! » sans l’accompagner d’arguments”

      Mais contrairement à lui, QUI EST TELLEMENT MEILLEUR QUE MOI SELON VOUS ET SELON TOUT LE MONDE OU PRESQUE, je n’ai jamais prétendu qu’il s’agissait d’un argument.

      Et j’y reviendrai!

      “Je dis simplement que c’est un débat que j’ai eu l’occasion d’entendre en France. Des élèves resteraient trop longtemps à l’école pour expérimenter les différentes filières de formation. Pour certains, il n’est pas grave de gaspiller une année. Parce qu’ils sont subventionnés assez longtemps, et les parents n’en ont pas grand chose à faire. Ils ne payent strictement rien.”

      Oui, il y en a qui font ça, mais ce n’est pas un grand nombre d’entre eux. Mais il y en a moins ici, La raison est simple: le cégep (évidemment, vous êtes probablement contre le cégep, comme tous les obtus contre l’instruction des pauvres comme vous!) Et de toute façon, PENSEZ-VOUS SÉRIEUSEMENT QUE TOUT LE MONDE PEUT SAVOIR À UN SI JEUNE ÂGE QUELLE EST SA “DESTINÉE” (sic) POUR LE RESTANT DE SA VIE? TABARNAC D’ALIÉNATION CAPITALISTE À MARDE!

      “Comme tout le monde sait, il n’y a pas de repas gratuit. Quelqu’un doit payer la note. C’est le contribuable, donc ça revient au même.”

      Idem pour bien des choses. Parlez-nous des dépenses militaires, sale capitalo-terroriste! Parlez-nous du Centre Sportif Pénétration Double de Labeaume City! Parlez-nous du maintien du monopole d’État en éducation! Parlez-nous de l’Ilôt Voyageur, financé en partie par des fonds détournés qui devaient aller aux services aux étudiants! Parlez-nous des Centres Pénitenciers pour Enfants (CPE)! Parlez-vous de cette véritable fraude à la Ponzi contre les générations actuelles et futures concernant les régimes de retraites sous-cotisés!

      “Ce n’est pas parce que l’effet de l’aléa moral, à supposer qu’il existe, ne soit pas à priori quantifiable, que l’idée est à jeter.”

      Je n’ai jamais prétendu que cet aléa moral n’existait pas. Je dis juste que son importance est peu significative. Maintenant, pouvez-vous nous parler des parents qui amènent leurs enfants dans des études qui ne leur intéressent pas? Il me semble que c’est beaucoup plus important comme aléa moral, n’est-ce pas. En fait, ce n’est pas un aléa, c’est un acte immoral!

      Aussi, pouvez-vous nous parler de la gratuité scolaire dans l’armée? Car si on finance les études de ces sales criminels terroristes, faudrait financer celles d’à peu près tout le monde!

  5. Bastiat79,

    En France, il y a déjà des entreprises qui refusent les universitaires sous prétexte qu’ils n’ont pas l’expérience du terrain. Ils préfèrent ainsi embaucher des non-diplômés, mais expérimentés.

    1. C’est aussi le cas ici. Dans le secteur public, l’ancienneté prime sur la compétence.

    2. Au moins, contrairement aux autres obtus de pacotille comme cet éminent économiste que j’ai cité ici, vous ne prétendez pas que les universitaires sont meilleurs que les autres. Qu’on cesse de prétendre que “qui s’instruit s’enrichit”! Hostie de supercherie à la con!

  6. Je trouve qu’on devrait augmenter les produits alimentaires, y a des gens qui mangent trop.

    Et on devrait augmenter les tarifs d’électricité et d’eau, y a des gens qui gaspillent.

    On pourrait aussi augmenter la redevance télé, y a des gens qui la regardent trop.

    Faudrait aussi augmenter les prix des voyages destination soleil : ça pollue et en plus ça fait augmenter les cancers de la peau.

    D’ailleurs le prix des médicaments est trop bas, y a trop de malades.

    Et j’ajouterai une taxe sur la bêtise, y a trop de cons.

    Alors c’est sur, il faut augmenter les frais universitaires, y en a qui ne travaille pas. De même, en suivant ce raisonnement, faudrait faire payer les parents dès la maternelle, rien que pour responsabiliser ceux qui ne s’occupent pas de leurs gamins, y en a trop !

    1. L’essence n’est pas assez chère, il faut la taxer encore plus…woups, ça coûterait trop cher aux drouatistes étatistes de remplir le réservoir de leurs 4X4… 😉

      1. “ça coûterait trop aux drouatistes étatistes de remplir le réservoir de leurs 4X4…”

        Ouais, d’autant plus que les maudits BS risquent se mettre à siphonner 😉

        1. Oui, les maudits BS, hein! 😉

  7. Si jamais il écrit un livre, cet économeux, je veux bien lui acheté l’édition rouleau.
    Surement un future candidat pour l’IEdM, watch out Elgrably!

