Bienvenue chez Anarcho-Indépendantisme! (ou pourquoi j’ai changé le lien de mon blogue?)

Me vlà de retour sous une autre forme! Mon nom est David Gendron, anciennement du blogue Anarcho-Pragmatisme, et ce billet a pour but de vous expliquer pourquoi j’ai changé le lien de mon blogue. Tout de même, mes anciens billets sont ici aussi. Voici les deux principales raisons qui expliquent ma décision d’adopter ce nouveau lien:

1) Je peux ainsi changer le titre de mon blogue comme je le désire. Je pourrais changer son nom pour “Anarcho-Poubelle”, la “Directive Primale”, “Pauline Marois m’énarve”, “Ligue des transphobes 😉 du Québec” ou même “Anarcho-Secessionnist” si je m’aperçois un jour que ce serait plus intéressant d’écrire en anglais.

2) Je trouve le terme “pragmatisme” trop prétentieux maintenant et ça ne correspond plus à ce que je suis. En fait, le pragmatisme agit trop souvent contre nos principes. Par exemple, j’ai une opinion fort différente maintenant en comparaison avec mes débuts dans la blogosphère sur l’utilisation de la violence à des fins anarchistes. Personnellement, je ne trouve pas cette pratique particulièrement intéressante, mais j’estime maintenant qu’elle fait partie de la diversité des tactiques inhérente à l’anarchisme, et qu’elle peut très bien se justifier en contre-réaction à la violence étatique, ce qui fait en sorte que je ne condamnerai pas de manière systématique cette tactique, contrairement aux demandes de nos détracteurs étatistes. De plus, de manière analogue à ce que Anne Archet a déjà dit, j’estime que si vous avez mauvaise presse, il est fort probable que vous ayez raison. Mais c’est surtout cet extrait de cet excellent billet de François Tremblay qui a été la goutte qui a fait déborder le vase:

The “good enough” is the bitter enemy of the “good.” Pragmatism is the enemy of ethics. Gradualism is the enemy of positive change. Job-ism is the enemy of personal responsibility. Dogma is the enemy of conscience. Tolerance of evil is the enemy of a healthy system or society.

Idealism is the only mindset which produces change. Without the determination to achieve a higher goal, and the courage to affirm that goal in the face of what exists, no one has ever achieved anything of value. The wet noodle mindset of “good enough” has never produced any value for anyone except exploiters and rulers. The willful acceptance and tolerance of evil generates more evil, and has never generated anything but more evil.

En effet, le pragmatisme est un ennemi de l’éthique, il a tout à fait raison.

Pourquoi Anarcho-Indépendantisme? Tout simplement parce que ça en dit long sur ce je pense. Je suis anarchiste ET indépendantiste et j’estime que les deux concepts sont indissociables, particulièrement au Cacanada, où la notion même de “liberté civile” s’amenuise de plus en plus chez les fédéralistes et les élites politicailleuses de tout acabit au Cacanada.

C’est à peu près tout pour ce billet. Je suis d’accord avec environ 95% de ce que j’ai écrit dans mon blogue précédent et qui est toujours ici. Mais il y a un 5% qui mériterait certains rectificatifs, particulièrement en ce qui concerne le féminisme (ma définition du “fémi-favoritisme” est incorrecte), certaines mauvaises interprétations sur des mouvements/concepts anarchistes, la non-distinction entre “être pro-libre-marché” et “être pro-marché” et l’utilisation de la violence à des fins anarchistes, quoique ce dernier point est déjà plus clair pour vous maintenant. À suirrrrrre.

Advertisements

2 responses

  1. L’Anarcho-Pragmatisme est mort, vive l’Anarcho-Pragmatisme!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: