Category Archives: Anti-religion

Charte des valeurs islamophobes: pour l’abolition des privilèges religieux chez les employés de l’État

Ok, je suis de retour. Ce billet exposera ce que je pense de la Charte des valeurs islamophobes.

Tout d’abord, en tant qu’anarchiste, je suis contre les privilèges accordés à des catégories d’individus et je suis en faveur de l’égalité des droits. Ainsi, je m’oppose vigoureusement aux privilèges accordés à des sympathisants de religions arbitrairement choisies par les autorités étatiques et j’estime que le code vestimentaire s’appliquant aux employés de l’État (malgré que j’abhorre ce concept même de code vestimentaire) devrait s’appliquer à tous ceux qui y travaillent. Il n’y a pas de racisme ni de xénophobie là-dedans!

Néanmoins, je ne peux pas appuyer cette Charte dans son intégralité parce que celle-ci contient trop d’exceptions visant à dorloter les catholiques et les sionistes afin de viser à écoeurer trop spécifiquement les musulmans, eux qui sont démagogiquement désignés par la quasi-totalité des extrémistes pro-charte comme des “maudits étranges arabes islamistes terroristes à marde qui nous envahissent et qui menacent nos vertueuses valeurs occidentales”. Alors, ne me dites pas que cette charte ne constitue pas une diversion électoraliste utilisant l’islamophobie ambiante induite par la propagande militaro-terroriste vomie par les capitalo-étatistes occidentaux depuis le inside job fomenté par les autorités américaines et les banksters mondialistes le 11 septembre 2001!

Toutefois, même si ces considérations et ces motifs socio-politiques douteux rendent la charte inadmissible pour un anarchiste dans son intégralité, cela n’est pas un motif suffisant pour maintenir les privilèges religieux chez les employés de l’État, tel que prôné par les pseudo-inclusifs qui sont tellement racistes qu’ils considèrent les croyants immigrants comme des êtres inférieurs qui seraient incapables de s’adapter aux règles communes d’un environnement de travail comme le code vestimentaire.

Avez-vous remarqué qu’à peu près tout ce qu’il y a de control freaks au Québec (affairistes, fédéralistes, radios poubelles, gau-gauchistes autoritaires, fémi-favoritistes) est en faveur de la non-application du code vestimentaire chez les employés de l’État appartenant à des religions arbitrairement choisies par les autorités? Ça ne vous fait pas réfléchir? Réveillez-vous et allumez, militants de l’ASSÉ!

Je tiens à vous raconter l’anecdote suivante. L’enseignement est ma seule passion professionnelle et, en automne 2012, j’ai donné un cours en économique à l’université, et je n’ai porté ni de AO anarchiste, ni un T-shirt où il est écrit “Vive l’indépendance du Québec”, ni un carré rouge. Pourquoi? Parce que je ne suis pas là pour endoctriner les étudiants. Et il y en a qui refuseraient d’accomplir leur passion pour l’enseignement juste à cause de leurs caprices religieux? Ce n’est pas sérieux!

Une femme qui porte un voile (ou un décolleté plongeant) n’est généralement pas une folle, j’en conviens. Cependant, à mon avis, une femme passionnée par l’enseignement portant le voile serait une crisse de folle (pour paraphraser Denise Filiatrault) de se priver d’exercer sa passion juste parce qu’elle doit retirer son voile (ou son décolleté plongeant, si vous préférez) dans la salle de cours. Si un anarchiste comme moi osait refuser de donner son cours parce qu’on me demande de ne pas porter le AO anarchiste (cette interdiction est courante dans les institutions d’enseignement, car l’anarchisme n’est pas une religion arbitrairement reconnue par les autorités), les Marc-André Chire, les Éric DuhaiNe et autres veudettes-pontifes patentés auto-proclamés de la gau-gauche poubelle et de la drouate poubelle seraient les premiers à me traiter de crisse de fou, prétextant que j’exercerais indûment une forme d’endoctrinement à l’encontre mes étudiants, ET ILS AURAIENT RAISON!

Mais ce qui m’écoeure le plus dans ce débat à la con, c’est ce profond mépris éructé par les absolutistes pro-charte et pseudo-inclusifs à l’encontre de la grande majorité des femmes musulmanes vivant au Québec qui sont soit des non-pratiquantes, soit des pratiquantes modérées qui sont venus ici justement pour se libérer du joug politico-islamiste intégriste en vigueur dans leur pays d’origine et qui n’auraient aucun problème à retirer leur voile dans leur milieu de travail. Ces fana-tata-tiques de la charte et de la pseudo-inclusivité devraient avoir honte d’agir de la sorte!

En terminant, je vous laisse sur ce vidéo portant sur l’inside job militaro-terroriste du 11 septembre 2001. Ramenons ce débat sur ses véritables bases!

Advertisements

Je suis créationniste!

En effet, les humains ont créé Dieu.

Merci à K. pour l’idée.

L'Assemblée Nationale du Québec vote unanimement contre le port du couteau dans son enceinte

J’ai appris un truc: saviez-vous que le port du couteau était permis à l’Assemblée Nazionaleuse du Culbec jusqu’à mercredi dernier (hier)? J’ignorais complètement cet état de fait. J’étais pourtant convaincu que le port du couteau y était interdit (sauf pour usage dans les repas), surtout depuis 1984, suite à l’attentat commis par le terroriste Denis Lortie.

Je suis vraiment étonné d’apprendre ça! Crisse que je suis niaiseux parfois! 😉

À propos de la crisse de mosquée de Ground Zero à marde…

D’abord, je tiens à féliciter Philippe David, un blogueur minarchiste, pour son excellent billet portant sur la responsabilité de la politique étatiste et impérialiste américaine dans les attentats du 11 septembre 2001. Voici le premier paragraphe:

On voit beaucoup d’encre couler au sujet de cette mosquée et centre communautaire islamique qu’on projette de construire près de l’ancien site des tours jumelles du World Trade Center. Certainement c’est un sujet délicat pour les familles de ceux qui ont perdu la vie dans les attentats du 11 septembre 2001. Au-delà du fait que ce projet est parfaitement légitime du point de vue légal, les opposants à ce projet projettent la responsabilité de cet évènement sur les mauvaises personnes. Ce n’est ni l’Islam, ni les musulmans qui sont en cause, quoique je l’ai crû pendant longtemps, mais la politique extérieure des États-Unis.

Maintenant, voici en gros ce que je pense de ce débat ridicule portant sur la câlisse de mosquée de Ground Zero à la con.

1) Que l’on soit en faveur du droit de propriété comme les anarcho-capitalistes, les libertariens et les minarchistes, que l’on soit pour le droit de possession comme moi, ou que l’on soit un anarchiste de tout acabit, on ne peut pas prôner que l’État interdisse de construire une telle mosquée. Par contre, il y a de nombreux capitalistes militaro-terroristes de drouate étatiste (i.e. la quasi-totalité des opposants contre cette mosquée) soi-disant en faveur du “démantèlement de l’État” et du “libre-marché” qui souhaitent SOUDAINEMENT que l’État confisque la possession d’une organisation, comme un État de gau-gauche bolchévique saurait si bien le faire! On aura tout vu! Libre-marché, mon cul! Je suis bien plus en faveur du libre-marché que ces trouducs capitalistes hypocrites!

2) En tant qu’anarchiste athée, je vais toujours dénoncer (mais tolérer aussi, contrairement aux opposants) tous les temples religieux, peu importe que ce soit des mosquées, des églises, des synagogues, des temples de l’Église de Scientologie, ou autres. Tant qu’à moi, de tels temples religieux à la noix ne devraient pas exister, mais en tant qu’anarchistes, on doit les tolérer. Cependant, je n’en ai rien à crisser du lieu où va se construire une mosquée. Je n’en ai rien à foutre qu’elle soit à Ground Zero, Los Angeles ou Montreal. Les arguments des opposants à la mosquée de Ground Zero sont tellement idiots en général que je ne commenterai pas davantage là-dessus, sauf dans le point 3). Je laisse cette masturbation anti-intellectuelle à ces racistes militaro-terroristes christiano-fascistes…

3) Toutefois, un rare argument pertinent pour les opposants réside dans le financement des promoteurs de cette mosquée. Pas nécessairement à cause du caractère soi-disant “terroriste” de son financement, mais surtout à cause de son caractère étatique, quoique l’étatisme est terroriste par définition. Voici ce que j’ai trouvé dans dans le blogue Poste de veille:


Les Néerlandais financent la mosquée près de Ground Zero

AMSTERDAM, 21 juillet 2010 – Le Parti pour la liberté (PVV) exige des éclaircissements du gouvernement néerlandais sur des rapports selon lesquels les Pays-Bas participent, à hauteur de un million de dollars provenant des contribuables, au financement de la construction d’une mosquée à proximité de Ground Zero à New York.

Le site du ministère des Affaires étrangères indique qu’une subvention de 1 million de dollars a été attribuée à l’American Society for Muslim Advancement (ASMA). Cette organisation est responsable, en partenariat avec l’organisation islamique Cordoba Initiative, du centre islamique comprenant une mosquée qui doit être construit près de Ground Zero pour un coût de 100 millions de dollars.

Le PVV exige des explications, qualifiant l’érection d’une mosquée près de Ground Zero de projet absurde et méprisant envers les familles des milliers de victimes qui ont perdu la vie le 11 septembre 2001. Le parti demande le retrait immédiat de la subvention accordée à l’ASMA.

Il faut dénoncer le gouvernemaman néerlandais dans ce dossier. De plus, il serait intéressant de savoir si d’autres États ont financé ces promoteurs, ce qui serait inacceptable. Cependant, la même dénonciation doit s’appliquer aux autres temples religieux, dont les Églises chrétiennes, et aux autres initiatives religieuses, dont les initiatives chrétiennes! Rappelez-vous les politiques bushistes de “No Child Left Behind” et “Faith-based Initiatives”, par exemple. Je suggère aux opposants d’étudier de manière plus approfondie cet aspect plutôt que de vomir leur crisse de propagande militaro-terroriste islamophobe pour justifier l’intervention de l’État! Cet aspect est très intéressant pour un anarchiste…

Interdiction de la burqa et des autres masques: pourrait-on abolir les vrais accomodements religieux déraisonnables étatiques, à la place?

L’expression d’un certain racisme islamophobe latent chez les Québécois se caractérise entre autres par leur appui massif (73%, selon un sondage) à l’interdiction de la burqa presque partout (incluant la rue), sauf dans les résidences privées.

Ma position concernant le port des masques (incluant la burqa) est la suivante: le port VOLONTAIRE de masques dans la rue et dans la sphère privée ne doit pas être interdit. Cependant, étant donné que je suis en faveur de la laïcité de l’État et que j’estime que les clients doivent s’identifier pour recevoir les services de l’État, je suis contre le port de la burqa et des autres masques dans les institutions étatiques. De plus, étant donné que je suis contre les agressions, les parents ne devraient pas pouvoir forcer leurs enfants à porter un masque lors de n’importe quelle journée, incluant le 31 octobre.

De plus, il est hautement contradictoire de la part des Québécois de s’indigner vigoureusement concernant le choix volontaire de porter la burqa, alors qu’ils consentent de manière complice à ce que l’État Culbécois se sert de sa violence étatique et les force à se soumettre à un accomodement religieux catho-fasciste déraisonnable, arriéré, liberticide et inutile, i.e. la Loi sur les heures et les jours d’admission dans les établissements commerciaux, une loi stupide qui devrait être abolie!

Pourrait-on abolir les vrais accomodements religieux déraisonnables étatiques, à la place?

