Category Archives: Fémi-favoritisme

Loi anti-prostitution au Canada: Grande Noirceur 2.0? (Et cette fois-ci, la gauche pseudo-progressiste est aussi un complice des intégristes religieux)

Avant-propos: Je n’utiliserai plus le vocable “fédéraliste” pour qualifier un anti-indépendantiste. Dorénavant, je vais utiliser le vocable “dépendantiste” pour qualifier un tel individu ou groupe.

Les fémi-favoritistes étatistes (attention, ce ne sont pas des féministes, contrairement à ce qu’illes prétendent) ont gagné leur principal cheval de bataille et sont maintenant démasqués comme des zélateurs de la répression au même titre que les drouatistes étatistes, ce qui confirme ce que j’ai toujours prétendu depuis le début de ce blogue. Cette bande d’hispters control-freak à la mode (Alex Jones les surnomme “trendy liberals”), dont la pseudo-inclusive vire-capote dépendantiste Maria “je deviens subitement dépendantiste pour me faire réélire” Mourani en est la porte-parole la plus notoire, s’est alliée aux Cons-servent-la-peur dépendantistes de Stephen Art-Peur pour présenter ce projet de loi anti-prostitution. Voici un extrait d’un document d’information portant sur ce projet de loi:

Achat de services sexuels – Cette nouvelle infraction interdirait l’achat de services sexuels et la communication en tout lieu à cette fin. Les peines pour l’achat de services sexuels seraient un emprisonnement de 18 mois à 5 ans et des amendes minimales obligatoires progressives pour la première infraction et les suivantes. On imposerait une amende de 500 $ pour la première infraction et de 1 000 $ pour une offense ultérieure sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire. Ces amendes seraient doublées si l’infraction est commise près de parcs, d’écoles, d’établissements religieux ou d’autres endroits où des enfants pourraient raisonnablement se trouver.

J’aimerais entendre et lire ceux qui ont voté pour les Conservateurs au Québec là-dessus.  (au moins, il y a Éric Duhaime qui est contre 🙂 ) De plus, j’aimerais encore plus lire et entendre les gau-gauchistes étatistes et mes comparses anarchistes là-dessus, car qui ne dit mot consent! Si le PCUL avait présenté un tel projet de loi (je sais que c’est impossible vu que le maudit Criminal Code est de compétence cacanadian dans notre crisse de système dépendantiste, mais il s’agit d’un exemple illustratif), l’opposition contre celui-ci aurait été pire que celle contre la charte, propagande dépendantiste oblige. 

Je n’ai aucune confiance envers l’utilisation de la violence étatique pour éradiquer la prostitution. Un environnement de libre-marché anti-capitaliste serait beaucoup plus efficace pour l’éradiquer et ce, sans la prohibition et la répression étatique qui engendrent irrémédiablement un marché noir et la violence qui s’y engouffre inéluctablement. En effet, la fin de la rareté des emplois induite par le capitalisme permettrait d’éradiquer en majeure partie l’offre de prostitution et la fin de la répression sexuelle et du patriarcat induits par ce même capitalisme permettrait d’éradiquer en majeure partie la demande de prostitution.

Voici un statut Fèce-bouc d’Anne Archet portant sur ce projet de loi:

Ça vous surprend, vous, que des féministes et des chrétiens fondamentalistes applaudissent à la même réforme? Pas moi.

Progressistes et conservateurs ont en commun la passion malsaine (j’ai failli écrire «morbide») d’interdire et de réprimer ce qui les dérange. Or, le consensus hégémonique du pouvoir est tel que ce qui dérange les uns dérange aussi très souvent les autres, même si la justification morale d’interdire et de réprimer est différente. Ça reste toutefois de la morale, quoi qu’on en dise et quelque soit le nom qu’on préfère utiliser pour désigner les principes aux noms desquels on cautionne la répression.

Si votre solution aux problèmes sociaux repose sur la loi, les flics, les juges, les tribunaux et la prison, non seulement vous n’êtes pas mon camarade, mais je vous demande de passer votre chemin: je n’ai strictement plus rien à vous dire.

À l’exception de la dernière partie de sa dernière phrase, ça traduit exactement ce que je pense! Mais étant donné que pour vous, les dépendantistes du PLCUL ne sont pas si pires que ça, je m’attends à ce que cette loi liberticide n’intéresse à peu personne à part les fémi-favoritistes et les intégristes chrétiens. Vous aimez le Cacanada, alors assumez! C’est aussi ça les vraies affaires!

Rappelons que, même sous le joug de la Grande Noirceur duplessiste catho-fasciste, une telle prohibition de la prostitution n’a jamais été en vigueur. Ne me dites pas qu’on va laisser ce projet de loi liberticide passer comme une lettre à la poste sans réagir, surtout après ce qui s’est produit avec le printemps étudiant et avec le marketing péquiste islamophobe de la charte! Mais étant donné que ce n’est pas le méchant PCUL séparatissssse qui présente ce projet de loi liberticide, je ne m’attends pas à grand-chose…

P.S.: Mon cher François Tremblay, je suis désolé d’être en désaccord avec ta position sur ce sujet, mais tu demeures tout de même mon blogueur anglophone préféré.

À propos des soi-disant "féministes" pro-peine de mort en Inde…

En ce début d’année 2013, je vous souhaite le paradis terrestre à partir d’aujourd’hui jusqu’à la fin de vos jours. En effet, pourquoi se contenter de souhaiter le bonheur à quiconque que pour une seule année? 😉

Tout de même, j’aimerais souhaiter non-cordialement aux soi-disant “féministes” pro-peine de mort,  aux soi-disant “féministes” abolos pro-répression policière (même si la prostitution adulte est une sale affaire, mais beaucoup plus payante pour les prostituées que la grande majorité du travail offert par nos bienveillants capitalistes aux esclaves salariés!) et aux fémi-favoritistes pro-violence étatique d’aller se faire foutre! La répression policière et la violence étatique sont des instruments du patriarcat, pas des ennemis de celui-ci! De plus, ne devrait-on pas tirer cette leçon fondamentale de ce dernier printemps étudiant, i.e. que la répression policière et la violence étatique sont des antagonistes de la liberté? (et je m’adresse aussi aux carrés rouges sur ce point!)

Quant aux soi-disant “féministes” pro-peine de mort en Inde, dont leur cause est fort louable sur le fond des choses, il serait bien que les vrais féministes leur expliquent en quoi la répression policière est justement en partie à l’origine de ce qu’illes dénoncent. Faudrait aussi que certains de leurs porte-parole cessent de colporter l’affirmation saugrenue qui prétend “qu’il y a trop de viols parce qu’il n’y a pas assez de femmes en Inde”. Le fait qu’il manque des femmes dans un territoire donné n’accorde aucun droit au viol à qui que ce soit!

Il faut éliminer le travail, tranche le CSH

Le Conseil du Statut des Humains (CSH) a effectué jeudi une virulente sortie contre le travail, déclarant par la voix de sa présidente, Julie Desvilles-Michêne, qu’il était nécessaire de faire disparaître toute forme de métier, tout travail étant considéré comme « une forme d’exploitation capitaliste inacceptable » au Québec. L’organisme recommande ainsi au gouvernement de freiner la demande pour le travail en organisant une vaste campagne de sensibilisation.

Le Conseil demande au Québec de faire pression sur le gouvernement fédéral pour  cesser d’imposer les personnes victimes du travail et cesser de mépriser les non-travailleurs, mais commencer à punir les clients et les patrons. Au plan social, il réclame des services spécialisés pour aider les travailleurs et les victimes de l’esclavage salarial à quitter ce milieu. « Des mesures de prévention sont nécessaires pour empêcher les enfants et les adolescents de tomber entre les griffes des patrons. Nous croyons qu’il faut avant tout changer les mentalités, arrêter de banaliser le travail, et cesser de croire que c’est une fatalité », conclut la présidente du Conseil.

Cette prise de position du CSH a suscité l’approbation de la députée de Parti Girouette Maniaque Pochard, porte-parole en matière de condition humaine. « Il est indispensable pour une société comme la nôtre, qui s’est battue pour l’égalité entre les humains, d’entreprendre une réflexion pour mettre un terme à l’exploitation capitaliste », a-t-elle déclaré.

« À l’instar du Conseil, nous croyons qu’il faut travailler en amont par l’éducation, la prévention et la sensibilisation et surtout il faut déployer des ressources spécifiques suffisantes afin d’aider les personnes à sortir du travail», a souligné la députée de St-Clinclin-Des-Meumeux.


Ça fait ma journée!
😉

Verdict de non-responsabilité criminelle pour Guy Turcotte: préparez-vous à la propagande des intégristes de la répression!

Dans l’affaire Guy Turcotte, le verdict est tombé: selon les jurés, le prévenu est non-criminellement responsable du meurtre de ses deux enfants. Si vous croyez (comme moi ce matin) que les médias ont atteint le fond du baril lors du Festival Fédérâleux de la Soumission Colonialo-Monarchiste du Québec au Cacanada qui a eu lieu cette dernière fin de semaine, vous n’avez encore rien vu! Et comme le dit si bien le clown en chef du parking lot Huron-Wendat de Wendake, Konrad Sioui, ce traître à-plat-ventri qui a fraternisé avec l’ennemi colonial britannique génocidaire à Culbec City ce dimanche (Gens des Premières Nations, réveillez-vous et dénoncez cette indécence!), VIVE NOS CHAÎNES!

Préparez-vous à vous faire littéralement envahir par la propagande médiatique haineuse des intégristes de la répression juridico-policière qui n’en savent que très peu sur l’affaire Guy Turcotte: entre autres, à entendre des militants de drouate étatiste rongés par leur radotage intempestif et aigris par des motifs de vengeance personnelle comme le sénateur CON-SERV-HATER Pierre-Hugues Boisvenu (qui est devenu sénateur grâce à ses plans de vengeance politique personnelle contre à peu près tout le monde à la suite du meurtre de sa fille) venir encore nous vomir leur soi-disant “préjugé favorable à l’endroit des criminels dans la justice pénale au Québec”, à entendre roter les fémi-favoritistes frustrés (dont certainement Anne-France Goldwater, qui est en train de se faire arnaquer par celle-là même qui l’a rendue si célèbre malgré son insignifiance) qui vont nous dire que “voilà une autre preuve que la méchante justice québécoise est machiste comme en France et ça explique pourquoi Tristane Banon a déposé une plainte plus de 8 ans plus tard contre DSK” et à entendre des chroniqueurs insignifiants des médias-poubelles, nous ânonner ad nauseam leur sempiternel “il faut rendre les lois plus sévères pour cesser de protéger les criminels et pour protéger les victimes contre les sentences-bonbons” tout en prônant “la réduction la taille de l’État pour dépenser encore plus dans la police, l’armée, le nouveau Colisée et les autres projets mégalomanes de Napoléon Labeaume, en coupant les BS parasites et les maudits tartistes et en augmentant les frais de scolarité pour les sales morveux d’étudiants trop pauvres et trop intelligents”, et en exhortant les gens de supporter les troupes militaro-terroristes même quand ceux-ci savent fort bien qu’ils commettent des vrais crimes.

Bref, préparez-vous à vomir en suivant la propagande médiatique des intégristes de la répression juridico-policière au cours des prochains jours! Les médias n’ont aucune limite à essayer de vous enfoncer encore plus creux dans leur nudité intellectuelle et dans leur vulgarité…

Dans un prochain billet, je féliciterai les jurés et je vous expliquerai pourquoi ce jugement, peu importe qu’il soit approprié ou non, est, dans un certain sens, une bonne nouvelle.

Procès de Guy Turcotte: une révélation troublante

À la suite de la séquestration des jurés lors du procès de Guy Turcotte, on a appris une information troublante. Voici un extrait de cet article:

Turcotte a refusé de payer pour les funérailles de ses enfants

Comme dans tout procès, plusieurs informations n’ont pas été publiées en attendant que le jury soit séquestré, afin de ne pas influencer ces derniers. Entre autres, il a pu être révélé suite à la séquestration du jury que Guy Turcotte avait refusé de payer pour les funérailles de ses enfants.

TVA Nouvelles a eu la confirmation de cette nouvelle. Dans une lettre datant du 4 août 2009 adressée à sa femme Isabelle Gaston, le médecin affirme que pour le coût des funérailles, il est prêt à en payer la moitié, voire la totalité.

«Je n’ai jamais refusé de payer quoi que ce soit pour mes enfants. Et c’est encore le cas», ajoute-t-il dans la missive. Or, la mère a confirmé à TVA Nouvelles que Guy Turcotte a refusé de payer pour ces funérailles.

Que pensez-vous du comportement d’une mère qui demande de financer en partie les funérailles de ses deux enfants à son pire ennemi, celui-là même qui serait le père meurtrier de ces mêmes enfants?

Je suis de trop bonne humeur pour en dire plus. À vous d’en juger…

Un gouvernement canadien d'extrême-droite corporatiste? Selon un de ses ministres, ce serait effectivement le cas!

Selon James Moore, député CON-SERV-ateur et Sinistre Cacanadian de la Propagande Anti-Historique Néo-Coloniale et de la English Language Coast to Coast to Assimilate the Fucking Separatist French Frogs, son propre gouvernement CON-SERV-ateur en est un d’extrême-droite corporatiste. Je ne suis pas d’accord avec lui, le parti CON-SERV-ateur étant un parti étatiste de centre-droit tout au plus, mais je trouve ça intéressant de vous rapporter cette information. C’est rendu que les CON-SERV-ateurs sont tellement en liesse suite à leur victoire éclatante qu’ils n’hésitent même plus à faire semblant d’être encore pires que ce qu’ils sont vraiment pour plaire à leur base électorale rétrograde!

Dans un autre ordre d’idées, je vous recommande de lire cet excellent billet de Bakouchaïev. Son texte constitue involontairement une véritable claque sur la sale gueule du mouvement fémi-favoritiste culbécois. Je dis “involontairement”, car Bakouchaïev est un des premiers qui me dénonce quand je vous parle des effets pervers du fémi-favoritisme. Alors mesdames, mon collègue blogueur n’est certainement pas un maqueueliniste. Voici un extrait de son billet:

Alors, je vais aussi y aller d’une certaine franchise.

Déjà, à partir de la trentaine, les femmes sont moins attirantes que celles qui sont dans la vingtaine. (Note de David: personnellement, je ne suis pas d’accord avec cette affirmation et j’admets même avoir une préférence sexuelle pour les dames dans la quarantaine (sans rejeter les autres femmes néanmoins!) et ce, depuis fort longtemps…mais bon, son affirmation se fait l’écho de l’opinion de la grande majorité des hommes, alors…) Et rendu à la fin trentaine et à 40, j’espère que vous aurez autre chose que votre beauté extérieure à offrir. Et si à ce moment-là, vous êtes rendue tannée d’être avec un trou de cul, ben y va peut-être être rendu trop tard pour le gars gentil. Vous l’avez rejeté toute votre vie. Pourquoi il s’intéresserait à vous? En plus, vous l’avez jugé sur son physique. Il fera la même chose avec vous. Et à 40 ans, vous ne l’aurez plus vraiment.

Au fait, si ça vous tente de vous marrer, lisez les propos démagogiques et diffamatoires à la suite de mes commentaires, vomis par ces deux fémi-favoritistes enragées. Ça démontre une fois de plus à quel point le fémi-favoritisme est une idéologie autoritaire et misandre!

Pour terminer, réjouissons-nous de la victoire des militants du Centre Social Autogéré du quartier Pointe-Saint-Charles à Montreal, qui ont finalement gagné leur bataille! BRAVO! 🙂 🙂

P.S.: Ce billet ne concerne pas une certaine lectrice. Chère dame, tu sais très bien que tu n’es pas une femme comme les autres… 🙂 🙂

Grotesque répression anti-sexuelle à l'école secondaire Les Etchemins!

Une agente de bureau risque fortement d’être congédiée (ou d’être “amenée” à démissionner) de son poste à l’école secondaire Les Etchemins parce qu’elle a commis un crime grave! Non, elle n’est pas une ancienne soldate-terroriste des Farces Armées Militaro-Terroristes Cacanadian! En fait, elle a osé…montrer ses seins (et certaines de ses formes) sur le Net! AU SECOURS, TOUS AUX ABRIS! Cachez ces seins que les sales morveux de gars ados ne voient jamais à la télévision et sur le Net en dehors de l’école! 😉 Et devinez où elle va retourner travailler à la suite de la réaction hystérique de ces attardés congénitaux en poste à l’Établissement d’Endoctrinement Capitalo-Étatiste pour Sales Ados Morveux(ses) des Etchemins… Voici un extrait très révélateur de cet article:

C’est un agent du service de POLICE de la ville de Lévis, qui faisait de la prévention dans l’établissement, qui a alerté la direction de l’école de cette situation. Si le geste n’est pas illégal aux yeux des AUTORITÉS POLICIÈRES, il demeure toutefois immoral.

Non, mais de quoi ils se mêlent, ces mafieux policiers? Z’ont pas des vrais crimes à combattre et des beignes à engloutir, ces crottés-là? Hostie, ce n’est pas contre la brutalité policière qu’il faut se battre, c’est contre le système juridico-policier dans son ensemble! Bon, il faut dire que certains anarCONS CONfus faisant partie du troupeau de moutons gau-gauchistes crypto-bolchéviques culbécois, une caste d’idiots utiles involontairement au service des intérêts corpo-fascistes de la drouate CONServatrice capitalo-étatiste, encouragent la répression policière anti-sexuelle et me traitent de “rétrograde faisant honte à l’anarchie” quand je ne suis pas d’accord avec eux là-dessus, mais ceci est une autre histoire…

Parlant d’immoralité, les établissements d’endoctrinement capitalo-étatiste pour sales ados morveux(ses) n’ont en général aucun scrupule à ce qu’une certaine organisation militaro-terroriste recrute dans leurs écoles… Sans oublier la propagande capitalo-étatiste et syndicaleuse devenue routinière dans ces établissements de brainwashing!

Au fait, le surnom de cette employée est Samantha Ardente. (ceci était une information publique avant même que je publie ce billet, en raison de la réaction de l’établissement scolaire), et un individu a créé une page Fesse-bouc sur elle en guise d’appui. Au cas où ça vous intéresserait…

Bonne Fête Provinciale du Fémi-Favoritisme Étatiste!

Pour les habitants du P’tit Gros de la Cacanadian Federation (i.e. le Culbec), je suggère de modifier la dénomination de “Saint-Valentin” pour la remplacer par “Fête Provinciale du Fémi-Favoritisme Étatiste”. Voici pourquoi cette modification serait une bonne chose:

1) Cette nouvelle dénomination serait plus conforme à ce que cette fête est vraiment devenue.

2) Cette nouvelle dénomination serait plus respectueuse envers les groupes et les causes vraiment féministes, car cette fête se distinguerait de la Journée Internationale des Femmes (le 8 mars), qui célèbre les luttes passées et présentes qui concernent l’égalité des droits entre les sexes à travers le monde.

3) On y supprimerait le terme “Saint” par conséquent, ce qui évacuerait toute référence au catho-fascisme.

4) Cette nouvelle dénomination PARAÎTRAIT moins capitaliste dans sa connotation…mais attention, ce serait tout aussi capitaliste dans les faits, car ne comptons surtout pas sur les fémi-favoritistes pour combattre le capitalisme.

Voilà! En général, je me sacre des fêtes et des rituels, mais mon profond dégoût pour la St-Valentin m’inspire ce présent billet…

Sexualité: une nouvelle arme de destruction massive contre les femmes qui jouent à la vierge offensée…fournie par une femme en plus!

Lorsque je discute de sexualité avec des femmes, il y en a trop d’entre elles, particulièrement chez les scientifiqueuses-robotes de race blanche largement contaminées par la vulgate fémi-favoritiste (à Montreal, ça me semble moins pire qu’à Pasassezdecul-bec City), qui jouent à la vierge offensée et qui s’insurgent contre mes propos. Ça explique en partie pourquoi je ne parle pas assez de sexe dans ce blogue, quoiqu’honnêtement, il y a aussi le fait ce filon anarcho-sexuel est trop bien exploité par Anne Archet pour que j’en formule un pâle plagiat ici.

Je suggère à ces trop nombreuses femmes rétrogrades et frigides d’esprit d’aller s’éduquer un peu en lisant cette véritable arme de destruction massive (cette fois-ci, c’est une vraie AMD, contrairement à ce qui s’est produit en Irak…) à l’endroit d’un mythe anti-sexuel gau-gauchiste étatiste fémi-favoritiste (curieusement partagé par la drouate porcine capitalo-étatiste et, encore plus curieusement, par un trop grand nombre d’anarchistes) qui a la couenne dure, la fâââmeuse “hypersexualisation” (sic). Non, mais Anne Archet est vraiment une sale traîtresse à la cause fémi-favoritiste! 😉 Étant donné la nature subversive de cette arme, il est impératif que les autorités militaro-terroristes occidentales envahissent avec des moyen$$$$ considérables cet eldorado islamo-fasciste 😉  mieux connu sous le vocable de “Province of Quebec” et déportent cette salope corruptrice de moeurs mieux connue sous le nom d’Anne Archet 😉 (et encore là, je suis trop généreux, je crois qu’il faudrait l’assassiner 😉 , mais comme ils ne le font pas fait avec Oussama Ben Laden, alors…) à la prison de Guantanamo Bay sans mandat! C’est une question d’insécurité nazionale cacanadian! Support Our Fucking Criminal Troops, yes sir! 😉

Voici un extrait de cette arme de destruction massive:

La marchandisation de la sexualité place toutes les pratiques sexuelles dans un contexte d’offre et de demande. Sur le marché sexuel, tous essaient de se vendre au plus offrant en tentant de se procurer l’objet de ses désirs au plus bas coût. Si bien que la sexualité en est venue à être liée à la conquête, à la manipulation, à la compétition, à la lutte pour le pouvoir. En résultent des jeux absurdes et pitoyables, comme jouer les allumeuses ou les saintes nitouches, ou pire encore, user de violence psychologique et physique pour parvenir à ses fins. Dans un tel régime, la jalousie et la possessivité ne peuvent que se développer et devenir omniprésentes — après tout, dans un contexte de marché, quoi de plus normal que d’agir en propriétaire avec ce qu’on a légitimement acheté?

Et je ne parle pas de tous ceux et celles qui forment le gros de la camelote sexuelle, ceux et celles qui n’ont que peu de valeur sur le marché du coït et qui ne peuvent espérer connaître de la sexualité que la masturbation, les fantasmes industriels de la pornographie ou les relations tarifées de la prostitution. Je parle ici des hommes qui sont trop pauvres et des femmes qui sont trop vieilles et obèses pour avoir une valeur d’échange. Des petits, des chauves, de celles qui ont des rides et un ventre mou, bref, de ces rebuts de la consommation de la chair — qui doit être nécessairement fraîche pour être dans la zone de péremption. Leur rôle social est crucial, puisqu’ils donnent une valeur marchande à la relation sexuelle; si tout le monde y avait accès de façon libre, égale et illimitée, elle ne vaudrait rien dans un système capitaliste.

Oh, et bien sûr, je suggère fortement aux hommes tapettes hétérosexuelles machistes de se laisser porter eux aussi par cette même arme de destruction massive. Mais dans leur cas, ça fait longtemps que je n’espère plus rien de la part de ces sinistres individus bornés…

Sérieusement, un gros bravo et un gros mille fois merci à Anne Archet d’avoir fourni cette arme de destruction massive. Ça m’a fait crissement de bien du lire ça…de la part d’une femme en plus! Je n’hésiterai pas à suggérer la lecture de son sublimissime texte à chaque fois qu’une femme jouera à la vierge offensée avec moi!

Une critique sublime de la démocratie…et un exemple de gauchisme étatiste poubelle!

Je vous recommande fortement ce superbe billet du Mouton Marron qui y va d’une critique sérieuse portant sur la médiocrassie pseudo-représentative, particulièrement sur les tests de connaissances culturelles et politiques, en réponse à ce billet de Renart Léveillé concernant la possibilité d’un droit de vote conditionnel à une connaissance minimale des enjeux et événements politiques: en d’autres termes, la possibilité de révoquer le droit de vote aux incultes politiques. Je reviendrai sur ce thème dans un prochain billet.

La conclusion du Mouton Marron est très intéressante. Je la cite ici, mais lisez et commentez le reste là-bas:

Je suis toujours étonné quand des progressistes de gauche proposent des solutions qui me semblent, à moi, fortement discriminatoires, paternalistes, autoritaires et/ou misanthropes. On me répondrait dans certains milieux qu’après tout, ce sont des sociaux-démocrates qui ont assassiné Rosa Luxembourg.

Il ne faut pas, contrairement aux sociaux-démocrates fanatiques qui ont purgé le monde des contestataires, céder à des tentations discriminatoires. Parce que c’est une manière d’abdiquer devant le genre humain. On arrivera jamais à rien changer si on cède aussi rapidement par lâcheté. Par ailleurs, la polyarchie élitiste ou la démocratie des gens informé-e-s, ça ne peut être qu’un régime de moutons bien blancs et bêlants. Car un électorat choisi à l’aide d’un questionnaire, même si celui-ci est basé sur des faits vérifiables et en apparence évidents, peut être formaté. Formaté à l’intérieur d’un modèle standardisé de citoyen-ne idéal possédant des connaissances conformes aux attentes de l’État.

SUBLIMISSIME! 🙂

Malheureusement, comme vous le constaterez dans les commentaires, une fémi-favoritiste sexiste enragée de gau-gauche étatiste est venu vomir des âneries contre moi, en raison d’une vieille rancune suite à ce billet (lire aussi ceci), perturbant littéralement le débat chez le Mouton Marron et chez Renart Léveillé. Je l’invite à venir m’insulter ici et à laisser tranquille ceux qui n’ont rien à voir avec ce conflit…

P.S.: La semaine dernière, l’Association des Diplômés de la Faculté Affaiblie des Sans Génies de l’Adversité Anale m’a appelé une 5e fois pour je les aide financièrement pour les aider à régler ce problème très grave (sic) 😉 qu’est la baisse des inscriptions universitaires en sciences. Pour la deuxième fois d’affilée (les trois autres fois, j’ai raccroché la ligne au nez), j’ai refusé de les aider en leur disant que j’étais vigoureusement en faveur de la diminution des inscriptions universitaires en sciences. Comme je l’ai déjà dit auparavant, je me dois de préciser que je suis très sérieux quand je dis que je suis en faveur de la baisse des inscriptions universitaires en sciences (pas au collégial). La raison est simple: il y a un surplus de diplômés dans ce secteur! Les étudiants ont tout simplement compris qu’il était plus payant d’étudier dans d’autres domaines ou de ne pas aller à l’Université.