    Les taxe et les frais c’est les deux modes de perception les plus régressives. La solution utilisateur/payeur ne ferais que permettre aux plus riches de consommé plus en privant les plus pauvres des services et biens essentielles.

    1. Je ne crois pas qu’il ira à l’IEDM, il est trop bon pour ça!

  8. De toute façon son analyse foireuse meurt dès la première ligne, d’ailleurs je corrige :

    En augmentant les frais de scolarité, il va y avoir plein de fils de riche à l’uni qui ne savent pas ce qu’ils font là, qui perdent leur temps, qui ne prennent pas leurs études à coeur et qui font »payer » les autres à cause de ça.

    Donc le pauvre fils de BS qui aura tout sacrifié pour en arriver là, va se faire emmerder par des gosses de riche qui savent qu’en l’empêchant d’étudier, il n’aura aucune chance de tenir autant de cessions qu’eux et qu’en bout de ligne, le diplôme ils l’auront. Au pire, papa n’aura qu’à faire un don à l’uni. Ne vous inquiétez pas, nos élites de demains seront bien plus performantes si on suit les conseils de cette burne sur patte !

  9. Dans la même veine:
    “Parce que le recours à la tarification est une mesure injuste qui ne fait qu’accroître les inégalités sociales et appauvrir la classe moyenne…

    Haha WHAT !? La tarification est le meilleur outil des municipalités pour taxer équitablement ses contribuables. Le concept d’utilisateur payeur c’est la dessus que le Québec devrait se c…oncentrer, sa réduit la charge fiscale de tout l’monde..”

    “La tarification est principalement aux municipales..ton eau, la taxe scolaire, etc c’est au municipale.

    deuxio : Le Gouv. mis en place un programme de rembours. d’impôt foncier, pour limiter la régressivité du régime fiscal local

    Ceci est acc…epté par tous les économiste . tsé juste dire sa toutes tes arguments valent pu rien…c’est comme dire que TOUS les économistes sont pour une intervention du gouvernement dans le marhé..WTF ? lol”

    1. D’où viennent ces propos?

      1. Sur la page facebook de l’événement de la Manifestation pour un budget équitable
        https://www.facebook.com/event.php?eid=124979354238676
        mais je ne retrouve plus les messages

        1. Peu importe, ça fait dur!

  10. Une bonne alternative serait de moduler les frais de scolarité en fonction des infos du T4 de l’étudiant, et de de celui de ses parents, s’il reste toujours à la résidence familiale.

    Texte explicatif de MKG :

    http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/points-de-vue/201012/03/01-4348941-pour-lequite-il-faut-moduler-les-droits-de-scolarite.php

    FT

    1. Ton idée a du bon, mais le gouvernement ne fera jamais ça.

      “D’entrée de jeu, il faut rappeler qu’une hausse des droits de scolarité ne réduit pas l’accessibilité aux études supérieures. Malgré des droits de scolarité beaucoup plus bas au Québec, le taux de participation aux études universitaires se situe dans la moyenne canadienne. Alors que la Nouvelle-Écosse et l’Ontario ont à la fois des droits de scolarité et un taux de fréquentation universitaire plus élevés.”

      C’est incroyable de vomir une telle ânerie hors-contexte!

    2. Et si on veut laisser libre recours aux administrations universitaires de décider eux-mêmes des tarifs, je n’ai pas de problème avec ça, mais qu’on cesse de financer ceux qui ne veulent plus garantir l’accessibilité!

    3. De toute façon, l’État ne devrait plus financer le système d’instruction.

    4. C’est pas impossible : faudrait avoir un bon gouv. de droite (pas trop étatiste) à l’assemblée, et ce serait possible. Pour le paragraphe que tu trouves inacceptable, dis-toi que le texte a été également signé par Tête D’Oeuf. Ce n’est certainement pas MKG qui aurait dit une telle chose … surtout que ces temps-ci, le gars se définit comme «patriote de type coureur des bois». 🙂

      FT

  11. http://blogues.canoe.ca/ericduhaime/general/manif-de-figurants/comment-page-2

    “Au wisconsin le gouverneur veut interdire le droit de vote au fonctionnaire quel bonne idée.”

    un autre intervenant

    “Peut-être anti-démocratique, mais efficace en maudit pour avoir un gouvernement qui n’est pas mené par les syndicats des ses employés.”

    Traduction:
    vive la ploutocratie et l’efficacité, à bas la démocratie et les pauvres parasitaires.

    1. Comment peut-on encore croire que la drouate étatiste va de pair avec la liberté individuelle?

    2. Ceci dit, c’est la première fois que j’entends parler d’une telle idée saugrenue au Wisconsin. Je ne crois pas que c’est vrai.

      1. Ce n’est probablement pas fondé, mais cela montre le vrai visage de certains chantre de la libarté.
        Je me demande si Duhaime est d’accord avec cette assertion…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: