Category Archives: Taquiner Anne Archet

Laurent Proulx et sa candidature pour Équipe Labeaume à Québec: finalement, Anne Archet avait (en partie) tort…mais un peu raison

Bonne nouvelle! Laurent Proulx, un carré vert radical à la solde des mafieux radicaux du Liberal Party, est un candidat au titre de vice-démagogue pour le parti stalinien radical du Démago-Maire Nabeaume à Culbec City, celui-là même qui s’est radicalement enrichi parce que le Parti Québécor avait fait sa juste part pour aider ce merveilleux entrepreneur incompris à s’enrichir dans l’affaire Mazarin. Je me réjouis, parce qu’AVEC LAURENT PROULX, NOUS AURONS ENFIN QUELQU’UN QUI POURRA DIRE À PIERRE-KARL PÉDALEAU, AUX ÉQUIPES DE SPORTS PROFESSIONNELS ET AUX AUTRES AFFAIRISTES DE CULBEC CITY DE FAIRE LEUR JUSTE PART, C’EST CERTAIN! 😉

En fait, Laurent Proulx sera dans un environnement très confortable, puisque c’est à Culbec City sous le régime Nabeaumien que la police a le plus abusé de son pouvoir lors du dernier printemps étudiant et c’est au même endroit qu’Amir Khadir, un sale communisssssss islamissssss séparatissssssss gauchisssssss radical anti-sémite, s’était fait interpeller par les flics, réalisant le principal fétiche érotique des auditeurs de la radio-poubelle et de Laurent Proulx. Alors, qui se ressemble s’assemble.

Mais cessons ces élucubrations (démagogiques, je l’admets) pour passer au coeur du sujet maintenant. En réponse à ce billet de Bakouchaiev, Anne Archet a prétendu que les actions de Laurent Proulx n’étaient pas motivées par son individualisme, contrairement à ce que Bakouchaiev prétendait. Voici ce qu’elle en disait:

Maintenant, il faudrait m’expliquer en quoi quelqu’un qui (pour des raisons idéologiques d’appui à un gouvernement, fort probablement) a recours au système judiciaire et à la police (et donc a recours à l’appareil social répressif) pour faire avancer une cause qui est extérieure à lui-même (parce que, en bout de ligne, il va payer plus cher pour ses études s’il gagne) fait preuve d’individualisme.

D’abord, il ne va pas payer plus cher ses études parce qu’il savait fort bien qu’il allait abandonner ses cours ou, qu’au pire, les coûts supplémentaires allaient être amplement compensés par ses gains futurs engendrés par sa participation à une cause fortement appuyée par le gouverne-et-ment et les affairistes. Ensuite, il a fait ça pour lui-même d’abord et avant tout et non pas par simple conviction idéologique. Laurent Proulx fut très opportuniste et habile: celui qui était il n’y a pas si longtemps un quidam étudiant ordinaire peu employable en dehors de son gang criminel militaro-terroriste a soutenu le gouverne-et-ment et les flics parce qu’il savait fort bien que ça allait lui aider dans sa carrière. Cette candidature nous démontre qu’il a gagné son pari et qu’il a agi depuis le début selon une certaine forme d’individualisme.

Par contre, là où je suis en partie d’accord avec Anne Archet, c’est que Laurent Proulx n’a pas agi ainsi selon l’individualisme au sens stirnérien. Voici ce qu’elle en a dit:

Lorsqu’un individu a recours à un pouvoir supérieur et tutélaire pour contrer l’action d’un groupe avec qui il n’est pas d’accord, ce n’est pas de l’individualisme; c’est agir en faible, dans le sens nietzschéen du terme – c’est l’essence même de l’esprit de troupeau.

Et ce même esprit de troupeau est tout à fait compatible avec la carrière de politicien. Effectivement, à l’exception de ses proches, il n’a aucun scrupule à appuyer les autorités lorsque celles-ci violent impunément les droits individuels de ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, ce qui est très loin d’être de l’individualisme stirnérien. Napoléon Nabeaume est du même acabit que Laurent Proulx sur ce point: celui-ci est donc un excellent candidat pour son équipe et je considère sérieusement qu’il s’agit d’une excellente décision politique de la part de Napoléon Nabeaume.

Bref, le chemin parcouru par Laurent Proulx ne remet pas en question l’individualisme stirnérien prôné par Anne Archet. Ce n’est pas de ce type d’individualisme dont il était question.

Advertisements

PQ ou PLQ: Quatre trente sous pour une piastre, vraiment?

EN TENANT COMPTE DU CONTEXTE ACTUEL, qu’arrivera-t-il à à la lutte étudiante, à la lutte indépendantiste et à la lutte anarchiste si Jean Charest est réélu? Ces trois luttes vont régresser si le récent scénario du “recall” au Wisconsin se reproduit au Québec et vous le savez fort bien!

EN TENANT COMPTE DU CONTEXTE ACTUEL, qu’arrivera-t-il à à la lutte étudiante, à la lutte indépendantiste et à la lutte anarchiste si le PCul remplace Jean Charest au pouvoir? La médiocrassie pseudo-représentative et l’étatisme étant ce qu’ils sont, je ne prétends surtout pas que ces luttes vont clairement être gagnées grâce à un tel changement de parti politique au pouvoir, encore moins avec le PCul, n’en soyons pas dupes, MAIS AU MOINS, CE SERA UN CONTEXTE MOINS DÉFAVORABLE POUR CONTINUER CES TROIS LUTTES QUE L’ACTUEL CONTEXTE CRÉÉ PAR JEAN CHAREST.

PCul ou PLCul: Quatre trente sous pour une piastre, vraiment?

Si les sociaux-médiocrates gau-gauchistes étatistes idéalistes partisans de Québec Solidaire et les nationaleux étatistes idéalistes partisans d’Option Nationale veulent sérieusement des vrais changements allant dans leur sens, je leur conseille plutôt de militer en dehors de ces conneries de partis politiques (sauf peut-être dans Mercier, Gouin et Nicolet-Yamaska) qui ne font rien d’autre de concret que d’aider Jean Charest à se faire réélire. Il me semble que les récentes arrestations politiques préventives pré-Grand Prix devraient pourtant vous donner la puce à l’oreille concernant la piètre efficacité de la médiocrassie pseudo-représentative comme vecteur sérieux de changement…

Quant aux anarchistes, je sais fort bien que la médiocrassie pseudo-représentative n’est pas un bon moyen pour progresser dans votre lutte pour la liberté, mais vous savez encore plus que la réélection de Jean Charest est le pire des contextes possibles pour vous, car ce sera encore plus difficile que jamais de poursuivre votre lutte dans la rue et dans les mouvements sociaux si le mouvement étudiant est mis en échec par une telle réélection. Ne restons pas coi! Ne laissons pas Jean Charest gagner! À quoi auront servi les casseroles (à part tout de même le plaisir de sortir dans la rue qui est déjà fort légitime) si on vote en casse-pieds?

Chère Anne Archet, malgré toute l’admiration que j’ai pour ton personnage et les nombreux points où je suis d’accord avec toi, je suis désolé d’être une poire, mais voilà notre principal désaccord. Au moins, je reconnais que tu es l’abstentionniste électorale la plus cohérente… 🙂