Monthly Archives: April, 2012

Le but poursuivi par Jean Charest s'éclaircit…si ce n'était pas déjà très clair pour vous!

En effet, à la suite de son annonce de ce matin (une bonne lecture est ceci: ben oui, ça m’arrive d’apprécier ce que Pwel écrit! 😉 ) qui n’est clairement pas un progrès pour les étudiants (en fait, sauf quelques grenailles acceptables concernant les prêts et bourses, il s’agit d’étaler la hausse sur 7 ans au lieu de 5, en indexant les deux dernières années à peu près selon l’inflation, de surcroît), Jean Charest a clairement démontré qu’il encourage l’expression d’une violence encore plus accrue lors des prochaines manifs et la prolongation la plus longue possible du conflit (ou mieux encore pour lui, un essoufflement causé par le prolongement du conflit) dans le but d’antagoniser encore plus les électeurs contre les étudiants, afin de se faire réélire.

Je vous aurai prévenu…

Advertisements

François Bugingo, l'arriviste

Pour paraphraser Pierre Falardeau, qui avait dit un truc semblable  à propos de John-Daniel Doublefond en entrevue chez Tartineau: “Le but d’un arriviste, c’est d’arriver. Ben François Bugingo, y’est arrivé!”… dans un média qui lui va comme un gant!

J’espère que personne n’est surpris de ça. La seule surprise est que ça ne soit pas survenu avant…

Grève étudiante: à propos des fascistes pro-hausse…

Il est impossible de présenter des arguments rationnels et de débattre avec des fascistes pro-hausse qui cherchent à mettre un terme au débat par la violence armée et les avocasseries de l’État. D’autant plus que la quasi-totalité des fascistes pro-hausse basent leur argumentaire soi-disant rationnel (sic) sur la fausse prémisse que le gouvernement aurait pris cette décision en se basant sur les problèmes de finances publiques qui affligent son gouvernement alors que, dans les faits, la charogne soi-disant libérale a simplement décidé de détourner l’argent provenant de cette hausse à d’autres fins moins utiles (il semble bien que la corruption et la mauvaise gestion des finances publiques n’existent soudainement plus 😉 pour les fascistes pro-hausse!) dans l’appareillage étatique.

Cependant, loin de moi l’idée que cette décision ne se base sur aucun fondement rationnel! Le gouvernement a certainement des motifs sérieux pour expliquer une telle décision. Néanmoins, je ne vois que les deux raisons suivantes qui peuvent expliquer rationnellement la hausse des frais de scolarité universitaires décrétée par le gouvernement:

1) Cette décision pourrait être rentable électoralement pour John James Charest et sa charogne soi-disant libérale, car la plupart des électeurs désapprouvent les étudiants dans ce dossier, du moins présentement. Ceci est la raison rationnelle politique qui a mené à une telle décision.

2) Au plan économique, la seule raison rationnelle expliquant toute la propagande intellectuelle qui a mené à cette décision est la suivante (pourtant, on n’en entend jamais parler parce que les fascistes pro-hausse ne veulent surtout pas l’avouer!): afin d’accroître la valeur des diplômés universitaires pour les entreprises et le gouvernement, les capitalistes souhaitent remplacer dans les universités les étudiants pauvres et intelligents, qui émettent le signal économique qu’ils ne sont pas assez dociles et qu’ils sont trop difficiles à manipuler par les patrons, par des étudiants, moins coûteux à financer de surcroît, qui vont émettre le signal économique qu’ils sont plus facilement dociles et manipulables par les patrons que les étudiants pauvres et intelligents: i.e. les cons riches et les étudiants étrangers. Quel humanisme touchant, n’est-ce pas?

Dans un tel contexte, même si je n’approuve pas certaines tactiques irréfléchies et contre-productives de la part d’une minorité lilliputienne de militants anti-hausse, ne vous surprenez pas si des actes de violence surviennent, les fascistes pro-hausse l’auront bien mérité!