Category Archives: Vantardise à la Geloso-Breguet: version fortement appauvrie

Désolé de vous décevoir mesdames, mais…c'est moi! (ceci n'est pas une promo pour Marie Mai)

Des liens entre Jean Charest, les fascistes, les islamistes radicaux, les communistes, la gau-gauche du Plateau, les séparatistes et les anarchistes?

 

Ce que vous venez tout juste de lire vous choque? Pourtant, cela traduit une certaine réalité. Le 3 février dernier, la Présidente de la Commission Jeunesse du Parti Libéral du Québec, Maripier Isabelle, s’est fait prendre en photo à la droite (heureusement qu’elle n’était pas à sa gauche parce que sinon, j’aurais encore plus grimpé dans les rideaux!) d’un très peu illustre crotté anarchiste et séparatiste dont sa coupe de cheveux ferait pâlir d’envie les boneheads néo-nazis, un certain David Gendron!

Ce qui est encore plus scandaleux, c’est que ce vandale en puissance se fait un point d’honneur de soutenir les terroristes islamo-fascistes, de la même façon que la clique de gau-gauche du Plateau, en discréditant la bataille pour notre liberté conduite par nos valeureux soldats en Afghanistan!

Étant donné que la coupe de cheveux de David Gendron ressemble à celle d’un bonehead néo-nazi, qu’il soutient les islamo-fascistes dans leurs crimes terroristes et que la séparation du Québec est une idéologie fasciste, sa parenté idéologique avec les fascistes ne fait aucun doute!

De plus, sachant que le régime génocidaire de l’Union Soviétique (en passant, ce sont seulement les Occidentaux qui ont libéré l’Europe des Nazis, bien sûr!) a été créé en majeure partie par les anarchistes, les accointances communistes radicales de David Gendron ne font aucun doute!

Bref, David Gendron est un dangereux militant anarchiste radical à la solde des séparatistes, des fascistes, des islamistes radicaux, des communistes et de la gau-gauche du Plateau, la Présidente des Jeunes Libéraux a l’outrecuidance d’accepter de se faire prendre en photo, copain-copain avec ce salopard anarchiste et séparatiste, et Jean Charest nous démontre son piètre leadership en consentant à cette mascarade ourdie par une de ses militantes subalternes les plus importantes!

L’agenda caché de Jean Charest est de plus en plus clair! Si Jean Charest est à la solde des islamo-fascistes comme Québec Solidaire, qu’il nous le dise!

———————————————————-

BON, BON, BON, ASSEZ DE CONNERIES À LA ÉRIC DUHAIME, mon thérapeute me dit que ce n’est pas bon pour ma santé mentale 😉 et je ne suis pas associé de quelque façon que ce que soit à Jean Charest, ne vous inquiétez pas!

Par contre, cette photo existe vraiment. La voici! Mesdames, préparez-vous à vomir!

Voici l’identité des personnes figurant sur cette photo, de droite à gauche:

 -Sylvain Dessy, Directeur des études graduées du Département d’Économique: je le remercie énormément de m’avoir fait confiance dès mes débuts en septembre 2009.

-Guy Lacroix, Directeur du CIRPÉE, le centre de recherche qui a accordé la bourse: un gros merci à lui aussi et aux autres membres du comité de sélection.

-Moi-même: j’ai vraiment fait exprès pour laisser Maripier se placer à ma droite! Désolé de vous décevoir mesdames, mais il s’agit bel et bien de moi-même!

-Maripier Isabelle, Présidente de la Commission Jeunesse du Parti Libéral du Québec.

Emmanuelle Picher: un genre de talent fou dont on ne rencontre que très peu souvent dans une vie. La meilleure de toutes mes collègues!

-Alexandre Desmeules: Il a le même directeur de recherche que moi. 🙂

-Trois autres personnes qui ne sont pas très importantes pour moi ici, dont le recteur pro-augmentation des frais de scolarité, Denis Brière.

Félicitations aussi à Jonathan Morneau-Couture, absent sur la photo, et aux boursiers du doctorat!

Merci particulièrement à Arnaud Dellis, mon directeur de recherche, qui m’a soutenu énormément ces deux dernières années. Si je n’avais pas suivi son cours de Théorie des Prix I à l’hiver 2009, rien de tout ça ne se serait produit!

Finalement, merci à ma famille et à une lectrice de ce blogue qui ont fait en sorte que tout ça est possible! 🙂 🙂

Advertisements

Un anarchiste dans les flots de l'économique…

Dans ce texte critique simpliste mais intéressant sur l’anarchisme, d’un point de vue libertarien, Martin Masse écrivait ce qui suit, il y a plus de 10 ans déjà (c’est pour cette dernière raison qu’il faut bien lui pardonner! 😉 ):

Dans un petit livre publié l’automne dernier avec pour titre simplement Anarchisme, le professeur Normand Baillargeon de l’UQAM (que certains ont pu lire jusqu’à récemment comme chroniqueur au Devoir) explique que les anarchistes veulent non seulement éliminer l’État, mais aussi le marché, la propriété privée, le salariat, le profit, ainsi que tout rapport hiérarchique dans les relations de travail.

Par quoi tout cela serait-il remplacé? M. Baillargeon consacre quatre petites pages au modèle économique anarchiste, ce qui s’avère un bon reflet de ce que cette idéologie a à offrir sur ce plan.

Évidemment, pour prétendre que l’anarchisme n’a pas grand-chose à offrir d’un point de vue économique, il faut ignorer les nombreux travaux et réflexions, portant justement sur le point de vue économique, effectués par les mutuellistes et, dans une moindre mesure, par les anarchistes de gauche, avec l’économie participative notamment.

À mon avis, qu’ils soient individualistes ou collectivistes, il n’y a pas meilleur généralement que les anarchistes de gauche (ou libertaires) pour établir un discours critique socio-politique pertinent contre l’État, le capitalisme, les religions et les autres composantes de l’ordre établi. Cependant, il faut reconnaître que les libertariens (ça inclut les anarcho-capitalistes) et les drouatistes capitalo-étatistes s’y connaissent généralement beaucoup mieux en économique que les anarchistes, ce qui permet aux libertariens et aux drouatistes d’établir un discours économique beaucoup plus cohérent (ou plus précisément, ayant l’apparence d’être plus cohérent, mais sans l’être nécessairement 😉 ) que celui des anarchistes.

Cela est particulièrement vrai au Québec, où les anarchistes sont généralement encore plus illettrés économiquement que les gau-gauchistes étatistes, ce qui n’est pas peu dire!

Malgré ce constat déprimant, une bonne nouvelle est que je peux dire maintenant qu’il est possible pour un anarchiste de bien se débrouiller dans les flots de l’économique et que si on s’y attarde ne serait-ce qu’un peu plus que présentement, cette lacune pourra être éradiquée un jour…