Category Archives: Vie

Désolé de vous décevoir mesdames, mais…c'est moi! (ceci n'est pas une promo pour Marie Mai)

Des liens entre Jean Charest, les fascistes, les islamistes radicaux, les communistes, la gau-gauche du Plateau, les séparatistes et les anarchistes?

 

Ce que vous venez tout juste de lire vous choque? Pourtant, cela traduit une certaine réalité. Le 3 février dernier, la Présidente de la Commission Jeunesse du Parti Libéral du Québec, Maripier Isabelle, s’est fait prendre en photo à la droite (heureusement qu’elle n’était pas à sa gauche parce que sinon, j’aurais encore plus grimpé dans les rideaux!) d’un très peu illustre crotté anarchiste et séparatiste dont sa coupe de cheveux ferait pâlir d’envie les boneheads néo-nazis, un certain David Gendron!

Ce qui est encore plus scandaleux, c’est que ce vandale en puissance se fait un point d’honneur de soutenir les terroristes islamo-fascistes, de la même façon que la clique de gau-gauche du Plateau, en discréditant la bataille pour notre liberté conduite par nos valeureux soldats en Afghanistan!

Étant donné que la coupe de cheveux de David Gendron ressemble à celle d’un bonehead néo-nazi, qu’il soutient les islamo-fascistes dans leurs crimes terroristes et que la séparation du Québec est une idéologie fasciste, sa parenté idéologique avec les fascistes ne fait aucun doute!

De plus, sachant que le régime génocidaire de l’Union Soviétique (en passant, ce sont seulement les Occidentaux qui ont libéré l’Europe des Nazis, bien sûr!) a été créé en majeure partie par les anarchistes, les accointances communistes radicales de David Gendron ne font aucun doute!

Bref, David Gendron est un dangereux militant anarchiste radical à la solde des séparatistes, des fascistes, des islamistes radicaux, des communistes et de la gau-gauche du Plateau, la Présidente des Jeunes Libéraux a l’outrecuidance d’accepter de se faire prendre en photo, copain-copain avec ce salopard anarchiste et séparatiste, et Jean Charest nous démontre son piètre leadership en consentant à cette mascarade ourdie par une de ses militantes subalternes les plus importantes!

L’agenda caché de Jean Charest est de plus en plus clair! Si Jean Charest est à la solde des islamo-fascistes comme Québec Solidaire, qu’il nous le dise!

———————————————————-

BON, BON, BON, ASSEZ DE CONNERIES À LA ÉRIC DUHAIME, mon thérapeute me dit que ce n’est pas bon pour ma santé mentale 😉 et je ne suis pas associé de quelque façon que ce que soit à Jean Charest, ne vous inquiétez pas!

Par contre, cette photo existe vraiment. La voici! Mesdames, préparez-vous à vomir!

Voici l’identité des personnes figurant sur cette photo, de droite à gauche:

 -Sylvain Dessy, Directeur des études graduées du Département d’Économique: je le remercie énormément de m’avoir fait confiance dès mes débuts en septembre 2009.

-Guy Lacroix, Directeur du CIRPÉE, le centre de recherche qui a accordé la bourse: un gros merci à lui aussi et aux autres membres du comité de sélection.

-Moi-même: j’ai vraiment fait exprès pour laisser Maripier se placer à ma droite! Désolé de vous décevoir mesdames, mais il s’agit bel et bien de moi-même!

-Maripier Isabelle, Présidente de la Commission Jeunesse du Parti Libéral du Québec.

Emmanuelle Picher: un genre de talent fou dont on ne rencontre que très peu souvent dans une vie. La meilleure de toutes mes collègues!

-Alexandre Desmeules: Il a le même directeur de recherche que moi. 🙂

-Trois autres personnes qui ne sont pas très importantes pour moi ici, dont le recteur pro-augmentation des frais de scolarité, Denis Brière.

Félicitations aussi à Jonathan Morneau-Couture, absent sur la photo, et aux boursiers du doctorat!

Merci particulièrement à Arnaud Dellis, mon directeur de recherche, qui m’a soutenu énormément ces deux dernières années. Si je n’avais pas suivi son cours de Théorie des Prix I à l’hiver 2009, rien de tout ça ne se serait produit!

Finalement, merci à ma famille et à une lectrice de ce blogue qui ont fait en sorte que tout ça est possible! 🙂 🙂

Un argument en faveur de la désétatisation des routes

Il y a présentement un panneau publicitaire très particulier sur le bord de l’Autoroute Robert-Bourassa à Culbec City, entre Hamel et Charest. Sur ce panneau faisant la promotion de l’émission de 21 heures des Simpsons (que j’aime beaucoup, au fait) à Télétoon, on voit Homer Simpson qui dit ceci:

PÈSE SU L’GAZ, ÇA COMMENCE À 9 HEURES!

Vous n’auriez presque certainement pas vu une telle annonce sur le bord d’une autoroute privée. À moins d’être un sacré idiot, aucun opérateur privé d’une telle autoroute ne serait assez fou pour placer un tel panneau sur le bord de cette autoroute, car les risques d’accroître indûment ses coûts d’opération (surtout en sécurité) seraient trop élevés. Et même si l’opérateur était un sacré idiot, les membres-usagers de cette route n’auraient aucun intérêt à ce que les coûts d’opération augmentent indûment.

Mais comme c’est un monopole d’État qui opère cette route, celui-ci s’en crisse (étant donné qu’il n’en a que très peu à foutre des coûts d’opération) et, par conséquent, de telles niaiseries sont affichées sur le bord des routes!

Que pensez-vous de ça, mon cher Jean-Marie Déconnecté?

Un anarchiste dans les flots de l'économique…

Dans ce texte critique simpliste mais intéressant sur l’anarchisme, d’un point de vue libertarien, Martin Masse écrivait ce qui suit, il y a plus de 10 ans déjà (c’est pour cette dernière raison qu’il faut bien lui pardonner! 😉 ):

Dans un petit livre publié l’automne dernier avec pour titre simplement Anarchisme, le professeur Normand Baillargeon de l’UQAM (que certains ont pu lire jusqu’à récemment comme chroniqueur au Devoir) explique que les anarchistes veulent non seulement éliminer l’État, mais aussi le marché, la propriété privée, le salariat, le profit, ainsi que tout rapport hiérarchique dans les relations de travail.

Par quoi tout cela serait-il remplacé? M. Baillargeon consacre quatre petites pages au modèle économique anarchiste, ce qui s’avère un bon reflet de ce que cette idéologie a à offrir sur ce plan.

Évidemment, pour prétendre que l’anarchisme n’a pas grand-chose à offrir d’un point de vue économique, il faut ignorer les nombreux travaux et réflexions, portant justement sur le point de vue économique, effectués par les mutuellistes et, dans une moindre mesure, par les anarchistes de gauche, avec l’économie participative notamment.

À mon avis, qu’ils soient individualistes ou collectivistes, il n’y a pas meilleur généralement que les anarchistes de gauche (ou libertaires) pour établir un discours critique socio-politique pertinent contre l’État, le capitalisme, les religions et les autres composantes de l’ordre établi. Cependant, il faut reconnaître que les libertariens (ça inclut les anarcho-capitalistes) et les drouatistes capitalo-étatistes s’y connaissent généralement beaucoup mieux en économique que les anarchistes, ce qui permet aux libertariens et aux drouatistes d’établir un discours économique beaucoup plus cohérent (ou plus précisément, ayant l’apparence d’être plus cohérent, mais sans l’être nécessairement 😉 ) que celui des anarchistes.

Cela est particulièrement vrai au Québec, où les anarchistes sont généralement encore plus illettrés économiquement que les gau-gauchistes étatistes, ce qui n’est pas peu dire!

Malgré ce constat déprimant, une bonne nouvelle est que je peux dire maintenant qu’il est possible pour un anarchiste de bien se débrouiller dans les flots de l’économique et que si on s’y attarde ne serait-ce qu’un peu plus que présentement, cette lacune pourra être éradiquée un jour…

Relations hommes-femmes et supériorité intellectuelle (sic) de l'homme: une vision passéiste qui a la couenne dure!

J’écris ce court billet suite à mes commentaires en réponse à ce billet de La Vieille Fille. Ça vous déplaira fort probablement mais je préfère les femmes intelligentes, surtout si elles sont aussi intelligentes ou plus que moi. Cependant, peu importe qu’ils soient des hommes ou des femmes, une large majorité des gens me trouvent ridicule de penser comme ça, car cette vision passéiste fait toujours partie de leur discours: selon ces attardés, l’homme doit absolument être le plus intelligent dans le couple! Si je comprends bien, les femmes intelligentes doivent absolument rester seules! Non, mais quel discours machiste de merde!

Mais paradoxalement, une large majorité des femmes intelligentes (bon, je connais une agréable exception, heureusement 🙂 ) tiennent absolument à avoir des hommes cons dans leur entourage. Peut-être appliquent-elles le même discours que les autres attardés, mais dans le sens inverse, i.e. que la femme doit être la plus intelligente dans le couple… Ou peut-être aussi qu’une large majorité des hommes intelligents sont trop machistes et ont trop peur de ces femmes intelligentes, ce qui n’est certainement pas mon cas, bien au contraire!

Il y a encore beaucoup à faire avant de se débarrasser de certains réflexes passéistes patriarcaux, et ne comptez surtout pas sur les fémi-favoritistes pour les remettre en question! Même si je me trouve souvent trop con, il semble bien que je ne soie pas encore assez con, j’imagine! Et n’en déplaise à vous chers dames, je ne me convertirai pas à la drouate étatiste pour vous faire plaisir…

Pour la baisse des inscriptions universitaires en sciences!

Ça ne me tente pas d’écrire un bilan des élections municipales au Culbec ou de commenter la folie humaine entourant la vaccination contre la grippe A(H1N1), pour le moment. De plus, mon cerveau est trop idiot présentement pour répondre à cet billet fort intéressant du Médiateur Farceur auquel je vais certainement répondre un jour. Alors, je vais me contenter de peu pour cet humble billet.

D’abord, j’ai appris, avec soulagement, qu’Anne Archet n’est pas disparue de la blogosphère! 🙂 Elle a subi les affres de son hébergeur web avec son site “Les Carnets d’Anne Archet”. 😦 Voici ses deux nouvelles adresses sur WordPress:

http://lubricites.wordpress.com

http://endocrinienne.wordpress.com

Maintenant, je vais vous raconter une anecdote. En tant que diplômé de la Faculté Affaiblie des Sans Génies de l’Adversité Anale, j’ai reçu plusieurs appels demandant mes impressions concernant un grave problème social 😉 , i.e. la baisse des inscriptions universitaires en sciences. Les trois premières fois, j’avais répondu en disant tout simplement “pas intéressé” et ça n’allait pas plus loin. Mais cette semaine, on m’a rappelé une quatrième fois, et j’en avais assez! Voici la conversation:

Moé (avec la voix monocorde, sentant déjà venir le coup, car j’ai vu le numéro sur l’afficheur): (*soupir*) Allo!

Préposée-esclave: Monsieur David Gendron, s’il vous plait?

Moé: Lui-même. (*soupir*)

Préposée-esclave: Monsieur, nous avons des nouvelles de votre faculté des sciences et génie et nous aimerions vous les communiquer.

Moé (*feignant innocemment ne pas savoir ce qu’elle allait dire*): De quoi s’agit-il? (*soupir*)

Préposée-esclave: La Faculté s’interroge sur le fait que, selon les données de L’OCDE et nos données administratives, il y a une baisse significative des inscriptions universitaires au Canada, incluant dans notre faculté. Nous aimerions connaître vos impressions et vos suggestions là-dessus.

Moé (en crisse): (*très gros soupir*) Écoutez, ça fait quatre fois qu’on m’appelle pour ça! Voici ma réponse simple. Votre direction est en faveur de l’augmentation des inscriptions universitaires en sciences alors que moé chu en faveur d’une BAISSE des inscriptions universitaires en sciences. Alors, je ne peux rien vous apporter présentement. Si jamais (cette phrase est sarcastique! 😉 ) par miracle, je change d’idée et je crois soudainement qu’il s’agit d’une urgence nationale, je vais contacter la direction. Je comprends que votre boulot est ingrat et que vous n’avez rien à voir avec la position de votre direction, alors je ne suis pas fâché contre vous. Passez une belle soirée, chère dame! CLAC! (j’ai raccroché la ligne au nez)

Moé (n’étant plus au téléphone): Enfin, j’vas avoir la paix, tabarnac! Y m’rappelleront pus pour cette connerie!

Je me dois de préciser que je suis très sérieux quand je dis que je suis en faveur de la baisse des inscriptions universitaires en sciences (pas au collégial). La raison est simple: il y a un surplus de diplômés dans ce secteur! Les étudiants ont tout simplement compris qu’il était plus payant d’étudier dans d’autres domaines ou de ne pas aller à l’Université. Quoiqu’on pourrait demander à Jean-Marie Déconnecté, le Sinistre non-élu de l’Insécurité Routière chez la charogne soi-disant libérale provinciale, qui est bien meilleur comme professeur universitaire de mathématiques, comme spécialiste de la Théorie des Nombres, comme fondateur de Nez Rouge, comme entraîneur en natation et comme analyste spécialiste en natation à la télé, de cesser de rationaliser de manière rigoriste le contrôle étatique exagéré des conducteurs pour revenir au bercail et faire la promotion des études universitaires en sciences, ce qui le rendrait beaucoup utile, efficace, compétent et sympathique, sincèrement.

Parions que la question n’aurait jamais été posée s’il s’agissait d’une baisse des inscriptions universitaires en arts. On le sait bien, pour les scientifiqueux rigoristes, étudier en arts ou dans des disciplines non-scientifiques, ça ne vaut pas de la marde et ça ne mérite que le mépris, n’est-ce pas? Maudite mentalité classiste à marde qui contamine les pseudo-intellectuels scientifiqueux rigoristes!

Qu’ils aillent se faire foutre, ces scientifiqueux rigoristes à la con! Et après ça, ne me demandez pas pourquoi je suis beaucoup plus attiré par les dames intellectuelles non-scientifiques. Les femmes-robots sans conscience, j’en ai marre! Ça ne vaut pas tellement plus qu’une poubelle à sperme! Ferme ta gueule, ouvre ta bouche, pis suce tabarnac! Sinon, je vais aller voir ailleurs, car il n’y aucun intérêt à discuter avec vous, sauf pour pouvoir baiser ensuite!

Comprendre l’économie…pour mieux détruire le capitalisme? (suite)

Mon dernier trimestre universitaire en économie s’est déroulé de manière inespérée. Cette session d’étude a tellement été intéressante et couronnée de succès que j’ai décidé de continuer cet automne. Plus j’en apprends sur l’économie, plus je hais l’État et le capitalisme. À suivre…

Patience, je reviendrai sur la parentalité bientôt.

Parent? Non merci!

Dans ce site féministe, on y publie ce billet à propos du documentaire “Maman? Non Merci!” qui sera réalisé par une certaine Magenta Baribeau. Voici un extrait de ce billet:

J’opte pour une perspective féministe avec mon documentaire “Maman? Non merci!” qui cherche à redorer le blason des femmes qui choisissent de ne pas obéir au modèle patriarcal et de prendre pleinement possession de leurs corps en ne voulant *pas* avoir d’enfants.

À première vue, ça me semble très intéressant! Je vais émettre un petit bémol qui provient de ce qui est en gras dans cet autre extrait:

J’aimerais donc interviewer des femmes féministes qui partagent ce point de vue que le corps de la femme peut être entièrement féminin et féminisé sans nécessairement devoir enfanter, tout en respectant évidemment toutes ces femmes qui décident aussi d’avoir des enfants. Il reste que dans notre société c’est un tabou pour une femme de dire qu’elle ne veut pas d’enfants par peur de se faire stigmatiser comme une égoïste immature entre autres sobriquets.

Comprenez moi bien, je souhaite qu’on respecte, mais sans les favoriser outre-mesure, les femmes qui souhaitent volontairement avoir des enfants. Par exemple, la stigmatisation fémi-favoritiste étatiste contre les femmes (et même les hommes, en fait!) qui ne veulent pas travailler est cruelle et il faut la dénoncer. Par contre, d’un point de vue anarchiste, écologiste et féministe, j’affirme avec vigueur que la procréation et le parentage (sous sa forme actuelle) sont invalides. Un jour, je vous expliquerai plus exhaustivement pourquoi.  En attendant, je vous suggère d’aller visiter le site du Voluntary Human Extinction Movement.

Probablement que la Fédération Fémi-Favoritiste du Culbec va dénoncer ce documentaire sur ces femmes qui osent ne pas avoir d’enfant, car après tout, ce ne serait pas la première fois qu’elle ferait l’apologie du patriarcat afin de mieux justifier leur camelote androphobe!

Au fait, pourquoi pas “Parent? Non Merci!” ?

Hétérosexisme et homophobie

Étant donné la discussion animée qui a suivi ceci, je vous parlerai encore de l’homophobie dans ce billet.

Du point de vue personnel, il me semble que j’ai une attirance sexuelle exclusive envers les femmes (à bien y penser, je préférerais baiser avec certains hommes plutôt qu’avec Céline Crions: tout est relatif! 😉 ). De plus, même si ça déplait à certaines dames que je connais quand je dis ça, j’ai une préférence pour les femmes rondes. Et ce n’est pas seulement parce que je suis rond moi-même. En effet, contrairement à ce que la propagande fémi-favoritiste prétend, plusieurs hommes minces préfèrent les femmes rondes et plusieurs femmes rondes, même parmi celles qui se plaignent de leur soi-disant laideur parce qu’elles se trouvent grosses, préfèrent les hommes minces. De mon côté, j’ai toujours préféré les femmes rondes, même quand j’étais plus mince au secondaire!

Pourquoi en est-il ainsi? Aucune idée! Consciemment, il n’y a aucune raison idéologique ou sociale qui explique ça. Peut-être que inconsciemment, il en est autrement, mais ça n’a aucune importance que je réponde à cette question. Est-ce que je demande aux femmes rondes qui préfèrent les hommes minces malgré qu’elles se trouvent trop grosses de m’expliquer pourquoi elles ont cette préférence? Non, et c’est très bien comme ça: les femmes rondes ont elles aussi le droit d’avoir cette préférence! Alors ne me demandez pas de vous expliquer mes préférences sexuelles non plus, je ne sais pas pourquoi!

Finalement, je me fiche complètement des préférences sexuelles des autres (en fait, il n’y a rien de plus excitant pour moi que de regarder deux femmes rondes en train de baiser, même si elles se disent lesbiennes et/ou qu’elles me trouvent répugnant!) et je ne demanderai surtout pas à l’État ou à une Église d’intervenir pour castrer psychologiquement les gens qui n’ont pas les mêmes préférences sexuelles que moi. Les préférences sexuelles ne regardent que les individus eux-mêmes: ce n’est pas de mes crisses d’affaires!

D’un point de vue étatiste, en ce qui concerne les droits des hétérosexuels, gais, lesbiennes, bisexuels, transgenres, hermaphrodites, etc., j’estime que les gens doivent tous avoir les mêmes droits. Alors, tant que cette merde qu’est le mariage étatique existera, les homosexuels devraient avoir le droit de se marier et même de fonder une famille. Me suis-je bien fait comprendre? Fin de la discussion sur ce sujet, je dénonce avec véhémence l’homophobie!

Par contre, malgré toutes les bonnes intentions des militants étatistes pour les droits des homosexuels, ceux-ci, de la même façon que les fémi-favoritistes, ne s’attaquent pas à la racine du problème qu’est l’homophobie, i.e. ils ne combattent pas l’hétérosexisme, qui est lui aussi un dogme patriarcal qui est à l’origine du problème du machisme. Homophobie et machisme, même combat! Et tant que l’hétérosexisme tiendra office de vérité absolue, le machisme et l’homophobie vont demeurer omniprésents.

Je présente une définition de l’hétérosexisme. Voici comme on le définit dans Wikipédia:

L’Hétérosexisme dénote à la fois la supposition voulant que tous les gens soient hétérosexuels et la croyance que les personnes hétérosexuelles sont par leur nature supérieures aux personnes homosexuelles et bisexuelles. L’hétérosexisme indique aussi la discrimination et les préjugés qui favorisent les personnes hétérosexuelles plutôt que les gais, lesbiennes, et bisexuels. En tant que tendance à l’égard des personnes hétérosexuelles et à l’hétérosexualité, l’hétérosexisme se trouve « implanté dans et particulier aux importantes institutions sociales, culturelles et économiques de notre société. »[1]

Ainsi, l’hétérosexisme englobe les croyances et attitudes à la base de cette préférence. Les personnes hétérosexuelles n’ont pas l’apanage de l’hétérosexisme. Les gens de toute orientation sexuelle, y compris les gais, les lesbiennes et les bisexuels, ont une capacité à posséder des convictions hétérosexistes, lesquelles sont issues de la notion culturelle essentialiste voulant que la masculinité (le mâle) et la féminité (la femelle) se complètent.

Comme vous venez de le lire, l’hétérosexisme englobe les croyances et les attitudes à la base de cette préférence. Par conséquent, afin d’être réellement efficace à long terme, la lutte pour les droits des gais, tout comme la lutte féministe, doit s’accompagner d’une remise en question, mais non pas par une répression étatique, des institutions, des croyances et des attitudes patriarcales hétérosexistes: religion, famille nucléaire, monogamie, possessivité amoureuse, fidélité obligée, romantisme, galanterie, couple, mariage, union de fait, capitalisme (au sens classique étatiste), militarisme, répression policière, salariat, carriérisme, corporation, code vestimentaire, mode (même si ce sont surtout les femmes qui y ont recours, mais pour plaire aux hommes), étiquette, répression sexuelle, politique (au sens étatiste), etc.

À long terme, si les militants pour les droits des gais et les militants féministes ne remettent pas en question l’hétérosexisme, ils seront condamnés à l’ostracisation hétérosexiste, et le machisme et l’homophobie demeureront omniprésents, malgré les gains positifs obtenus.

L'idiotie crasse des propriétaires de logements et des administrateurs de condos caninophobes

Chaque été, de nombreux chiens sont abandonnés ou euthanasiés lors des déménagements estivaux. Les intégristes animalistes et autres environnementeurs de pacotille condamnent souvent les méchants locataires possédant un chien et ils ont raison jusqu’à un certain point.

Cependant, ils commettent la grossière erreur de négliger la responsabilité et l’idiotie crasse de nombreux propriétaires d’immeubles à logements, ainsi que  celles de nombreux administrateurs de condos qui préfèrent une famille monoparentale avec un mauvais dossier de crédit, plutôt qu’un couple de retraités avec un bon dossier de crédit, mais possédant un chien! Selon ma propre expérience, ces crétins de première classe sont les principaux responsables de ce problème (et aussi l’État qui crée une rareté articifielle de l’offre de logements). Ce sont eux qu’il faudrait dénoncer d’abord et avant tout!

Je peux comprendre que certains chiens puissent déranger certains locataires et que certains propriétaires ne veulent pas de chiens dans leur immeuble. Dans un marché libre, il est normal que ce genre d’immeubles sans chien soit disponible. Mais de là à ce qu’au moins 95% d’entre eux agissent en cave de cette façon, ça pue le cartel et l’ignorance crasse caninophobe!

Mais attention, je ne demanderai jamais au gouvernemaman d’intervenir dans ce dossier. De toute façon, l’État a des choses plus utiles à faire, comme d’envahir militairement des territoires étrangers et de sauver Chrysler! J’incite plutôt les proprétaires de chiens à créer un regroupement de possesseurs de chiens en recherche de condos ou d’appartements. Je crois qu’il s’agit d’un besoin criant et je suis prêt à appuyer ce regroupement volontaire.

Voyez-vous le genre de dérapage que peut causer le sacro-saint droit de propriété, un droit protégé par l’État en passant? Et en ce qui concerne les propriétaires d’immeubles à logements qui agissent en idiot, même si je n’appuie pas le vandalisme des logements par des locataires crasseux (je considère ça comme de la violence injustifiée), je leur souhaite ces crétins méritent de se faire endommager leurs logements, même si je ne leur souhaite pas. Qu’ils paient le prix de leur incurie et qu’ils cessent de brailler dans les lignes ouvertes de la radio-poubelle et de se plaindre que le gouvernemaman “ne les protègent pas assez”! Qu’ils cessent de pleurnicher et qu’ils assument leur responsabilité!

Ça vous apprendra à préférer des locataires avec un mauvais dossier de crédit et à être complices de l’abandon de nombreux chiens!

Sales cons!