Category Archives: Campagne électorale fédérale 2008

"Libarté" CONservatrice? Pas question!

Dans un billet précédent, j’ai reçu ce commentaire de Arnold S., très représentatif du partisan conservateur-type:

Harper est une véritable bénédiction pour le Québec et le Canada.

Pour la première fois dans son histoire, le vent de l’authentique liberté commence à souffler sur le Québec.

Quant à nos Zartisses-Béesses, des Tartuffes accrochés au jupon de l’État, ils sont la risée du monde entier. Y-a-t-il un seul endroit dans le monde, ailleurs qu’au Québec, où la “créativité artistique” dépend de l’ampleur des subventions gouvernementales?

On croirait entendre une vieille émission de Jeff Fillion en reprise, et son disque usé sur la soi-disant défense violente de la “libarté” à la sauce droitiste étatiste. J’ose croire que ce lecteur est sarcastique mais, par contre, il éructe les mêmes clichés vomis par de nombreux partisans conservateurs (AJOUT: Cependant, Arnold S. n’est pas un partisan conservateur).

Tout de même, je suis d’accord avec lui sur un point, c’est vrai que Harper est une bénédiction pour le Canada, avec les nombreux crottés christiano-fascistes sionistes islamophobes qui font partie de la dé-pute-ation conservatrice, qui gagnent chacun le même salaire qu’un député bloquiste, en passant! Voici une information ividente aux yeux de Julie Couillard (merde, je ne peux pas m’en empêcher!) mais que les Conservateurs font semblant de ne pas comprendre pour apeurer la population contre les méchants séparatistes qui mangent nos enfants!

En ce qui concerne les artistes, comment se fait-il qu’on les dénigre autant alors que les soldats criminels et les athlètes olympiques drogués, encore plus des BS parasites que les artistes, sont autant vénérés? Parce qu’élire un gouvernement conservateur, en se servant du mépris contre les artistes, lui permettra de détourner l’argent à d’autres fins par idéologisme, et non pas dans le but réduire le fardeau fiscal des travailleurs.

Je vais toujours dénoncer l’hypocrisie droitiste étatiste des Conservateurs, qui prétendent faussement se battre pour la “libarté” et soi-disant pour la réduction de l’État, alors que la croissance des dépenses fédérales est encore plus forte qu’à l’époque de la charogne soi-disant libérale et qu’ils favorisent un État fédéral toujours plus gros, tout comme les autres merdes fédéraleuses que sont les centralisateurs socialistes du NPD, la charogne soi-disant libérale et les éco-fascistes Verts.

Accroître les dépenses fédérales totales, augmenter les dépenses militaires, commettre des génocides militaires à l’étranger, accroître la répression policière, accroître la répression des crimes imaginaires sans victimes, censurer, dénigrer et couper les artistes au lieu d’ostraciser, de dénigrer et de couper les soldats criminels et les athlètes olympiques drogués, menacer le droit à l’avortement, piller la caisse de l’Assurance-Emploi, financer les sports professionnels (exemple, faire revenir les Nordiques à Québec) avec l’argent des taxes, favoriser la primauté religieuse chrétienne dans les institutions étatiques, menacer les droits des gais et lesbiennes, menacer l’égalité homme-femme (on ne combat pas le fémi-favoritisme par le machisme) et rester dans le Cacanada, ce n’est pas ça, la liberté!

Voici un cheminement qui ressemble bien plus à la vraie liberté que la répression droitiste étatiste des Conservateurs:

1) Obtenir une majorité importante pour le Bloc (pourquoi pas l’ancien record de 54 députés, même si je ne suis pas très optimiste?) et tenter de créer une chicane constitutionnelle par la suite pour alimenter la ferveur séparatiste (souveraineté culturelle à obtenir et déséqulibre fiscal non réglé selon le très fédéraliste Jean Charest!).

2) Donner une majorité écrasante au Parti Culbécois aux prochaines élections provinciales, ou à tout le moins, laisser la charogne soi-disant libérale du PLCul avec des miettes à l’Assemblée Nationaleuse du Culbec.

3) Gagner de manière décisive (55% ou majorité des votes et des inscrits) le prochain référendum sur la séparation du Québec, afin de pouvoir obtenir la reconnaissance internationaleuse de ce fait et afin d’éviter que la charogne soi-disant libérale du PLCul nous propose un référendum sur la déséparation du Québec, comme ils l’ont fait avec les défusions municipales.

4) Le fait qu’on se sera débarrassé de la crisse de question nationaleuse, nous donnera enfin la chance de débattre sur la question du rôle et de la taille de l’État, afin de s’apercevoir qu’on ne peut pas se permettre financièrement d’avoir un État aussi gros en étant séparé du Canada.

5) Enclencher le processus vers la décentralisation suivi du démantèlement de l’État Culbécois, ce qui inclut des possibilités de partition locale du Québec, surtout pour les communautés anglophones et amérindiennes.

Comprenez-moi bien, la route vers l’anarchie est longue et remplie d’embûches et ce sera surtout par des moyens non-politiques qu’on y arrivera un jour (mais pas de mon vivant!), mais dans moins de 10 ans, le Québec peut réussir à se rendre au stade 5), ce qui serait déjà un gros pas dans la bonne direction. Pour ce faire, il faut d’abord voter pour le Bloc le 14 octobre prochain!

Advertisements

Affaire Julie Couillard: Martin Masse est trop libertarien pour Harper!

Dans le Blogue du QL, il y a un billet fort intéressant, où Martin Masse mentionne qu’il est le André Petit décrit dans le fameux livre de Julie Couillard. Masse était un conseiller de Maxime Bernier lorsque celui-ci était Ministre de l’Industrie avant sa nomination aux Affaires Étrangères.

Dans ce billet, il y a un extrait fort révélateur de ce livre:

À un point tel que lorsqu’André Petit a été écarté de son cabinet par le bureau du premier ministre lors de son passage aux Affaires étrangères, Maxime l’a gardé à son emploi à temps partiel en le transférant sur son budget de comté.

Martin Masse m’a confirmé (voir ces commentaires) que la partie en caractères gras de cet extrait était conforme aux faits.

Tiens tiens donc, Stephen Harper a foutu à la porte Martin Masse le libertarien! En fait, Masse était trop libertarien (ou pas assez étatiste) pour Harper qui s’est servi de Maxime Bernier, un valet soi-disant québécois (une telle soumission fédéraleuse ne peut pas survenir avec un député du Bloc!) pour les fins de sa propagande militariste…et de la distribution de Jos Louis aux soldats criminels qui vient avec!

Sachant cette information, qui n’est pas surprenante pour moi, croyez-vous encore au mythe du “Small government conservative”?

P.S.: J’avoue candidement qu’il s’agit d’une tentative opportuniste d’augmenter mon lectorat! 😉

Sylvain Bouchard a trouvé Duceppe tellement bon au débat hier qu'il n'aurait pas dû en faire partie!

Vers 7 heures ce matin, j’ai entendu Sylvain Bouchard, un animateur de radio propagandiste pro-conservateur pro-terroriste au 93.3 dans la Paroisse de Québec, prétendre que Duceppe n’avait pas sa place dans le débat d’hier. Son prétexte: les débats américains ne mettent en vedette que des candidats à la Présidence, et les auditeurs brainwashés à la sauce droitiste étatiste de Québec trouvaient ça très brillant comme argument. Mais plus tard, il a prétendu que Duceppe avait gagné haut-la-main le débat hier soir! Le chat est sorti du sac: le Bloc n’a pas sa place dans un débat télévisé selon un animateur pro-conservateur parce que Duceppe a été trop bon hier soir au débat selon lui, mais aussi parce que le Bloc ne sert pas les intérêts de la droite étatiste fédéraliste pro-militariste!

Évidemment, Bouchard n’a pas parlé du fait que Harper considère que les participants au Gala des Gémeaux ne devraient pas critiquer le gouvernement à cause des subventions que ce gala reçoit et qu’un scientifique qui émet un avis à l’encontre du gouvernement est soi-disant un “libéral”. D’ailleurs, on ne parle presque pas de ces deux déclarations stupéfiantes de la part d’un soi-disant amant de la médiocrassie qui veut en plus l’imposer vertueusement à l’étranger par les armes! Pourtant, il me semble que ce ne sont pas des détails insignifiants!

Finalement, je n’ai pas trop perdu mon temps en me levant plus tôt ce matin! 😉

Bon débat en anglais!

10 raisons de voter pour le Bloc

Votez pour le Bloc si au moins une des conditions suivantes est satisfaite:

1- Vous êtes un anarchiste.

2- Vous êtes un séparatiste.

3- Vous détestez la droite étatiste.

4- Vous êtes en faveur du droit à l’avortement.

5- Vous êtes contre l’invasion de l’Afghanistan et contre l’augmentation des dépenses militaires qui en résulte.

6- Vous êtes un éco-fasciste.

7- Vous en avez marre du mépris contre les artistes.

8- Vous êtes d’accord avec le Parti Soi-Disant Libéral du Québec (PSDLQ) qui prétend, contrairement aux Conservateurs, que le déséquilibre fiscal entre Ottawa et les provinces n’est pas réglé. (même si je trouve personnellement que c’est le citoyen qui est déséquilibre fiscal au profit de l’État)

9- Vous approuvez une des lois criminelles canadian les plus à droite et étatiquement violentes, la Loi anti-gang, adoptée sous la forte insistance du Bloc, qui était encore plus insistant que les Conservateurs. C’est Réal Ménard, actuel député du Bloc dans Hochelaga-Maisonneuve, qui fut le premier parlementaire à déposer un projet de loi anti-gang à Ottawa en 1995 (les séparatistes doivent en avoir honte: lisez ce texte de François Tremblay sur ce sujet, qui a dit que le Bloc était inutile?).

10- Vous êtes une femme.

Donc, vous n’avez pas besoin d’un débat télévisé pour vous décider concernant votre vote. Tout de même, prenez le temps de regarder le débat et de le voir pour ce qu’il est vraiment: un divertissement mettant en vedette cinq clowns qui débattent sous le couvert d’une propagande étatiste, où ces clowns ne se préoccupent que de leur image et non de leurs idées.

Bon débat!

Les conservateurs ne vont pas assez loin: pour l'âge adulte à 14 ans!

Harper propose que des adolescents de 14 ans et plus puissent parfois être envoyés en prison à vie, au même titre que les adultes, pour les cas les plus graves de meurtre, très généreusement, afin que ces jeunes aient l’opportunité d’apprendre les rouages du crime en prison (AJOUT: Suite à un judicieux commentaire de Tym Machine qui m’a amené une information que je connaissais déjà, il faut préciser que les jeunes de 14 ans et plus seraient envoyés dans des centres pour jeunes contrevenants pour le partie de leur où ils seront âgés de moins de 18 ans, mais ça ne change rien sur le fond de mon propos.) Je vais vous surprendre mais je suis en faveur de cette mesure et, pire que ça, les Conservateurs ne vont pas assez loin! Il faut ramener l’âge adulte à 14 ans, sans détour, de manière cohérente! Donc, cela signifie que:

1) Les adolescents de 14 ans pourraient voter (même si ce n’est pas bon, car ça favorise les séparatistes!).

2) Les adolescents de 14 ans pourraient acheter de l’alcool et des cigarettes et aller dans les bars.

3) Un sugar-daddy de 70 ans pourrait marier une jeune adolescente de 14 ans pour lui payer généreusement ses études et l’enculer avant de dormir. Le mariage des jeunes adolescentes est une pratique très vertueuse pour la droite religieuse étatiste: ces mariages étaient forts courants au Québec à l’époque de la Grande Noirceur.

4) Les adolescents de 14 ans pourraient conduire une voiture.

5) Les adolescents de 14 ans ne seraient pas obligés d’aller à l’école (sérieusement, l’école ne devrait jamais être obligatoire selon moi).

6) L’État pourrait aussi former des criminels de 14 ans ou former des jeunes de 14 ans déjà contrevenants et les envoyer dans l’armée (pour les envoyer en avant du front) et dans la police (pour les envoyer se faire tuer dans des perquisitions illégitimes comme dans le cas de Basil Parasiris) pour se faire tuer à la place des plus vieux. Voilà qui serait un beau service patriotique que ces jeunes pourraient nous rendre et qui nous débarrasserait efficacement de nombreux jeunes voyous!

Qu’on les mette au pas, ces jeunes morveux! Mieux que ça, il faut couper encore plus les tartistes bébés gâtés pour financer la répression des crisses d’ados!

Une petite note n’ayant aucun rapport avec le reste du billet et ayant un lien avec l’élection partielle québécoise dans le comté de Jean-Talon en ce jour d’hui: croyez-vous vraiment que Yves Bolduc sera différent de Philippe Couillard? Il ne faut jamais voter pour le parti au pouvoir lors d’une élection partielle, jamais! Les élections partielles ne sont utiles que pour élire un député dans l’opposition pour faire chier le plus possible le parti au pouvoir. Idem pour toute élection fédérale en votant le Bloc!

Jeff Fillion avait raison: les médias québécois du Plateau Mont-Royal brainwashent la population avec une pensée unique séparatiste!

Trouvé chez Voix de Faits:

Gang de médias séparatistes à marde! Voyez-vous comment la présence du Bloc nuit aux débats sainement démocratiques proposés par nos bienfaiteurs fédéralistes?

Le Bloc: quelle nuisance médiatique!

28 ans après le "On va pardre nos Rocheuses!", la campagne de peur anti-séparatiste descend encore plus creux!

J’ai été absent au cours des 4 derniers jours. Ne vous en faites pas, ce n’est pas parce que je ne vais pas bien, au contraire. J’ai répondu le mieux possible aux commentaires que j’ai reçus ces derniers jours.

Maintenant, il faut rétablir les faits concernant les mensonges conscients de Michaël Fortier, le Kid Kodak CONservateur (un peu comme Denis “OVNI déportateur d’immigrants séparatistes” Coderre chez la charogne soi-disant libérale) renifleur de pets de Art-Peur, ex-sénateur parasite et candidat CONservateur dans Vaudreuil-Soulanges.

En 2008, un député du Bloc Québécois gagne 155 400$ par année et UN DÉPUTÉ CONSERVATEUR NON-MINISTRE GAGNE LE MÊME CRISSE DE SALAIRE, I.E. 155 400$. Vous comprendrez alors que le fameux 350 millions$ versé aux députés du Mal-De-Bloc depuis sa création AURAIT ÉTÉ DÉPENSÉ DE TOUTE FAÇON, et que cette campagne de peur anti-séparatiste, à faire passer le “on va pardre nos Rocheuses” d’il y a 28 ans pour une affirmation rationnelle (ou pire encore l’affaire de la fuite des capitaux du 26 avril 1970, appelée le “coup de la Brinks“), repose sur un mensonge pur et simple.

Pire encore, un député fédéraleux élu au Culbec vous coûte plus cher parce qu’il travaille dans l’intérêt de l’État Canadian et contre vos intérêts, alors qu’au pire, selon la même rhétorique fédéraleuse, un député mal-de-bloquiste serait inutile (ce qui n’est même pas vrai, d’un point de vue étatiste), ce qui est déjà une meilleure chose, ou mieux encore contre l’intérêt du fédéral puisque ce sont des méchants séparatistes (même si je n’irai pas jusqu’à dire qu’un député du Mal-De-Bloc n’est là que pour défendre vos intérêts: après tout, le Mal-De-Bloc n’est qu’un parti politique étatiste de merde lui aussi!).

Et Michaël Fortier le sait très bien! Il sait très bien qu’il ment et que beaucoup d’électeurs vont boire ses paroles à titre de vérité absolue comme les catho-fascistes boivent la parole du pape. 28 ans plus tard, la campagne de peur fédéraleuse descend encore plus creux et on en redemande!

D’ailleurs, en utilisant la même câlisse de rhétorique, on peut facilement affirmer que Michaël Fortier a coûté 5 milliards$ aux Culbécois, ce qui est pas mal plus vrai que ce qu’il a prétendu hier même si, au fond, un autre ministre aurait fait la même chose!

Sans oublier les coûts astronomiques du Sénat Canadian, dont Michaël Fortier a fait partie et approuve son existence. Ce n’est certainement pas de la faute du Mal-De-Bloc!

Pourquoi j’ai joins le réseau “les blogueurs disent NON à Stephen Harper”?

À la demande de Lutopium, le moins pire (naaaan, c’est le meilleur!) gau-gauchiste étatiste de la blogosphère québécoise selon moi, j’ai accepté de faire partie de son réseau virtuel “les blogueurs disent NON à Stephen Harper”. Voici les principales raisons qui ont motivé ma participation à ce groupe.

1) La séparation du Québec est la seule avenue politique et médiocratique favorisant un meilleur épanouissement du mouvement anarchiste au Québec, même si la priorité (sauf chez votre humble serviteur pendant une campagne électorale!) est de faire d’autres choses en dehors de la politique pour faire progresser l’anarchisme au Québec. Voter pour le Mal-De-Bloc est le symbole d’un doigt d’honneur envers l’État Canadian et envoie ce message clair aux fédéraleux: la bataille pour la séparation du Québec n’est pas terminée!

2) Un gouvernement CONservateur majoritaire serait dangereux pour le Québec, en raison de son idéologie de drouate étatiste et surtout de ses obsessions hystériques répressives religieuses, policières et militaristes. Le vote pour le Mal-De-Bloc est la seule façon d’empêcher les CONservateurs de former un gouvernement majoritaire, même pour les fédéraleux non CONservateurs (sauf dans certains comtés moins francophones).

3) Le concept du “small government conservative” est une fumisterie: le Mal-De-Bloc, ses partisans et les autres blogueurs anti-Harper n’insistent pas assez là-dessus. Au contraire, les CONservateurs font la démonstration claire du concept du “big governement conservative” à la sauce à la marde brune Républicaine américaine. Les trois billets précédents, exposant le point de vue du libertarien Martin Masse sur cette question, l’illustrent avec éloquence. Ce n’est pas en faisant valoir le soi-disant “démantèlement de l’État” (ce qui est complètement faux) des CONservateurs que le Mal-De-Bloc et ses partisans vont convaincre les gens de voter pour eux.

En fait, en utilisant cette rhétorique fallacieuse et démagogique, les zélateurs mal-de-bloquistes donnent des munitions aux CONservateurs qui vont se présenter soi-disant comme la seule alternative viable pour le CONtribuable écoeuré de payer trop de taxes. La campagne débute très mal pour le Mal-De-Bloc, Duceppe est monotone dans ses discours et écoeure encore les électeurs avec son maudit “Québécois et Québécoises” à tout bout de champ. Ça prend un changement de cap, et vite! Ce n’est pas parce que je vais voter pour le Mal-De-Bloc que je vais m’empêcher de critiquer quand les mal-de-bloquistes déconnent!

4) Ma présence dans ce réseau me semble plus pertinente que celui de À mon humble avis (son blogue est très bien pour un soi-disant libéral par contre) qui refuse de voter pour le Mal-De-Bloc par anti-séparatisme primaire, aidant ainsi les CONservateurs! Bien pire que l’abstention!

Je suis toujours un anarchiste!

Néanmoins, il ne s’agit en aucun cas d’un appui à l’idéologie nationaleuse étatiste de gau-gauche défendue par une partie significative de ces blogueurs. Je suis un anarchiste et je n’ai pas changé d’idée sur ce point. Mais il y a des occasions où des alliances stratégiques sont pertinentes comme lors de cette campagne électorale, d’autant plus que le Grand Soir Anarchiste n’arrivera pas de mon vivant. J’exhorte les autres anarchistes à en faire partie.

Encore!

Encore une fois, allez lire cet excellent billet de Martin Masse dans le Blogue du QL où on apprend que les dépenses militaires n’expliquent qu’en partie la croissance de l’État canadian sous les CONservateurs. Je cite le dernier paragraphe.

Un gouvernement défendant véritablement des principes de libre marché et d’interventionnisme minimal essaierait, au mieux, de réduire carrément les dépenses totales et, au pire, de les augmenter moins rapidement que la croissance nominale (croissance réelle de l’économie + inflation) pour qu’elles accaparent graduellement une portion relativement moindre de l’économie. Autant le gouvernement libéral à Ottawa que le gouvernement péquiste à Québec ont réussi à le faire au milieu des années 1990 pour nous sortir des déficits permanents. On est loin du compte.

Big government conservative!

Et Martin Masse en rajoute sur les CONservateurs!

Allez lire cet excellent billet de Martin Masse dans le Blogue du QL. Voici le meilleur passage:

Tiens, drôle de coïncidence: des augmentations de dépenses de 8,4% sous Bush depuis huit ans; une augmentation de 8,4% des dépenses sous Harper durant les trois premiers mois de l’année. C’est Gilles Duceppe qui a raison: Harper n’est qu’un clone de Bush! Ce sont tous les deux des «big government conservatives» qui disent une chose et font le contraire, qui achètent des votes à la pelletée avec l’argent des contribuables, et qui sont plus intéressés à consolider leur pouvoir qu’à mettre en pratique les principes auxquels ils disent croire.

Et voici un tableau révélateur, trouvé au même endroit:

Pensez-vous vraiment que les coupures dans la culture visent à réduire la taille de l’État maintenant? Malgré ma haine encore plus viscérale envers la charogne corrompue et nationaliste canadian du Parti Soi-Disant Libéral du Cacanada (PSDLC), ces soi-disant libéraux ont été moins dépensiers que les CONservateurs!

Et il faudrait réélire ceux-ci majoritairement pour réduire la taille de l’État Canadian! Êtes-vous tombés sur la tête?