Questionnaire sur la propriété

Si ce n’est pas déjà fait, je vous suggère de lire mon billet précédent portant sur la possession et la propriété avant de lire celui-ci.

Ce billet vise à combler en partie la faiblesse principale de mon point de vue anarchiste exposé jusqu’à présent dans ce blogue, i.e. ma position sur la question de la propriété n’est pas assez claire. Et non, ce n’est pas le fait que je soie un méchant séparatiste qui est un problème, bien au contraire!

Tout de même, je vais d’abord rappeler certaines définitions provenant de mon billet précédent.

En droit, on distingue trois piliers structurels de la propriété (privée ou étatique) : l’usage, le fruit et l’aliénation (usus, fructus et abusus).

L’usage (usus), c’est le droit d’utiliser d’un bien (maison, pomme, etc.) sans que l’on puisse vous le contester. Le fruit (fructus), c’est la libre jouissance de ce que produit un bien. L’exemple type est le verger ou le potager, dont les fruits (et légumes) vont à l’usufruitier (car celui qui bénéficie des fruits est généralement celui qui détient aussi l’usage – il existe cependant des cas où le détenteur de l’usus n’est pas le même que celui du fructus).

L’exercice de ces deux droits (usage et fruit), c’est la possession, qui permet donc de bénéficier de l’usufruit (i.e. l’usage et le fruit) d’un bien.

Reste l’aliénation (abusus). Ce troisième pilier est ce qui permet au propriétaire de faire de son bien ce qu’il désire, en dehors du simple exercice de possession : le transformer (ajouter un garage à sa maison), le détruire, le prêter, le donner, le louer, le vendre (bref, en faire commerce). C’est en effet du troisième pilier, l’abusus, que naît réellement la propriété : lorsqu’un propriétaire cède en donation ou vente, c’est l’abusus qu’il cède. Notez que usus et fructus suivent le plus souvent, mais pas toujours (si je vends mon appartement, mais que j’en reste locataire, par exemple) et pas nécessairement tout de suite (exemple du viager, où la cession de l’abusus n’est effective qu’au jour du décès du cédant). La propriété est donc l’exercice de ces trois droits (usage, fruit et aliénation).

Une grille d’évaluation de votre degré de “propriétarisme”

Le débat sur la propriété est probablement le débat le plus fondamental chez les anarchistes et il n’y a pas de consensus clair à ce sujet chez les anarchistes. Pire encore, je ne suis même pas certain de ma propre opinion sur ce sujet!

Voici une grille d’évaluation de votre degré de “propriétarisme”, inspirée de cette grille provenant du site ozarkia.net. Chaque question contient des choix multiples dont la valeur en points précède le choix. Le degré de propriétarisme est défini comme la somme des pointages de chaque question. Plus votre pointage est élevé, plus votre conception de la propriété ressemble au concept de propriété capitaliste. Mes positions sont en caractères gras.

Q1: Quel mode de propriété devrait s’appliquer au capital de production (machines, usines et autres biens servant à la production)?

A-0 point-Usus seulement, par la coercition étatique.
B-1 pt-Usus seulement, par des ententes collectives volontaires.
C-2 pts-Possession, par la coercition étatique.
D-3 pts-Possession, volontairement.
E-4 pts-Propriété, volontairement.
F-5 pts-Propriété, en légitimant les propriétés acquises par le passé par la coercition étatique (expropriation étatique) ou par une autre forme de violence, mais sans cautionner la violence dans le présent ni dans le futur.

Q2: Quel mode de propriété devrait s’appliquer aux biens de consommation individuelle résultant du travail et de la production? (Note: en général, les anarchistes s’entendent sur le fait que la propriété s’applique à des biens personnels comme des vêtements ou une brosse à dents)

A-0 pt-Usus seulement.
B-2.5 pts-Possession.
C-5 pts-Propriété.

Q3: Quel mode de propriété devrait s’appliquer aux terres et aux habitations?

A-0 pt-Usus seulement, par la coercition étatique.
B-1 pt-Usus seulement, par des ententes collectives volontaires.
C-2 pts-Possession, par la coercition étatique.
D-3 pts-Possession, volontairement.
E-4 pts-Propriété, volontairement.
F-5 pts-Propriété, en légitimant les propriétés acquises par le passé par la coercition étatique ou par une autre forme de violence, mais sans cautionner la violence (expropriation étatique) dans le présent ni dans le futur.

Q4: Votre opinion sur le travail.

A-0 pt-Personne ne doit travailler.
B-2.5 pts-Rien contre le travail, mais celui-ci ne doit pas être lié à la survie.
C-4 pts-Le travail est essentiel à la survie, mais il n’est pas une vertu absolue.
D-5 pts-Le travail est jouissif et est essentiel à la survie.

Q5: Votre opinion sur le profit (i.e. s’enrichir du travail des autres).

A-0 pt-Le profit est un crime qui devrait être aboli par l’État.
B-1 pt-Le profit est un crime qui ne devrait pas exister, mais sans répression étatique.
C-2 pts-Le profit est un vice qui doit être en partie volé par l’État.
D-3 pts-Le profit est un vice qui doit être découragé volontairement, par des mécanismes de libre-marché.
E-4 pts-Le profit est une bonne chose, mais l’État ne doit pas l’encourager.
F-5 pts-Le profit est une bonne chose et doit être encouragé par l’État.

Q6: Est-ce que la monnaie est nécessaire?

A-0 pt-Ni troc ni monnaie.
B-0.5 pt-Pas de monnaie mais troc pertinent.
C-1 pt-Rien contre la monnaie, mais ça ne doit pas être le principal mode d’échange. Le troc est plus intéressant.
D-2 pts-Oui, mais elle doit avoir une valeur réelle avec contrepartie tangible, sans contrôle étatique, et être relié à l’effort fourni dans le travail.
E-3 pts-Oui, mais elle doit avoir une valeur réelle avec contrepartie tangible, et sans contrôle étatique.
F-4 pts-Oui, mais elle doit avoir une valeur réelle avec contrepartie tangible, mais avec contrôle étatique (ou sans valeur tangible sans banque centrale avec masse monétaire fixe comme au Panama)
G-5 pts-Oui, mais elle doit être contrôlée par l’État qui peut l’imprimer et contrôler sa valeur à sa guise, sans valeur réelle tangible.

Mon Total = Q1 + Q2 + Q3 + Q4 + Q5 + Q6 = 3 + 5 + 3 + 2.5 + 3 + 3 = 19.5 points sur 30

J’aimerais que vous faites la même chose que moi, que vous soyez anarchiste ou pas. Ce n’est pas un jugement de valeur de ma part (même envers mes comparses anarchistes), je veux seulement en savoir plus sur votre opinion concernant cette problématique. Les réponses aux questions sont plus intéressantes que le pointage total, qui n’est là qu’à titre indicatif. De plus, mes réponses ne sont pas définitives (sauf Q4) et je suis même prêt à ce que vous me fournissiez des arguments pour que je change d’idée!

Advertisements

25 responses

  1. 1-b 2pts
    2-b 2.5pts
    3-b 1pts
    4-c 4pts
    5-d 3pts
    6-c 1pts
    =13.5 pts

    Pour ce qui est de la question 4 je tien a porter la nuance entre travail et exploitation de la force productrice humaine.
    Je le considère comme action et non comme boulot.
    Si plus personne ne travaille dans les champs nous oubliront tous le gout du pain.

  2. Merci! 🙂

    “Pour ce qui est de la question 4 je tien a porter la nuance entre travail et exploitation de la force productrice humaine.”

    Au fond, on s’entend presque sur ce point.

  3. Après avoir lu Qu’est-ce que la Propriété, de Proudhon, voici ma nouvelle évaluation:
    (je ne sais pas si elle sera différente de ma première, je ne me souviens plus combien j’avais scoré)

    1- d (3)
    2- b (2.5)
    3- d (3)
    4- b (2.5)
    ambigü, dépend de quelle conception du travail on parle (créatif ou pas)
    5- b (1)
    6- d (2)

    total: 14

    1. 16.5 pour la première fois.

      http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2009/01/28/quel-est-votre-degre-de-proprietarisme-et-le-mien/#comment-3924

      Je n’ai pas encore changé d’idée de mon côté, quoique j’hésite de plus en plus sur la question 2.

      1. Ce n’est donc pas une grosse différence, mais il y a progrès. C’est entièrement la faute de Mr. Proudhon, qui a prouvé irrémédiablement les profondes contradictions du concept de propriété. Je ne peux donc croire à la propriété, même si les désirs ont toujours la même force.

        1. Le raisonnement de Proudhon est intéressant, en effet!

  4. 1- D 3pts
    2- C 5pts
    3- Attention, cher David ! Faisons la différence entre terre et habitations quand à leurs statuts ! Car une terre, si exploitable (agricluture, etc…) doit être considérée comme un moyen de production, non ? Je dirais E-4pts pour les habitations mais D-3pts pour les terres…
    4- B 2,5 pts
    5- B 1pts, Mais j’hésite, car en tant qu’anarcho-individualiste, j’hésite encore si je dois encore considérer le marché comme un “fantôme” dans le vocabulaire stirnerien ou non… Mais l’abandon du profit ne doit pas être forcé, évidemment !
    6- D 2pts La bonne vieille réponse mutuelliste, en quelque sorte par défaut… Evidemment, qui voudra faire du troc fera du troc !

    = 16, 5 pts (en comptant 4 pts àla question 3)

    Quand à la question 4, ou nulle différence entre travail et salariat n’est faite, j’ai répondu de manière à ce qu’on comprenne que je pense que le salariat est une vaste escroquerie.

    Cordialement

  5. Cool site, love the info.

  6. “En droit, on distingue trois piliers structurels de la propriété (privée ou étatique) : l’usage, le fruit et l’aliénation (usus, fructus et abusus).”

    Ce qui est de droit, je suis scéptique, les mêmes qui rédigent ces textes de droits, qui les défendent et les apliquent sont des enfants du Capitalisme, donc pensée capitaliste: centrée sur l’argent, même leurs salaires les trahissent…

    Forcement un état anarcho-centriste séparatiste aurait obligatoirement une justice pro-anarcho-centriste séparatiste, se baser sur le droit actuel n’a pas de sens.

    1. Il ne peut pas exister un État anacrhiste, alors ça n’a pas de sens! De plus, je suis contre la propriété.

  7. OK ! Donc quel type d’état pourrait voir le jour avec une politique Anarchiste ?

  8. Bonjour,
    Je découvre votre blog;
    je suis anarcho-mutuelliste.
    Je viens justement de publier un article sur mon blog, à propos de ma conception de la propriété, qui pourrait certainement vous intéresser:
    http://grainedeflibuste.wordpress.com/2010/03/21/du-principe-de-propriete/
    A bientôt, je reviendrai 😉

    1. Bienvenue ici! 🙂 Je vais certainement lire ça!

  9. Bon, je m’y colle:
    Pour moi, c’est D-B-D-C-D-D
    Soit 17.5 points. (3+2.5+3+4+3+2)
    😉

    1. On est quand même pas trop loin…

  10. 4 + 5 + 2,5 (j’ai été emmerdé : je suis pour la propriété des constructions et l’usage libre sans possession des terres + 2,5 + 1 + 3 = 18

    Il me semble qu’il serait intéressant d’ajouter une catégorie : ressources naturelles.
    Comme les libertariens de gauche, je tire du principe d’appropriation lockéen la collectivisation des ressources naturelles et la propriété privée pour tous les autres biens.

    1. Ce n’est pas idiot comme idée en effet. Je vais peut-être y revenir.

  11. Ouais ouais ouais…

    23/30… Comme je disais dans un autre post, je ne fais que flirter avec l’anarchisme.

    Le problème tient peut-être au fait que je suis contre le droit “abusus” avec un bien tel qu’une habitation. Il sevrait être interdit de louer un toit, soit on en est propriétaire et qu’on l’utilise pour soi, soi on en a pas et on en cherche un, jusqu’à utiliser sans aucun problème ce qui est vacant et libre, qu’importe le propriétaire.
    Par contre, pour les outils de production, je ne vois pas ça du même oeil. Comment motiver l’humain à se dépasser s’il ne peut être propriétaire ou louer ces outils de production… Certains pourraient parler du concept des Logiciels libres Linux, mais vient de deux choses la lutte à un monopole et le besoin de liberté des programmeurs. Reste que la base même vient d’un code, Unix, qui a été volé à son propriétaire, celui-ci ne l’aurait peut-être jamais développé, donc Ubuntu de ce monde serait probablement inexsitant, si l’idée de profit n’avait pas été pris en compte.
    Bref, je ne suis toujours pas convaincu… Je réfléchis…

    1. Intéressant…

      Le code Unix n’a pas été volé par les gens de Linux. Unix a été abandonné par ses soi-disant “propriétaires” et les autres n’ont fait que prendre ce que a été abandonné par Unix. Si par exemple, vous abandonnez votre automobile, portes débarrées, dans un champ abandonné, avec les clés dans le contact, une autre personne a tout à fait le droit de prendre ce qui a été abandonné.

      Ubuntu existe parce qu’il y a une demande pour un tel truc et parce que de gens peuvent offrir un tel truc, pas à cause du profit. Le profit n’est qu’une conséquence…

      Et de plus, le profit est loin d’être la motivation principale des gens pour produire…

      http://dbzer0.com/blog/human-nature-my-ass

    1. Et je peux même vous remercier, au fond!

      1. Haha, je ne sais pas trop pourquoi j’ai écrit ce commentaire en anglais, mon cerveau s’était bloqué en mode anglophone après la traduction peut-être ^_^;;

        1. Bof, les commentaires en anglais sont les bienvenus ici.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: