Monthly Archives: August, 2012

Frais de scolarité, loi 12 et gouvernement péquiste majoritaire: le PQ vous ment en pleine face!

Dans cette campagne de peur mensongère et arrogante, le PCul prétend que ça prend absolument un gouvernement PCul majoritaire pour:

1) Annuler la hausse des frais de scolarité vomie par le gouvernement Charest et sa charogne mafieuse corrompue soi-disant libérale à des fins électoralistes, et dont Legault et sa CAQ en proposent une version légèrement moins salée.

2) Abroger la loi 12 (ou projet de loi 78) éructée par le gouvernement Charest et sa charogne mafieuse corrompue soi-disant libérale et approuvée par Legault et sa CAQ, afin de mettre un terme au débat par la violence et l’intimidation policières.

Cette prétention est fausse parce que:

1) Les frais de scolarité sont fixés PAR DÉCRET MINISTÉRIEL par le Ministère du Brainwashing Capitalo-Étatiste, ce qui est possible même sous un gouvernement PCul minoritaire.

2) Voici l’article 36 de la loi 12:

36. Les dispositions de la présente loi cesseront d’avoir effet le 1er juillet 2013 ou à la date ou aux dates antérieures fixées par le gouvernement.

Donc, en vertu de cet article, la loi 12 peut être abrogée le plus tôt possible par un gouvernement du PCul et ce, même s’il est minoritaire.

Ainsi, le PCul vous ment en pleine face concernant les frais de scolarité et la loi 12. En ce qui concerne le conflit étudiant, le PCul, c’est comme les promesses irréalistes et le girouettisme fédéralo-séparatiste de Legault et de sa CAQ, et c’est comme la gestion des finances publiques et les choix des priorotés du gouvernement Charest et de sa charogne mafieuse corrompue soi-disant libérale, CE N’EST PAS FIABLE!

Québec Solidaire et son exploitation odieusement politique des enfants

AJOUT: Comme Darwin l’a mentionné, il ne s’agissait pas d’un clip prévu à l’avance par Québec Solidaire. J’estime tout de même que ça ne change  rien au fond de mon propos. Peut-être est-ce moins odieux comme ça, à vous d’en juger…

Si la CAQ cautionnait une telle manoeuvre, ça ferait longtemps que ça ferait la une des journaux et des bulletins de nouvelles et que la carrière politique de François Legault serait terminée! Mais pour Québec Solidaire, exploiter des enfants est toujours problématique…sauf quand il s’agit de vendre sa propagande politique, bien sûr!

Quand la gau-gauche étatiste fait des conneries comme cette exploitation odieusement politique des enfants perpétrée par Québec Solidaire, il faut aussi la dénoncer. C’EST INACCEPTABLE! Pour paraphraser Anne Archet, Québec Solidaire, c’est la paille dans l’oeil de centre-drouate étatiste des trois partis néo-libéraux qui cache leur poutre de leur oeil de gau-gauche étatiste.

Chère gau-gauche étatiste réfo, j’ose croire que vous comprenez encore mieux maintenant pourquoi les anarchistes se méfient de vous!

Si vous tenez à voter vraiment selon vos convictions, n'allez pas voter! (version raccourcie par les conneries de Marois)

Au cours de cette campagne électorale, de nombreux débats acrimonieux font rage entre indépendantistes concernant la pertinence de “voter stratégiquement pour le PCul” ou de “voter selon ses convictions pour Québec Solidaire on Option Nationale”. (Je ne connais personne qui vote pour le PCul selon ses convictions) En économie politique, ce qui est connu sous le vocable mal avisé “vote selon ses convictions” est appelé “vote sincère”, i.e. l’action de voter (ça exclut l’abstention) pour le parti dont votre perception de ses préférences est la plus rapprochée de vos préférences individuelles.

Personnellement, j’estime que le seul vote qui va vraiment de pair avec ses convictions, c’est de ne pas voter. Regardez les programmes électoraux et vous verrez que c’est truffé de conneries, de mensonges, de raccourcis et de promesses irréalistes chez tous les partis. En plus, n’êtes-vous pas tannés de vous faire donner des leçons de morale dans des crisses de pubs stupides sur “à quel point la démocratie est en péril (sic) si vous ne votez pas” par la même Direction Générale des Élections à la con qui cautionne toutes les manoeuvres d’intimidation libérale depuis le début de cette campagne électorale contre la contre-propagande anti-libérale, contre les carrés rouges et favorisant de manière éhontée le vote des personnes invalides dans les centres d’hébergement?

Bref, mieux vaut ne pas voter selon vos véritables convictions que de voter sincèrement pour n’importe quel parti politique. Quant au vote stratégique, option que je privilégie pour crisser dehors ce scélérat de Jean Charest, j’ai décidé de ne pas trop vous en parler, car Pauline Marois commet tellement de gaffes que le PCul est en train de perdre ses élections tout seul!

Référendum et caribous: ce que Marois n'a pas osé vous dire

Si le PCul devenait un gouverne-et-ment (merci à J. pour cette expression) majoritaire, il y aurait un référendum sur l’indépendance du Québec pendant le prochain mandat.  Pourquoi? Parce que si le PCul est majoritaire, cela voudra dire qu’il y aura déjà trop de caribous voulant s’extirper le plus rapidement possible du ravin néo-colonial cacanadian, pour retarder la tenue de ce référendum.

Et je vais aller encore plus loin: dans un tel contexte, il y aurait une coalition PCul-CAQ-QS-ON pour l’avenir du Québec en dehors du ravin cacanadian. Oui, la CAQ ferait partie du camp indépendantiste lors d’un tel référendum, comme l’ADQ en 1995. En fait, François Legault (comme beaucoup de ses candidats à la CAQ) est un indépendantiste et, en bon opportuniste qu’il est, il reviendra au bercail séparatiste lors d’un tel référendum parce que ce serait dans son intérêt politique comme ce fut le cas pour Mario Dumont. Jean Charest a raison (pour une rare fois)  sur ce point:  les fédéralistes purzédurs (les grands bâtisseurs du ravin cacanadian) doivent douter des véritables intentions de la CAQ concernant l’indépendance du Québec.

Voilà, c’est clair. On est loin du flou cosmétique de Pauline Marois, n’est-ce pas? Malheureusement, le PCul entretient le flou cosmétique sur à peu près toutes ses propositions depuis le début de cette campagne électorale, particulièrement sur le référendum et les frais de scolarité. Ils vont en payer le lourd prix politique le skat’ septembre au soir. Maintenant, le seul parti qui pourra battre Jean Charest (et qui le fera assurément si le mouvement étudiant continue à si peu faire de bruit) est la CAQ, le parti qui ressemble le plus à la charogne soi-disant libérale. Hostie…

Une succincte description de la CAQ…

La CAQ: ou l’art d’avoir l’air de changer le plus possible dans le but de changer le moins possible.

Option Nationale déboutée par la Cour Supérieure: la justice politique libérale fait encore son oeuvre!

Dans son jugement sur l’injonction accordée au carré vert Jean-François Morasse, le juge Jean-François Émond, nommé à la Cour Supérieurement Libérale des Post-it par la charogne soi-disant libérale en 2009, i.e. avant la Commission Bastarache qui exposa clairement le caractère fortement partisan dans le processus de nomination des juges, particulièrement sous le gouvernement Charest, a écrit cette perle qui est à la base de tout ce que le mouvement étudiant trouve répugnant chez leurs opposants:

“Contrairement au Code du travail, la Loi sur l’accréditation et le financement des associations d’élèves ou d’étudiants ne contient aucune disposition permettant à une association de forcer un étudiant, contre son gré, à pratiquer le boycott de ses cours et de lui en faire supporter les effets.

Jean-François Émond (et attention, je ne lui impute pas à lui seul la responsabilité de ces deux jugements) est le même juge qui vient de débouter Jean-Martin Aussant, chef d’Option Nationale, dans sa requête en injonction qui lui aurait permis de participer au débat télévisé des chefs. C’est la première fois qu’un chef de parti étant élu député à l’Assemblée Nationale sera exclu des débats télévisés et ce, même si Françoise David (non élue, mais Amir Khadir est élu) et François Legault (non-élu, mais avec un groupuscule de députés qui n’ont pas été élus sous la bannière caquiste) participeront au débat à Radio-Cadnas. Autrement dit, un juge libéral nommé par un libéral dans une Cour libérale a fait en sorte d’exclure celui qui était le plus en mesure de faire mal à Jean Charest pendant le débat. Bravo mon John James, tu l’as l’affaire!

La justice politique en est rendu là au Québec, mes chers lecteurs!

Quant au PCul, qui aurait profité à coup sûr de la présence de Aussant au débat, ils ont a été assez idiots (comme presqu’à chaque jour depuis le début de la campagne électorale) pour être complice de cette décision immonde. Voilà qui est et qui devrait être leur plus grosse gaffe de leur campagne électorale. Péquistes, ne vous demandez pas pourquoi plusieurs indépendantistes de gauche hésitent à voter pour vous lorsque vous jouez béatement le jeu de cette médiocrassie oligarchique…et quand une de vos candidates est une islamophobe raciste de renom comme J’ai-mis-Allah Bush-avide…même si les critiques encore plus racistes de Jean “lâlâ” Tremblay (le partisan numéro 1 de Jean Charest au Saguenay), appuyées par deux candidats libéraux (non condamnés par Jean Charest, contrairement à ce que les libéraux ont exigé de Gabriel Nadeau-Dubois, vlà un autre double-standard libéral), envers sa proposition de laïcité de l’État (j’appuie théoriquement ce principe, je vais y revenir une autre fois) sont grotesques.

"La souveraineté si nécessaire mais pas nécessairement." -Amir Khadir

Pour les indépendantistes qui seraient tentés d’aider à réélire Jean Charest en votant Québec Solidaire (rappelons qu’ils ont appuyé le NPD lors de la dernière élection) là où ils finiront troisième ou quatrième…

Ceci dit, je n’ai aucun problème à ce que Khadir et David soient élus dans leurs comtés respectifs.

Voici un symbole de mafia et de corruption!

Ce n’était pas ce que vous pensiez, n’est-ce pas? 😉

Un gros tas de marde de lobbyiste susceptible…

Qu’il endure ce que ses partisans ont fait subir aux étudiants, ce sale gros tas de marde de lobbyiste susceptible! S’il y a un domaine où l’apparence (particulièrement pour les femmes: machisme oblige) est considérée comme primordiale, c’est bien dans son domaine médical et dans son soi-disant “nouveau” domaine politique…sauf quand ça le concerne!

Pierre Arcand: un ministre libéral en faveur du travail des enfants

Chez la même charogne soi-disant libérale qui s’insurgeait contre Gabriel Nadeau-Dubois parce que cet ex-PORTE-PAROLE (pas leader, ni chef, contrairement à ce qui est vomi par les idéologues démagogiques de drouate de la charogne libérale, des journaleux de bécosse et des carrés verts) ne condamnait pas les actes de vandalisme d’une dizaine de casseurs qu’il ne contrôlait pas, il y a un sinistre libéral (que Jean Charest devrait contrôler, en principe), un certain Pierre Argland, qui n’a aucun problème avec une forme d’esclavage “soft” (sic) des enfants, soutenu par nos déchets informatiques! Voici un extrait de cet article:

Grâce au Québec, des enfants de 10 à 15 ans des bidonvilles indiens sont «parfaitement heureux» de travailler, à ciel ouvert, au milieu de milliers de vieux ordinateurs envoyés au recyclage par les citoyens de la Belle Province.

C’est la déclaration plutôt surprenante qu’a faite au « Journal de Québec » le ministre de l’Environnement, Pierre Arcand, lundi dernier, en marge du Sommet des leaders, à Cancún, au Mexique.

«Lorsque j’étais ministre des Relations internationales [décembre 2008 à août 2010], je suis allé visiter un bidonville à Mumbai [en février 2010]. Vous aviez des gens qui étaient entre 10, 15 ans, 16 ans, 17 ans, parfaitement heureux, qui avaient un espèce de petit marteau. Et eux, ils défaisaient des milliers de vieux ordinateurs et les recyclaient tout simplement.»

Certes, ces jeunes «n’étaient pas payés cher», mais le taux de chômage dans le bidonville était de «zéro», s’est félicité le ministre.

Merveilleux! C’est génial comme vision économique de la part de la charogne soi-disant libérale! Une vision économique soutenue par une forme d’esclavage “soft” des enfants extorqué par la violence et l’intimidation! 😉

Ceci dit, il y a beaucoup de libertariens vulgaires qui vont être vraiment d’accord avec lui, dont probablement ce cher Antagoniste qui a déjà éructé ceci:

Personnellement, avoir à choisir, je préfère la racaille corporatiste. Quand le PLQ saigne les contribuables, endette les Québécois et détruit l’économie de la province avec son interventionnisme, au moins quelqu’un s’en met plein les poches et quelques emplois sont créés au passage.

La racaille syndicaleuse du PQ de son côté saigne les contribuables, endette les Québécois et détruit l’économie de la province avec son interventionnisme pour le simple plaisir de détruire au nom d’une idéologie anticapitaliste…

Le PCul, une racaille syndicaleuse anti-capitaliste, MOUWAAAAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA! 😉

(Bon, il est vrai que les deux partis interviennent trop dans l’économie, mais c’est le cas dans tous les partis, alors…)