Benoît Gecina: un sinistre individu à connaître et à dénoncer publiquement!

À la suite de ce court billet du Mouton Marron (où il a simplement refilé un lien sur Internet), j’aimerais vous amener à connaître et à dénoncer publiquement un sinistre individu nommé Benoît Gecina qui vit actuellement à Bedford en Estrie.

Je n’ai pas l’intention de vous prendre la main par la taille et de vous expliquer en détail pourquoi il est important de bien connaître et de dénoncer publiquement ce triste sire, mais je vous suggère d’aller écouter ce reportage de Radio-Cadnas, où cet olibrius se dévoile PUBLIQUEMENT.

Chers anarchistes, libertariens, fans antagonistes, militants du Réseau Liberté-Québec, cyber-journalistes pleins d’avenir du Prince Arthur Herald, drouatistes prônant soi-disant la liberté individuelle et tous les autres étatistes qui ne souhaitent pas vivre dans un État policier, il est dans votre intérêt le plus strict de faire connaître et dénoncer publiquement le plus possible cet écervelé, si vous croyez rééellement que la liberté est une valeur importante pour vous. DIFFUSEZ-LE, FACEBOOKEZ-LE, TWITTEZ-LE, TROLLEZ-LE CHEZ D’AUTRES BLOGUEURS ET RÉPÉTEZ CETTE DIFFUSION LE PLUS SOUVENT POSSIBLE!

Et aussi, dites-vous que de nombreux CON-SERV-HATERS déguisés en “grands défenseurs de la libarté” comme les islamophobes sionistes pro-terroristes Ezra Levant, Brian Lilley, Charles Adler, Mark Bonokowski et Michael Coren, éjaculent dans leurs caleçons sales avec leurs motifs en feuille d’érable cacanadian quand ils rêvent à des sinistres individus comme lui pendant la nuit, n’est-ce pas Môssieu Éric Duhaime le pseudo-lie-bert-aryen? (tout de même, ça se pourrait qu’il trouve lui-même que ça va trop loin cette fois-ci, j’ose y croire, naïvement peut-être)

Certains prétendront que ce que je fais ici présentement est immoral, mais lorsque vous allez écoutez ce reportage, vous comprendrez à tout le moins que mon action est insignifiante en comparaison avec que ce que cet individu fait.

À vous de jouer maintenant! J’emmerde l’État policier et ses esclaves serviteurs comme Benoît Gecina!

Advertisements

19 responses

  1. Hey je veux clarifier, j’ai seulement refilé un lien sur Internet. Je suis absolument contre le fait de le harceler. En plus, par un immense hasard, je viens juste de publier un billet pour dénoncer l’acharnement.

    Faut pas risquer de le transformer en martyr, non plus. Cette personne ne sera pas protégée par une surpuissante corporation, comme les vrais salauds en uniforme. Je te suggère de respecter l’anonymat que lui-même n’a pas eu la clairvoyance de conserver.

    1. De quel “harcèlement” parles-tu? De quel “acharnement” parles-tu? Dénonce son harcèlement et son acharnement, putain!

      “Je te suggère de respecter l’anonymat que lui-même n’a pas eu la clairvoyance de conserver.”

      Ne commence pas à te défiler et à jouer à la Ariane Hunter-Meunier, bordel! C’est lui qui a décidé de se dévoiler publiquement. C’est donc de sa faute, uniquement. J’aime mieux ça que de me faire envoyer en prison pour une manif de gau-gauchistes étatistes!

      “Faut pas risquer de le transformer en martyr, non plus.”

      Martyr de quelle cause?

      “Cette personne ne sera pas protégée par une surpuissante corporation,”

      Et ce sera tant mieux si c’est le cas! Quoiqu’avec Culbécor et son Sun Media, sait-on jamais…

      “comme les vrais salauds en uniforme.”

      Son absence d’uniforme ne change rien à ce qu’il fait et à sa saloperie.

    2. Dans mon billet, il n’y a aucune incitation à du harcèlement!

  2. Je ne considère pas que ce que t’as écrit est nécessairement un appel au harcèlement. Cependant, avoir sa photo comme ça sur un blogue avec des mots pas gentils, ça peut avoir des effets sur un certain lectorat. T’as peut-être raison, je suis sans doute trop prudent, mais à la manière de Hunter-Meunier, je crois pas. C’est pas comme si je t’avais menacé de quelque chose: cette histoire me concerne pas! C’est plutôt pour toi que je m’inquiète.

    Je pense aussi que c’est bien plus sa voiture que sa face qu’il faut savoir identifier, pour éviter à des gens de se faire violer dans leur intimité et dénoncer à la première pelouse fumée sur le balcon.

    Pas non plus que je considère que cette personne, comme les cinq autres stools bénévoles, ne représentent aucun danger pour la communauté. La servilité est dangereuse!

