Monthly Archives: June, 2013

Ma “règle” concernant le port du turban et d’une tuque athéiste

Si le port d’une tuque athéiste où il est écrit “Dieu n’existe pas” est permis, le port du turban devrait être permis. Si le port d’une tuque athéiste où il est écrit “Dieu n’existe pas” est interdit, le port du turban devrait être interdit. De la même manière, si le port du turban est permis, le port d’une tuque athéiste où il est écrit “Dieu n’existe pas” devrait être permis, et si le port du turban est interdit, le port d’une tuque athéiste où il est écrit “Dieu n’existe pas” devrait être interdit.

Est-ce une “règle” raciste et intolérante, mes chers anarchistes de salon du Québec?

Voici un exemple d’application de cette “règle”. Si les parents peuvent forcer leurs enfants à porter un turban quand ils jouent au soccer, le port d’une tuque athéiste où il est écrit “Dieu n’existe pas” devrait être permis pour les joueurs de soccer. Si la Cacanadian Sucker Achochiassion (CSA) interdit le port d’une tuque athéiste où il est écrit “Dieu n’existe pas” (ce qui est le cas présentement, même sous la houlette de la très raciste et intolérante 😉 Fédération Québécoise de Soccer) lors d’une partie de soccer, le port du turban devrait donc être interdit.

Au lieu de traiter de racistes et d’intolérants tous ceux qui remettent en cause les parents qui forcent leurs enfants (le problème de cette autorité parentale abusive n’est jamais considéré dans ce dossier) à porter un turban quand ils jouent au soccer juste parce que le Parti Québécor est un gouverne-et-ment de marde qui a “trahi” (comme si on ne le savait pas déjà auparavant…) les fétichistes des manifestives, comme les anarchistes de salon et Marc-André Cyr (qui n’est pas un anarchiste de salon, tout de même) le font si régulièrement ces temps-ci, pourquoi ne pas réfléchir à cette question plutôt que d’embarquer dans le même genre de criage de noms que la radio-poubelle? Au moins, Normand Baillargeon a très bien compris la situation et il n’est pas tombé dans ce piège à cons.

Je vous laisse maintenant le soin de vous inspirer de ce médiocre billet pour les autres cas d’accommodements potentiellement déraisonnables. Vous verrez, c’est tellement plus facile et intéressant quand on refléchit en se crissant des illusions fantasmagoriques comme les religions, les partis politiques, l’idéologie multiculturaleuse et la rhétorique identiteuse…

AJOUT: Un autre point de vue intéressant est contenu dans ce billet de Pascal Renart Léveillé dans Le Globe. Je vous le recommande!

Laurent Proulx et sa candidature pour Équipe Labeaume à Québec: finalement, Anne Archet avait (en partie) tort…mais un peu raison

Bonne nouvelle! Laurent Proulx, un carré vert radical à la solde des mafieux radicaux du Liberal Party, est un candidat au titre de vice-démagogue pour le parti stalinien radical du Démago-Maire Nabeaume à Culbec City, celui-là même qui s’est radicalement enrichi parce que le Parti Québécor avait fait sa juste part pour aider ce merveilleux entrepreneur incompris à s’enrichir dans l’affaire Mazarin. Je me réjouis, parce qu’AVEC LAURENT PROULX, NOUS AURONS ENFIN QUELQU’UN QUI POURRA DIRE À PIERRE-KARL PÉDALEAU, AUX ÉQUIPES DE SPORTS PROFESSIONNELS ET AUX AUTRES AFFAIRISTES DE CULBEC CITY DE FAIRE LEUR JUSTE PART, C’EST CERTAIN! 😉

En fait, Laurent Proulx sera dans un environnement très confortable, puisque c’est à Culbec City sous le régime Nabeaumien que la police a le plus abusé de son pouvoir lors du dernier printemps étudiant et c’est au même endroit qu’Amir Khadir, un sale communisssssss islamissssss séparatissssssss gauchisssssss radical anti-sémite, s’était fait interpeller par les flics, réalisant le principal fétiche érotique des auditeurs de la radio-poubelle et de Laurent Proulx. Alors, qui se ressemble s’assemble.

Mais cessons ces élucubrations (démagogiques, je l’admets) pour passer au coeur du sujet maintenant. En réponse à ce billet de Bakouchaiev, Anne Archet a prétendu que les actions de Laurent Proulx n’étaient pas motivées par son individualisme, contrairement à ce que Bakouchaiev prétendait. Voici ce qu’elle en disait:

Maintenant, il faudrait m’expliquer en quoi quelqu’un qui (pour des raisons idéologiques d’appui à un gouvernement, fort probablement) a recours au système judiciaire et à la police (et donc a recours à l’appareil social répressif) pour faire avancer une cause qui est extérieure à lui-même (parce que, en bout de ligne, il va payer plus cher pour ses études s’il gagne) fait preuve d’individualisme.

D’abord, il ne va pas payer plus cher ses études parce qu’il savait fort bien qu’il allait abandonner ses cours ou, qu’au pire, les coûts supplémentaires allaient être amplement compensés par ses gains futurs engendrés par sa participation à une cause fortement appuyée par le gouverne-et-ment et les affairistes. Ensuite, il a fait ça pour lui-même d’abord et avant tout et non pas par simple conviction idéologique. Laurent Proulx fut très opportuniste et habile: celui qui était il n’y a pas si longtemps un quidam étudiant ordinaire peu employable en dehors de son gang criminel militaro-terroriste a soutenu le gouverne-et-ment et les flics parce qu’il savait fort bien que ça allait lui aider dans sa carrière. Cette candidature nous démontre qu’il a gagné son pari et qu’il a agi depuis le début selon une certaine forme d’individualisme.

Par contre, là où je suis en partie d’accord avec Anne Archet, c’est que Laurent Proulx n’a pas agi ainsi selon l’individualisme au sens stirnérien. Voici ce qu’elle en a dit:

Lorsqu’un individu a recours à un pouvoir supérieur et tutélaire pour contrer l’action d’un groupe avec qui il n’est pas d’accord, ce n’est pas de l’individualisme; c’est agir en faible, dans le sens nietzschéen du terme – c’est l’essence même de l’esprit de troupeau.

Et ce même esprit de troupeau est tout à fait compatible avec la carrière de politicien. Effectivement, à l’exception de ses proches, il n’a aucun scrupule à appuyer les autorités lorsque celles-ci violent impunément les droits individuels de ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, ce qui est très loin d’être de l’individualisme stirnérien. Napoléon Nabeaume est du même acabit que Laurent Proulx sur ce point: celui-ci est donc un excellent candidat pour son équipe et je considère sérieusement qu’il s’agit d’une excellente décision politique de la part de Napoléon Nabeaume.

Bref, le chemin parcouru par Laurent Proulx ne remet pas en question l’individualisme stirnérien prôné par Anne Archet. Ce n’est pas de ce type d’individualisme dont il était question.