Remerciements de campagne "électorale" papale du cardinal Ouellet…

Publicité pour l'événement "L'anti-capitalisme: fondements et défis"

Je m’inspire de cette publicité de François Tremblay portant sur le Center for a Stateless Society pour vous présenter ma propre publicité pour l’événement “L’anti-capitalisme: fondements et défis” présenté par le regroupement “Justice sans foi”, car je trouve que la présentation de sa programmation que j’ai trouvé dans le blogue Voix de Faits n’expose pas de manière assez percutante le caractère clairement anarchiste de ce sublimissime événement!

Voici le programme de cet événement, qui sera présenté au Cégep Limoilou à Culbec City le 15 mai prochain:

Conférence d’ouverture:

Inventaire critique de la notion d’anti-capitalisme, par Pierre Mouterde, professeur de philosophie au Cégep Limoilou et Maxime Ouellet, chercheur post-doctoral à la Chaire mondialisation, citoyenneté et démocratie de l’UQAM:

Dans cette conférence, on distinguera la notion de “capitalisme” de celle de “marché” pour expliquer par la suite comment combattre le capitalisme par la promotion de véritables mécanismes de libre-marché sans le droit de propriété (mais avec droit de possession), sans hiérarchies de pouvoir et sans intervention de l’État. Monsieur Ouellet expliquera pourquoi la notion de citoyenneté et celle de la médiocrassie pseudo-représentative étatiste sont des concepts qui ne doivent pas être réformés, mais qui devraient être remplacés plutôt par des processus décisionnels basés sur des consensus à petite échelle et le respect des libertés individuelles. De plus, on y fera la promotion de l’alter-mondialisme (pas dans le sens d’anti-mondialisme, contrairement à l’usage courant faite par les gau-gauchistes étatistes) qui consiste à libérer la circulation des personnes et des biens entre tous les pays, contrairement à la mondialisation capitaliste, qui consiste à ne libérer que les échanges commerciaux (et non pas la circulation des personnes) entre certains pays et à externaliser une partie des coûts d’installation et d’exploitation des corporations par l’intermédiaire des États du Tiers-Monde et du travail de leurs esclaves. Par ailleurs, on y dénoncera avec véhémence les politiques protectionnistes de Baraque Osama.

Conférence de clôture:

L’anticapitalisme : perspective essentielle aux luttes sociales actuelles?, par Nicolas Lefebvre-Legault, membre du Comité populaire Saint-Jean Baptiste de Québec:

Dans cette conférence, il ne sera certainement pas question de hausser le salaire minimum pour empêcher les moins compétents et les moins expérimentés de travailler et de faire la promotion du monopole d’État sur les logements, afin de réduire l’offre de logements. Note: dans ce cas précis, je considère tout de même cette conférence a priori suffisamment intéressante pour de ne pas trop en ajouter dans ma pub.

Ateliers thématiques pour tous :

Le défi écologique et limites du capitalisme vert, par François L’Italien, doctorant en sociologie à l’Université Laval et membre du Collectif d’analyse de la financiarisation du capitalisme avancé (sic) (CAFCA):

Dans cette conférence, on exposera les conséquences écologiques désastreuses de la propriété étatique des ressources naturelles. De plus, on expliquera pourquoi le plupart des bio-carburants sont néfastes, pourquoi les États ont intérêt à faire la promotion des idéologies réchauffistes et éco-fascistes, tout en soutenant des initiatives polluantes en coulisse, et pourquoi “capitalisme” et “avancement” ne sont pas des synonymes.

Marche des femmes pour leur émancipation : une dimension essentielle de la lutte anticapitaliste, par Cynthia Bergeron, militante féministe:

Dans cette conférence, on adoptera une position internationaliste de la lutte féministe et on dénoncera le mouvement fémi-favoritiste culbécois, qui n’a rien à voir avec une perspective féministe. On dénoncera aussi les attitudes et les institutions patriarcales et capitalo-étatistes dont la remise en question n’est pas faite par les fémi-favoritistes.

Ateliers thématiques au choix : (faire un seul choix parmi les quatre suivants)

A – Inégalités nord-sud et alternatives : le rôle du Forum social mondial, par Pierre Mouterde, professeur de philosophie au Cégep Limoilou:

Dans cette conférence, Monsieur Moutarde dénoncera l’aide internationale étatique à l’étranger, qui sert trop souvent à engraisser des bourreaucrassies corrompues (d’ailleurs, à quand une aide internationale pour le Québec, afin d’engraisser l’industrie de la corruption construction? 😉 ). De plus, il ne préconisera certainement pas une intervention accrue des pouvoirs étatiques à l’intérieur même des États pauvres pour régler la problème de la pauvreté extrême.

B – Lecture chrétienne (sic) de l’anti-capitalisme et engagement social, par Michel Beaudin, professeur honoraire à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Montréal:

Dans cette conférence, on exposera le passage de l’engagement écclésiastique vers le militantisme para-religieux éco-fasciste de Steven Guilbault et on présentera les liens historiques entre le développement du système capitaliste et celui des institutions chrétiennes. Ensuite, on discutera de l’impossibilité logique de concilier la foi religieuse avec une lutte anti-capitaliste anarchiste et on dénoncera les régimes totalitaires étatistes liberticides soi-disant anti-capitalistes justifiés par un emballage cadeau religieux. De plus, on illustrera les liens étroits (même contemporains, malgré qu’ils soient moins étroits maintenant) entre le gouvernement culbécois et l’Église Catho-fasciste et on discutera du lobbyisme politique potentiel du Cardinal Ouellet s’il devient le prochain Pape, ainsi que des conséquences négatives possibles d’une telle nomination pour les libertés civiles au Québec. Aussi, on expliquera pourquoi il sera toujours dans l’intérêt de l’Église catholique de désapprouver l’avortement, la contraception, la masturbation, le sexe hors-mariage, la polygamie et les droits des homosexuels. Enfin, on expliquera pourquoi les sionistes et les chrétiens s’unissent pour lutter contre les musulmans.

C – Crise (sic) du capitalisme et les nouveaux défis du mouvement syndical, par Sébastien Bouchard, militant syndical et membre de la CSQ:

Dans cette conférence, il sera question de l’abolition de la réglementation étatique des syndicaleux et de la remise en question du principe jusqu’au-boutiste de l’ancienneté (ainsi que de leur corollaire, les clauses orphelins), qui s’exerce au dépens des travailleurs compétents. Aussi, il sera question du droit à la non-association qui est un concept essentiel pour le droit à l’association. De plus, il sera question de la gestion anarcho-syndicaliste des moyens de production. Enfin, on exposera les liens entre la guerre à la drogue et le copinage des élites syndicaleuses avec les partis politiques (surtout la charogne soi-disant libérale et le PCUL), le soi-disant “crime” organisé et les corporations, particulièrement dans l’industrie de la corruption construction.


D – De l’accumulation par dépossession à l’émancipation du travail : résistances ouvrières et paysannes au capitalisme néolibéral
, par Étienne Cantin, politologue, professeur à la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval:

Dans cette conférence, on y fera certainement pas la promotion d’une intervention étatique accrue et d’une démocratie citoyenne plus saine pour combattre le capitalisme. Plutôt, on expliquera pourquoi la déprolétarisation, remettant en question l’idéologie de l’ouvriérisme esclavagiste, est la meilleure façon de combattre le capitalisme et de faire respecter les libertés fondamentales des individus. Aussi, on expliquera pourquoi il faut abolir les monopoles industrialo-étatiques dans l’agriculture québécoise, pour laisser une plus grande place à l’agriculture paysanne.

Finalement, j’espère que vous allez vous présenter en grand nombre à cet événement historique dans l’histoire de l’anarchisme au Québec! De mon côté, je n’irai pas, car je suis un salopard séparatiste individualiste beaucoup plus dangereux que ces gens-là 😉 et que je préfère me branler que de côtoyer des rongeux de balustres…

AJOUT: Nicolas me précise qu’il ne s’agit pas d’un événement anarchiste. Je n’en suis guère surpris…

Voici mon dessin de Mahomet:

  • P.S.: Il n’y a aucun oubli de ma part! Faut dire que je ne sais pas dessiner, alors… 😉