    1. Sa voiture n’est pas dévoilée publiquement, alors même si j’en détenais une photo, elle ne serait pas ici.

      “T’as peut-être raison, je suis sans doute trop prudent, mais à la manière de Hunter-Meunier, je crois pas.”

      En effet, je vois bien que ce n’est pas le cas.

      “C’est plutôt pour toi que je m’inquiète.”

      Merci! 🙂 Mais je m’inquiète plus pour les squatters et ceux qui ont des plants de pot, et qui se font harceler même s’ils n’ont commis aucun crime.

  3. Martyr de quoi? Martyr des “bobos subventionnés bien-pensants qui défendent les criminel-le-s et qui stigmatisent les héros!”

    1. 😉 Ou martyr de la cause de la répression…

  4. J’ai une question : est-ce qu’il y a une différence entre ce que fait ce gentil monsieur et ce que nos voisins et nous-mêmes avons fait, soit dénoncer des habitants de notre voisinage que nous soupçonnions très fortement de tremper dans le commerce illicite de la drogue?

    Il faut quand même que j’ajoute que ledit commerce créait du va-et-vient assez dérangeant, avec tout ce qui vient avec, étant donné que lesdits voisins ne se cachaient pas ni ne s’empêchaient de faire du tapage, et de saloper, etc.

    Pour que finalement une escouade de police vienne embarquer tout ce beau monde.

    Depuis, le voisinage a repris vie, nous avons même rencontré un couple avec lequel nous avons beaucoup d’affinités. Nos enfants jouent ensemble.

    Quelque chose comme un beau bonheur bien bourgeois…

    1. Ça me semble différent pour la raison suivante: en tant que victimes du bruit et de votre quiétude troublée, vous avez dénoncé VOUS-MÊMES la situation, et vous ne vous êtes occupés QUE DE VOTRE PROPRE CAS. Ce n’est pas le cas de Benoît Gecina.

      Maintenant, j’ai deux questions pour toi:

      1) Y avait-il des mineurs d’impliqués dans ce commerce? Si oui, cela était vraiment criminel. Sinon, il n’y a pas de crime (sauf le tapage et le bruit) et le problème est ailleurs.

      2) Si le commerce de la drogue entre adultes consentants était permis, est-ce que ce commerce de la drogue aurait existé de cette façon dans le voisinage? Ou par exemple, y aurait-il des fiers-à-bras qui intimident les cultivateurs de blé-d’inde pour le compte des trafiquants comme cela arrive présentement?

  5. Je penche du côté de David. Toute activité illégale n’est pas nécessairement une nuisance pour la communauté.

    1. En fait, c’est souvent l’illégalité même de cette activité qui cause la nuisance pour la communauté.

      De plus, il y a une différence entre une victime qui se plaint à la police parce qu’elle subit un crime (malheureusement, nous ne disposons que de ce moyen présentement et le tapage exagéré est un crime, au fait) et un justicier-esclave au service de la police qui dénonce pour tout et pour rien, sur des dossiers qui, souvent, ne le concernent même pas!

  6. Ces réponses me satisfont pleinement. En effet, ce n’est pas vraiment la vente de drogue en soi le gros du problème. Mais bien l’irrespect des vendeurs et de leurs clients envers le voisinage.

    Mais, quand même, dans ce cas-là, c’est presque une chance que la vente de drogue soit illégale (d’ailleurs, je crois qu’il s’agissait aussi de bien d’autres choses, peut-être de fabrication, de proxénétisme; pour ce qui est de mineur(e)s, je ne sais vraiment pas). Parce que sinon, ils seraient sûrement encore là à nous pourrir la vie…

    1. Mais est-ce qu’ils auraient été là en premier lieu?

      1. Dans le monde dans lequel nous sommes, ils y étaient. On peut bien discuter des mondes possibles, mais ce n’était pas ça mon point.

        Je suis d’accord avec toi que la vente et la consommation de drogue ne devrait pas être illégale.

        1. Voilà, ils étaient là parce que c’était illégal!

  7. Ce cher monsieur aurait vraiment mieux à faire que de pourchasser des non-criminels.

    Mais (quelque peu sournoisement) n’est-pas finalement une bonne chose si la police délègue graduellement son travail à la société civile, jusqu’au point de prouver sa propre inutilité?

    1. S’il s’agit réellement de déléguer et de combattre des vrais crimes, je réponds oui à ta question.

  8. Il semble que certaines personnes qui s’opposent à ce genre de surveillance n’ont pas, dans leurs entourage immédiats, des victimes proches d’invasions de domiciles… moi oui et je les supportes, car si ce programme aurait été appliqué il y a une quinzaine d’années, j’aurais encore mes parent !

    1. Je n’ai aucun problème avec la surveillance des vrais crimes par la violence. Je suis contre l’espionnage des non-crimes pour nourrir la police. Vous n’avez manifestement peu ou prou regardé le vidéo en question…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: